Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Histoire

  • Versailles saison 3 s'offre une image plus... belge

    versailles tournage.jpgCe mercredi débute à Paris le tournage de la troisième saison de Versailles, série prestigieuse de Canal+ affichant le budget le plus conséquent de l'histoire de la fiction française (près de 30 millions d'euros par saison).

    Pour sa saison 3, la fiction imaginée en 2015 par Simon Mirren et David Wolstencroft autour du personnage de Louis XIV, aura un petit parfum de Belgitude puisqu'elle sera en partie filmée, sonorisée, montée, mixée et même dirigée par des Belges...

    Un projet d'envergure pour lequel François Touwaide de la société Entre Chien et Loup s'est démené.

    "Jusqu'ici la série était coproduite par des Canadiens mais grâce au soutien précieux de la RTBF" et à l'aura d'Ennemi Public, sa toute première série belge, la petite société de production jusqu'ici plutôt versée dans le cinéma a pu se faire remarquer et a remporté le marché.
    "On va mener ce projet de coproduction grâce au soutien de Proximus, de Wallimage et de Casa Kafka", l'occasion pour tous ces partenaires belges de participer à l'aventure d'une grande série internationale en anglais. Puisque Versailles est diffusée dans 135 pays dont les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, France, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • Berlin 56 allume le feu sous la glace

    berlin 56.jpgBerlin 56*** Aux premiers abords, voici une série qui swingue et flatte le regard, entre glamour et vintage même si elle évoque une époque qui ne laissait guère d'autre choix aux filles que de se trouver un bon mari dans les meilleurs délais. Une activité à temps plein pour Madame Schöllack, propriétaire plutot rigide d'une école de danse de salon, qui compte bien voir ses trois filles contracter des unions enviables.

    "L'instruction est à la femme ce qu'une longue vue est à la taupe", leur dit-elle fréquemment, uniquement préoccupée par les questions de bienséance et du rang à tenir en société. Lorsque Monika (Sonja Gerhardt, photo) est renvoyée de l'Institut des arts ménagers (sic), sa mère laisse exploser sa colère face à cette jeune "dinde dévergondée".

    Face à cette société qui oppresse les faibles et les femmes en particulier, Monika se sent à la fois ignorée et engluée dans un quotidien sans âme et sans perspective. Dans cette Allemagne de l'Ouest où la place de la femme est vissée au foyer et où la culpabilité et le non-dit sont largement répandus à travers toutes les couches sociales, Monika tente de se frayer un chemin vers la surface. La danse, sa passion secrète, va servir de détonateur à cette envolée vers la lumière d'une jeune fille gauche et effacée. Un cheminement en six épisodes à découvrir dès ce jeudi sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Europe, Histoire 2 commentaires 2 commentaires
  • The Crown: les 60 nuances d'un règne

    the crown affiche.jpgL'affiche est en partie trompeuse : fourrure immaculée et tenues de soirée ne sont là que pour planter le décor. Voire même le decorum.
    Le sujet de The Crown*** est ailleurs : la série, lancée le 4 novembre par Netflix, sonde la vie d'Elizabeth née Windsor, épouse Mountbatten, pour y mesurer en quoi l'accession au trône l'a bouleversée à jamais.

    The Crown est donc l'histoire d'une transformation : celle d'une jeune femme discrète et réservée qui rêvait de vivre à la campagne avec son mari impulsif et drôle et leurs deux enfants, entourée de chiens et de chevaux, les deux maillons de sa grande passion. La série relate l'apprentissage un peu austère d'un métier souvent ingrat et d'une fonction où il importe avant tout de ne pas faire de vagues et de tenir sa place et son rang.

    Connaissant bien le sujet, Peter Morgan qui s'est déjà penché à plusieurs reprises sur l'histoire des monarques britanniques - notamment avec The Queen et Deux soeurs pour un roi -, mêle savamment faits historiques et privés pour révéler une personnalité. La jeune Elizabeth est une souveraine prête à tout sacrifier, ou presque, pour être à la hauteur des espoirs placés en elle. Au fil des épisodes, on apprend donc à déceler les 60 nuances du silence d'une reine, des silences intenses et pleins d'éloquence. Le jeu millimétré de Claire Foy permet de mesurer le chemin parcouru par une jeune femme qui a soudainement vu tous les regards converger vers elle.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Histoire, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • John Adams: dans les pas des pères fondateurs des Etats-Unis

    john adams.jpgA l'heure où certains tentent de réécrire le roman national au pays de l'Oncle Sam, une série propose de revisiter les heures incertaines mais glorieuses de son installation sur le Nouveau Continent et de la création des Etats-Unis d'Amérique.
    Une période souvent évoquée et largement romancée qui mérite que l'on s'y intéresse de manière plus "objective" et historique.

    Cette approche est celle prônée par la mini-série John Adams**, portée notamment par Paul Giamatti (photo) et Laura Linney.
    Inspirée du roman de David McCullough, elle retrace l’histoire de la Révolution américaine et de la rédaction de la Constitution à travers le regard du deuxième président des Etats-Unis. Nettement moins connu que Washington ou Jefferson, John Adams est pourtant l'un des rédacteurs de la fameuse Déclaration d'Indépendance encore si souvent évoquée dans les grands débats politiques aujourd'hui. Réalisée par Tom Hooper, la mini-série, produite par HBO en 2008, est rediffusée en ce moment même sur Be TV.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Politique, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • "The Same Sky", "The Halcyon",...: les séries historiques font de la résistance

    the same sky.jpg"Midnight Sun", "Black Lake", "The Frozen Dead", "Monster", "Cold", "Below the surface"… A en juger par les fictions, venues du monde entier, en circulation au Mipcom, le thriller ne s’est jamais aussi bien porté.
    Quant au sillon scandinave (Scandinoir) il prend parfois carrément des allures d’autoroute. Si la comédie et le soap n’ont pas dit leur dernier mot, occupant les 2e et 3e places du podium des genres les plus prisés et les plus produits, selon l’étude réalisée par l’agence The Wit, le "period drama", qui prend sa source dans l’Histoire contemporaine, résiste encore et toujours à l’envahisseur.

    On a pu le constater dès dimanche soir avec la présentation - en préouverture du Marché cannois des programmes audiovisuels - de la série The Halcyon, soutenue par ITV et Sony Pictures Télévision. Mais aussi avec les séries Mata Hari, portée par Christophe Lambert et Bo Derek, et The Same Sky où apparaît l'héroïne de la série Bron, Sofia Helin (photo)... Présentation.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals, Histoire, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Indian Summers: le déclin de l'Empire britannique

    indian summers.jpgLes goûts du public sont éclectiques. Voilà pourquoi on peut parfaitement être fasciné par les thrillers scandinaves et se délecter des sagas historiques britanniques.
    Dans cette grande tradition en costumes, complots et falbalas, Arte propose  Indian Summers**, une fresque qui scrute le déclin de l'Empire britannique en Inde dès 1932.
    A l'époque où la bonne société se repliait sur les contreforts de l'Himalaya pour profiter de la fraîcheur relative des plantations de thé. L'heure du fameux breuvage est d'ailleurs fixée exceptionnnellement à 20h55 sur Arte, ce jeudi.

    Entre exotisme assumé, effluves romanesques et faits historiques (l'emprisonnement de Gandhi), cette série signée Paul Rutman nous promet voyage en train, différences de classes, coups de feu dans la nuit, secrets, jalousies, passions interdites, aveuglement britannique et aspirations nationalistes indiennes.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • 22.11.63: il faut sauver le président JFK

    22.11.63.jpgLes mauvaises adaptations ne changent rien à l’affaire. La télévision et le cinéma adorent s’emparer de l’œuvre prolifique de Stephen King.
    Oubliées les (très) mitigées Haven ou Under the dome, voici venir l’adaptation en mini-série du roman 11.22.63, édité en français sous le titre 22.11.63**. Une mini-série de la plateforme de VOD Hulu, lancée en février dernier. A découvrir ce lundi à 21h sur Be1.

    On y suit Jake Epping (James Franco), professeur de lettres dans la petite ville de Lisbon dans le Maine qui est chargé par le propriétaire du diner du coin de tenter d'empêcher l'assassinat de JFK. Son meilleur atout pour y parvenir : la faille temporelle découverte au fond d'un placard qui lui permet de retourner au début des années 60, très précisément le 21 octobre 1960.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Roots, un retour encore plus viscéral

    roots 3.jpg"Les deux jours les plus importants dans la vie d'un homme sont celui où il naît et celui où il comprend pourquoi il est né."
    Dans le cas de Kunta Kinte, jeune guerrier mandingue, né en 1750 à Djouffouré - une ville prospère située sur les rives du fleuve Gambie -, cette prise de conscience a pris 20 années.
    Le temps que cet athlétique jeune homme soit arraché à l'amour de ses parents, Omoro et Binta Kinte, et vendu comme du vulgaire bétail par des négriers britanniques.
    A son arrivée en Virginie sur une vaste plantation, Kunta Kinte refuse de se résigner à son sort d'esclave et cherche par tous les moyens à s'échapper.

    La série Roots*** (Racines en VF) embrasse son destin et celui de ses descendants dans l'Amérique raciste et ségrégationniste des propriétaires terriens. Un récit abrupt décliné sur quatre générations jusqu'au lendemain de la Guerre de Sécession. Une histoire majeure qui a marqué les annales de la télévision en 1977 (avec pluie de récompenses et audience record*) remise au goût du jour depuis le 30 mai par la chaîne History.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Revival 2 commentaires 2 commentaires
  • Madam Secretary: la nouvelle cheffe de la diplomatie US

    madam secretary.jpgDéveloppée par Barbara Hall (“Joan Of Arcadia”) et Morgan Freeman, Madam Secretary** s’intéresse à l’histoire d’une femme brillante, bombardée Secrétaire d’Etat au gouvernement américain (l’équivalent du ministre des Affaires étrangères sous nos latitudes) à la mort de son prédécesseur.
    Ancienne de la CIA, Elizabeth McCord (Tea Leoni) peine à concilier ses défis géostratégiques avec sa morale et sa vie de famille.

    Ancrée au cœur de la sphère politique, cette série sonde deux questions majeures : l’éthique en politique et l’éthique familiale. Chaque jour, Bess McCord s’interroge sur les choix qu’elle est amenée à poser et sur la difficulté à ne pas franchir la ligne rouge. Mais aussi sur la nécessité de concilier son job avec l’exemple qu’elle souhaite donner en tant que mère de famille à ses enfants adolescents. Stevie (Stephanie), sa fille aînée rebelle, Allison, sa cadette discrète et fragile et son fils Jason, anarchiste en puissance.

    Un microcosme bien vivant à découvrir dimanche à 22h30 sur RTL-TVI.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Histoire, Politique 2 commentaires 2 commentaires
  • Sherlock joue au voyageur du temps

    sherlock bride.jpgC'était le cadeau de nouvelle année de la BBC. Un épisode unique censé aider les fans à patienter jusqu'à la diffusion de la 4e saison, actuellement en cours de tournage, et attendue en 2017.

    Imaginer un épisode ramenant Sherlock*** en 1895 aurait pu constituer, pour certains, une sorte de crime de lèse-majesté, un blasphème, un fatal détour, voire une impardonnable erreur de parcours. Mais il n'en est rien. Avec le flegme et la classe qui le caractérisent, Benedict Cumberbatch s'en est tiré avec brio, tirant le meilleur parti du costume qui l'enserre et le ramène aux origines de l'univers imaginé par Sir Arthur Conan Doyle. Il faut dire que son profil longiligne, son port altier et son regard perçant sont pour beaucoup dans la fascination qu'il exerce sur les foules. Alors propulser cette silhouette au milieu des fiacres, des hauts de forme et des redingotes ne pouvait qu'ajouter à son aura.

    France 4 nous convie à ce retour à l'époque victorienne ce jeudi à 20h55.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Histoire, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire