Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Créateurs, Créatrices

  • Steven Bochco, créateur pour toujours à l'écoute des hommes en bleu: NYPD Blue tribute

    Steven Bochco.JPGEn hommage à Steven Bochco, showrunner iconique des années 80 et 90 dont on vient d'apprendre le décès à l'âge de 74 ans, nous publions l'évocation que nous avons réalisée de sa série la plus fameuse: NYPD Blue, au moment où elle tirait sa révérence, en 2005.

    Un univers où Bochco (à gauche sur la photo) n'avait pas peur d'évoquer l'alcoolisme de certains flics, la violence, le racisme et l'homophobie ordinaire...grâce à ses personnages iconiques: Andy Sipowicz (au centre de la photo) et Bobby Simone (Jimmy Smits, photo du milieu). Une série qui lui vaudra la bagatelle de 10 Emmy Awards et la reconnaissance unanime de la profession..

    Hill Street Blues, LA Law (La Loi de Los Angeles) et NYPD Blue, c'était lui. Un attachement aux hommes en bleu qui avait fait de Steven Bochco, LE spécialiste de la police et de la société américaine vue à travers le regard de ses hommes et femmes en bleu, durant plus de 20 ans. Un travail où Bochco et son partenaire David Milch se sont distingués par leur sens aigu de la narration, du réalisme et du drame qui a poussé les séries américaines vers la modernité. Ils y privilégiaient le destin d'une équipe à celui d'un héros solitaire et ont poussé l'intrigue sérielle vers un destin choral qui (a) fait sa grandeur et reste sa marque de fabrique aujourd'hui. Cet univers télévisuel, il le fréquentait depuis qu'il y avait fait ses premiers pas, en 1971, dans un épisode de Columbo (Murder by the book) réalisé par... Steven Spielberg.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Policier - Enquête, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • Trois nouvelles séries belges en développement après l'arrêt d'eLegal

    séries belges RTBF.jpgFrançois Tron, patron des chaînes RTBF, ne s'en était pas caché en le lançant, le chantier de développement des séries belges connaîtrait, sans doute aussi, forcément, quelques couacs et erreurs.
    Erreurs dans l'écriture, dans la réalisation ou dans l'accompagnement des projets: les conclusions doivent encore en être tirées mais le bilan de la diffusion de la série eLegal en janvier et février dernier est sans appel. Avec 160 000 téléspectateurs en moyenne pour les deux derniers épisodes (en tenant compte de la vision en différé sur Auvio), la série n'a "pas suffisamment rencontré son public" et ne connaîtra donc pas de saison 2.

    Vu la masse de travail abattue aux différentes étapes (écriture, tournage, post-production) c'est forcément une énorme déconvenue mais l'équipe des séries belges ne se déclare pas vaincue ni même abattue pour autant. Et cela tombe bien car elle a déjà sélectionné trois nouveaux projets dans lesquels elle devra investir son énergie : La Nation nouvelle, Layla et Pure, trois séries déclinées en épisodes de 52 minutes. L'équipe se prépare aussi à présenter la saison 2 de La Trêve lors du Festival Séries Mania à Lille...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Créateurs, Créatrices 2 commentaires 2 commentaires
  • eLegal: Stratégies de défense dans le Far Web

    eLegal trio.jpgCréée par Erwan Augoyard et Sophie Kovess-Brun, avec l’aide de Christophe Beaujean pour la bible, eLegal**, nouvelle série 100 % belge de la RTBF, plonge dans le quotidien d’un petit cabinet d’avocats bruxellois, De Facto, spécialisés dans la cybercriminalité.

    À sa tête, Valentine Dhénaut (Olivia Harkay à gauche), avocate ambitieuse, a quitté le confort d’un grand cabinet à l’américaine pour se lancer à la conquête de ce nouveau Far West légal : Internet.

    Dans ce secteur "où les lois sont toujours publiées avec un temps de retard", Valentine s’appuie sur son expertise juridique, les capacités de sa demi-sœur Fran Gerrits (Raphaëlle Bruneau, à droite), hackeuse repassée "du côté clair de la force", et celles de Théo Jacobs (Adrien Letartre, au centre), brillant stagiaire spécialisé en droit des nouvelles technologies. Ensemble, ils tentent de sauver leurs clients, "qu’ils soient coupables, innocents ou victimes, et parfois tout cela à la fois".
    Entièrement tournés en région bruxelloise, les dix épisodes ont été réalisés par Alain Brunard et produits par To Do Today productions; ils sont à suivre le samedi sur La Une à 20h55.

    Nous avons exploré la genèse de la série avec ses deux principaux scénaristes.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Un Belge a repris la plume d'Agatha Christie pour imaginer "Les Petits meurtres" de Noël

    L’épisode de ce venpetits meurtres Noël.pngdredi soir est un conte de Noël inédit écrit "à la manière" d’Agatha Christie.
    La personne qui a repris cette plume alerte est un scénariste belge: Thierry Debroux. Comédien, metteur en scène et directeur du Théâtre du Parc, il
    "pratique Agatha Christie depuis longtemps. C’est un univers que je connais bien en tant que lecteur, d’abord. Et puis, cela fait à peu près dix ans que j’écris des Petits meurtres d'Agatha Christie puisque j’avais déjà écrit pour le duo Larosière-Lampion de la première collection."

    L'épisode "Le crime de Noël" qu'il a imaginé, réalisé par Rodolphe Tissot avec Blandine Bellavoir, Elodie Frenck et Samuel Labarthe (photo) est à voir ce vendredi à 20 h 55 sur France 2.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • "Mon Paris, etc n'est pas celui de Ratatouille" assure Zabou Breitman

    paris etc groupe.jpg"Le déclic de la série était latent parce que mon papa (Jean-Claude Deret, NdlR) a écrit une série super connue à l'époque : Thierry la Fronde et ma maman (Céline Léger, NdlR) y jouait le rôle de la belle Isabelle. On en parlait souvent, c'était quelque chose d'extrêmement naturel. C'était presque mon pain quotidien", explique la comédienne et réalisatrice Zabou Breitman. "Je n'en ai jamais fait car c'était difficile de me comparer à mon père. J'ai mis beaucoup de temps à oser parce que c'était son domaine. Un jour, mon papa a cessé de vivre et quelque temps avant sa disparition, on m'a proposé de faire une série. Et j'ai réalisé que tout était en place, tout était là. Comme un rubik's cube dont on connaît la manipulation. C'était comme une impulsion, très naturelle."

    Le projet de Paris, etc était préexistant à l'arrivée de Zabou Breitman. "Maïwenn et Anne Berest ont commencé à écrire l'histoire de 5 femmes à Paris et puis, cela s'est arrêté. Quatre ans plus tard, on m'a proposé de reprendre ce projet. J'ai demandé à travailler avec Anne Berest qui avait tout en mémoire. Il y avait notamment déjà une chose préexistante : les débuts d'épisode qui commencent tous de la même façon, vous m'en direz des nouvelles...", annonce-t-elle d'un air entendu à la salle.

    Présentée samedi soir dans le cadre du Festival Are You Series à Bozar, la série est à découvrir ce lundi dès 21h sur Be1 et mardi à 21h10 sur Be Séries.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Festivals, France, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "Ennemi Public": les nouveaux enjeux de la saison 2

    ennemi_public_ambiance_tournage.jpgAvec sa colline perdue dans la brume et l'atmosphère irréelle que lui confère le brouillard, Alle-sur-Semois a des faux airs de Twin Peaks en plein hiver. Entendons-nous, la petite localité est parfaitement accueillante avec ses deux boucheries artisanales, spécialisés dans les cochonnailles, sa taverne-restaurant chaleureuse «Au Roy de la bière» et son magasin Spar aux étalages richement dotés.
    Mais ce petit coin de Belgique, perdu dans la pluie ou sous la neige dès la fin du mois de novembre, offre un écrin idéal à la série Ennemi Public produite par la RTBF et Entre chien et Loup. Avec ce mélange de désolation et de mélancolie qui nimbe d'ordinaire l'Ardenne en hiver.

    Comme l'abbaye emblématique vue dans la saison 1, le village était tout à fait partant pour reprendre l'aventure. L'équipe a pu s'y établir à sa guise, installant son travelling dans les rues et sur le pont, déviant la circulation, alignant ses camions de matériel sur la place ou faisant fermer l'épicerie pour un tournage en après-midi. C'est là que nous avons retrouvé un Patrick Stassart endetté et passablement secoué par la douloureuse révélation de la fin de la saison 1...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "Champion", nouvelle série belge, se joue des dessous du foot

    Champ9.jpgPlus que tout autre série belge, Champion est une aventure collective.
    Autour de la table des scénaristes, il y a eu jusqu'à 9 ordinateurs connectés. Normal pour une série qui parle de foot, sport collectif par excellence.
    En tournage jusque début janvier, la série suit la descente aux enfers d'une star du foot dont la carrière explose en plein vol suite à une altercation avec un journaliste, un rôle endossé par le comédien Mourade Zeguendi vu dans "Les Barons" et "Dikkenek" (photo).

    L'idée est évidemment que la série soit prête pour diffusion sur la RTBF en parallèle de la Coupe du monde en juin prochain. Raison qui explique que tout le monde "cravache" pour finir dans les temps. Une pression qui n'empêche ni les vannes, ni la décontraction entre deux scènes. Il faut dire que le décor de cette semaine (le stade Roi Baudouin) aide sans doute les auteurs-réalisateurs à toucher leur rêve du doigt.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • Les 7 clés d'Unité 42, la nouvelle série belge

    Unité 42 équipe.jpgCyber voyeurisme, cyber harcèlement, cyber recrutement: on le sait, les dangers ne manquent pas une fois que l'on est connecté. Mais que sait-on des hommes qui traquent les criminels de l'ombre ? Comment mènent-ils leurs enquêtes et quelles sont leurs méthodes ?

    C'est ce mystère que dissipe, en grande partie, Unité 42, la nouvelle série 100% belge concoctée sur les fourneaux de la RTBF. Une trame en dix épisodes autour des "malfrats du Net" déjà achetée par France 2. Unité 42**, qui démarre ce dimanche à 20h50 sur La Une, vient aussi de recevoir une mention spéciale au Festival du Film de Genève et sa saison 2 est déjà en cours d'écriture... Ne reste plus qu'à séduire le public.

    Un quatuor de flics aux personnalités contrastées emmené par Patrick Ridremont (cf. la vidéo ci-dessous) et Constance Gay, des intrigues solides, une caméra fluide et inspirée, un point de vue unique sur un univers singulier: sous les dehors classiques de l'enquête, la recette s'avère savoureuse. Et pour les plus pressés ou les plus branchés, le premier épisode sera proposé samedi dès 20h sur la plateforme Auvio de la RTBF.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Créateurs, Créatrices, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 4 commentaires 4 commentaires
  • "Lucas etc.": On ne choisit pas sa famille mais on peut (parfois) la rêver

    Lucas duo.jpgLa vague des séries belges n’a pas fini de déferler. Avec Lucas etc., les plus jeunes et les familles ont également droit à leur série 100 % belge.
    Un format court de comédie centrée sur un sujet tendance: la famille recomposée, projet développé en un peu plus d’un an par Narrativ Nation, déjà à l’œuvre derrière le succès de la websérie Typique.

    À l’univers estudiantin, les trois auteurs-réalisateurs ont substitué celui d’une famille fraîchement recomposée que l’on découvre à travers le regard de Lucas, ado de 12 ans (à gauche sur la photo), jusqu’ici fils unique, confronté à un tout nouvel environnement.

    Une série centrée sur le point de vue d’un enfant, qui plus est adolescent, cela pouvait faire peur…

    "Non, cela nous excitait même plutôt, c’était notre envie et notre challenge pour cette série. Cela nous faisait peur parce que c’est toujours un peu plus compliqué mais c’est ce qui donnait l’âme de ce projet : que l’enfant soit au centre de l’écriture et des histoires. Ce qui nous a permis de nous remémorer tous nos souvenirs d’enfance et du début d’adolescence" plaisantent Lionel Delhaye et Benjamin Torrini, réalisateurs.

    Le résulat est à découvrir dès ce lundi à 12h25 et 18h55 sur La Trois (Ouftivi).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Humour, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire
  • Veerle Baetens veut marquer les esprits à Cannes avec "Tabula Rasa"

    tabula rasa.jpegL'opération récente de son pied n'a pas empêché l'actrice Veerle Baetens de tenir ses engagements. Armée de béquilles, elle était présente à Cannes ces lundi et mardi pour accompagner Tabula Rasa, la nouvelle série dont elle est à la fois la scénariste et le personnage principal. Un projet qui devrait rappeler aux fans de l'actrice sa récente prestation dans la mini-série Au-delà des murs.

    Coproduite par la VRT, la série est proposée à l'international (en VO, sous-titrée en anglais) par la ZDF qui la diffusera plus tard dans l'année. En Belgique, le compte à rebours est enclenché puisqu'elle sera diffusée à partir du 29 octobre sur la chaîne Een. "Pour le week-end d'Halloween : perfect timing !" se félicitent les deux partenaires. Les deux premiers épisodes seront également projetés, en avant-première, ce mercredi soir dans le cadre du Festival du film de Gand.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Créateurs, Créatrices, Festivals, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Versailles: "Louis XIV était un communicateur 3.0 avant l'heure"

    _MG_9798.jpgLe déclic remonte à 2007. En découvrant la rénovation de la galerie des Glaces à Versailles, Rodolphe Belmer, de Canal +, et le producteur Claude Chelli, de Capa Drama, restent sans voix. Mais bien vite, ils reprennent leurs esprits.
    "Les Borgia étaient en préparation et il y avait une vraie appétence pour les séries en costumes. On s’est dit que c’était un pan de l’histoire française incroyable et un lieu totalement international. Au départ, d’ailleurs, on ne pensait pas faire de Louis XIV le personnage principal de la série. Mais en découvrant la vie mouvementée de son frère Philippe, le duc d’Orléans peu connu, on s’est dit qu’il y avait un enjeu à exploiter. Avec les deux frères, on était dans une architecture classique de rivalité, comme entre Caïn et Abel", explique Claude Chelli.

    Sans oublier la force du site lui-même. "Versailles est un lieu qui peut créer une arène naturelle incroyable. Chaque saison raconte l’édification de Versailles en tant que projection mentale d’un Roi hors normes. La construction du palais a guidé celle de la série. On voulait montrer comment cette construction révélait des parts fascinantes de son personnage. En saison 3, on arrive au bout de ce processus car le château de Versailles est terminé", poursuit son associée Aude Albano.

    En marge de la visite sur le tournage, à Bry-sur-Marne (cf. note précédente), nous avons évoqué la naissance et l'avenir de la série avec Aude Albano et Claude Chelli de Capa Drama.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, France, Histoire, Politique 1 commentaire 1 commentaire
  • Versailles saison 3, côté rue et côté Cour

    DSCF4181.jpgLa boue s'est invitée dans cette ruelle de Bry-sur-Marne reconstituée façon XVIIe siècle pour les besoins de la série Versailles. Les effluves rances de la tannerie toute proche ajoutent un réalisme saisissant à la vue d'ensemble de la place du marché, où l'étal du maraîcher côtoie la charrette du boulanger.
    C'est la grande nouveauté de cette saison 3 qui va délaisser par moments les intrigues de la Cour pour s'intéresser à la vie du «bon peuple» de France. De nombreux figurants ont été recrutés pour l'occasion, dans la banlieue toute proche, afin de conférer un maximum de réalisme à la scène du jour qui s'invite dans les rues d'un Paris populaire. Lorsqu'on découvre leurs trognes crasseuses et leurs vêtements rapiécés et défraîchis, l'illusion semble parfaite.

    Réalisme troublant et souci du détail

    Les studios de Bry-sur-Marne abritent la chambre du Roi, la chapelle royale, la salle des portraits et les différents lieux emblématiques de la Cour qui ont accueilli les intrigues des saisons 1 et 2.
    Soit un ensemble impressionnant de pièces que nous avons visitées en compagnie de Denis Seiglan, chef décorateur de "la série la plus chère de l'histoire de la télévision française" avec ses 27 millions de budget global pour les 10 épisodes que compte chaque saison.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Créateurs, Créatrices, France, Histoire, Politique 3 commentaires 3 commentaires
  • Unité 42, eLegal, La Trêve, Champion, Ennemi Public: la saison 2017-2018 des séries belges

    Unité 42 duo.jpgSur l’ensemble de la saison 2017-2018, François Tron, directeur de la télévision, l'assure : la RTBF diffusera cinq séries 100 % belges en commençant par Unité 42 avec Patrick Ridremont, plongée dans le monde de la cybercriminalité. En 2018 devraient suivre eLegal, série judiciaire avec Raphaëlle Bruneau et Olivia Harkay, Champion avec Mourade Zeguendi, dans le milieu du foot, mais aussi les saisons 2 de La Trêve et Ennemi public.

    Si les deux premières sont fin prêtes sur la grille de départ, les suivantes sont soit en tournage (La Trêve depuis fin juin), soit sur le point de l'être (Champion à la mi-septembre et Ennemi Public en octobre).

    "Cela met une pression toute cette fierté et cette attente du public belge, confie le comédien Patrick Ridremont, pourtant largement rompu à l'exercice de la série, avec En immersion pour Arte, Emma pour TF1 et maintenant Unité 42. C'est la première fois que je tourne une série 100 % belge et c'est un énorme challenge" reconnaît-il alors qu'Unité 42 s'apprête à être présentée en compétition au Festival de la Fiction TV de la Rochelle, du 13 au 17 septembre. Pourtant, toute l'équipe devrait se montrer confiante puisque la série a déjà été achetée par France 2.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Actualité - Info, Belgique, Créateurs, Créatrices 0 commentaire 0 commentaire
  • Filmer la saison 2 de "La Trêve" en 80 jours: défi en cours

    La Trêve Saison 2.jpgEté 2018. A peine sorti de prison, le jeune Dany Bastin, 27 ans, jeune homme brisé, est accusé du meurtre de Madame Du Tilleul, riche bourgeoise chez qui il travaille depuis quelques semaines comme jardinier. Son corps a été retrouvé dans sa piscine. Musso, petit village perdu dans les forêts ardennaises, est sous le choc.

    Or, c'est là à 30 km d'Heiderfeld que l’ex-inspecteur Peeters (Yoann Blanc) s'est installé après l'issue tragique de l'affaire Driss Assani. Va-t-il pouvoir se tenir éloigné de cette sordide enquête ?

    En écrivant ceci, on jurerait en avoir déjà trop dit car l'intrigue de la saison 2 de La Trêve est classée secret défense. Certaines séquences se filment d'ailleurs à plateau fermé. Seuls les techniciens, comédiens et producteurs y sont admis. Depuis vendredi dernier, le tournage se déroule à l'abri des regards dans une maison de l'entité de Couvin. Une façon pour l'équipe de soigner le suspense, d'entretenir le désir et de s'extraire du bruit ambiant.

    En tournage jusqu’au 13 octobre dans la campagne ardennaise, la saison 2 de la série belge sera visible en 2018 à la RTBF. Premiers échos de ce marathon en compagnie de Stéphane Bergmans, Matthieu Donck et Benjamin d'Aoust, ses trois scénaristes-concepteurs.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Créateurs, Créatrices 0 commentaire 0 commentaire
  • Demain nous appartient, Insoupçonnable, La Mante, Les Innocents: les "inspirations" de TF1

    demain nous appartient.jpgTout commence par une explosion spectaculaire au large de la ville de Sète. Deux bateaux sont entrés en collision et un jeune homme, Maxime, est porté disparu.
    Pour Chloé Delcourt (Ingrid Chauvin), le choc est double : son fils est soupçonné de meurtre et sa sœur Anna (Maud Baecker) réapparaît après 15 ans d'absence (photo). Entre silence et dénégations, l'enquête s'annonce serrée pour le lieutenant Lucie Salducci (Lorie Pester) et le capitaine Karim Saeed (Sami Gharbi).

    Rivalités, conflits familiaux, revers de fortune, amour, haine, jalousie : au-delà de l'enquête, tous les ingrédients de la saga estivale sont réunis pour faire de ce feuilleton quotidien (130 épisodes ont été tournés) un produit hautement addictif et potentiellement inflammable. Aussi sexy, alambiqué et léger qu'un bon gros roman de plage.

    Reprenant les codes de la saga de l'été, Demain nous appartient*, feuilleton quotidien en 26 minutes brasse une histoire de rivalités, de rancoeurs anciennes et de secrets enfouis. Un exercice dans lequel Ingrid Chauvin s'était déjà illustrée par le passé, notamment avec la saga Dolmen, en 2005. Où elle tenait le rôle de l'enquêtrice, justement. Résultat à découvrir dès ce soir sur La Deux et/ou sur TF1.

    Parallèlement, TF1 développe, ou tourne en ce moment, six autres séries: La Mante avec Carole Bouquet, Insoupçonnable avec Jean-Hugues Anglade, Les Innocents avec Odile Vuillemin (ex-Profilage), Les Bracelets rouges, etc. Point commun: elles sont toutes inspirées de succès du grand ou du petit écran.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Créateurs, Créatrices, France 0 commentaire 0 commentaire
  • Rendez-vous pour dix jours de "Série Series" en 2018 à Ouagadougou

    Série Series 2017.jpgCe vendredi soir s'est achevé à Fontainebleau la 6e édition du Festival Série Series, une édition qui a su créer la surprise, notamment grâce aux annonces qui y ont été faites. L'une d'elles concerne une extension un peu inattendue du Festival qui va s'exporter l'an prochain au Burkina Faso pour créer des liens entre créateurs africains et européens.

    On le sait, l'Afrique est un continent riche en récits et qui a développé depuis de nombreuses années l'art des séries. C'est particulièrement vrai en Afrique de l'Ouest où la créativité de la Côte d'Ivoire, du Mali et du Burkina Faso dépassent largement leurs frontières – comme on peut s'en rendre compte notamment via TV5 Monde -, attirant les regards du sous-continent où brillent aussi les séries sud-américaines et les soaps brésiliens.

    Malgré sa richesse dans le domaine, le continent africain n'avait, jusqu'ici, jamais accueilli de festival de séries. Grâce au partenariat noué avec Fontainebleau, cet oubli sera bientôt réparé...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Festivals, France, International 0 commentaire 0 commentaire