Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Psychologies - Moeurs

  • Eyewitness: amants et témoins secrets

    eyewitness 1.jpgTrois hommes en cavale filent à bord d'une voiture grise. L'un d'eux est un agent du FBI sous couverture, Chris Petronelli. Lorsque trois cadavres sont découverts le lendemain dans une cabane de pêcheurs isolée, le FBI veut mener l'enquête seul mais c'est compter sans la perspicacité et la ténacité du shérif local.
    Cette enquête criminelle délicate va encore se corser lorsqu'elle recoupe celle menée, en haut lieu, sur un gang actif dans le trafic d'héroïne.

    La shérif Helen Torrance (Julianne Nicholson, épatante) et son mari le Dr Gabe Caldwell (Gil Belows) sont la famille d'accueil de Philip (Tyler Young, à droite), un ado tourmenté. Ce qu'ils ignorent c'est que l'adolescent a été témoin de ce triple homicide et qu'il a choisi de ne rien dire pour protéger la relation amoureuse qu'il entretient en grand secret avec Lukas (James Paxton, à gauche sur la photo), petite star du motocross local. Or le tueur les a aperçus dans la cabane...

    Eyewitness**, thriller rural, est à suivre samedi dès 19h05 sur Be Séries et le mardi à 20h30.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • The Bold type: la mode dans le miroir des séries

    the bold type.jpgIl n'a pas fallu attendre les déboires de la désarmante Ugly Betty (série ABC produite par Salma Hayek dès 2006) pour découvrir les chausse-trappes et mœurs anthropophages du milieu de la mode. Cette savoureuse telenovela colombienne, adaptée par ses cousins américains, voyait Betty, jeune fille au grand coeur mais sans charme apparent, découvrir les coulisses d'un milieu carnassier à travers le quotidien d'un magazine spécialisé dans la mode.

    A l'occasion de la Fashion week, mais surtout du "Fashion week-end" d'Arte, petit parcours au milieu des séries écrites façon "Mode et travaux". Et, notamment, la plus récente The Bold type (photo).

    mise à jour (5/10): The Bold type va revenir pour deux saisons supplémentaires (de 10 épisodes chacune), a annoncé Freeform, ce jeudi. Mais la série va changer de showrunner: Sarah Watson (Parenthood) passe en effet le relais à Amanda Lasher (Sweet/Vicious).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Vestiaires, Tytgat chocolat, Unité 42: mise en avant de talents particuliers

    mention particulière.jpgOn critique souvent, à juste titre, le manque de représentativité de la fiction télévisée où les héros sont presque invariablement jeunes, beaux, grands, blancs et de classe moyenne ou supérieure. Sauf exception, les différences s'inscrivent à la marge, démontrant que la volonté d'intégrer la diversité de notre société reste souvent une intention louable.
    Difficile, aujourd'hui encore, de faire comprendre aux chaînes que l'on peut être une source d'inspiration tout aussi pertinente si l'on est âgé, doté d'un physique ordinaire, petit, "basané" (avec plus ou moins d'intensité) ou en situation financière précaire. Car, bien entendu, il ne saurait être question de présenter toutes ces caractéristiques à la fois... Alors que le contraire, lui, est parfaitement admis et même considéré comme normal.

    Dans cette longue liste de particularités censées nous faire rêver, l'apparition de personnes porteuses d'un handicap relève forcément du parcours du combattant. Pourtant, en quelques semaines, diverses fictions vont s'employer à prouver le contraire : VestiairesTytgat Chocolat, Unité 42 et Mention particulière (photo). Des histoires portées par des acteurs au talent extra et ordinaire – pour des comédiens de qualité, s'entend – qui ont largement de quoi nous inspirer.

    A l'heure où Cap 48* fête son 60e anniversaire et où les héros chaisards** notamment, se comptent sur les doigts d'une main (L'homme de fer, Glee, Caïn,...), il est grand temps d'aller à la rencontre de ces talents.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, France, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • The Handmaid's tale : Périls en la demeure et droits des femmes

    servante 1.jpgCe n'est pas une série dans laquelle on se plonge avec délectation. On y va même un peu à reculons, vu sa réputation et l'univers glaçant qu'elle propose. Mais la cérémonie des Emmy awards - où elle vient de remporter 5 prix et non des moindres (*) - les manifestations et remous récents aux Etats-Unis - dont elle est devenue l'emblème - ainsi que les échos de la rentrée littéraire remettent plus que jamais la pertinence de La Servante écarlate*** en lumière.

    Dans cet univers fascinant dépeint par l'auteure canadienne Margaret Atwood, l'environnement est tellement pollué que la fertilité a drastiquement chuté. Les femmes fertiles y sont donc repérées et assignées, en tant que servantes spéciales, à des foyers dûment sélectionnés: des personnalités importantes de la République de Gilead en mal d'enfant, dont elles deviendront les "génitrices".

    mise à jour (18.09): Carton plein pour The Handmaid's tale, la série a remporté l'Emmy de la meilleure série dramatique, celui de la meilleure actrice dramatique pour Elisabeth Moss, celui du meilleur scénariste pour Bruce Miller, du meilleur(e) réalisateur(trice) pour Reed Morano et de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série dramatique pour Ann Dowd.

    Un palmarès mérité pour cette dystopie, imaginée en 1985, jugée aujourd'hui prémonitoire par nombre d'observateurs...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fantastique - SF, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • The Deuce: Sous les néons rouges de la 42e rue

    the deuce.jpgMaggie Gyllenhaal, James Franco et les trottoirs de Manhattan: avec un préambule de ce genre, David Simon n'a pas besoin d'ajouter grand-chose pour attirer les regards vers lui.
    Sa nouvelle série HBO, The Deuce*** annonce un sujet sulfureux : l'explosion de l'industrie pornographique dans les années 70 aux Etats-Unis. De quoi assurer au créateur de The Wire et Treme l'attention du plus grand nombre.

    Mais contrairement à ce que pourraient laisser penser sa thématique et son générique pop et flashy, The Deuce n'est ni légère, ni racoleuse. Son but n'est pas de multiplier les scènes dénudées mais bien de sonder les conditions économiques et sociales de l'émergence de l'industrie du porno à New York dans les années 70. Une nouvelle épopée urbaine et humaine à suivre cette nuit (3h) ou lundi à 21h sur Be TV.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Les petits meurtres d'Agatha Christie: Mystères et petites vannes entre amis

    Les petits meurtres 5.jpgPaillettes, glamour et métamorphoses. Pour la rentrée 2017 qui marque aussi les 10 ans de la série, Les petits meurtres d'Agatha Christie** n'ont pas ménagé leurs efforts.
    En résultent trois épisodes  inédits largement basés sur le travestissement et les faux semblants au cours desquels le commissaire Laurence, notamment, va vivre des expériences extrêmes.
    Après L'homme au complet marron, diffusé vendredi dernier (voir extraits ci-dessous), on pourra découvrir Le miroir se brisa (photo) enquête ancrée dans le milieu du cinéma ce vendredi dès 21h sur France 2.


    Mais ce n'est pas tout. Vendredi prochain à l'issue de Crimes haute couture qui clôt le triptyque jubilaire, la production offre à tous les fans une visite en coulisses menée par l'irrésistible Rouletabille au féminin : l'actrice Blandine Bellavoir, qui campe l'intrépide Alice Avril depuis 2011.
    Les petits meurtres 4.jpgEn balade à Tourcoing, elle nous guide dans les décors du bureau et de l'appartement du commissaire Swan Laurence (Samuel Labarthe), le bellâtre volontiers abject avec la gent féminine. La comédienne  nous permet ainsi de découvrir les différents métiers qui s'activent sur le plateau.

    L'occasion de se pencher sur ce décor à la Mad Men avec des objets chinés un peu partout, notamment à Waterloo en Belgique, assortis de gadgets à la James Bond, achetés en seconde main.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, France, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 2 commentaires 2 commentaires
  • “La Mante”: Carole Bouquet en mère dévorante

    La Mante.jpgUn "copycat" (imitateur) de La Mante** en est à son troisième meurtre. Or lorsqu'elle a été arrêtée, Jeanne Deber (Carole Bouquet) avait fait 8 victimes, des «mâles défaillants»: pères incestueux et/ou maris violents.
    Vingt-cinq ans plus tard, un criminel (en herbe) a repris le même type de cibles et son mode opératoire. Si la meurtrière propose son aide au commissaire Ferracci pour découvrir l'identité du coupable, elle exige deux faveurs en retour: pouvoir sortir des murs du Quartier de haute sécurité, où elle est enfermée 24h/24, et revoir son fils Damien, âgé de 8 ans à l'époque de son arrestation.
    Devenu flic, celui-ci a caché son histoire personnelle à tout le monde, y compris à Lucie, sa compagne, qui croit sa mère décédée. La confrontation entre la mère et le fils s'annonce extrêmement tendue et déstabilisante. Rapidement, en effet, s'instaure un jeu de séduction-manipulation entre une meurtrière qui souhaite à toute force «redevenir» mère et un fils qui voudrait la rayer définitivement de sa mémoire.

    Carole Bouquet épouse son rôle de mère psychopathe pendant 6 épisodes à suivre dès ce dimanche à 20h15 sur La Deux mais aussi lundi soir sur TF1.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Nouveautés, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • When we rise: début des luttes des minorités

    when we rise.jpgChaque génération a son combat : la Grande Dépression, la Première Guerre mondiale, la Deuxième Guerre mondiale, le Vietnam… D’autres les cumulent.

    When we rise*** se penche sur ceux, nombreux, qui ont occupé la génération des années 70. Car si la série démarre en 2006, elle remonte bien vite jusqu’en 1972. Ce moment-clé où, pour toute une partie de la population américaine, San Francisco ressemblait à la terre promise.

    Un endroit où les hommes, les femmes et les Noirs Américains en quête de droits égaux et de davantage de liberté, pensaient pouvoir mener leur combat au grand jour. Afin de jouir des mêmes opportunités, que l'on soit isolée, amoureux(se) d'une personne du même sexe ou simplement Noir... Ce combat des minorités, mené entre violences et utopies, est retracé dans la série When we rise de Gus Van Sant qui débute jeudi 7 septembre sur Be TV.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Bankerot: cauchemars en cuisine

    bankerot 2.jpgThomas (Martin Buch) doit se ressaisir s’il ne veut pas perdre la garde de son fils, Niklas. Depuis la mort de sa femme Rie, décédée dans un accident de la route, il s’est laissé sombrer, incapable de venir en aide à son fils devenu mutique. Tous deux habitent dans une bâtisse à peine salubre et vivent de la revente d’appareils électroménagers usagés.
    Inquiète, la psychologue de l’école menace Thomas de faire appel aux services sociaux pour vérifier ses aptitudes paternelles. Or son fils de 9 ans est tout ce qui lui reste… Thomas décide donc de reprendre le chemin de son groupe de parole où il croise la route de l’étonnante Hannah (Rikke Louise Andersson)…

    La sortie de prison de son pote Dion (Esben Dalgaard Andersen) va bousculer la donne, réveillant le rêve de restaurant que tous les deux avaient enfoui au plus profond d’eux-mêmes. Bankerot** conte les espoirs et déboires de ces deux potes fauchés mais gastronomes. Une aventure à l'humour noir et grinçant à suivre ce jeudi dès 20h55 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour, Psychologies - Moeurs, Scandinavie 0 commentaire 0 commentaire
  • Frank Underwood, "salaud" tant aimé

    Underwood.jpgFrank Underwood est l'un des personnages de fiction les plus haïssables apparus ces dernières années. Il est d'ailleurs arrivé en deuxième position dans le sondage sur vos «méchants ciné et tv favoris» sur Lalibre.be. Nous lui consacrons le portrait de ce jeudi.

    Il y a chez Francis J. Underwood, né à Gaffney en Caroline du Sud, un mélange subtil entre Brutus et César : la prestance du pouvoir associée à la force (sournoise) de la trahison. Dès les dernières minutes du tout premier épisode de la première saison, le spectateur sait à quoi s'en tenir. Cet homme politique n'a ni remords ni regrets et n'éprouve aucune compassion comme en atteste la scène au cours de laquelle on le voit achever un chien blessé à mains nues. Il y a chez cet homme quelque chose d'un barbouze ou d'un mercenaire comme le suggèrent ses origines militaires…

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Politique, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire
  • Quadras: mariage, secrets et rivalités

    quadras.jpgConcert de klaxons, tensions (mal) dissimulées et ragots épicés, le mariage d'Alex (François-Xavier Demaison) et Agnès (Alix Poisson) s'annonce comme un grand moment de concorde et de félicité. Même si la mère d'Alex semble détester cordialement sa nouvelle bru, si son meilleur ami, Julien (Jean-Philippe Ricci) est en plein dérapage sentimental et si le maître de cérémonie est à gifler. Et encore, la soirée de noces ne fait que commencer...

    Mariages et enterrements sont de hauts lieux de drame et de comédie humaine comme le prouve Quadras**, nouvelle dramédie française produite par B2Films, Nexus Factory, M6 et la RTBF. Comédiens épatants (François-Xavier Demaison, Alix Poisson, Julien Boisselier), situations détonantes et revirements en tous genres, elle charrie le parfum des comédies romantiques à l'anglaise façon "Quatre mariages et un enterrement". Avec un solide «bestiaire» à la clé.

    Lancée dimanche soir sur La Une, la nouvelle série de M6 a souffert de la confrontation avec les championnats du monde d'athlétisme (11,6% de parts de marché seulement), mais le charisme du duo Alix Poisson - François-Xavier Demaison, déjà réuni dans la série Disparue, devrait lui assurer de meilleures audiences pour la suite.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Humour, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Inspecteur Barnaby: 333 meurtres dans des jardins anglais

    Barnaby trio.jpgBien loin des cris et de la fureur des fans découvrant l'identité du 13e Doctor Who, il existe deux camps d'irréductibles: ceux qui préfèrent l'inspecteur Tom Barnaby (John Nettles, au centre de la photo) à son cousin John (Neil Dudgeon, à droite de la photo) qui a pris la relève après son départ à la retraite en 2011.
    Six ans déjà et pourtant, certains fans restent inconsolables. Cela ne les empêche pas de continuer à suivre la série Midsomer Murders** religieusement, sur France 3 ou Club RTL (qui propose la saison 15, le vendredi à 22h50, dès ce soir) mais aussi sur Netflix, sans toutefois se départir de cette petite moue dubitative et de leur regard critique.

    Puisque la série s'apprête à fêter sans rougir sa 20e saison et peut changer de visage sans ternir son image, on s'est mis en quête des ingrédients uniques composant sa potion magique.

    (photo: entre l'ancien, Tom Barnaby, au centre, et le nouveau, John Barnaby, à droite, le coeur des fans balance)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 6 commentaires 6 commentaires