Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Politique - Page 3

  • La non-mixité sociale, symptôme du mal américain

    show me a hero.jpegLe plus jeune maire des Etats-Unis. Le titre a rendu célèbre Nick Wasicsko (28 ans) mais la fierté fut de courte durée. Confronté à un projet de construction de logements sociaux dont aucun de ses administrés, majoritairement blancs, ne voulait, il vécut des mois de lutte juridique, de conseils houleux, de quasi insurrection civile et de popularité en chute libre.
    Cette histoire, véridique, David Simon a décidé de la raconter à sa manière : sans esbroufe et en prenant soin de mettre en lumière les points de vue en présence à travers les portraits soignés des habitants (noirs et blancs) de Yonkers, dans l’Etat de New York.

    Avec Show me a hero***, David Simon s’attaque aux années 80 et au refus de cohabitation entre communautés.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Albert II: le (mauvais) roman d'une vie de Roi

    albert.jpgCe n'est pas faire injure aux créateurs du Nord du pays de dire que la série Albert II est l'arbuste malingre et tortueux qui cache la forêt des talents. Que du contraire...
    Avec cette série «librement inspirée de faits réels» on est en effet loin de l'éclat et de la pertinence de séries comme Salamander, Clan, Cordon ou Spitsbroers (Strikers) pour ne citer que les plus récentes. Des séries qui s'exportent d'ailleurs aisément en Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis, lorsque leur scénario n'est pas tout bonnement adapté au territoire convoité (l'adaptation de Cordon est au menu de la prochaine rentrée sur The CW).

    Seul le caractère inédit du sujet (la famille royale belge) «justifie» le tapage que cette série a provoqué dès sa diffusion à la rentrée 2013 sur Een, et le fait qu'on en parle à nouveau alors que RTL-TVI la diffusera ce dimanche à 20h20.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Histoire, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • Boardwalk Empire: l'enfance du crime

    boardwalk S5.jpegL'heure de la retraite a également sonné pour Nucky Thompson.
    Hantée par l'ombre de la grande Dépression, la saison 5 de Boardwalk Empire*** démarre en 1931, après une ellipse de sept ans, alors que se profile la fin de la Prohibition, période-clé de l'histoire américaine qui avait vu la montée en puissance d'une ville, Atlantic City, et de son Prince.

    Si elle n'a pas connu les audiences escomptées, la sombre et très cinématographique Boardwalk Empire a prouvé une nouvelle fois les hauts standards de qualité caressés par HBO. Les récompenses ont salué au fil des ans le parcours exemplaire de l'équipe emmenée par Terence Winter et soutenue par Martin Scorsese et Mark Wahlberg, deux hommes habitués à rêver sur grand écran.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • “Hatufim”: Violence, mensonges et manipulations

    Hatufim S 2.jpgAu sujet d'Hatufim***, il est coutume de dire que c'est la série israélienne qui a inspiré Homeland.
    C'est en effet en découvrant ce drame sur des soldats israéliens libérés après 17 années de captivité au Liban, qu'Alex Gansa et Howard Gordon ont eu l'idée de leur soldat américain possiblement «retourné» et devenu dès lors ennemi potentiel de sa propre nation.

    En évoquant la série israélienne, on préfèrera toutefois le terme de "modèle" car, oui, Hatufim est bien l'idéal vers lequel tend Homeland et auquel Gansa et Gordon seraient parvenus s'ils avaient laissé de côté les actions abracadabrantes et les intrigues sentimentales complexes et souvent bancales réunies dans les dernières saisons de Homeland.

    Pour s'en convaincre, il suffit de suivre la saison 2 proposée dès ce jeudi à 22h50 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, International, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • A Marseille s'écrit la première série fançaise de Netflix

    Dan Franck 1.jpgDepuis une semaine, le scénariste Dan Franck déambule à Marseille, en pleins préparatifs de sa future série politique pour Netflix. "Ceux qui attendent de la Kalachnikov seront déçus" prévient-il.
    Dan Franck et Pascal Breton, scénariste et producteur de "Marseille", la future série française de Netflix, promettent au contraire "une grande bataille politique". Raison pour laquelle ils sont venus sonder le terrain juste avant les élections départementales. "On a voulu voir comment ça se passe à Marseille", lâche avec impatience Dan Franck, assis au bar d'un hôtel surplombant le Vieux-Port: "C'est une ville qui a une telle personnalité!"

    Visite à la mairie, puis dans les quartiers "pour sentir l'ambiance", et dimanche, ils ont fait "la tournée des popotes", selon les dires du scénariste de Carlos, dans un entretien accordé à l'AFP.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, France, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Sanctuaire: Olivier Masset-Depasse au coeur de l'ETA

    sanctuaire.jpgEn 1984, le Pays basque est le théâtre de violents incidents. Les indépendantistes vivent côté français, tolérés par le gouvernement socialiste de François Mitterrand. Mais leurs incursions du côté espagnol sont monnaie courante. Face à eux, un mystérieux mouvement, le Gal (Groupe antiterroriste de Libération), se lève qui multiplie les attentats contre les Etarras et leurs sympathisants jusqu’au cœur de leur Sanctuaire** français.
    Cette violence entraîne un déchirement entre ancienne et nouvelle garde de l’ETA. Entre ceux qui ont lutté contre la dictature de Franco et ceux, plus jeunes, qui ont désormais d’autres revendications en tête. Quitte à soupçonner les “anciens” de
    “se ramollir et de se renier”.

    Ce nouveau thriller politique dense, basé sur des faits historiques, est notamment porté par un autre Belge: Jérémie Renier (photo). Produit par Canal+ et primé lors du Festival international des programmes audiovisuels (Fipa) de Biarritz en janvier dernier, il est à suivre ce mardi à 20h55 sur Be1.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, France, Histoire, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • House of cards 3: Conserver la Maison-Blanche

    house of cards 3.jpgFuite fortuite des nouveaux épisodes durant quelques heures à peine. Dispersion de trailers énigmatiques et déclarations savamment dosées: la campagne de pub précédant le lancement de la saison 3 d'House of cards*** n'a lésiné sur aucun détail. Les fans ont été chauffés à blanc en prévision du grand lancement planifié le 27/02 aux Etats-Unis et le 28/02 en Belgique et en France, via Canal+ et Be TV, détenteurs des droits sur le territoire francophone.

    Avec une fin de saison 2 charriant le soufre de la trahison, tout le monde s'interrogeait, à juste titre, sur la mine qu'allait arborer le nouveau couple présidentiel, des rumeurs faisant état de tensions avec la Russie et des velléités de la Première Dame d'obtenir un poste plus stratégique encore. Rumeurs que l'on pourra vérifier, en détails, dès 22h40 sur Be Séries ce samedi. Les quatre premiers épisodes, déjà visionnés, en donnent de claires indications.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire
  • "The Code" louche vers le scénario Wikileaks

    the code.jpgSi elle faisait encore doucement ricaner, il n'y a pas si longtemps, la figure du hacker s'est lentement imposée comme l'une des incontournables du petit et du grand écrans. Depuis le film «War Games» en 1983, elle s'est affinée pour passer d'ennemi d'Etat à meilleur allié des forces de l'ordre (toute équipe d'Experts se doit d'avoir le sien) ou à champion de la démocratie en marche.

    C'est d'ailleurs en pensant aux jeunes qui ont allumé l'étincelle du printemps arabe que la créatrice Shelley Birse a créé son duo de frangins, héros de la série The Code**. Un thriller australien à découvrir ce jeudi sur Arte dès 20h50.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, International, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • The Americans: nul n'est à l'abri

    the americans 1.jpgDépassée l'image des espions dans les fictions? On le pensait pourtant, dans les faits, elle ne s'est jamais si bien portée. Depuis la multiplication des révélations en matières d'écoutes téléphoniques en France ou aux Etats-Unis (Snowden, la NSA, etc.) la représentation de l'espion s'est considérablement modifiée. Délaissant l'image d'Epinal de l'aventurier séducteur, bardé de gadgets high-tech, elle revêt désormais celle nettement plus commune du 'banal fonctionnaire' oeuvrant les écouteurs vissés sur la tête.

    L'activité s'est à ce point «démocratisée» qu'elle s'est répandue à la vitesse de la lumière dans d'innombrables scénarios (Homeland, Person of interest, The Blacklist) prouvant, au passage, que l'on ne se méfiera jamais suffisamment de son propre conjoint.
    Cette montée de la peur et du contrôle de toutes parts est un ingrédient essentiel de la trame de The Americans**. Car cette histoire d'espions russes infiltrés aux Etats-Unis s'ancre au plus fort de la Guerre froide, à une époque où les termes bloc de l'Est et bloc de l'Ouest n'étaient pas qu'une coquetterie géographique. La saison 2 est à suivre ce lundi dès 20h55 sur Be tv.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Histoire, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • The Wire: chef d'oeuvre à (re)découvrir sous le sapin

    the wire 4.jpgC'est le Saint Graal de tous les scénaristes, une œuvre riche, ample et complète étudiée aujourd’hui jusque dans les universités.
    Une intrigue qui, épisode après épisode, saison après saison, vous entraîne jusqu'au tréfonds, aux entrailles d'une ville déshéritée, au coeur des Etats-Unis. Sans fioritures, ni concession. Loin des figures d'Epinal que sont New York, Los Angeles, Washington ou Miami.

    Considérée par beaucoup comme la meilleure série de tous les temps et certainement la meilleure de la dernière décennie, The Wire**** (2002-2008) propose un récit au ton proche du documentaire qui en dit long sur les défis que doivent affronter les sociétés urbaines modernes.
    Un projet dont l'idée est née alors que David Simon arpentait les rues de sa ville aux côtés des inspecteurs de la brigade criminelle lorsqu'il était encore journaliste au "Baltimore Sun" et qu'HBO va remettre en lumière le 26 décembre prochain lors d'un marathon aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Policier - Enquête, Politique, Psychologies - Moeurs, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • Hatufim v/s Homeland: l'impossible retour des otages

    hatufim S2.jpgSi The Honourable woman examine la question du processus de paix israélo-palestinien sous toutes les coutures (cf. note précédente), Hatufim*** met le doigt au plus profond de la plaie. Celle, bien vivace, qui concerne 1500 prisonniers de guerre, aujourd'hui encore en Israël. Un problème aigu, pourtant enfoui sous de nombreux tabous.

    Dès la 1e saison de ce thriller intimiste à l'ampleur nationale, Gideon Raff, son créateur et inspirateur de la série Homeland, insistait sur la nécessité de combattre la notion vaine du «happy end». Il souhaitait mettre en lumière une réalité taboue en Israël :"la façon dont sont traités les prisonniers de guerre quand ils rentrent de captivité et le stress post-traumatique dont ils souffrent. Revenir est parfois plus dur que d’être emprisonné” soulignait-il à contre-courant.

    En découvrant le vécu de Nimrod et d'Uri, libérés après 17 années passées dans des geôles sordides, on ne pouvait guère en douter. Et les 10 épisodes de la saison 1 permettaient de mesurer le fossé qui s'était creusé entre eux et leurs «proches» au fil des tortures et des privations.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, International, Politique 1 commentaire 1 commentaire
  • The Honourable woman: comment parler du conflit en Israël ?

    honourable woman.jpgPas une semaine sans que l'actualité ne soit secouée par les tensions au Proche-Orient. Un territoire tellement explosif et miné que l'on est en droit de douter de la possibilité d'en faire une aire d'exploration pour la fiction. Le pari a cependant été relevé par Hugo Blick, scénariste et créateur de l'étonnante Honourable woman.

    La série a commencé à dérouler son écheveau dans la torpeur de l'été ce qui explique sans doute qu'elle n'ait pas encore réellement connu le retentissement qu'elle mérite, mais tous ceux qui l'ont croisée en gardent un souvenir fort et précis. Et pour cause.
    Au sujet explosif du conflit israélo-palestinien s'ajoute une interprétation épatante. Notamment celle de l'actrice Maggie Gyllenhaal (photo) qui campe Nessa Stein, femme d’affaire israélo-britannique fraîchement anoblie pour son implication dans le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens. Ses partenaires brillent également par leur jeu nuancé: Lubna Azabal, Stephan Rea et Andrew Buchan.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB, International, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • Homeland 4: les errances de Carrie Mathison

    homeland S4.jpgAvec 1,6 million de fans présents au rendez-vous du démarrage de la saison 4 de Homeland, la série Showtime est loin de son record précédent.
    Il faut dire que la saison 3 a offert un final aussi spectaculaire qu'attendu après de nombreux errements coupables. De quoi rassurer les 2,4 millions de fidèles qui voulaient croire à un retour à l'ADN véritable de la série: traque et complots terroristes, cas de conscience lancinants et délicate analyse géopolitique.

    Ici, tous ceux qui ne l'ont pas encore vu feraient mieux d'arrêter la lecture.

    Balayées les erreurs du passé, envolés les personnages répétitifs ou toxiques, dégoupillée l'intrigue sentimentale indigente, Homeland** repart sur de nouvelles bases. Et pour mieux nous en convaincre, Alex Gansa et Howard Gordon ont expédié leur héroïne Carrie Mathison sur un nouveau terrain d'opérations: Kaboul, capitale d'un Afghanistan rongé par la guerre.

    Deux épisodes à suivre ce jeudi sur Be1, à 20h55

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Nouveautés, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • Trafics d'alcool d'Atlantic city jusqu'en Floride

    boardwalk 42.jpgLa saison 3 de Boardwalk Empire*** s'est révélée extrêmement meurtrière tout autour de Nucky Thompson (Steve Buscemi) et de ses alliés. Provoquant le départ de sa femme Margaret (Kelly McDonald), durement touchée par l'assassinat de son homme de main Owen Sleater.

    Huit mois après s'être enfin débarrassé de la menace constituée par Gyp Rosetti, on retrouve Nucky, presque égal à lui-même, à l'exception de son oeillet rouge jadis toujours vissé à sa boutonnière. Mais il doit encore compter sur le soutien de Chalky White, heureux propriétaire de l'Onyx, premier club noir de la côte Est (photo), bâti sur le modèle de ceux existant à Harlem. L'une des évolutions historiques dont Boardwalk Empire se fait l'écho au cours de cette saison 4 qui démarre ce vendredi à 20h45 sur Be Séries.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • Netflix installe sa nouvelle série à Marseille

    Dan Franck.jpgLa campagne de com' prend de l'ampleur à mesure qu'approche la date du lancement de Netflix en Europe.
    A partir du 15 septembre prochain, il sera en effet possible de s'abonner au service de vidéos en ligne selon trois formules oscillant entre 7,99 € et 11,99 € depuis la France, l'Allemagne, l'Autriche mais aussi, dans la foulée, la Belgique, la Suisse et le Luxembourg.

    Une somme qui donnera accès à un fichier d'un millier de titres environ (contre 2000 aux Etats-Unis) dont une très large majorité de films dits «de catalogue» puisque même le géant américain est tenu de respecter le délai de trois ans entre la diffusion en salle et sur le petit écran.
    Mais ce n'est pas tout: il est aussi question d'une série 100% made in France baptisée Marseille, série écrite par Dan Franck (photo).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Nouveautés, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • The Newsroom: Intox dans les coulisses de l'info ?

    the newsroom.jpgLe cap de la saison 2 est celui redouté par les scénaristes du monde entier. Dans le cas de The Newsroom***, les attentes des fans étaient d'autant plus élevées que la première saison (10 épisodes) s'est révélée enthousiasmante et qu'elle faisait suite à une longue éclipse d'Aaron Sorkin, maître ès séries politiques (cf. la formidable The West wing).
    Relever le défi demandait donc une dose égale de courage et d'inconscience.
    Ca tombe bien: ce sont aussi des ingrédients très prisés dans les métiers de l'information où le stress et la pression sont parfois vos meilleurs ennemis. Ceux qui peuvent vous envoyer au tapis ou, au contraire, révéler le meilleur de vous-mêmes (c'est le cas dans beaucoup de professions, d'ailleurs). Une info que l'on pourra vérifier de visu ce lundi dès 20h55 sur Be1.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Politique 0 commentaire 0 commentaire