Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Europe

  • Les millions tant convoités de la Casa de papel: suite et fin ?

    casa de papel masques.jpgLancée en décembre dernier sur Netflix pour 13 (premiers) épisodes, La Casa de Papel** revient pour un deuxième chapitre de 6 épisodes, ce vendredi dès 9 h. Un suspense savamment orchestré par Netflix, qui a gardé secret durant un peu plus de trois mois le dénouement de sa série la plus commentée de la fin 2017.

    Dans cette mini-série, on suit un groupe de huit braqueurs professionnels placés sous la direction d’un mystérieux Professeur, le cerveau du casse du siècle : 2,4 milliards d’euros. Pour réunir cette somme, il leur a “suffi” de s’introduire au cœur du bâtiment clé de l’économie espagnole: la Maison royale de la monnaie, surnommée la Casa de Papel.

    Sous couvert d’une prise d’otages, les braqueurs vont y imprimer leur “propre monnaie”: huit millions d’euros à l’heure. Le récit de ce compte à rebours doublé d’un huis clos tendu est retracé par Tokyo (Ursula Corbero, au centre de la photo), braqueuse de haut vol. La jeune femme a été recrutée comme ses sept partenaires par le Professeur (Alvaro Morte, photo ci-dessous) afin de faire partie de son équipe de pro où chacun remplit une tâche bien définie en fonction de sa spécialité...

    mise à jour (18.04): Netflix vient d'annoncer que la série connaîtra une "saison 3" en 2019. Les fans, forcément, exultent...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Europe, Nouveautés, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 3 commentaires 3 commentaires
  • Bad Banks: mirages et spéculation bancaire

    Bad Banks Jana.jpgJana Liekam, ambitieuse et douée, aurait dû rester à sa place. En faisant de l’ombre à son boss, elle s’est attirée ses foudres et s’est fait injustement licencier. Soutenue par une autre de ses patronnes, consciente du potentiel de la jeune femme, la voici en route pour une nouvelle carrière au sein d’une célèbre banque basée à Frankfort: Global Invest Allemagne.

    Devenue son alliée secrète, Christelle Leblanc apprend à Jana que le concept de loyauté est totalement dépassé dans le milieu de la banque et que seuls comptent les réseaux. Le lien de filiation qui s’établit entre les deux femmes rappelle le duo infernal de Damages et nourrit la sacrée ambition de la plus jeune. Si ce n’est que dans le cas présent, Jana est loin d’être une oie blanche et innocente.

    Bad Banks**, un thriller financier à suivre jeudi et vendredi à 20h55 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Europe, France, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Berlin 56 allume le feu sous la glace

    berlin 56.jpgBerlin 56*** Aux premiers abords, voici une série qui swingue et flatte le regard, entre glamour et vintage même si elle évoque une époque qui ne laissait guère d'autre choix aux filles que de se trouver un bon mari dans les meilleurs délais. Une activité à temps plein pour Madame Schöllack, propriétaire plutot rigide d'une école de danse de salon, qui compte bien voir ses trois filles contracter des unions enviables.

    "L'instruction est à la femme ce qu'une longue vue est à la taupe", leur dit-elle fréquemment, uniquement préoccupée par les questions de bienséance et du rang à tenir en société. Lorsque Monika (Sonja Gerhardt, photo) est renvoyée de l'Institut des arts ménagers (sic), sa mère laisse exploser sa colère face à cette jeune "dinde dévergondée".

    Face à cette société qui oppresse les faibles et les femmes en particulier, Monika se sent à la fois ignorée et engluée dans un quotidien sans âme et sans perspective. Dans cette Allemagne de l'Ouest où la place de la femme est vissée au foyer et où la culpabilité et le non-dit sont largement répandus à travers toutes les couches sociales, Monika tente de se frayer un chemin vers la surface. La danse, sa passion secrète, va servir de détonateur à cette envolée vers la lumière d'une jeune fille gauche et effacée. Un cheminement en six épisodes à découvrir dès ce jeudi sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Europe, Histoire 4 commentaires 4 commentaires
  • Netflix: points forts et points faibles d'une révolution

    netflix 3.jpgLancé depuis minuit en France, Netflix, le fameux service américain de vidéos en ligne sera disponible en Belgique d’ici quelques jours : la conférence de presse du groupe est attendue ce vendredi. 
    Quoi qu'on en dise, il s'agit d'une révolution pour le grand public mais aussi pour le secteur de l’audiovisuel. Car le service de streaming* légal par abonnement va obliger un certain nombre d'opérateurs traditionnels à se repositionner.
    Comment s’abonner, quels sont les avantages et les inconvénients de Netflix  ? Vieux films ou vraies nouveautés, le dossier est dense. On vous éclaire.

    * visionnage via internet

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Europe, Nouveautés 5 commentaires 5 commentaires
  • Agnieszka Holland: de Burning Bush à House of cards

    agnieszka holland 2.jpgLa mini-série Burning Bush projetée en présence de sa réalisatrice Agnieszka Holland a été un des beaux moments du Festival Are you Series clos ce dimanche à Bozar.
    L’occasion de revivre ce pan d’Histoire qui a vu un étudiant tchèque, en 1968, tenter de s’opposer à la mainmise soviétique sur son pays. Un souvenir fort pour Agnieszka Holland qui était partie étudier à Prague à l’époque.

    Trente minutes avant la séance, la réalisatrice a répondu à quelques questions face au public venu en nombre pour découvrir sa mini-série sur grand écran. Vous n'y étiez pas ? Rassurez-vous, on lui a tendu le micro.
    Compte-rendu o
    ù il est question de The Wire, Treme, The Killing et bientôt d'House of cards...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Europe, Festivals, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • Veep, Boss, House of cards: la politique rend fou

    veep 3.jpgInefficaces, roublards, menteurs, parieurs, lents à la détente, gaffeurs, maladroits, cassants: la liste des défauts des membres de l'équipe de Selina Meyer est longue, très longue. On avait déjà pu s'en rendre compte lors de la 1e saison et, bien sûr, les choses ne s'arrangent pas au cours de cette deuxième salve, proposée dès ce mercredi à 20h45 sur Be séries.

    Déclarations mensongères ou ineptes, bévues, blagues de pochtrons et humour au ras des pâquerettes: rien n'est épargné à la vice-présidente des Etats-Unis, traditionnellement appelée Veep**, en raison des initiales de sa fonction (VP).

    A l'heure des élections de mi-mandat, Selina Meyer espère bien faire reconnaître son rôle croissant aux côtés du Président, un plan qui ne sera pas aisé à mettre à exécution tant les obstacles s'accumulent.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Europe, Festivals, International, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • "Burning Bush": le printemps de Prague sacrifié

    burning bush 1.jpgPrague, 1968. Comment l’espoir des étudiants a-t-il été étouffé ? C'est l'histoire que raconte la mini-série Sacrifice*** (Burning Bush) réalisée par la cinéaste Agnieszka Holland. La toute première fiction politique produite par HBO Europe, un récit en trois parties, montrée dès ce jeudi à 20h50 sur Arte.

    «J’étais étudiante à l'école de cinéma de Prague (la Famu) à l’époque, et j’étais très engagée dans le mouvement étudiant» a expliqué Agnieszka Holland, lors de la présentation de sa mini-série en avril 2013 à Paris.
    «C'est à ce moment-là que j'ai fait mon apprentissage, amer, de la politique. Cela a influencé ma vision du monde et des comportements humains. La question centrale de Burning Bush est: comment la société peut se résigner aussi rapidement, et quel est le moteur qui fait que, dans une situation de frustration, de répression, certains individus vont à contre-courant ? Je suis fascinée par les gens, les jeunes surtout, qui ont ce courage. Je pensais que c'était aux Tchèques de raconter cette partie de leur Histoire mais, finalement, HBO Europe était très heureuse de m'avoir aux côtés des trois très jeunes coscénaristes tchèques pour porter ce récit.»

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Europe, Histoire, Politique 1 commentaire 1 commentaire
  • "Crossing Lines" face au spectre européen du crime

    Crossing Lines 2.jpg«L'idée de départ est bien née de l'absence d'une police qui puisse passer les frontières européennes» souligne Edward Allen Bernero. Tête pensante des "Esprits criminels" et de "New York 911", il est le coproducteur de cette nouvelle série à spectre européen.
    Dans les faits, la subsistance de frontières intra-européennes «rend la criminalité beaucoup plus difficile à contrecarrer, surtout dans un contexte de globalisation effrénée». Ainsi est née Crossing Lines qui imagine une «unité d'élite» mandatée par la Cour pénale internationale (CPI) afin de traquer les tueurs en série qui se déplacent dans le monde. Les membres en sont originaires d'Italie, d'Irlande, d'Allemagne, de Grande-Bretagne, de France et même... des Etats-Unis (William Fichtner vu dans «Prison Break»).

    Déjà présentée sur ce blog, après l'avant-première de juin dernier, Crossing Lines* entame son récit ce soir, à 20h20, sur La une. L'occasion de faire le point avec ses créateurs et principaux protagonistes sur les caractéristiques de cette série à vocation internationale, coproduite par la France, l'Allemagne et les Etats-Unis.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Créateurs, Créatrices, Europe, Policier - Enquête 1 commentaire 1 commentaire
  • Agnieszka Holland, de "Treme" à "Burning Bush"

    agnieszka holland.jpgAu pays des séries, les scénaristes sont rois. Ils créent et définissent l'univers et les personnages explorés, participent au choix des acteurs, des décors, de la musique et des costumes et ont, in fine, droit de vie et de mort sur chaque protagoniste du récit.
    Par rapport au cinéma, où l'image prime aux yeux du public, ici ce qui compte, c'est le fait d'avoir une bonne histoire à raconter.

    Comment, dans ce contexte très particulier, parvenir à s'imposer et à faire prévaloir son regard ? C'était la question inscrite en filigrane de la rencontre avec Agnieszka Holland, organisée la semaine dernière, dans le cadre du Festival «Séries mania» au Forum des images à Paris (cf. notes précédentes). Une rencontre riche et argumentée avec une réalisatrice qui n'a pas sa langue en poche.

    Si elle est connue pour ses nombreuses réalisations sur grand écran ("Europa Europa", "Totale Eclipse", etc.), de nombreux créateurs de séries ont déjà fait appel au talent d'Agnieszka Holland. David Simon, par exemple, précurseur de la série complexe et moderne, l'a invitée à prendre part à l'inégalable roman sociologique The Wire mais aussi, ensuite, à la conception de l'excellente Treme (2010), plongée dans les plaies béantes de la Nouvelle-Orléans post-Katrina.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Europe, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • The Spiral: la réalité augmentée

    the spiral2.jpgL’événement aura lieu dans quelques heures. Ce vendredi à 21h à Bruxelles, devant le Parlement européen. L’œuvre d’art collective réalisée par des internautes de toute l’Europe sera projetée sur le bâtiment du Parlement, mettant ainsi un joli point final à l'aventure The Spiral***. Preuve de l’imagination foisonnante de plusieurs milliers d’anonymes ayant posté leurs créations personnelles sur le site www.thespiral.eu, prenant ainsi part à ce thriller unique, porteur d'une action inédite en faveur de l’art.

    Simultanément, les six œuvres d’art précédemment dérobées seront en effet rendues à leur écrin respectif (les six musées européens pillés) tandis que des écrans géants permettront d’y suivre, par projections vidéos en streaming, l’action se déroulant en parfaite synchro dans les six villes où a démarré la quête de "The Spiral".
    Avant même l'épilogue, programmé ce lundi sur Arte, l'oeuvre d'art collective est donc à découvrir ce soir dans la réalité, ou par ordinateur interposé. Une quête qui se termine comme elle a commencé: au croisement du réel et du virtuel, faisant de The Spiral, la première série européenne virale !
    Plus fort encore: le rapatriement des tableaux, qui aura lieu "pour de vrai", sera filmé "en live", scènes qui seront  ajoutées au dernier épisode diffusé lundi. Les joueurs les plus actifs, qui ont participé à la quête des tableaux, vont se joindre à l’événement et pourront donc se voir à l’écran, dans quelques jours...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Europe, Nouveautés, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • The Spiral, série virale

    the spiral.jpgL’enquête démarre lundi à 22 h 55 sur Arte et Een. La Belgique n’est pas la seule en piste. Allemagne, France, Suisse, Danemark, Finlande, Norvège, Pays-Bas et Suède sont également en lice.
    Produit transgenres, c’est à la fois une fiction, un jeu sur le Net et une plateforme participative qui débouche sur le réel.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Europe, Nouveautés, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire