Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

La loi des séries - Page 2

  • "The State": une vie prise dans l'étau de Daech

    the state garçons.pngVoici la série qui a tant fait parler d'elle à la rentrée en Grande-Bretagne. Il faut dire que The State*** n'y va pas pas quatre chemins en s'inscrivant dans les pas de quatre jeunes recrues de "l'Etat islamique" en route pour la Syrie.

    En choisissant de les plonger d'emblée au coeur du combat et de la réalité de la vie au califat, Peter Kosminsky permet de démystifier le lieu et les contours de cette quête «idéologique» qui se heurte très vite à une réalité cruelle, à la fois matérielle et militaire. La réalité d'un Etat policier où les frères et les sœurs vivent séparés, dans une fraternité de façade qui n'empêche pas que chacun se méfie de son voisin. Où l'apparence et la foi comptent plus que la vie et la santé. Et où on encourage les combattants à ne pas trop s'attacher les uns aux autres puisque chacun pourrait mourir demain (et il ne s'agit pas là d'une formule poétique).

    En quatre épisodes, The State retrace l’enrôlement de quatre futurs djihadistes du rêve à la désillusion. Une mini-série à voir ces mardi et mercredi à 21h sur Be TV mais aussi les 10 et 11/11 à 22h30.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "Lucas etc.": On ne choisit pas sa famille mais on peut (parfois) la rêver

    Lucas duo.jpgLa vague des séries belges n’a pas fini de déferler. Avec Lucas etc., les plus jeunes et les familles ont également droit à leur série 100 % belge.
    Un format court de comédie centrée sur un sujet tendance: la famille recomposée, projet développé en un peu plus d’un an par Narrativ Nation, déjà à l’œuvre derrière le succès de la websérie Typique.

    À l’univers estudiantin, les trois auteurs-réalisateurs ont substitué celui d’une famille fraîchement recomposée que l’on découvre à travers le regard de Lucas, ado de 12 ans (à gauche sur la photo), jusqu’ici fils unique, confronté à un tout nouvel environnement.

    Une série centrée sur le point de vue d’un enfant, qui plus est adolescent, cela pouvait faire peur…

    "Non, cela nous excitait même plutôt, c’était notre envie et notre challenge pour cette série. Cela nous faisait peur parce que c’est toujours un peu plus compliqué mais c’est ce qui donnait l’âme de ce projet : que l’enfant soit au centre de l’écriture et des histoires. Ce qui nous a permis de nous remémorer tous nos souvenirs d’enfance et du début d’adolescence" plaisantent Lionel Delhaye et Benjamin Torrini, réalisateurs.

    Le résulat est à découvrir dès ce lundi à 12h25 et 18h55 sur La Trois (Ouftivi).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Humour, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire
  • "Lucas etc.": nouvelle famille, mode d'emploi

    Lucas etc..jpgLucas (Hugo Gonzalez) adore les blagues potaches et les plans improvisés, avec une nette préférence pour les histoires fumantes et explosives.
    Ado détendu et souriant, il vit seul avec sa mère, Bénédicte (Chloé von Arx) et ne voit que rarement son père, acteur toujours coincé entre deux castings «vraiment importants».
    Pendant que Lucas supervise son programme de délires et réjouissances personnelles, il n'a pas vu venir le «grand projet» de sa maman : emménager avec son nouvel amoureux, Jeff et ses trois enfants "a-do-rables". Entre Mélodie, ado taciturne, et Manon devenue muette à la mort de sa mère, l'adaptation s'annonce coton. Surtout que le pire reste à venir en la personne de Nathan (Elliot Goldberg), gamin égocentré et trop bien peigné, fan d'Instagram et des médailles gagnées lors de ses nombreuses compétitions d'escrime.

    Au-delà de la Belgique, où elle démarre son parcours sur Ouftivi, ce lundi, la série jeunesse Lucas etc.** est déjà promise à bel avenir: soutenue par la Radio Télévision Suisse (RTS) et TV5 Monde, elle sera également diffusée sur Ketnet, la chaîne jeunesse de la VRT.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Humour, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • Rome face à l'irréductible "Britannia"

    Britannia.jpgL'histoire de Britannia se déroule en 43 après Jésus-Christ, sous l’empereur Claude, année qui marque le début de la Conquête romaine de la Grande-Bretagne. Un royaume mythique situé aux confins de l'Empire romain que Jules César a échoué à conquérir jusqu'ici.

    Il faut dire que ces terres hostiles et brumeuses sont gouvernées à la fois par des guerrières celtes et de puissants druides qui n'hésitent pas à faire appel à des forces occultes pour les aider dans leur combat.

    Kelly Reilly (True Detective saison 2) incarne l’une de ces guerrières, Kerra, fille du roi des Cantii. Jeune femme impétueuse et redoutable archère, elle doit mettre de côté son différend avec sa rivale Antedia (Zoë Wanamaker vue dans Mr. Selfridge) pour combattre l'invasion romaine menée par le redoutable général Aulus Plautius (David Morrissey vu dans The Walking Dead).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fantastique - SF, GB, Histoire, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire
  • Broadchurch saison 3 revit le temps des soupçons

    broadchurch S3.jpgPour ceux qui ne se sont pas rués sur la version originale, diffusée au printemps dernier en Grande-Bretagne, le rendez-vous au pied des falaises de Broadchurch** est fixé ce lundi 23 octobre dès 20h55 sur France 2.

    La troisième saison des enquêtes du capitaine Hardy (David Tennant) et du lieutenant Miller (Olivia Colman), alias le bougon efflanqué et la petite bonne femme débonnaire, reprend deux ans après le procès du meurtrier présumé de Danny Latimer, relaté lors de la saison 2.

    Le premier plaisir offert par la série écrite par Chris Chibnall, est celui de renouer avec ce duo d'enquêteurs hors pair, oscillant entre professionnalisme extrême et humanité rassurante.

    Trois ans après le décès de Danny, la population de Broadchurch semble être passée à autre chose mais cette tranquillité explose en plein vol lorsqu'éclate l'affaire Trish Winterman.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Policier - Enquête 1 commentaire 1 commentaire
  • La diversité récompensée au MipCom: une piste à suivre pour les 5 nouvelles séries belges

    tytgat chocolat 2.pngHier soir, à Cannes, la série Tytgat chocolat a été primée lors de la remise des premiers "Diversify TV Excellence Awards” qui récompensent des programmes (fictions et documentaires) mettant en avant la réelle diversité de notre société : diversité de genres, d'origines et diversité de capacités physiques ou mentales.
    Une belle récompense pour cette série, produite par la société De Mensen pour la VRT, qui a déjà été remarquée dans de nombreux festivals, dont Série Series en 2016.

    Cette consécration devrait encourager et doper la créativité de toutes les équipes belges plongées en plein travail de préparation ou de production de leur future série.
    C'est le cas, bien sûr, de l'équipe de Comme les autres adaptation francophone de la trame de Tytgat chocolat actuellement en cours de développement. Mais aussi d'Unité 42, attendue en novembre sur La Une mais qui planche déjà sur sa saison 2, et dont l'un des personnages principaux est sourd et muet...

    Une voie que seraient bien inspirés de suivre les autres projets, soutenus par la RTBF et la Fédération Wallonie-Bruxelles, actuellement en phase d'écriture ou de réalisation de leur épisode pilote.
    Depuis lundi, cinq nouveaux projets se sont en effet ajoutés aux 22 autres déjà en lice: Brussels Experience, Du Balai, La Vague, Les Sanguinaires et Undercover. Revue de détails.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique 0 commentaire 0 commentaire
  • Veerle Baetens veut marquer les esprits à Cannes avec "Tabula Rasa"

    tabula rasa.jpegL'opération récente de son pied n'a pas empêché l'actrice Veerle Baetens de tenir ses engagements. Armée de béquilles, elle était présente à Cannes ces lundi et mardi pour accompagner Tabula Rasa, la nouvelle série dont elle est à la fois la scénariste et le personnage principal. Un projet qui devrait rappeler aux fans de l'actrice sa récente prestation dans la mini-série Au-delà des murs.

    Coproduite par la VRT, la série est proposée à l'international (en VO, sous-titrée en anglais) par la ZDF qui la diffusera plus tard dans l'année. En Belgique, le compte à rebours est enclenché puisqu'elle sera diffusée à partir du 29 octobre sur la chaîne Een. "Pour le week-end d'Halloween : perfect timing !" se félicitent les deux partenaires. Les deux premiers épisodes seront également projetés, en avant-première, ce mercredi soir dans le cadre du Festival du film de Gand.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Créateurs, Créatrices, Festivals, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Le nouveau festival CanneSéries affiche ses ambitions mondiales

    Sidse Babett Knudsen.jpg"Créer la plus grande semaine de séries au monde." C'est l'objectif du nouveau festival CanneSeries attendu du 4 au 11 avril 2018.
    Pour y parvenir, il s'est naturellement inscrit en parallèle du MipTV, marché international des programmes télévisés et digitaux cannois, qui attire chaque année sur la Riviera française quelque 10 500 professionnels de l'audiovisuel venus du monde entier.

    En guise de marraine, la manifestation s'est alliée à une comédienne de talent, francophile, qui illustre parfaitement cette volonté de séduire le public avec un projet "à portée universelle et d'envergure internationale" : l'actrice danoise Sidse Babett Knudsen révélée par son rôle dans la série Borgen, Césarisée pour sa prestation dans "L'Hermine", et également au casting de l sréie de science-fiction Westworld.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Festivals, France 0 commentaire 0 commentaire
  • Versailles: "Louis XIV était un communicateur 3.0 avant l'heure"

    _MG_9798.jpgLe déclic remonte à 2007. En découvrant la rénovation de la galerie des Glaces à Versailles, Rodolphe Belmer, de Canal +, et le producteur Claude Chelli, de Capa Drama, restent sans voix. Mais bien vite, ils reprennent leurs esprits.
    "Les Borgia étaient en préparation et il y avait une vraie appétence pour les séries en costumes. On s’est dit que c’était un pan de l’histoire française incroyable et un lieu totalement international. Au départ, d’ailleurs, on ne pensait pas faire de Louis XIV le personnage principal de la série. Mais en découvrant la vie mouvementée de son frère Philippe, le duc d’Orléans peu connu, on s’est dit qu’il y avait un enjeu à exploiter. Avec les deux frères, on était dans une architecture classique de rivalité, comme entre Caïn et Abel", explique Claude Chelli.

    Sans oublier la force du site lui-même. "Versailles est un lieu qui peut créer une arène naturelle incroyable. Chaque saison raconte l’édification de Versailles en tant que projection mentale d’un Roi hors normes. La construction du palais a guidé celle de la série. On voulait montrer comment cette construction révélait des parts fascinantes de son personnage. En saison 3, on arrive au bout de ce processus car le château de Versailles est terminé", poursuit son associée Aude Albano.

    En marge de la visite sur le tournage, à Bry-sur-Marne (cf. note précédente), nous avons évoqué la naissance et l'avenir de la série avec Aude Albano et Claude Chelli de Capa Drama.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, France, Histoire, Politique 1 commentaire 1 commentaire
  • Versailles saison 3, côté rue et côté Cour

    DSCF4181.jpgLa boue s'est invitée dans cette ruelle de Bry-sur-Marne reconstituée façon XVIIe siècle pour les besoins de la série Versailles. Les effluves rances de la tannerie toute proche ajoutent un réalisme saisissant à la vue d'ensemble de la place du marché, où l'étal du maraîcher côtoie la charrette du boulanger.
    C'est la grande nouveauté de cette saison 3 qui va délaisser par moments les intrigues de la Cour pour s'intéresser à la vie du «bon peuple» de France. De nombreux figurants ont été recrutés pour l'occasion, dans la banlieue toute proche, afin de conférer un maximum de réalisme à la scène du jour qui s'invite dans les rues d'un Paris populaire. Lorsqu'on découvre leurs trognes crasseuses et leurs vêtements rapiécés et défraîchis, l'illusion semble parfaite.

    Réalisme troublant et souci du détail

    Les studios de Bry-sur-Marne abritent la chambre du Roi, la chapelle royale, la salle des portraits et les différents lieux emblématiques de la Cour qui ont accueilli les intrigues des saisons 1 et 2.
    Soit un ensemble impressionnant de pièces que nous avons visitées en compagnie de Denis Seiglan, chef décorateur de "la série la plus chère de l'histoire de la télévision française" avec ses 27 millions de budget global pour les 10 épisodes que compte chaque saison.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Créateurs, Créatrices, France, Histoire, Politique 3 commentaires 3 commentaires
  • Eyewitness: amants et témoins secrets

    eyewitness 1.jpgTrois hommes en cavale filent à bord d'une voiture grise. L'un d'eux est un agent du FBI sous couverture, Chris Petronelli. Lorsque trois cadavres sont découverts le lendemain dans une cabane de pêcheurs isolée, le FBI veut mener l'enquête seul mais c'est compter sans la perspicacité et la ténacité du shérif local.
    Cette enquête criminelle délicate va encore se corser lorsqu'elle recoupe celle menée, en haut lieu, sur un gang actif dans le trafic d'héroïne.

    La shérif Helen Torrance (Julianne Nicholson, épatante) et son mari le Dr Gabe Caldwell (Gil Belows) sont la famille d'accueil de Philip (Tyler Young, à droite), un ado tourmenté. Ce qu'ils ignorent c'est que l'adolescent a été témoin de ce triple homicide et qu'il a choisi de ne rien dire pour protéger la relation amoureuse qu'il entretient en grand secret avec Lukas (James Paxton, à gauche sur la photo), petite star du motocross local. Or le tueur les a aperçus dans la cabane...

    Eyewitness**, thriller rural, est à suivre samedi dès 19h05 sur Be Séries et le mardi à 20h30.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • The Bold type: la mode dans le miroir des séries

    the bold type.jpgIl n'a pas fallu attendre les déboires de la désarmante Ugly Betty (série ABC produite par Salma Hayek dès 2006) pour découvrir les chausse-trappes et mœurs anthropophages du milieu de la mode. Cette savoureuse telenovela colombienne, adaptée par ses cousins américains, voyait Betty, jeune fille au grand coeur mais sans charme apparent, découvrir les coulisses d'un milieu carnassier à travers le quotidien d'un magazine spécialisé dans la mode.

    A l'occasion de la Fashion week, mais surtout du "Fashion week-end" d'Arte, petit parcours au milieu des séries écrites façon "Mode et travaux". Et, notamment, la plus récente The Bold type (photo).

    mise à jour (5/10): The Bold type va revenir pour deux saisons supplémentaires (de 10 épisodes chacune), a annoncé Freeform, ce jeudi. Mais la série va changer de showrunner: Sarah Watson (Parenthood) passe en effet le relais à Amanda Lasher (Sweet/Vicious).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Issaka Sawadogo: acteur et passeur de culture d'Oslo à Ouagadougou

    Issaka Sawadogo.jpgMembre du jury longs métrages au Fiff (Festival international du film francophone de Namur), qui ouvre ses portes ce vendredi, Issaka Sawadogo navigue entre théâtre, cinéma et séries. En deux années, l’acteur est aussi passé du pays le plus riche – la Norvège où il a résidé durant 22 ans –  à l’un des plus pauvres au monde, le Burkina Faso. Un retour aux sources qui le voit multiplier les projets au service de la culture sur la terre de ses ancêtres.

    L’homme est taillé dans un tronc. Du bois d’ébène, bien sûr. Sa carrure et sa haute stature lui assignent des rôles de types peu amènes, souvent patibulaires. Dans Guyane, la série de Canal+ (à revoir dès le 2/10 sur Be TV), il est Louis, bras droit d’un chercheur d’or. Un barbouze à qui personne ou presque ne parvient à décrocher un sourire. Dans Maroni, série présentée au Festival de la fiction TV de La Rochelle, à découvrir en 2018 sur Arte, il est le commissaire Koda, homme fort et flic intraitable tentant de garder son collègue loin des abysses où l’entraîne son enquête.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Belgique, France, International 0 commentaire 0 commentaire
  • Vestiaires, Tytgat chocolat, Unité 42: mise en avant de talents particuliers

    mention particulière.jpgOn critique souvent, à juste titre, le manque de représentativité de la fiction télévisée où les héros sont presque invariablement jeunes, beaux, grands, blancs et de classe moyenne ou supérieure. Sauf exception, les différences s'inscrivent à la marge, démontrant que la volonté d'intégrer la diversité de notre société reste souvent une intention louable.
    Difficile, aujourd'hui encore, de faire comprendre aux chaînes que l'on peut être une source d'inspiration tout aussi pertinente si l'on est âgé, doté d'un physique ordinaire, petit, "basané" (avec plus ou moins d'intensité) ou en situation financière précaire. Car, bien entendu, il ne saurait être question de présenter toutes ces caractéristiques à la fois... Alors que le contraire, lui, est parfaitement admis et même considéré comme normal.

    Dans cette longue liste de particularités censées nous faire rêver, l'apparition de personnes porteuses d'un handicap relève forcément du parcours du combattant. Pourtant, en quelques semaines, diverses fictions vont s'employer à prouver le contraire : VestiairesTytgat Chocolat, Unité 42 et Mention particulière (photo). Des histoires portées par des acteurs au talent extra et ordinaire – pour des comédiens de qualité, s'entend – qui ont largement de quoi nous inspirer.

    A l'heure où Cap 48* fête son 60e anniversaire et où les héros chaisards** notamment, se comptent sur les doigts d'une main (L'homme de fer, Glee, Caïn,...), il est grand temps d'aller à la rencontre de ces talents.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, France, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Six séries à attendre après le Festival de La Rochelle

    three girls.jpgA l'image de la fiction Le Viol programmée hier soir - devant 4,3 millions de téléspectateurs sur France 3 -, la 19e édition du Festival de la Fiction TV de la Rochelle n'a pas manqué de sujets de réflexion ou d'indignation.
    Portée notamment par Clothilde Courau et la jeune comédienne belge Bérangère Mc Neese, elle prolongeait les questionnements suscités par La Consolation fiction inspirée de l'enfance bafouée de Flavie Flament (à venir sur France 3). Une thématique également abordée par la mini-série Three Girls (BBC1- photo), l'histoire forte et dérangeante de trois jeunes filles tombant aux mains d'un réseau de prostitution. Un récit que l'on reçoit comme un uppercut en plein foie. Couronnée du prix spécial du jury pour la fiction européenne, cette mini-série est attendue en 2018 sur Arte.

    C'est la première des six séries, très attendues, repérées cette année à La Rochelle, liste au sein de laquelle figure aussi la nouvelle série belge Unité 42...

    mise à jour (21/09): Vous n'étiez pas à La Rochelle ? No stress... Les 2 premiers épisodes d'Unité 42 seront présentés en avant-première mercredi 4 octobre à 20h45 et 21h dans le cadre du Fiff (Festival international du film francophone) à Namur (horaires et lieux en suivant le lien bleu).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Festivals, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Les Emmy 2017 ont salué la satire politique et les voix des femmes

    the handmaid's tale emmy.jpgSoirée historique aux Emmy Awards où pour la toute première fois depuis 22 ans, l'Emmy de la meilleure réalisation salue le travail d'une femme : Reed Morano. Sacre mérité puisqu'il souligne le travail fantastique réalisé sur la série d'anticipation The handmaid's tale – dont on aimerait qu'elle soit proposée sur une chaîne belge… La force de son propos (une République religieuse fondamentaliste qui dénie toute liberté aux femmes) et les 5 statuettes glanées dimanche soir à Los Angeles devraient assurément servir de blanc-seing à cette série produite par la plateforme Hulu.

    Avec 5 récompenses pour La servante écarlate (son titre en VF) et cinq autres pour Big Little Lies, cette année 2017 restera inscrite dans les annales comme celle de la victoire du combat des femmes.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Prix 0 commentaire 0 commentaire