Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Nouveautés

  • Occupied saison 2 : bruits de bottes aux portes de l'Europe

    occupied saison 2 ministre.jpgLes Norvégiens se croyaient seuls maître chez eux, ils ont eu tort. Lorsque le Premier ministre écologiste Jesper Berg, a décidé d'arrêter de produire et d'exporter son pétrole, ainsi que son gaz, le sang des Russes n'a fait qu'un tour.
    Bien que le monde entier ait applaudi la mise au point du Thorium, une énergie propre et sans déchets issue du nucléaire, la décision norvégienne a mis en difficultés de trop nombreux voisins et est devenue un sérieux frein à l'entente cordiale internationale.
    Dans la saison 1 d'Occupied***, la tension était à ce point perceptible que lorsque la Russie a envahi la Norvège, sous prétexte de l'aider à faire redémarrer sa production, l'Union européenne est restée "opportunément" silencieuse.

    Manipulations, trahisons, convoitises… les zones grises se multiplient au cours de cette saison 2 qui voit la montée en puissance des tensions et des rancoeurs au sein de la population norvégienne. Les huit nouveaux épisodes de cette série imaginée par le maître du polar, Jo Nesbo, ont été tournés en partie en Belgique.
    Le résultat est à découvrir dès ce jeudi à 20h55 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, International, Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "Here and now": le puzzle des origines, chronique américaine

    here and now.jpgAprès True Blood, Alan Ball revient à la série familiale, genre qu'il avait magnifié avec l'immense Six feet under.
    Dans Here and now**, il sonde la famille Boatwright, un clan plutôt soudé affichant un profil résolument multi-ethnique.
    En plus de Kristen (Sosie Bacon), leur fille biologique, la plus jeune de la fratrie, Greg (Tim Robbins) et Audrey (Holly Hunter) ont adopté trois enfants: Ashley (Jerrika Hinton vue dans Grey's Anatomy), originaire de Somalie, leur fils Duc aux racines vietnamiennes (Raymond Lee) et Ramon (Daniel Zovatto) né en Colombie. Afrique, Asie et Amérique latine: les trois principaux piliers de la nation américaine sont représentés.

    La série ouvre la porte à une réflexion sur une Amérique de plus en plus polarisée où, contrairement à ce qui se passe dans la famille Boatwright, il est de plus en plus difficile d'encourager l'écoute et la compréhension entre communautés.

    Lancée ce dimanche 11 février sur HBO, Here and now est à découvrir dans la nuit sur Be TV, mais aussi lundi 12/02 à 21h.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "Les Bracelets rouges": stratégies de survie en milieu (in)hospitalier

    bracelets rouges duo.jpgVoilà une série qui avait tout pour effrayer ou rebuter et qui, pourtant, séduit presque instantanément.
    Tact du scénario, émotions mesurées et finesse d'interprétation sont les premières qualités des Bracelets rouges** présentés ce lundi soir sur TF1.

    Avec son cortège de maux plutôt sérieux - cancer, coma, accident de la route, anorexie - le bilan de santé pouvait sembler très plombant et anxiogène au moment d’entrer dans l’univers dessiné par TF1. Pourtant la série parvient à mêler instants d’émotion et humour, surprises, inquiétude et espoir au service d’un scénario innovant. On ne dira pas "neuf" car elle est adaptée d’un format espagnol dont elle a (un peu) modifié la trame.

    Si les adaptations font toujours peur, TF1, cette fois, n'a pas raté le coche en s’emparant du thème délicat de la maladie et de l’adolescence traité par la série espagnole Polseres vermelles. Casting impeccable, humour, émotion et densité humaine ont fait des Bracelets rouges l’une des découvertes les plus touchantes du Festival de la Rochelle, en septembre dernier.

    mise à jour (6/02): 5,5 millions de curieux ont suivi les Bracelets Rouges hier soir sur TF1. Beau démarrage pour cette série qui prouve qu'il n'y a pas de sujet plombant, il faut juste des scénarios bien écrits et des acteurs convaincants.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, France, Humour, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • “Skam”: une bande de potes en temps réel

    Skam B Saison 1.jpgComment résister à l'énergie décomplexée d'Imane, tête brûlée souvent vénère ?
    Au sourire d'Alexia, la «meilleure pote», hilare et toujours partante ? Au bon sens et à la lucidité de la discrète mais futée Manon ? A la sensibilité de la jolie mais torturée Emma malheureuse depuis qu'elle est en guerre avec Ingrid ?
    Ou au charme désarmant de Daphné qui rêve d'organiser la fête «la plus importante de toute l'année» ?

    Inscrites dans le même lycée, chacune pense jouer sa vie au jeu cruel de l'amour et de la popularité. Entre Facebook et Instagram, le terrain miné des réseaux sociaux est celui sur lequel chacun se jauge et se juge, en multipliant les vannes ou en se faisant mousser.

    En découvrant cette joyeuse bande lâchée ce lundi sur la Toile, le coeur de nombreux ados risque de s'emballer. Comme ce fut le cas pour ceux qui tombèrent, en 2015, sous le charme de Skam, nouvelle pépite norvégienne. Moins âpre et décadente que sa grande sœur nordique, la version franco-belge possède une belle personnalité. Skam Belgique** (ou France, selon le pays de diffusion) devrait rapidement s'imposer auprès des ados et des parents qui rêvent de sonder l'âme de la génération des Millennials.

    Avant son arrivée en télévision dimanche 11/02, tous ses personnages investissent Facebook et Instagram ce lundi.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, France, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Counterpart: les deux faces d'un même monde

    Counterpart affiche.jpgAvec sa cravate et son costume gris, Howard Silk (J. K. Simmons) ressemble à n'importe quel autre employé de cette agence d'espionnage de l'Onu, basée à Berlin, répétant inlassablement les mêmes protocoles de vérification anonyme et obscur. Pourtant, un jour, la machine bureaucratique, si bien huilée, se grippe et le voilà propulsé dans un univers dont il n'avait même pas soupçonné l'existence.

    Imaginée par Justin Marks, c'est une histoire aux potentialités dédoublées, voire décuplées dans laquelle nous entraîne la série Counterpart***. Une histoire d'univers parallèles qui pose des questions vertigineuses, et pas seulement celle des êtres aux destins dissociés, vivant de part et d'autre de la frontière entre les deux mondes. Se pose aussi la question de l'impact de ces réalités parallèles si elles venaient à se "croiser". Comme ce fut le cas, ce matin-là, pour Howard Silk, simple pion pris dans les rouages du système, se retrouvant soudain face à face avec son «Autre».

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fantastique - SF, Nouveautés, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Baron Noir saison 2: le retour du Machiavel du Nord

    Baron Noir Elysée.jpgLa saison 1 a vu la chute du Baron Noir***, Philippe Rickwaert, député-maire du Nord (campé par Kad Merad), pour détournement de fonds.
    La saison 2, lancée lundi dernier sur Canal+ en France, le voit tenter de se relever et de remonter au sommet.
    A priori, il a tout perdu: il est inéligible et son compte en banque est vide alors que se profile son procès. Mais l'homme qui ne vit, ne mange et ne dort que pour la politique, a conservé cette rage de vaincre qui tient en respect ses partisans comme ses détracteurs.

    L'ancien militant de Dunkerque, charismatique conseiller de l'ombre qui hante le coeur de l'Elysée, jure qu'il n'a pas changé : il a conservé ses valeurs de gauche, son bagout et ses réflexes de grand stratège. Le mensonge (de haut vol) en prime.

    Avec l'élection présidentielle qui se profile – elle oppose Amélie Dorendeu, jouée par Anna Mouglalis, candidate du Parti socialiste, à Lionel Chalon (Patrick Mille), candidat du Front national -, la série va à nouveau aborder la question de la solitude du pouvoir, de la force du langage politique et du poids des institutions.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "Mosaic": l'enquête "façon puzzle" de Steven Soderbergh

    Mosaic duo.jpgOlivia Lake, auteure à succès de livres pour enfants, est tuée au cours du réveillon du Nouvel an dans son chalet perdu sous la neige, au fin fond de l'Utah. Femme très entourée et célébrée professionnellement, Olivia (Sharon Stone) souffre d'une grande solitude sur le plan personnel. Récemment, un homme avait fait son entrée dans sa vie et semblait la combler. Pourtant, en raison de ses antécédents douteux, les soupçons vont très vite se porter sur l'homme d'affaires Eric Neill... à tort ? L'homme était-il vraiment le seul à s'être brouillé avec Olivia Lake ?

    En six épisodes, construits en partie en flash-back, Mosaic** retrace l'enquête menée, notamment, par la police locale afin de découvrir l'identité de l'assassin d'Olivia. Avec cette nouvelle série, Steven Soderbergh invente la réalité fragmentée avec son intrigue également déclinée via une application pour smartphone et tablette. A voir ce jeudi sur Be1, à 21h

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Nouveautés, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Malfrats, magouilles et baraki au menu du Fonds des séries belges

    tournage RTBF 4.jpgCela bouillonne toujours autant dans le chaudron des séries belges. Ce lundi, on vient en effet d'apprendre que trois séries sélectionnées en mars dernier par le comité présidé par la RTBF et la Fédération Wallonie-Bruxelles viennent de franchir une nouvelle étape de développement.

    Admises en phase 2, ces trois séries vont bénéficier d'une aide financière afin de pouvoir boucler leurs 10 scénarios dialogués et produire leur pilote de 10 minutes (de type teaser) afin de convaincre le jury de les laisser partir en tournage.

    Les heureuses élues sont les séries BarakiFils de et Pandore.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Nouveautés 1 commentaire 1 commentaire
  • Les nouvelles explorations du festival Are You Series saison 5

    paris etc.jpgLe Festival Are You Series réinvestit Bozar pour une 5e édition pleine de promesses, du jeudi 14 au mardi 19 décembre. Au programme: première compétition dédiée aux séries digitales (Are you Web Fest?), en présence des équipes, et intégrale d'une série culte (The Kingdom) le 15/12; pitching session ludique, où la créativité sera récompensée  le 18/12; rencontres professionnelles et discussions éclairantes sur l’art du storytelling (tous les jours sauf le dimanche)…

    Cette 5e édition éclectique entend marier tous les plaisirs sériephiles: après-midi comédies et avant-première exclusive de Paris etc (photo) la série de Zabou Breitman, en présence de l'équipe, samedi 16/12. Table-ronde sur les séries digitales au féminin, vendredi 15 après-midi. Projections destinées aux familles (Lucas, etc) et séries engagées (The Deuce de David Simon et Guerrilla avec Idris Elba) dimanche 17/12... Et ce n'est qu'un début.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Festivals, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • Mindhunter: la balade des esprits fêlés façon Charles Manson

    mindhunter.jpgLa mort, hier aux Etats-Unis, du tueur en série et "gourou" Charles Manson, âgé de 83 ans, remet en lumière Mindhunter**, série signée David Fincher qui s'intéresse justement au profil psychiatrique de ce tueur de l'extrême.
    Responsable de la mort de sept personnes à Los Angeles en août 1969, Manson, qui se prenait pour la réincarnation du Christ, avait commandité de nombreux autres meurtres auprès de ses adeptes regroupés au sein de la «Manson family». Condamné à mort en mars 1971, sa peine avait ensuite été commuée en peine de prison à perpétuité.

    Si Manson n'est pas le seul tueur en série à avoir défrayé la chronique judiciaire aux Etats-Unis, il est certainement le plus connu, considéré par beaucoup comme "l'incarnation du Mal", un statut dont semblait attester la croix gammée qu'il s'était fait tatouer sur le front.
    C'est pour tenter de comprendre le déchaînement de haine et de frustration qui peut mener certains à devenir des meurtriers en série que John E Douglas s'était lancé dans une vaste étude psychologique à la fin des années 70. Etude au sein de laquelle le profil de Charles Manson figurait en bonne place.
    L'objectif de cet ex-agent du FBI ?
    Tenter de mieux cerner ces cerveaux malades afin qu'un jour leurs comportements puissent être anticipés. Comme le rappelle la série de David Fincher, mise en ligne sur Netflix en octobre, le tueur en série Charles Manson a directement inspiré la science du profilage.

    mise à jour (30.11): Netflix vient d'annoncer qu'elle a renouvelé "Mindhunter" pour une saison 2 attendue en 2018.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Nouveautés, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Unité 42: des anonymes pris dans la Toile

    Unité 42 trio.jpgBienvenue sur la Toile. Après avoir exploré les granges et les sous-bois wallons, la RTBF entame une nouvelle quête policière où les dédales de la ville sont secrètement liés aux recoins les plus sombres du Net.

    Face à ce nouveau type de criminalité, une seule stratégie: combiner les compétences technologiques et les méthodes d'enquêtes plus classiques.

    C'est au carrefour de ces deux mondes que s'inscrit l'équipe d'Unité 42**: Samuel Leroy, un flic de la vieille école «qui préfère lire sur les visages que dans des codes. Un homme de terrain avec l'empathie et le côté très humain que cela implique», détaille son interprète Patrick Ridremont.
    Et Billie Vebber, une jeune recrue et ex-hackeuse peu soucieuse des procédures. «J'ai tout de suite adoré sa nonchalance vis-à-vis de la police alors qu'elle fait elle-même partie du système», confie Constance Gay, la jeune comédienne française révélée par la série (à droite sur la photo).

    mise à jour (20/11): Joli démarrage pour Unité 42, hier soir sur La Une: les deux épisodes ont été suivis en moyenne par 353.645 téléspectateurs, représentant 21,6% de parts de marché. 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Nouveautés, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • "Lucas etc.": nouvelle famille, mode d'emploi

    Lucas etc..jpgLucas (Hugo Gonzalez) adore les blagues potaches et les plans improvisés, avec une nette préférence pour les histoires fumantes et explosives.
    Ado détendu et souriant, il vit seul avec sa mère, Bénédicte (Chloé von Arx) et ne voit que rarement son père, acteur toujours coincé entre deux castings «vraiment importants».
    Pendant que Lucas supervise son programme de délires et réjouissances personnelles, il n'a pas vu venir le «grand projet» de sa maman : emménager avec son nouvel amoureux, Jeff et ses trois enfants "a-do-rables". Entre Mélodie, ado taciturne, et Manon devenue muette à la mort de sa mère, l'adaptation s'annonce coton. Surtout que le pire reste à venir en la personne de Nathan (Elliot Goldberg), gamin égocentré et trop bien peigné, fan d'Instagram et des médailles gagnées lors de ses nombreuses compétitions d'escrime.

    Au-delà de la Belgique, où elle démarre son parcours sur Ouftivi, ce lundi, la série jeunesse Lucas etc.** est déjà promise à bel avenir: soutenue par la Radio Télévision Suisse (RTS) et TV5 Monde, elle sera également diffusée sur Ketnet, la chaîne jeunesse de la VRT.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Humour, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • Vestiaires, Tytgat chocolat, Unité 42: mise en avant de talents particuliers

    mention particulière.jpgOn critique souvent, à juste titre, le manque de représentativité de la fiction télévisée où les héros sont presque invariablement jeunes, beaux, grands, blancs et de classe moyenne ou supérieure. Sauf exception, les différences s'inscrivent à la marge, démontrant que la volonté d'intégrer la diversité de notre société reste souvent une intention louable.
    Difficile, aujourd'hui encore, de faire comprendre aux chaînes que l'on peut être une source d'inspiration tout aussi pertinente si l'on est âgé, doté d'un physique ordinaire, petit, "basané" (avec plus ou moins d'intensité) ou en situation financière précaire. Car, bien entendu, il ne saurait être question de présenter toutes ces caractéristiques à la fois... Alors que le contraire, lui, est parfaitement admis et même considéré comme normal.

    Dans cette longue liste de particularités censées nous faire rêver, l'apparition de personnes porteuses d'un handicap relève forcément du parcours du combattant. Pourtant, en quelques semaines, diverses fictions vont s'employer à prouver le contraire : VestiairesTytgat Chocolat, Unité 42 et Mention particulière (photo). Des histoires portées par des acteurs au talent extra et ordinaire – pour des comédiens de qualité, s'entend – qui ont largement de quoi nous inspirer.

    A l'heure où Cap 48* fête son 60e anniversaire et où les héros chaisards** notamment, se comptent sur les doigts d'une main (L'homme de fer, Glee, Caïn,...), il est grand temps d'aller à la rencontre de ces talents.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, France, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • The Deuce: Sous les néons rouges de la 42e rue

    the deuce.jpgMaggie Gyllenhaal, James Franco et les trottoirs de Manhattan: avec un préambule de ce genre, David Simon n'a pas besoin d'ajouter grand-chose pour attirer les regards vers lui.
    Sa nouvelle série HBO, The Deuce*** annonce un sujet sulfureux : l'explosion de l'industrie pornographique dans les années 70 aux Etats-Unis. De quoi assurer au créateur de The Wire et Treme l'attention du plus grand nombre.

    Mais contrairement à ce que pourraient laisser penser sa thématique et son générique pop et flashy, The Deuce n'est ni légère, ni racoleuse. Son but n'est pas de multiplier les scènes dénudées mais bien de sonder les conditions économiques et sociales de l'émergence de l'industrie du porno à New York dans les années 70. Une nouvelle épopée urbaine et humaine à suivre cette nuit (3h) ou lundi à 21h sur Be TV.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • “La Mante”: Carole Bouquet en mère dévorante

    La Mante.jpgUn "copycat" (imitateur) de La Mante** en est à son troisième meurtre. Or lorsqu'elle a été arrêtée, Jeanne Deber (Carole Bouquet) avait fait 8 victimes, des «mâles défaillants»: pères incestueux et/ou maris violents.
    Vingt-cinq ans plus tard, un criminel (en herbe) a repris le même type de cibles et son mode opératoire. Si la meurtrière propose son aide au commissaire Ferracci pour découvrir l'identité du coupable, elle exige deux faveurs en retour: pouvoir sortir des murs du Quartier de haute sécurité, où elle est enfermée 24h/24, et revoir son fils Damien, âgé de 8 ans à l'époque de son arrestation.
    Devenu flic, celui-ci a caché son histoire personnelle à tout le monde, y compris à Lucie, sa compagne, qui croit sa mère décédée. La confrontation entre la mère et le fils s'annonce extrêmement tendue et déstabilisante. Rapidement, en effet, s'instaure un jeu de séduction-manipulation entre une meurtrière qui souhaite à toute force «redevenir» mère et un fils qui voudrait la rayer définitivement de sa mémoire.

    Carole Bouquet épouse son rôle de mère psychopathe pendant 6 épisodes à suivre dès ce dimanche à 20h15 sur La Deux mais aussi lundi soir sur TF1.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Nouveautés, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Jussie Smollett (Empire): "Nous avons plus que jamais besoin de musique et de connexion"

    Empire.jpg"La série Empire est devenue un phénomène parce qu’elle résonne avec la vie des gens et dépasse les frontières des origines, de la religion, de l’âge, de la sexualité, du genre. Nous sommes juste une famille. Au-delà du glamour, de la musique et de la célébrité - qui attirent les regards comme dans les reality shows -, nous avons donné vie à la famille Lyon qui se débat avec des problèmes universels et tente de les gérer du mieux qu’elle peut. Lorsqu’on enlève le décor, les beaux vêtements et les bijoux, on voit que Cookie (la comédienne Taraji P. Henson, NdlR) est une femme qui souhaite que tout aille bien pour les siens. Tout le monde peut s’identifier à cela, qu’on ait des enfants ou pas."

    Concernant son rôle de Jamal, le fils mal aimé car jugé trop effacé, trop faible par son père Lucius Lyon (Terrence Howard photo du bas), à la tête de la célèbre maison de disques, véritable Empire du hip-hop, son interprète, l'acteur Jussie Smollett, confie en souriant: "On peut tous s’identifier avec le fait d’être mal jugé ou victime de préjugés." Rencontré dans le cadre du Festival de Télévision de Monte-Carlo, le comédien s'est penché avec nous sur le succès des séries musciales: Empire, bien sûr, mais aussi Atlanta, Power (série produite par 50 Cent, dont la saison 4 a démarré ce dimanche) ou The Get Down.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Festivals, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire