Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Politique - Page 3

  • House of Cards, saison 4: couple et politique, le duo maléfique

    house of cards S4.jpgVendredi 4 mars. Pour certains, il flotte comme un parfum de week-end (pluvieux) mais pour d'autres, le marathon ne fait que commencer.
    Cette course contre la montre concerne les élections américaines. Pas celles qui occupent Hillary Clinton et Donald Drumpf (sisi, c'est son vrai nom), mais celles qui obsèdent Frank Underwood, maître incontesté du jeu dans House of cards*** en pleine campagne pour sa "réélection".

    Ce jour est celui de la sortie (mondiale) de la saison 4 de ce thriller politique très attendu par les fans. A 9h précises, Netflix France a mis en ligne les 13 épisodes inédits ravissant, au passage, l'exclusivité à Canal+. Chez nous, la saison 4 sera disponible légalement dimanche dès 12h10 sur Be Séries et sur Be à la demande. Reste à savoir si les fans auront ce type de patience.

    Pour ceux qui se sont déjà lancés dans cette course folle ou qui sont sur le point de le faire, premier coup d'oeil sur un début de saison qui confirme tout le bien/mal que l'on pense du couple Underwood. Sentiments mêlés qui se vérifient aussi face à d'autres duos comme le démontre la mini-série britannique Le mari de la ministre** proposée jeudi prochain sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Baron Noir: Canal+ plonge en politique

    baron noir.jpgTout commence avec le débat de l'entre-deux tours, ce moment politique majeur où l'avenir des deux candidats à la présidentielle française se joue. Pour Francis Laugier (Niels Arestrup), candidat socialiste, tout irait pour le mieux si une histoire de caisse noire ne risquait pas de lui exploser à la figure en raison des manoeuvres de l'un de ses plus proches collaborateurs: Philippe Rickwaert (Kad Merad).
    Pour sauver sa peau, Laugier sacrifie celle de Rickwaert, une décision que ce dernier n'est pas prêt de lui pardonner. Défini par son engagement politique, le député-maire Rickwaert est un self made man qui ne conçoit pas sa vie en dehors du parti ou du combat politique. Personnage volcanique et sanguin, il a un but et il avance à tout prix. Il ne lâche jamais rien, ni personne. A moins, bien sûr, que cela ne s'avère nécessaire.

    Décrite comme une plongée des Soprano dans le bain politique, Baron Noir***, série créée et écrite par Eric Benzekri et Jean-Baptiste Delafon ne fait pas mystère de sa grande part documentaire. Car si les personnages sont fictifs et résultent de l'agrégation de plusieurs trajectoires, les faits relatés sont très proches de la vérité.Comme on a pu le constater lors de la diffusion des premiers épisodes dans le cadre du Fipa à Biarritz.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • State of Affairs: classée sans suite

    state of affairs 1.jpgLe pari de la chaîne NBC d'imposer un autre visage d'analyste au sein de la CIA en la personne de Katherine Heigl a échoué.
    Pourtant les références à la série Homeland, réussite de Showtime, n'ont pas manqué lors du lancement de State of Affairs*, en novembre 2014.

    Forte tête, Charleston prend des risques et n'hésite pas à s'opposer à sa hiérarchie, ni à suivre ses intuitions et ses émotions dans les dossiers qu'elle traite au quotidien. Si elle démontre un réel penchant pour l'alcool et les histoires d'un soir comme Carrie, à l'opposé de l'instable Mathison (Claire Danes) dans Homeland, Miss Tucker a toujours le temps d'enfiler une jolie robe et un collier de perles pour assurer son briefing quotidien des questions prioritaires de sécurité face à la Présidente des Etats-Unis. Comme on pourra le constater ce dimanche dès 20h sur La Deux.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • Opération «Occupy Norway»

    occupied 1.jpgElu du parti écologiste, le Premier ministre norvégien Jesper Berg (Henrik Mestad, photo du milieu) décide de mettre un terme à la production pétrolière offshore qui a fait la richesse de son pays durant des décennies.
    Il veut la remplacer par l'exploitation du thorium, un combustible plus «vert» qui permettra au pays de participer à la lutte contre le réchauffement climatique.
    Mais cette décision norvégienne déplaît souverainement à l'Union européenne qui lui fait savoir sans tarder par le biais d'émissaires russes aussi déterminés que violents.
    Cette prise de contrôle qui ne dit pas son nom, au départ, oblige le ministre Berg à un rétropédalage qui éveille les soupçons de son garde du corps (Eldar Skar, ci-contre) et d'un journaliste (Vegar Hoel) qui suivait de près cette grande annonce publique.

    Ainsi démarre l'intrigue d'Occupied**, thriller politique à la trame audacieuse, dix chapitres à découvrir dès ce jeudi soir sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique, Psychologies - Moeurs, Scandinavie 0 commentaire 0 commentaire
  • La non-mixité sociale, symptôme du mal américain

    show me a hero.jpegLe plus jeune maire des Etats-Unis. Le titre a rendu célèbre Nick Wasicsko (28 ans) mais la fierté fut de courte durée. Confronté à un projet de construction de logements sociaux dont aucun de ses administrés, majoritairement blancs, ne voulait, il vécut des mois de lutte juridique, de conseils houleux, de quasi insurrection civile et de popularité en chute libre.
    Cette histoire, véridique, David Simon a décidé de la raconter à sa manière : sans esbroufe et en prenant soin de mettre en lumière les points de vue en présence à travers les portraits soignés des habitants (noirs et blancs) de Yonkers, dans l’Etat de New York.

    Avec Show me a hero***, David Simon s’attaque aux années 80 et au refus de cohabitation entre communautés.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Albert II: le (mauvais) roman d'une vie de Roi

    albert.jpgCe n'est pas faire injure aux créateurs du Nord du pays de dire que la série Albert II est l'arbuste malingre et tortueux qui cache la forêt des talents. Que du contraire...
    Avec cette série «librement inspirée de faits réels» on est en effet loin de l'éclat et de la pertinence de séries comme Salamander, Clan, Cordon ou Spitsbroers (Strikers) pour ne citer que les plus récentes. Des séries qui s'exportent d'ailleurs aisément en Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis, lorsque leur scénario n'est pas tout bonnement adapté au territoire convoité (l'adaptation de Cordon est au menu de la prochaine rentrée sur The CW).

    Seul le caractère inédit du sujet (la famille royale belge) «justifie» le tapage que cette série a provoqué dès sa diffusion à la rentrée 2013 sur Een, et le fait qu'on en parle à nouveau alors que RTL-TVI la diffusera ce dimanche à 20h20.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Histoire, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • Boardwalk Empire: l'enfance du crime

    boardwalk S5.jpegL'heure de la retraite a également sonné pour Nucky Thompson.
    Hantée par l'ombre de la grande Dépression, la saison 5 de Boardwalk Empire*** démarre en 1931, après une ellipse de sept ans, alors que se profile la fin de la Prohibition, période-clé de l'histoire américaine qui avait vu la montée en puissance d'une ville, Atlantic City, et de son Prince.

    Si elle n'a pas connu les audiences escomptées, la sombre et très cinématographique Boardwalk Empire a prouvé une nouvelle fois les hauts standards de qualité caressés par HBO. Les récompenses ont salué au fil des ans le parcours exemplaire de l'équipe emmenée par Terence Winter et soutenue par Martin Scorsese et Mark Wahlberg, deux hommes habitués à rêver sur grand écran.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • “Hatufim”: Violence, mensonges et manipulations

    Hatufim S 2.jpgAu sujet d'Hatufim***, il est coutume de dire que c'est la série israélienne qui a inspiré Homeland.
    C'est en effet en découvrant ce drame sur des soldats israéliens libérés après 17 années de captivité au Liban, qu'Alex Gansa et Howard Gordon ont eu l'idée de leur soldat américain possiblement «retourné» et devenu dès lors ennemi potentiel de sa propre nation.

    En évoquant la série israélienne, on préfèrera toutefois le terme de "modèle" car, oui, Hatufim est bien l'idéal vers lequel tend Homeland et auquel Gansa et Gordon seraient parvenus s'ils avaient laissé de côté les actions abracadabrantes et les intrigues sentimentales complexes et souvent bancales réunies dans les dernières saisons de Homeland.

    Pour s'en convaincre, il suffit de suivre la saison 2 proposée dès ce jeudi à 22h50 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, International, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • A Marseille s'écrit la première série fançaise de Netflix

    Dan Franck 1.jpgDepuis une semaine, le scénariste Dan Franck déambule à Marseille, en pleins préparatifs de sa future série politique pour Netflix. "Ceux qui attendent de la Kalachnikov seront déçus" prévient-il.
    Dan Franck et Pascal Breton, scénariste et producteur de "Marseille", la future série française de Netflix, promettent au contraire "une grande bataille politique". Raison pour laquelle ils sont venus sonder le terrain juste avant les élections départementales. "On a voulu voir comment ça se passe à Marseille", lâche avec impatience Dan Franck, assis au bar d'un hôtel surplombant le Vieux-Port: "C'est une ville qui a une telle personnalité!"

    Visite à la mairie, puis dans les quartiers "pour sentir l'ambiance", et dimanche, ils ont fait "la tournée des popotes", selon les dires du scénariste de Carlos, dans un entretien accordé à l'AFP.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, France, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Sanctuaire: Olivier Masset-Depasse au coeur de l'ETA

    sanctuaire.jpgEn 1984, le Pays basque est le théâtre de violents incidents. Les indépendantistes vivent côté français, tolérés par le gouvernement socialiste de François Mitterrand. Mais leurs incursions du côté espagnol sont monnaie courante. Face à eux, un mystérieux mouvement, le Gal (Groupe antiterroriste de Libération), se lève qui multiplie les attentats contre les Etarras et leurs sympathisants jusqu’au cœur de leur Sanctuaire** français.
    Cette violence entraîne un déchirement entre ancienne et nouvelle garde de l’ETA. Entre ceux qui ont lutté contre la dictature de Franco et ceux, plus jeunes, qui ont désormais d’autres revendications en tête. Quitte à soupçonner les “anciens” de
    “se ramollir et de se renier”.

    Ce nouveau thriller politique dense, basé sur des faits historiques, est notamment porté par un autre Belge: Jérémie Renier (photo). Produit par Canal+ et primé lors du Festival international des programmes audiovisuels (Fipa) de Biarritz en janvier dernier, il est à suivre ce mardi à 20h55 sur Be1.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, France, Histoire, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • House of cards 3: Conserver la Maison-Blanche

    house of cards 3.jpgFuite fortuite des nouveaux épisodes durant quelques heures à peine. Dispersion de trailers énigmatiques et déclarations savamment dosées: la campagne de pub précédant le lancement de la saison 3 d'House of cards*** n'a lésiné sur aucun détail. Les fans ont été chauffés à blanc en prévision du grand lancement planifié le 27/02 aux Etats-Unis et le 28/02 en Belgique et en France, via Canal+ et Be TV, détenteurs des droits sur le territoire francophone.

    Avec une fin de saison 2 charriant le soufre de la trahison, tout le monde s'interrogeait, à juste titre, sur la mine qu'allait arborer le nouveau couple présidentiel, des rumeurs faisant état de tensions avec la Russie et des velléités de la Première Dame d'obtenir un poste plus stratégique encore. Rumeurs que l'on pourra vérifier, en détails, dès 22h40 sur Be Séries ce samedi. Les quatre premiers épisodes, déjà visionnés, en donnent de claires indications.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire
  • "The Code" louche vers le scénario Wikileaks

    the code.jpgSi elle faisait encore doucement ricaner, il n'y a pas si longtemps, la figure du hacker s'est lentement imposée comme l'une des incontournables du petit et du grand écrans. Depuis le film «War Games» en 1983, elle s'est affinée pour passer d'ennemi d'Etat à meilleur allié des forces de l'ordre (toute équipe d'Experts se doit d'avoir le sien) ou à champion de la démocratie en marche.

    C'est d'ailleurs en pensant aux jeunes qui ont allumé l'étincelle du printemps arabe que la créatrice Shelley Birse a créé son duo de frangins, héros de la série The Code**. Un thriller australien à découvrir ce jeudi sur Arte dès 20h50.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, International, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • The Americans: nul n'est à l'abri

    the americans 1.jpgDépassée l'image des espions dans les fictions? On le pensait pourtant, dans les faits, elle ne s'est jamais si bien portée. Depuis la multiplication des révélations en matières d'écoutes téléphoniques en France ou aux Etats-Unis (Snowden, la NSA, etc.) la représentation de l'espion s'est considérablement modifiée. Délaissant l'image d'Epinal de l'aventurier séducteur, bardé de gadgets high-tech, elle revêt désormais celle nettement plus commune du 'banal fonctionnaire' oeuvrant les écouteurs vissés sur la tête.

    L'activité s'est à ce point «démocratisée» qu'elle s'est répandue à la vitesse de la lumière dans d'innombrables scénarios (Homeland, Person of interest, The Blacklist) prouvant, au passage, que l'on ne se méfiera jamais suffisamment de son propre conjoint.
    Cette montée de la peur et du contrôle de toutes parts est un ingrédient essentiel de la trame de The Americans**. Car cette histoire d'espions russes infiltrés aux Etats-Unis s'ancre au plus fort de la Guerre froide, à une époque où les termes bloc de l'Est et bloc de l'Ouest n'étaient pas qu'une coquetterie géographique. La saison 2 est à suivre ce lundi dès 20h55 sur Be tv.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Histoire, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • The Wire: chef d'oeuvre à (re)découvrir sous le sapin

    the wire 4.jpgC'est le Saint Graal de tous les scénaristes, une œuvre riche, ample et complète étudiée aujourd’hui jusque dans les universités.
    Une intrigue qui, épisode après épisode, saison après saison, vous entraîne jusqu'au tréfonds, aux entrailles d'une ville déshéritée, au coeur des Etats-Unis. Sans fioritures, ni concession. Loin des figures d'Epinal que sont New York, Los Angeles, Washington ou Miami.

    Considérée par beaucoup comme la meilleure série de tous les temps et certainement la meilleure de la dernière décennie, The Wire**** (2002-2008) propose un récit au ton proche du documentaire qui en dit long sur les défis que doivent affronter les sociétés urbaines modernes.
    Un projet dont l'idée est née alors que David Simon arpentait les rues de sa ville aux côtés des inspecteurs de la brigade criminelle lorsqu'il était encore journaliste au "Baltimore Sun" et qu'HBO va remettre en lumière le 26 décembre prochain lors d'un marathon aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Policier - Enquête, Politique, Psychologies - Moeurs, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • Hatufim v/s Homeland: l'impossible retour des otages

    hatufim S2.jpgSi The Honourable woman examine la question du processus de paix israélo-palestinien sous toutes les coutures (cf. note précédente), Hatufim*** met le doigt au plus profond de la plaie. Celle, bien vivace, qui concerne 1500 prisonniers de guerre, aujourd'hui encore en Israël. Un problème aigu, pourtant enfoui sous de nombreux tabous.

    Dès la 1e saison de ce thriller intimiste à l'ampleur nationale, Gideon Raff, son créateur et inspirateur de la série Homeland, insistait sur la nécessité de combattre la notion vaine du «happy end». Il souhaitait mettre en lumière une réalité taboue en Israël :"la façon dont sont traités les prisonniers de guerre quand ils rentrent de captivité et le stress post-traumatique dont ils souffrent. Revenir est parfois plus dur que d’être emprisonné” soulignait-il à contre-courant.

    En découvrant le vécu de Nimrod et d'Uri, libérés après 17 années passées dans des geôles sordides, on ne pouvait guère en douter. Et les 10 épisodes de la saison 1 permettaient de mesurer le fossé qui s'était creusé entre eux et leurs «proches» au fil des tortures et des privations.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, International, Politique 1 commentaire 1 commentaire
  • The Honourable woman: comment parler du conflit en Israël ?

    honourable woman.jpgPas une semaine sans que l'actualité ne soit secouée par les tensions au Proche-Orient. Un territoire tellement explosif et miné que l'on est en droit de douter de la possibilité d'en faire une aire d'exploration pour la fiction. Le pari a cependant été relevé par Hugo Blick, scénariste et créateur de l'étonnante Honourable woman.

    La série a commencé à dérouler son écheveau dans la torpeur de l'été ce qui explique sans doute qu'elle n'ait pas encore réellement connu le retentissement qu'elle mérite, mais tous ceux qui l'ont croisée en gardent un souvenir fort et précis. Et pour cause.
    Au sujet explosif du conflit israélo-palestinien s'ajoute une interprétation épatante. Notamment celle de l'actrice Maggie Gyllenhaal (photo) qui campe Nessa Stein, femme d’affaire israélo-britannique fraîchement anoblie pour son implication dans le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens. Ses partenaires brillent également par leur jeu nuancé: Lubna Azabal, Stephan Rea et Andrew Buchan.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB, International, Politique 0 commentaire 0 commentaire