Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Créateurs, Créatrices

  • Damon Lindelof: "The Leftovers navigue entre la peur et l'espoir"

    damon lindelof.jpgComment écrit-on l'épilogue d'une série qui, depuis deux saisons, évolue en apesanteur en abordant le deuil et le réconfort, la fin d(')u(n) monde et un nouveau départ ?
    Face à cette question essentielle et même existentielle, Damon Lindelof, le créateur de The Leftovers*** et Justin Theroux, son acteur principal, ne se sont pas dérobés.
    Invités du Festival Séries Mania, ils ont répondu aux questions des journalistes avant que Damon Lindelof (photo) ne donne une masterclass samedi en début de soirée. Le tout à 24h du démarrage de la saison 3 sur HBO, qui sera aussi la dernière de la série.

    "Pendant la saison 2, nous n'avions aucune certitude qu'il y aurait une saison 3 mais nous savions que nous étions plus près de la fin que du début. Nous avons fait en sorte que cette saison soit comme une nouvelle avec un début, un milieu et une fin, afin de ne pas laisser le public sans conclusion. Puis, HBO nous a donné le feu vert et nous leur avons dit que cette saison serait la dernière."

    "Nous savions que la saison 3 se passerait en Australie. Avec tous les auteurs, nous avons passé trois semaines à parler de ce que serait les scènes finales : qui serait là, de quoi ils parleraient et ce que nous voulions faire ressentir. Nous nous sommes posés la question : qu'attend le public et que pouvons-nous faire pour le surprendre en lui offrant tout le contraire" (Damon Lindelof sourit). "Même s'il est impossible de savoir exactement ce que le public souhaite..."

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Festivals, France, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • La RTBF va lancer sa «Séries Académie» pour les scénaristes et réalisateurs

    tournage RTBF.jpgFrançois Tron, patron des chaînes RTBF, a “lâché” l’information ce mardi dans le cadre du WebProgram Festival à Paris. Il y faisait le point sur les projets en cours et à venir de la RTBF.
    En septembre prochain, a-t-il confié, “la RTBF proposera une formation aux scénaristes, réalisateurs et producteurs” retenus lors des trois dernières réunions de sélection (soit en novembre 2016, en mars et juillet prochain). Une formation baptisée jusqu’ici “Séries Académie” qui sera étalée sur une année académique (septembre 2017 à juin 2018).

    Ce projet a été développé par l’équipe Fiction de la RTBF, dirigée par Sylvie Coquart-Morel qui en explique la philosophie. "Le but est de permettre aux participants d'aller plus vite dans la création de leur série parce qu'on constate souvent beaucoup d'enthousiasme mais peu d'expérience. On veut leur donner des outils pour leur éviter de s'épuiser et de perdre du temps, ainsi que des conseils pratiques. L'idée de cette académie est de permettre aux participants d'apprendre en même temps qu'ils font, ce qui est déjà assez compliqué. Et puis, si vous voulez voir éclore de nouveau projets, il faut créer des rencontres ce qui fera naître des étincelles et de nouvelles idées", poursuit Sylvie Coquart.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Créateurs, Créatrices 2 commentaires 2 commentaires
  • Harlan Coben: "Nous envisageons d'adapter un livre par an avec TF1"

    Harlan Coben.jpgDe passage ce week-end à la Foire du Livre de Bruxelles, le roi du thriller Harlan Coben est venu présenter son dernier roman "Intimidation" (*) à quelques-uns de ses six millions de fans à travers le monde.

    L’auteur de best-sellers est également devenu scénariste avec sa série The Five, écrite en 2015 pour la chaîne britannique Sky. Un medium auquel il a pris goût grâce au succès de l’adaptation en série de son roman Une chance de trop par TF1 avec Alexandra Lamy.

    Il apprécie tellement l'actrice qu'il aimerait la retrouver dans un prochain projet de série. Il y songe déjà alors que vient de s'achever à Paris le tournage de sa deuxième adaptation pour TF1: la série Juste un regard avec Virginie Ledoyen et Thierry Neuvic. Un projet en six épisodes auquel sont également associés les noms des comédiens Thierry Frémont, Arthur Jugnot, Jimmy Jean-Louis ou encore Mathilde Buisson.

    Très détendu, il a passé en revue avec nous ses nombreux projets.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Drame, France, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Beau séjour: quatre cerveaux et un esprit

    beau séjour 6.jpegComplices jusque derrière la caméra, les réalisatrices Nathalie Basteyns et Kaat Beels avaient déjà travaillé ensemble sur la formidable série Clan, sorte de Desperate Housewives déjanté aux effluves de waterzooi. Elles cherchaient un nouveau projet à développer et ont repensé à cet hôtel du début du 20e siècle dont l'atmosphère leur plaisait tant. Même si elles ne sont pas Limbourgeoises, elles souhaitaient mettre en lumière cette région rurale dont le reste de la Flandre aime se moquer.

    Ce travail collaboratif s'est mis en place à deux puis à quatre avec les scénaristes, Sanne Nuyens et Bert Van Dael. "Un travail d'équipe qui s'est poursuivi jusqu'au montage", précise Nathalie Basteyns.

    "On voulait une ambiance particulière : un huis clos où cette histoire pouvait trouver sa place. Dans ce petit village, chaque rue, chaque maison avait cette ambiance bizarre où cela ne semblerait pas curieux que Kato recherche ses propres assassins. Même si dans les faits, on ne voit pas autant l'hôtel Beau Séjour qu'on en parle, nous avons passé 6 mois de tournage dans ce lieu qui avait une fonction très importante dans le projet. Le caractère visuel du décor a permis de créer ce type d'histoire où il fallait trouver un équilibre entre le réalisme et le surnaturel", détaille la réalisatrice.

    Après avoir séduit 1,2 million de curieux en moyenne sur la chaîne Een de la VRT, Beau Séjour a été achetée vendredi dernier par Netflix. Elle partira à la conquête du reste de l'Europe à partir du 16 mars, après son lancement sur Arte ce jeudi à 20h55. Coup d'oeil sur la genèse de ce projet.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Fantastique - SF, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Après le Belgian Noir, Unité 42 explore la Brussels' touch

    Unité 42 tournage.jpg«J'étais en train de terminer la dernière partie de la saison 1 de Professeur T (série flamande déjà vendue dans de nombreux pays, NdlR) et comme le comédien principal avait un projet aux Etats-Unis, il y avait une coupure dans le planning. J'étais libre. John (Engel, le producteur, NdlR) m'a appelé et m'a montré le pilote réalisé par Guy Goossens et deux scénarios. J'ai dit "oui"» explique le réalisateur Indra Siera avec simplicité.

    Pour relever le défi des séries, le producteur John Engel (Left Field Ventures) a opté pour un réalisateur flamand. Un choix dicté par l'expérience déjà acquise au Nord du pays, en matière de séries, et par le fait que le trio de scénaristes - Charlotte Joulia, Annie Carels, Julie Bertrand - avait été chercher de précieux conseils auprès de Guy Goossens.
    De retards en reports du tournage, ce dernier n'a pas pu rester pour réaliser Unité 42, comme prévu. Un job repris par trois de ses collègues : Indra Siera donc, qui sera suivi par Roel Mondelaers et Hendrik Moonen. A charge pour le premier de réaliser les épisodes 1, 2, 3 et 10 et de définir ainsi l'identité visuelle de la série, déjà préachetée par France 2.

    Nous sommes allés à la rencontre de l'équipe en tournage à Berchem-Sainte-Agathe.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Créateurs, Créatrices 2 commentaires 2 commentaires
  • Festivals: "Zone blanche" fait la tournée des grands ducs

    zone blanche.jpegLa série franco-belge Zone blanche va être montrée dans la section "spéciale séries" de la Berlinale, qui se déroulera du 9 au 19 février prochains.
    Après avoir eu les honneurs du Fipa à Biarritz, la série policière en 8 épisodes est aussi projetée cette semaine au Festival de Luchon. Autant de sélections qui ravissent ses producteurs Ego Productions et Be-Films et ses futurs diffuseurs, la RTBF et France 2.

    Nous avons discuté de la genèse de ce projet, tourné en partie en Belgique l'été dernier, avec son scénariste et créateur, Mathieu Missoffe, avec l'un de ses réalisateurs Julien Despaux et l'un de ses producteurs, Vincent Mouluquet. Tous les trois étaient présents à Biarritz.

    mise à jour (04/02): au Festival de Luchon, le prix de la meilleure réalisation a été attribué à Julien Despaux et Thierry Poiraud; le prix de la meilleure photographie salue le travail de Christophe Nuyens et le prix du meilleur espoir masculin récompense Hubert Delattre. Joli triplé pour Zone blanche

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Festivals, France 0 commentaire 0 commentaire
  • Avec "The Night manager", la famille Le Carré passe de l’écrit à l’écran

    the night manager 6.jpgAffichant quatre nominations aux Golden Globes - la nouvelle est tombée ce lundi -, la série The Night Manager prouve une fois encore à quel point la qualité britannique parvient à tirer son épingle du jeu international.
    Déclinée en six épisodes, cette mini-série a fait l’ouverture du festival Are You Series ? à Bozar, mercredi dernier. Evénement pour lequel Simon Cornwell, fils de John Le Carré, l'auteur du roman originel, avait fait le déplacement à Bruxelles. Fils d’écrivain, Simon Cornwell est aussi le producteur de la série développée avec succès par AMC et la BBC.

    Dans la famille Le Carré, lorsqu’il s’agit d’adapter un livre pour le grand ou le petit écran, on peut désormais faire appel tant au père - de son vrai nom David Cornwell - qu’à ses deux fils, Simon et Stephen. Rencontre avec le producteur du magnétique "Night Manager" entre deux trajets à grande vitesse. Et retour sur la genèse d'une aventure familiale...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Festivals, GB 0 commentaire 0 commentaire
  • Eloi Ragot a imaginé l'univers de La Trêve note par note

    eloi ragot 1.jpgLa série La Trêve a affirmé sa belgitude jusque dans le choix de son générique aux sonorités "country" collant si bien aux images de la Wallonie des rivières et forêts.
    Un univers sonore porté par Balthazar, jeune groupe de rock flamand célébré également au sud du pays, notamment pour son titre "The man who owns the place". Le reste de la bande-son, soit 5 heures sur les dix que dure la série, est le fruit de l’imagination d'Eloi Ragot, jeune compositeur français vivant en Belgique que le trio de scénaristes-créateurs Matthieu Donck, Benjamin d’Aoust et Stéphane Bergmans a rencontré via Anthony Rey, le producteur de la série (Hélicotronc).


    "C’était au moment de l’appel à projets. Lorsqu’ils ont su qu’ils étaient retenus, ils m’ont demandé de faire la musique de leur pilote de 10 minutes. Ils ont beaucoup aimé ce que j’avais fait et m’ont pris en tant que compositeur pour la suite."

    Ce lundi le Festival Are You Series se penche sur la place de la musique dans les séries avec Eloi Ragot en tant que guide, qui songe déjà à la saison 2 de La Trêve en tournage au printemps...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Festivals 0 commentaire 0 commentaire
  • Chris Brancato (Narcos) se dit "fasciné" par les criminels sans remords

    chris brancato 4.jpgGrand invité de la 4e édition du festival "Are You series ?" à Bozar, le scénariste Chris Brancato est arrivé ce mercredi à Bruxelles. Il parlera de son travail sur "Narcos" ce jeudi de 17h à 19h et il dirigera des ateliers professionnels avec des scénaristes belges, jeudi et vendredi.

    Sa masterclass porte notamment sur sa dernière création, la série Narcos pour Netflix, mais a aussi pour but de comparer la façon de travailler en Europe et aux Etats-Unis où le showrunner occupe une position de scénariste et de producteur. Une fonction qui a "beaucoup d’impact sur la façon dont la série est imaginée et fabriquée" concrètement, rappelle Chris Brancato.
    Aussi charmant que pédagogue, il est revenu avec nous sur la genèse de sa série tournée en Colombie (photo: Chris Brancato sur le tournage de Narcos avec les acteurs Pedro Pascal et Boyd Holbrook).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Festivals 0 commentaire 0 commentaire
  • Alain Brunard: "Avec e-Legal, j'ai une vraie liberté de mise en scène"

    eLegal 2.jpgDepuis le 12 septembre Alain Brunard est sur le pont, en mode combattant. Il dispose de 70 jours pour réaliser les 10 épisodes de la nouvelle série belge e-Legal qui explore les méandres de la Toile et les dessous de la lutte contre la cyber-criminalité à travers le quotidien d'un cabinet d'avocats spécialisés (cf. note précédente).

    "Sept jours pour réaliser un épisode d'une heure, ça veut dire que les journées sont longues et qu'on n'a pas vraiment l'occasion d'explorer les choses. Il faut être très clair, dès le début, dans le rapport que l'on avec les comédiens et avec l'équipe. Il faut qu'ils sentent où on va parce que très vite, cela peut partir dans tous les sens. Exemple dans une scène de procès où il faut gérer beaucoup d'intervenants, d'éléments de procès et de jeux de regards entre les comédiens...”  explique Alain Brunard (au centre sur la photo).

    Le réalisateur belge connaît bien les séries pour en avoir réalisé quelques-unes au gré des épisodes (RIS, police scientifique) ou dans leur intégralité (A tort ou à raison) sans oublier les fictions dont il était aussi le scénariste (Pasteur, l'homme qui a vu; Marie Curie, une femme sur le front).

    Alors que le tournage reprend ce lundi jusqu'au 23 décembre, le réalisateur nous parle du nouveau vent de créativité qui souffle sur les séries belges.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices 0 commentaire 0 commentaire