Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Prix

  • Mariska Hargitay, actrice militante sur et hors écran, primée à Monte-Carlo

    IMG_2091.JPGParfois la réalité et la fiction se rapprochent inévitablement. C'est le cas de la carrière de l'actrice Mariska Hargitay saluée et célébrée en ouverture de ce 58e Festival de Télévision de Monte-Carlo à travers la remise d'une Nymphe de cristal.

    Venue en famille à Monte-Carlo, avec son époux, l'écrivain, acteur et producteur Peter Hermann et leurs trois enfants, Mariska Hargitay s'est montrée très émue de la statuette reçue des mains du Prince Albert de Monaco.


    Un Golden Globe et un Emmy

    Il faut dire que la comédienne est très attachée au rôle d'Olivia Benson auquel elle vient de consacrer près de 20 ans de carrière. Un personnage qui l'a propulsée pour la première fois en haut de l'affiche en 1999, dans New York Unité Spéciale mais qui trahit aussi ses convictions et ses préoccupations en dehors de l'écran.

    Choisie par le puissant producteur Dick Wolf pour incarner cette redoutable et opiniâtre enquêtrice à la tête de l'Unité spéciale pour les victimes d'agressions sexuelles (Law & Order SVU, en VO), Mariska Hargitay a engrangé huit nominations en tant que meilleure actrice dans une série dramatique, avant de finalement recevoir l'Emmy Awards en 2006. Elle a aussi été gratifiée d'un Golden Globe en 2005.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Festivals, Prix 2 commentaires 2 commentaires
  • "Three Girls": les ados perdues de Rochdale

    three girls.jpgC’est un drame glaçant mais Three Girls*** est surtout une histoire vraie. Un récit en forme d’uppercut relaté par la BBC et proposé ce jeudi sur Arte. On y suit Holly, adolescente un peu brouillée avec ses parents, et mal dans sa peau depuis le déménagement de sa famille dans la banlieue de Manchester.

    Dans cet univers gris, sans réel horizon, où des jeunes cherchent seulement à fuir ou à s’amuser, elle rencontre deux cousines, Amber et Ruby, toujours en quête d’une fête où s’éclater et faire de nouvelles rencontres. Même si parfois, l’alcool aidant, les choses dérapent sérieusement.

    Série couronnée en Grande-Bretagne de 5 Bafta Awards, Three Girls est à voir ce jeudi à 20h55 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB, Policier - Enquête, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Le festival Séries Mania a gagné son pari lillois

    On the spectrum.jpgLa greffe allait-elle prendre après le transfert dans les Hauts de France du respecté festival Séries Mania, parisien durant ses huit premières éditions ? C'était l'espoir de toute l'équipe de Laurence Herszberg et de son directeur artistique Frédéric Lavigne qui ont mis les bouchées doubles pour assurer l'arrivée du bébé dans les meilleures conditions.

    Au fil des jours, le nouveau venu a réussi son pari : celui de séduire le public lillois intéressé par les 100 projections gratuites qui lui étaient proposées à travers différents lieux de la ville et, surtout, par les nombreuses animations organisées notamment au Tri postal : radio, rencontres, décors de séries et librairie, mais aussi expositions, réalité virtuelle et escape game. Il faut dire que le casting des séances de dédicaces était parfaitement calibré avec la venue des équipes des séries Capitaine Marleau, Candice RenoirLes petits meurtres d'Agatha Christie et Plus belle la vie, parmi les plus populaires en France aujourd'hui.

    En tout, l'événement a drainé 56 000 participants "et 30 000 rien que pour les projections, soit une augmentation sensible par rapport à la dernière édition parisienne", précise le directeur artistique Frédéric Lavigne, épuisé mais rayonnant. Une fois encore, l'équipe du festival a prouvé qu'elle avait le nez fin dans ses choix français et internationaux des séries les plus récentes. Palmarès complet à lire ci-dessous.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Festivals, France, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • CanneSeries devra s'offrir davantage d'éclaircies (scénaristiques) en 2019

    Cannes Séries jurés.jpgC'est sous un véritable déluge que s'est clos la première édition du festival CanneSeries organisée du 4 au 11 avril parallèlement au MipTV (Marché international des programmes télévisés) sur la Croisette.

    Une édition qui est parvenue à attirer un public intergénérationnel entre séances "scolaires" et publics de tous âges et de tous horizons attirés par les sirènes de la télévision.

    Pour  sa première édition, l'agenda n'était pas très fourni mais les invités étaient de qualité avec les masterclasses des acteurs Michael C Hall (Dexter, Six Feet under) et Michael Kenneth Williams (The Wire, Boardwalk Empire, au centre sur la photo) ainsi que celle du romancier Harlan Coben également créateur de séries (The Five, Safe) et président du jury 2018 (1er à gauche sur la photo).

    Entamée sur une étonnant fausse note - lors de la soiré d'ouverture a été projeté non pas un véritable épisode de La vérité sur l'affaire Harry Québert série de Jean-Jacques Annaud* mais un montage de 35 minutes de la saison entière, genre de long trailer que l'on montre à des acheteurs ! -, la manifestation s'est heureusement terminée en beauté, mercredi soir, avec la cérémonie de clôture retransmise en direct sur Canal+. Et ce, grâce aux propositions originales et audacieuses du maître de cérémonie Kyan Khojandi, rendu mondialement célèbre par sa série Bref.
    De quoi faire oublier les bourrasques et le tapis rose détrempé au public ayant bravé, en très grand nombre, le début de tempête sur Cannes.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals, France, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • "The Marvelous Mrs Maisel": la franchise (doublement) récompensée

    The marvelous mrs maisel.jpgSi vous avez besoin d'une série qui vous permette de (sou)rire et de vous détendre un peu, The Marvelous Mrs Maisel*** a ce qu'il vous faut…

    Tout le sel et le piquant de cette comédie savoureuse et légère proviennent du décalage entre les tenues, les manières et la coiffure toujours impeccables de Mrs Maisel et son langage très imagé et fleuri lorsque quelqu'un a décidé de lui "marcher sur les pieds".

    Sacrée meilleure comédie lors de la 75e cérémonie des Golden Globes, elle a vu sa jeune interprète principale, Rachel Brosnahan, également couronnée des lauriers attribués à la meilleure actrice dans une comédie, décernés dimanche dernier.

    Cerise sur le cupcake, la plateforme Amazon propose de la découvrir gratuitement jusqu'à dimanche soir afin de fêter dignement, avec son public, cette double récompense. Soit trois bonnes raisons de prendre rendez-vous avec elle afin de s'extraire du marasme ambiant.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humour, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Golden Globes 2018: Big Little Lies & The Handmaid's tale, les lauriers de la révolte

    golden globes 2018.jpgDes hommes et femmes montant sur scène habillés en noir afin de dénoncer les violences faites aux femmes et la chape de silence imposée par l'industrie hollywoodienne sur ces pratiques aussi odieuses que méconnues. C'est l'une des images fortes de la soirée de remise des Golden Globes hier soir à Los Angeles et ce fut, forcément le cas de l'équipe de Big Little Lies (photo), parmi tant d'autres.
    Rien d'étonnant à cela puisque la question de cette violence faite aux femmes est au coeur de la série de David E. Kelley, produite par Reese Whiterspoon et Nicole Kidman, sacrée meilleure mini-série lors de cette 75e édition, au même titre que Nicole Kidman sacrée meilleure actrice.

    Sans réelle surprise, le palmarès 2018 a reflété les préoccupations de l'industrie hollywoodienne sur le grand comme le petit écran, depuis que l'affaire Weinstein a révélé au grand jour les abus dont se rendaient coupables un certain nombre de producteurs ou d'acteurs de cinéma et de télévision.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Golden Globes 2018: les héroïnes de séries ont anticipé l'affaire Weinstein

    15_35_40_173218682_3df82ce712804f1ebfdcae586cef654c.jpgLe sacre de la série The Handmaid's Tale dimanche soir à Los Angeles, lors de la 75e cérémonie des Golden Globes, ne fait pratiquement aucun doute. La série de Bruce Miller ravira certainement le titre de meilleure série à sa rivale The Crown, dont la saison 2 demeure toutefois impeccable.

    Comme souvent, la cérémonie est l'occasion de jeter un regard sur l'année écoulée, sur les émotions et rencontres qu'elle n'a pas manqué de provoquer. Fait marquant, prouvant une fois encore la connexion des séries avec leur temps, parmi les nominés, trois récits émergent qui semblent partager un ADN commun en lien direct avec les récents événements qui ont secoué la planète Hollywood dans le sillage de "l'affaire Weinstein": The Handmaid's Tale (3 nominations) bien sûr, mais aussi Big Little Lies (6 nominations) et The Deuce.

    Soit trois séries portées par des actrices et productrices qui rappellent que le destin de certains êtres humains se trouvent gravement entravé et menacé du seul fait d'être nées femmes. Que le regard du téléspectateur se tourne vers le passé (comme c'est le cas dans The Deuce), le présent (Big Little Lies) ou le futur (The Handmaid's Tale).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Prix, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Six séries à attendre après le Festival de La Rochelle

    three girls.jpgA l'image de la fiction Le Viol programmée hier soir - devant 4,3 millions de téléspectateurs sur France 3 -, la 19e édition du Festival de la Fiction TV de la Rochelle n'a pas manqué de sujets de réflexion ou d'indignation.
    Portée notamment par Clothilde Courau et la jeune comédienne belge Bérangère Mc Neese, elle prolongeait les questionnements suscités par La Consolation fiction inspirée de l'enfance bafouée de Flavie Flament (à venir sur France 3). Une thématique également abordée par la mini-série Three Girls (BBC1- photo), l'histoire forte et dérangeante de trois jeunes filles tombant aux mains d'un réseau de prostitution. Un récit que l'on reçoit comme un uppercut en plein foie. Couronnée du prix spécial du jury pour la fiction européenne, cette mini-série est attendue en 2018 sur Arte.

    C'est la première des six séries, très attendues, repérées cette année à La Rochelle, liste au sein de laquelle figure aussi la nouvelle série belge Unité 42...

    mise à jour (21/09): Vous n'étiez pas à La Rochelle ? No stress... Les 2 premiers épisodes d'Unité 42 seront présentés en avant-première mercredi 4 octobre à 20h45 et 21h dans le cadre du Fiff (Festival international du film francophone) à Namur (horaires et lieux en suivant le lien bleu).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Festivals, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Les Emmy 2017 ont salué la satire politique et les voix des femmes

    the handmaid's tale emmy.jpgSoirée historique aux Emmy Awards où pour la toute première fois depuis 22 ans, l'Emmy de la meilleure réalisation salue le travail d'une femme : Reed Morano. Sacre mérité puisqu'il souligne le travail fantastique réalisé sur la série d'anticipation The handmaid's tale – dont on aimerait qu'elle soit proposée sur une chaîne belge… La force de son propos (une République religieuse fondamentaliste qui dénie toute liberté aux femmes) et les 5 statuettes glanées dimanche soir à Los Angeles devraient assurément servir de blanc-seing à cette série produite par la plateforme Hulu.

    Avec 5 récompenses pour La servante écarlate (son titre en VF) et cinq autres pour Big Little Lies, cette année 2017 restera inscrite dans les annales comme celle de la victoire du combat des femmes.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Emmy Awards: Le très présent (Westworld) et le grand absent (The Leftovers)

    westworld.jpgVingt-deux est le chiffre maximal de nominations aux Emmy Awards obtenues par deux programmes phares aux Etats-Unis. Il s’agit d’une part, de l’émission satirique culte Saturday Night Live, qui a beaucoup glosé sur Donald Trump et, d’autre part, de la série futuriste Westworld qui confronte les hommes à leurs désirs dans un parc d'attractions peuplé d'humanoïdes.

    D’autres nouveaux venus font une entrée à peine moins remarquée dans cette cérémonie qui décerne les récompenses les plus convoitées de la télévision américaine. Les séries Stranger Things et Feud - sur la rivalité entre les actrices Joan Crawford et Bette Davis - ont décroché, chacune, 18 nominations. Elles sont talonnées de près par l’aïeule Veep qui affiche encore 17 nominations au compteur. Les concurrents seront départagés dans la nuit du 17 au 18 septembre prochain.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Transparent, La théorie du Y, Les Engagés: des séries aux identités arc-en-ciel

    transparent 3.jpgLa théorie du Y, Sense 8, Orange is the new black, Les engagés, Transparent... En Belgique, aux Etats-Unis ou en France, un certain nombre de fictions ont (re)mis en lumière, au cours des dernières semaines, les combats et avancées des communautés LGBT.

    Par leur choix d'histoires nuancées et de personnages attachants et crédibles, elles ont permis au grand public de se familiariser ou de se reconnaître dans les problématiques évoquées. L'arrivée sur le petit écran de personnages comme Anna (La théorie du Y), Hicham (Les Engagés) ou Maura (Transparent) œuvre certainement pour une meilleure compréhension et une meilleure intégration des personnes homosexuelles, bissexuelles et transgenres.

    En France, un prix va d'ailleurs bientôt "récompenser les personnes, les créations artistiques et les entreprises permettant une meilleure visibilité des personnes LGBT".

    Intéressés ? Lancée sur la toile le 20 avril, La théorie du Y, websérie en 11 épisodes est toujours disponible sur le site Auvio de la RTBF. Les Engagés, première websérie produite par France Télévisions qui embrasse le combat LGBT, est visible sur la plateforme Studio 4. Soit 9 épisodes de 10 minutes, écrits par Sullivan Le Postec, qui suivent le parcours d'Hicham (formidable Medhi Meskar). Lassé de (se) mentir, il part à la découverte de lui-même et du combat des fiertés à Lyon (photo du bas). Une série que l'on peut aussi découvrir sur TV5 Monde et sur le site TV5 Monde plus depuis la Belgique.
    Quant à la saison 3 de Transparent** elle démarre ce mardi soir sur Be TV.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, France, Prix, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Palmarès vers l'infini et l'au-delà: Séries Mania fixe rendez-vous... en 2018

    series mania Saison 8 Missions.jpgUn record de séances (150) et un record de fréquentation (53 000 spectateurs) la saison 8 du Festival Séries Mania, en réponse à son chiffre emblème, s'est inscrite vers l'infini et au-delà.

    Il faut dire que sa tête d'affiche Damon Lindelof (photo), cocréateur de Lost et The Leftovers laissait augurer du meilleur tout comme son invitée d'honneur la comédienne Julianna Margulies, révélée par la série Urgences et récompensée pour son rôle dans The Good wife.

    On ne peut d'ailleurs s'empêcher de penser que le meilleur hommage rendu par ses fans ne résidait pas seulement dans la standing ovation qui a conclu la masterclass de l'actrice, jeudi soir, mais aussi dans le fait que le prix du public ait été attribué à The Good fight série dérivée de The Good wife. Preuve que le public de l'une (la «série-mère») s'est reporté sur l'autre, sa «fille», tout aussi recommandable.

    Les détails du palmarès sont à découvrir ci-dessous.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals, France, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Les signes extérieurs de richesse des séries belges

    Jean-Jacques Rausin prix.jpgIl y a des chiffres qui ne trompent pas. Lundi après-midi, le bureau de Wallimage se réunissait pour entériner les nouveaux budgets à allouer en 2017.
    Et pour la deuxième session consécutive, les projets télévisuels y faisaient jeu égal avec les projets de longs métrages cinéma, prouvant la montée en puissance de la création télévisée chez Wallimage coproductions.

    C’était déjà le cas lors du bilan 2016 avec 19 projets de longs métrages (budget alloué : 3,170 millions d’euros) et 19 projets télévisuels tous styles confondus (fictions unitaires, séries et pilotes de formats) pour un budget global de 2,250 millions. Cela le sera encore pour ce premier semestre 2017 avec des projets directement nés de la très bonne image des séries La Trêve et Ennemi public comme le souligne Philippe Reynaert, patron de Wallimage.

    Projets avec la Suisse, la France et la Flandre, intérêt de Netflix, ces signes-là (non plus) ne trompent pas: la création belge est en bonne santé...

    photo: Jean-Jacques Rausin (Ennemi Public) primé aux Magritte samedi pour le film "Je me tue à le dire"

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Festivals, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Golden Globes 2017 : Le triomphe de la couronne et de la loi

    the crown.jpgLe moins que l'on puisse écrire est que les pronostics de la 74e édition des Golden Globes ont été largement déjoués et que la promotion 2017 a parié sur la grande classe mais aussi le classicisme de certains récits (The Crown, The Night manager) plutôt que sur l'audace et le caractère imprévisible de nouveaux univers (Westworld, Stranger Things).

    Autre fait notable de la cérémonie qui s'est déroulée la nuit dernière aux Etats-Unis : HBO est repartie les mains vides pour la première fois depuis bien longtemps malgré des prétendants de 1er plan...

    Côté dramas, on attendait Westworld mais il n'a pas remporté le moindre trophée. The Crown (photo), le biopic de Netflix qui présente la jeunesse de la reine Elisabeth II, s'est également imposée face à Stranger Things et This is us, deux séries chéries des internautes. Portée par son impeccable interprète Claire Foy et par le charisme de John Lightgow dans le rôle de Sir Winston Churchill.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • John Adams: dans les pas des pères fondateurs des Etats-Unis

    john adams.jpgA l'heure où certains tentent de réécrire le roman national au pays de l'Oncle Sam, une série propose de revisiter les heures incertaines mais glorieuses de son installation sur le Nouveau Continent et de la création des Etats-Unis d'Amérique.
    Une période souvent évoquée et largement romancée qui mérite que l'on s'y intéresse de manière plus "objective" et historique.

    Cette approche est celle prônée par la mini-série John Adams**, portée notamment par Paul Giamatti (photo) et Laura Linney.
    Inspirée du roman de David McCullough, elle retrace l’histoire de la Révolution américaine et de la rédaction de la Constitution à travers le regard du deuxième président des Etats-Unis. Nettement moins connu que Washington ou Jefferson, John Adams est pourtant l'un des rédacteurs de la fameuse Déclaration d'Indépendance encore si souvent évoquée dans les grands débats politiques aujourd'hui. Réalisée par Tom Hooper, la mini-série, produite par HBO en 2008, est rediffusée en ce moment même sur Be TV.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Politique, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Emmy 2016: un palmarès moins figé

    rami malek 1.jpgTatiana maslany - orphan black.jpg

    Le sacre était attendu : avec 12 Emmys (dont 9 prix techniques et 3 Emmy artistiques seulement) Game of Thrones est entrée dans l'Histoire de la télévision. En totalisant 38 prix en six saisons, la série inspirée des romans de George R. R. Martin est devenue la fiction la plus décorée des Emmys, dépassant la sitcom «Frasier» (1993-2004) qui détenait le titre jusqu'ici (37 récompenses).

    Une soirée de record et de liesse également vécue par la satire politique Veep. Sacrée meilleure série comique comme l'an dernier, elle s'est taillée une place au Panthéon des Emmys grâce à son interprète Julia Louis-Dreyfus. La comédienne a en effet remporté pour la cinquième année consécutive le prix de la meilleure actrice comique pour son rôle de (vice-)présidente gaffeuse et incompétente, Selina Meyers. Un personnage calamiteux qui déchaîne le rire parce qu'il reste de fiction. "Veep a abattu la frontière entre comédie et politique. Ce qui a débuté comme une satire ressemble maintenant à un documentaire. Alors je promets de reconstruire ce mur et de faire payer le Mexique", a déclaré la comédienne de 55 ans, en faisant allusion à une promesse du candidat Donald Trump, largement raillé durant la cérémonie.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Prix 0 commentaire 0 commentaire