Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

La loi des séries - Page 2

  • Michael C. Hall : “Après Dexter, je suis heureux de jouer un type normal”

    Safe série.jpg"Après avoir joué tant de personnages bizarres et de relations compliquées, j'étais tout simplement heureux de camper un type normal (Tom) auquel des choses vraiment étranges arrivent plutôt qu'un type totalement bizarre (Dexter) qui tente de se fondre dans la masse des gens normaux, je pense. Et puis, j'étais assez excité de voir où tout cela allait nous mener."

    Face à la proposition de l'écrivain Harlan Coben de porter sa deuxième série originale Safe**, Michael C. Hall, star de Dexter et de Six feet under, n'a pas hésité. L'histoire suit quatre familles vivant dans un lotissement fermé, un quartier résidentiel sécurisé, d'où deux adolescents disparaissent. L'une des deux est la fille de Tom qui décide de mener lui-même l'enquête.

    "Ce qui était drôle dans Dexter, c'était de jouer quelqu'un qui est vraiment dans le contrôle de son monde et de son univers et puis, peu à peu, les choses dérapent et se délitent. Tandis que Tom se bat dès le départ parce que la disparition de sa fille a fait vaciller son monde."

    La série, déclinée en huit épisodes, est à découvrir sur Netflix à l'international.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, GB, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire
  • 13 Reasons Why: la saison 2 rendra-t-elle justice à Hannah  ?

    13 reasons duo.jpgLa saison 2 de 13 Reasons Why** s’ouvre sur le procès que les parents d’Hannah Baker (Katherine Langford en photo avec Dylan Minette) intentent à l’administration scolaire qui n’a rien fait alors qu’elle savait que l'adolescente était harcelée. Chacun à leur tour, 13 des anciens camarades de la jeune fille sont appelés à la barre en tant que témoins cités par la défense ou l’accusation.

    Par ce biais, il ne s’agit pas seulement de retracer ce qui s’est passé au Liberty College – et qui a poussé Hannah au suicide – mais bien de voir l’impact que ce drame a eu et continue à avoir sur les élèves concernés. “Prendre en compte et objectiver le ressenti des victimes” est justement le premier conseil donné par les psychologues en cas de harcèlement dans le cadre scolaire. Surtout lorsqu’il s’agit de gérer un processus de deuil.

    Groupes de parole, confidences, regrets et doutes, rôles des parents et des éducateurs sont donc au cœur de cette nouvelle salve de 13 épisodes, disponibles dès ce vendredi sur Netflix.

    mise à jour (18/05): Netflix a annoncé vendredi par voie de communiqué qu'elle annulait la soirée de lancement de 13 Reasons Why saison 2, à la suite de la fusillade ayant entraîné la mort de 10 personnes dans un lycée du Texas. Une nouvelle histoire de harcèlement scolaire qui se termine dans un bain de sang.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Unforgotten: déterrer les fantômes du passé

    Unforgotten S2.jpgUn corps abandonné au fond d’une valise étanche, découverte lors du dragage d’une rivière. Ainsi commence la nouvelle enquête de l’inspectrice en chef Cassie Stuart (formidable Nicola Walker vue aussi dans la série River et plus récemment dans The Split) et de son adjoint Sunil Khan (Sanjeev Bhaskar).

    Une affaire d’autant plus complexe que les faits pourraient remonter à plus de trente ans. Mais ce type d’énigme et de défi ne fait pas peur au duo d’enquêteurs spécialisés dans les crimes presque oubliés.

    En six épisodes, le tandem, épaulé par une équipe d’enquêteurs chevronnés, va tenter de démêler le réseau inextricable de relations souterraines que cette affaire va mettre au jour. L’intrigue gagne en épaisseur à chaque épisode en raison de tout ce que les personnes liées de près ou de loin à cette disparition ont préféré oublier…

    France 3 diffuse enfin la saison 2 de l'intrigue policière britannique Unforgotten** ce jeudi dès 20h55.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • A vos votes pour la 4e websérie de la RTBF

    webséries RTBF.jpgEuhBurkland et La Théorie du Y : 3 webséries belges déjà largement récompensées dans des festivals internationaux. Trois projets qui dès le départ ont bénéficié du soutien (d'une partie) du public psuique c'était lui qui avait été appelé à désigner l'histoire qu'il voulait voir développer.
    En février dernier, la RTBF a remis le couvert et sélectionné quatre projets de webséries afin que leurs équipes respectives puissent produire un pilote et tenter de prendre la suite de ces succès.

    Aujourd'hui, ces pilotes sont prêts et visibles sur le site de la webcréation RTBF. Il ne reste donc plus qu'à voter pour les départager.

    Par curiosité, on a fait le test et on n'a pas été déçu, preuve qu'il reste encore pas mal de talents à découvrir dans le plat pays.
    Hasard de ce quatrième appel à projets, deux des webséries proposées évoluent dans les coulisses d'un projet de film (ou de série). Joli clin d'oeil et belle mise en abyme...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • "Champion parle d’un gars bling bling qui ne veut pas travailler"

    Champion couple.jpg"On avait tous envie de parler des sportifs car secrètement, on a tous rêvé d’être sportifs de haut niveau. C’est le cas pour Mounir, Mous, Omar : on a tous cette admiration. Mais, personnellement, je trouve qu’on leur en demande trop. On leur donne des millions et après on investit les sportifs d’une responsabilité morale qui les dépasse", explique Hicham Insaan, à la fois scénariste et réalisateur de la série Champion.

    "Dans le cinéma aussi, il y a des différences criantes : certains touchent des salaires indécents et à côté de cela, des artistes investissent leur propre salaire pour créer leurs projets. On a fait cette série pour rappeler que ce sont des êtres humains. Ils n’ont pas choisi d’être riches, ils ont choisi d’être footballeurs. Ils sont doués, on les choisit très jeunes et après, ce n’est pas l’argent qui va les responsabiliser", poursuit-il. Entre a priori, dérapages, caricatures et malentendus, Champion cherche à "déshabiller une certaine réalité" du "foot business". A voir sur La Une, le mardi à 20h20

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • Champion et Baraki: les séries belges à l'heure de la comédie

    champion affiche.jpgPrompt à juger et à catégoriser, le public belge a cru, un peu vite, que les séries 100 % belges produites par la RTBF et la Fédération Wallonie-Bruxelles seraient toutes du même tonneau : tendance polar glauque dans les forêts ardennaises. Avec Champion*, le voici détrompé.

    Cette fois, le ton est à la comédie ou à la dramédie, pour être plus précis, et l’action se déroule entièrement à Bruxelles (ou presque) dans le milieu du football. Même si celui-ci n’est que l’arène dans laquelle se débat un homme (impeccable Mourade Zeguendi, comédien vu dans "Les Barons") qui a cru à tort que tout lui était dû puisqu’il était arrivé au sommet. Cette nouvelle série lancée ce mardi à 20h20 sur La Une dissèque les dessous du football-roi mais creuse surtout un réseau de relations très humaines, très "belges".

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Actualité - Info, Belgique, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • Les 7 vérités: enlèvement et faux-semblants

    seven types of ambiguity 3.jpgAvec Seven types of ambiguity** (les 7 vérités), le créateur australien Tony Ayres s'offre une variation originale sur une thématique hyper balisée : celle de la disparition d'un enfant. Car ce n'est pas l'enquête policière qui occupe le coeur de la série mais bien la façon dont l'événement est vécu par six personnes proches de l'enfant enlevé. Chacun réagit en fonction de son histoire personnelle, de ses failles et de ses doutes.

    En découvrant cette riche plongée dans la psyché de six adultes aux vies très éloignées les unes des autres, on pense forcément à In treatment (En analyse) et à The Affair d'Hagai Levi, mais Tony Ayres avait déjà exploré ce type de narration dans sa précédente et percutante série The Slap (La gifle) également proposée sur Arte. Les six épisodes sont à suivre jeudi et vendredi à 20h55.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : International, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Le festival Séries Mania a gagné son pari lillois

    On the spectrum.jpgLa greffe allait-elle prendre après le transfert dans les Hauts de France du respecté festival Séries Mania, parisien durant ses huit premières éditions ? C'était l'espoir de toute l'équipe de Laurence Herszberg et de son directeur artistique Frédéric Lavigne qui ont mis les bouchées doubles pour assurer l'arrivée du bébé dans les meilleures conditions.

    Au fil des jours, le nouveau venu a réussi son pari : celui de séduire le public lillois intéressé par les 100 projections gratuites qui lui étaient proposées à travers différents lieux de la ville et, surtout, par les nombreuses animations organisées notamment au Tri postal : radio, rencontres, décors de séries et librairie, mais aussi expositions, réalité virtuelle et escape game. Il faut dire que le casting des séances de dédicaces était parfaitement calibré avec la venue des équipes des séries Capitaine Marleau, Candice RenoirLes petits meurtres d'Agatha Christie et Plus belle la vie, parmi les plus populaires en France aujourd'hui.

    En tout, l'événement a drainé 56 000 participants "et 30 000 rien que pour les projections, soit une augmentation sensible par rapport à la dernière édition parisienne", précise le directeur artistique Frédéric Lavigne, épuisé mais rayonnant. Une fois encore, l'équipe du festival a prouvé qu'elle avait le nez fin dans ses choix français et internationaux des séries les plus récentes. Palmarès complet à lire ci-dessous.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Festivals, France, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • A Séries Mania Lille, l'embellie se poursuit pour les séries belges

    IMG_2003.JPGLa délégation belge envoyée au Festival Séries Mania a fait son entrée à Lille sous un soleil triomphant. Une façon de souligner l'embellie constatée dans le secteur audiovisuel francophone depuis 5 ans ? On n'ira pas jusqu'à le prétendre et pourtant…
    Peu auraient sans doute parié sur un tel succès lorsqu'en juillet 2013, la RTBF et la Fédération Wallonie Bruxelles (FWB) ont annoncé leur intention d'investir dans le développement de séries 100 % belges.

    Cinq ans plus tard, le bilan est éloquent : 5 séries ont été diffusées, 3 autres sont en post-production et 16 séries sont en développement. "On n'est pas encore au stade des quatre séries en prime time promises chaque année, mais on s'en approche", a souligné Sylvie Coquart-Morel, responsable de la Fiction à la RTBF. Pas mal pour un petit territoire qui, jusqu'ici, ne jurait que par le cinéma et qui a donc opéré une véritable révolution.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Créateurs, Créatrices, Festivals 0 commentaire 0 commentaire
  • Fiertés: quand la vie amoureuse est un champ de batailles

    fiertés.jpgLorsque Charles (Frédéric Pierrot) découvre que son fils Victor (Benjamin Voisin, à gauche sur la photo) aime un autre ouvrier, il décide de le virer de son chantier prétextant que Selim a une "mauvaise influence" sur son fils. Mais Victor ne se résigne pas et entend explorer ses préférences sans pour autant endosser le statut de porte-drapeau assumé par d'autres. "Ça ne sert à rien d'aller contre la connerie du plus grand nombre. Je ne ressens pas le besoin de porter des banderoles face au monde entier. Ma vie est compliquée et je ne suis pas un héros" assène-t-il à Serge (Stanislas Nordey) qui l'a séduit.

    Si la série Fiertés** retrace les grandes étapes de la reconnaissance des droits LGBTI en France, elle s'attache avant tout au parcours personnel et intime de Victor (campé par Samuel Theis à l'âge adulte), à trois périodes cruciales de sa vie. Adolescence (17), âge adulte (35) et «milieu de vie» (49 ans), autant d'étapes sujettes aux doutes, aux passions et à la remise en question.

    Une mini-série à voir ce jeudi à 20h55 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Jenifer et "Sébastien" doublement "Traqués" (par TF1)

    Traqués début.jpgAlors qu'ils s'apprêtent à partir en vacances, un homme et son fils sont pris dans une fusillade.
    Afin de le mettre à l'abri, son père pousse le jeune Léo à se cacher dans le coffre d'une voiture restée ouverte.
    C'est ainsi que Sarah (Jenifer), ignorant tout de ce qui vient de se passer, découvre le gamin caché dans sa voiture.
    Une triple tuile pour la jeune femme qui déteste la police, les embrouilles et les enfants.
    Réalisant que le gamin est vraiment en danger, la jeune femme ne peut cependant se résoudre à l'abandonner et décide de le conduire en sécurité.

    Jenifer Bartoli apporte crédibilité, humanité et densité au personnage de Sarah Munoz, jeune femme au passé trouble qui a déjà eu maille à partir avec la police. En résulte une belle alchimie avec son partenaire le jeune Félix Bossuet (Léo) au fil de ce thriller qui adopte d'abord la trame d'un road-movie.
    Traqués** une mini-série à suivre en avant-première ce dimanche à 20h55 sur La Une.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire
  • Tournage en juin pour Osmosis, la nouvelle série française de Netflix

    Osmosis 2.jpgNetflix a décidé de ne pas prolonger l'agonie de Marseille, personne ne s'en plaindra. Après une première saison calamiteuse, peu de curieux s'étaient penchés sur la saison 2. Nullement échaudée, la plate-forme a déjà annoncé la mise en oeuvre de trois nouveaux projets dont la série Osmosis confiée à Audrey Fouché, jeune scénariste française formée aux Etats-Unis sur Les Borgia de Tom Fontana (cf. interview).

    Osmosis imagine un futur proche où la recherche du partenaire idéal serait confiée à une application spécialisée et à une série d'algorithmes... Une idée développée au départ sous forme de websérie pour Arte Creative. Le tournage de la "série longue" est prévu en juin pour une diffusion début 2019. Même si elle ne peut pas ecore "en parler en détails", on a fait le point avec Audrey Fouché sur l'avancement du projet.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Créateurs, Créatrices, Fantastique - SF, France 2 commentaires 2 commentaires
  • Etre scénariste en France ou aux Etats-Unis ?  "C'est le jour et la nuit"

    Audrey Fouché scénariste.jpgFormée aux USA par Tom Fontana, après sa sortie de la Fémis, Audrey Fouché travaille aujourd'hui à Paris, notamment sur la prochaine série pour Netflix, baptisée Osmosis. De retour en France, elle rêve d'adapter le modèle US au système français, mais souvent cela coince. On a discuté avec elle des différences entre les deux systèmes. Retour sur un parcours éclairant des Borgia en passant par Les Revenants.

    Après quatre ans de formation en tant que réalisatrice à la Fémis qui était encore une école «purement cinéma» à ce moment-là, Audrey Fouché fait un stage sur la série Reporters de Capa "parce que cela m'intéressait. Je me souviens: on m'avait dit : attention, tu ne pourras plus jamais faire de cinéma. Tu vas gagner de l'argent à écrire des choses honteuses", se souvient-elle, hilare.

    A l'époque, Audrey Fouché a envie d'écrire un long métrage et de le tourner. Coup de chance, elle rencontre un producteur via son jury de fin d'étude à la Fémis.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Fantastique - SF, Festivals, France 0 commentaire 0 commentaire
  • Westworld saison 2: la revanche des machines

    Westworld 2.jpgL'heure de l'affrontement a sonné.
    Contaminés par un virus joliment baptisé «les rêveries», certains robots du parc d'attraction placé au coeur de l'histoire de Westworld*** ont aperçu des éclats de leur passé, développé une mémoire et se sont humanisés.
    Quelle nature profonde va ressurgir une fois la machine libérée ? interrogeait la 1e saison de la série imaginée par Jonathan Nolan et Lisa Joy. Les robots peuvent-ils se reprogrammer et se retourner contre leur créateur ?
    La fin de saison apportait une réponse cinglante à cette interrogation avec le début de l'insurrection tant redoutée. La saison 2 s'annonce donc plus sombre, plus violente et plus rythmée, tout en laissant toujours entrevoir des changements psychologiques et des réflexions existentielles chez tous les protagonistes, humains ou humanoïdes. Interrogations sur le sens de la souffrance, sur le rôle et l'importance de la mémoire et des sentiments, sur les limites de l'humanité aussi.

    Le voyage démarre dans la nuit de dimanche à lundi (3h du matin, exactement) sur HBO et Be TV pour les oiseaux de nuit, ou ce lundi 23/04 à 21h pour tous les autres. Au vu des premiers épisodes, la saison 2 s'annonce décisive...

    mise à jour (01/05): HBO vient d'annoncer qu'elle a renouvelé Westworld pour une saison 3

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fantastique - SF, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Speakerine: Marie Gillain dans les coulisses ripolinées des débuts de la TV

    speakerine.jpgA 42 ans avec sa mise en plis façon Reine Fabiola et son look 60's de Parisienne bon chic bon genre, Christine Beauval (la Belge Marie Gillain, photo) a tout pour être une femme comblée: speakerine admirée au sein de la toute jeune Radio-Télévision Française (RTF), elle a un mari aimant et deux enfants charmants.

    Pourtant, Christine rêve de pouvoir lancer sa propre émission «Portraits de femmes» et de ne plus être cantonnée au rôle de Speakerine**.

    Son mari, Pierre Beauval (Guillaume de Tonquedec, Fais pas ci fais pas ça), directeur de l'Information au sein de la RTF, est promis à un bel avenir. Il est en charge du direct annoncé entre De Gaulle et le président JFK, une première liaison satellite entre la France et les États-Unis, baptisée Mondovision qui, si elle réussit, devrait lui assurer le poste de futur directeur de la télévision. Mais Joseph Darnet, qui occupe le poste, ne l'entend pas de cette oreille et cette rivalité entre les deux hommes pourrait bien ruiner le projet de Christine.

    Or de nombreuses lettres de menace, envoyées aux bureaux de Cognac-Jay, prouvent que son destin de femme active et publique dérange. Un matin, les menaces se font plus violentes et précises...

    Une série à découvrir lundi à 20h55 sur France 2.

    mise à jour (17.04): avec près de 4 millions de téléspectateurs et 16,1% de PDM, France 2 a enregistré hier son meilleur lancement pour une série française un lundi soir.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, France, Nouveautés, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • CanneSeries devra s'offrir davantage d'éclaircies (scénaristiques) en 2019

    Cannes Séries jurés.jpgC'est sous un véritable déluge que s'est clos la première édition du festival CanneSeries organisée du 4 au 11 avril parallèlement au MipTV (Marché international des programmes télévisés) sur la Croisette.

    Une édition qui est parvenue à attirer un public intergénérationnel entre séances "scolaires" et publics de tous âges et de tous horizons attirés par les sirènes de la télévision.

    Pour  sa première édition, l'agenda n'était pas très fourni mais les invités étaient de qualité avec les masterclasses des acteurs Michael C Hall (Dexter, Six Feet under) et Michael Kenneth Williams (The Wire, Boardwalk Empire, au centre sur la photo) ainsi que celle du romancier Harlan Coben également créateur de séries (The Five, Safe) et président du jury 2018 (1er à gauche sur la photo).

    Entamée sur une étonnant fausse note - lors de la soiré d'ouverture a été projeté non pas un véritable épisode de La vérité sur l'affaire Harry Québert série de Jean-Jacques Annaud* mais un montage de 35 minutes de la saison entière, genre de long trailer que l'on montre à des acheteurs ! -, la manifestation s'est heureusement terminée en beauté, mercredi soir, avec la cérémonie de clôture retransmise en direct sur Canal+. Et ce, grâce aux propositions originales et audacieuses du maître de cérémonie Kyan Khojandi, rendu mondialement célèbre par sa série Bref.
    De quoi faire oublier les bourrasques et le tapis rose détrempé au public ayant bravé, en très grand nombre, le début de tempête sur Cannes.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals, France, Prix 0 commentaire 0 commentaire