Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Politique - Page 2

  • The Night manager: fortune, armes et faux-semblants

    the night manager.jpgAncien soldat, Jonathan Pine (Tom Hiddleston) était en poste au Caire en tant que Night manager**  (directeur de nuit) dans un hôtel de luxe lors du printemps arabe.
    Incidemment, il y a découvert le juteux trafic d'armes auquel un certain Hamid se livre avec l'homme d'affaires britannique Richard Onslow Roper (Hugh Laurie, l'ex-Dr House) et il a assisté à l'élimination de sa maîtresse, Sophie (Aure Atika). Quatre ans plus tard, il recroise le milliardaire à Zermatt en Suisse. Ne parvenant pas à oublier le destin tragique de Sophie, il décide d'appeler un de ses amis à l'ambassade britannique.

    Contacté par le MI6, Jonathan accepte de mener une mission pour eux, Angela Burr (Olivia Colman) sera son agent de liaison. L'opération est menée à l'insu de tous, même des Américains.
    Vous aimez les romans d'espionnage ? Cette série coproduite par AMC et la BBC est pour vous. L'infiltration, planifiée sur six épisodes, a démarré jeudi soir à 20h55 sur France 3.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • Be TV se lance dans la coproduction de séries (franco-)belges

    de 16.jpgAu-delà de son panier bien rempli grâce notamment aux contrats établis avec HBO et Canal+, la volonté existait depuis un certain temps déjà chez Be TV de (co) produire une série. Ce sera chose faite début 2017 avec La Bouse coproduite avec la chaîne OCS (France), et via un autre projet encore "top secret", développé avec la société Everlasting et RTL-TVI. Un drama policier développé en 52 minutes mais qui est "parti en réécriture". Ce qui explique que bien que la rumeur se propage depuis quelque temps déjà, on n’a encore rien vu venir.

    Pour patienter, en novembre, on pourra découvrir De 16, nouvelle dramédie politique de la VRT (photo) annoncée comme le rejeton hybride de The Office et The West wing.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Humour, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Mr Robot : Justicier par le seul pouvoir du clavier ?

    mr robot 4.jpgS'il fallait choisir une série représentative de l'année 2015, ce serait peut-être celle-là tant Mr Robot*** porte en elle les aspirations, les désillusions et les angoisses de notre époque.
    Son personnage principal, Elliott Alderson, est un programmateur de génie, spécialisé dans les cyberattaques, un jeune homme sombre et flirtant avec les limites du cerveau humain.

    Un jour, il est contacté par l'énigmatique Mr Robot qui compte sur ses capacités hors normes pour mettre à mal les activités d'E Corp (surnommée Evil Corp), l'un des «consortiums géants qui gouvernent le monde en secret ». Toute ressemblance avec des firmes et des faits avérés est bien sûr tout sauf fortuite.

    Dénonçant la surconsommation érigée en règle d'or dans notre société hyperconnectée, la série dévoile l'extrême violabilité de notre sphère privée et l'emprise grandissante d'un certain nombre de grandes entreprises sur la vie de leurs contemporains, à travers gadgets et applications en tous genres.
    Une immersion captovante et inquiétante à ne pas manquer: Mr Robot apparaîtra sur l'écran de La Deux ce mercredi à 20h20

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Policier - Enquête, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Madam Secretary: la nouvelle cheffe de la diplomatie US

    madam secretary.jpgDéveloppée par Barbara Hall (“Joan Of Arcadia”) et Morgan Freeman, Madam Secretary** s’intéresse à l’histoire d’une femme brillante, bombardée Secrétaire d’Etat au gouvernement américain (l’équivalent du ministre des Affaires étrangères sous nos latitudes) à la mort de son prédécesseur.
    Ancienne de la CIA, Elizabeth McCord (Tea Leoni) peine à concilier ses défis géostratégiques avec sa morale et sa vie de famille.

    Ancrée au cœur de la sphère politique, cette série sonde deux questions majeures : l’éthique en politique et l’éthique familiale. Chaque jour, Bess McCord s’interroge sur les choix qu’elle est amenée à poser et sur la difficulté à ne pas franchir la ligne rouge. Mais aussi sur la nécessité de concilier son job avec l’exemple qu’elle souhaite donner en tant que mère de famille à ses enfants adolescents. Stevie (Stephanie), sa fille aînée rebelle, Allison, sa cadette discrète et fragile et son fils Jason, anarchiste en puissance.

    Un microcosme bien vivant à découvrir dimanche à 22h30 sur RTL-TVI.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Histoire, Politique 2 commentaires 2 commentaires
  • Dans les séries aussi, tout est politique

    baron noir 5.jpg«Quand on parle de choses sensibles comme la politique, la guerre ou la violence, on part de ce qui existe pour imaginer la fiction (...) Les séries permettent d'aller dans la finesse, les détails et donc dans la compréhension du monde, même en partant de solutions fictives, elles n'ont pas d'autres choix que d'arriver au réel», expliquait récemment Eric Benzékri, scénariste de Baron Noir*** dans les Inrocks. Depuis samedi, cette série, en huit épisodes, très réussie se donne à voir sur Be Séries. Présentée en janvier dernier au Fipa de Biarritz (cf. la critique ici), elle prouve que les Français savent comment sonder le terreau politique, souvent bien plus riche et hétérogène qu'il n'y paraît. Une pratique riche d'enseignements au quotidien, comme le rappelle un ouvrage publié récemment.

    géopolitique des séries.jpeg«Regarder des séries permet de réfléchir le chaos dans lequel nous vivons, de mieux observer des phénomènes ciblés que leurs intrigues éclairent», à l'instar de ce que permettent les livres ou les films. «Les séries offrent un miroir à ce que nous vivons collectivement mais aussi des clés de compréhensionCette conviction n'est plus seulement celle des fans mais aussi celle d'un certain nombre d'universitaires d'horizons multiples.

    Politologue et géopoliticien, Dominique Moïsi a enseigné les relations internationales à Sciences-Po, à l'Ena et à Harvard. Mais il a fini par regarder des séries, «comme tout le monde». Dans son ouvrage paru chez Stock ("La géopolitique des séries ou le triomphe de la peur"), il tente de voir comment les fictions nous aident à avancer dans le brouillard.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Festivals, France, Politique 1 commentaire 1 commentaire
  • Mais qu'allait donc faire Netflix à Marseille ?

    Marseille 1.jpgTrès attendue, Marseille, la première série française produite par Netflix est lancée ce 5 mai sur le site de streaming.
    Malgré de nombreuses bonnes volontés, le résultat déçoit avec ses allures de mauvais soap politique.
    Retour sur ce scénario de naufrage pas du tout anticipé... après un tournage classé "Secret défense". Souvenirs.

    En raison d'une fusillade intervenue au cours de la nuit précédente, les déplacements vers le stade Vélodrome, lieu du tournage de ce matin du 10 novembre se sont encore complexifiés. Voilà qui ne va pas améliorer l'image de la cité phocéenne auprès de certains. Visite millimétrée, embargo draconien, équipe sous tension. Au moins, cette fois, personne n'a tenté de nous vendre l'histoire du tournage idyllique au cours duquel "toute l'équipe est devenue une grande famille." Qu'à cela ne tienne, notre chauffeur se faufile au mieux et finit par nous déposer devant les portes de ce stade qui fait tant vibrer les admirateurs de l'OM. Un petit groupe d'entre eux arborent maillots et calicots pour se fondre dans la scène en cours de tournage.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, France, Politique 1 commentaire 1 commentaire
  • Homeland saison 5 : le troublant reflet de la réalité

    homeland S5.jpgLe propos de la série Homeland*** a pu paraître exagéré lors de son lancement en 2011 mais depuis lors, les vagues successives d'attentats ont jeté une lumière neuve sur les agissements de la CIA.

    Bien sûr, il s'agit de fiction et dans le monde réel un seul agent (Carrie Mathison) ne pourrait survivre à autant de missions. Mais les situations mises en lumière, les choix douteux qu'elles entraînent, les trahisons, bagarres d'ego et compromissions dévoilées ne sont pas si éloignées de la réalité.

    Jouant à fond la carte des rebondissements et du suspense, Homeland continue à s'assurer la fidélité de son public même s'il est moins étoffé qu'aux premiers jours. Le facteur d'attachement et de curiosité fonctionne toujours d'autant que Showtime a décidé d'une profonde mue pour relancer l'aventure au coeur même de l'Europe, offrant par conséquent une résonance particulière à sa série.

    Une saison en 12 volets à découvrir ce lundi dès 21h sur Be 1.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "Le mari de la ministre" ouvre le bal tragique des ambitieux

    mari ministre 1.jpgAiden Hoynes (David Tennant) et Freya Gardner (Emily Watson) sont deux figures montantes de la politique à Westminster. Surtout Aiden, en fait, qui, avec son look de jeune cadre dynamique et de gendre idéal, se profile comme un des futurs piliers de son parti.
    Lui est ministre du Commerce et elle occupe le poste de Secrétaire d'État à l'Éducation. Marié, le couple a deux enfants, mais aussi quelques soucis avec Noah, leur fils aîné qui présente le syndrome d'Asperger. Une "particularité" que Freya a appris à gérer au quotidien malgré son emploi du temps chargé.

    Soudain, un violent orage va venir obscurcir ce ciel bleu. Dénonçant le moratoire imposé sur les questions d'immigration, Aiden démissionne avec fracas de son poste de ministre, pensant ainsi s'imposer comme une figure éthique au sein de son groupe. Mais la manœuvre tourne court et il se rend compte qu'il été manipulé par un de ses amis de longue date, qui convoitait son poste. Aiden n'a rien vu venir, visiblement, son ambition l'a aveuglé...

    Ainsi débute The politician's husband** (Le mari de la ministre), thriller politique britannique en 3 actes à découvrir ce jeudi dès 20h55 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • House of Cards, saison 4: couple et politique, le duo maléfique

    house of cards S4.jpgVendredi 4 mars. Pour certains, il flotte comme un parfum de week-end (pluvieux) mais pour d'autres, le marathon ne fait que commencer.
    Cette course contre la montre concerne les élections américaines. Pas celles qui occupent Hillary Clinton et Donald Drumpf (sisi, c'est son vrai nom), mais celles qui obsèdent Frank Underwood, maître incontesté du jeu dans House of cards*** en pleine campagne pour sa "réélection".

    Ce jour est celui de la sortie (mondiale) de la saison 4 de ce thriller politique très attendu par les fans. A 9h précises, Netflix France a mis en ligne les 13 épisodes inédits ravissant, au passage, l'exclusivité à Canal+. Chez nous, la saison 4 sera disponible légalement dimanche dès 12h10 sur Be Séries et sur Be à la demande. Reste à savoir si les fans auront ce type de patience.

    Pour ceux qui se sont déjà lancés dans cette course folle ou qui sont sur le point de le faire, premier coup d'oeil sur un début de saison qui confirme tout le bien/mal que l'on pense du couple Underwood. Sentiments mêlés qui se vérifient aussi face à d'autres duos comme le démontre la mini-série britannique Le mari de la ministre** proposée jeudi prochain sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Baron Noir: Canal+ plonge en politique

    baron noir.jpgTout commence avec le débat de l'entre-deux tours, ce moment politique majeur où l'avenir des deux candidats à la présidentielle française se joue. Pour Francis Laugier (Niels Arestrup), candidat socialiste, tout irait pour le mieux si une histoire de caisse noire ne risquait pas de lui exploser à la figure en raison des manoeuvres de l'un de ses plus proches collaborateurs: Philippe Rickwaert (Kad Merad).
    Pour sauver sa peau, Laugier sacrifie celle de Rickwaert, une décision que ce dernier n'est pas prêt de lui pardonner. Défini par son engagement politique, le député-maire Rickwaert est un self made man qui ne conçoit pas sa vie en dehors du parti ou du combat politique. Personnage volcanique et sanguin, il a un but et il avance à tout prix. Il ne lâche jamais rien, ni personne. A moins, bien sûr, que cela ne s'avère nécessaire.

    Décrite comme une plongée des Soprano dans le bain politique, Baron Noir***, série créée et écrite par Eric Benzekri et Jean-Baptiste Delafon ne fait pas mystère de sa grande part documentaire. Car si les personnages sont fictifs et résultent de l'agrégation de plusieurs trajectoires, les faits relatés sont très proches de la vérité.Comme on a pu le constater lors de la diffusion des premiers épisodes dans le cadre du Fipa à Biarritz.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • State of Affairs: classée sans suite

    state of affairs 1.jpgLe pari de la chaîne NBC d'imposer un autre visage d'analyste au sein de la CIA en la personne de Katherine Heigl a échoué.
    Pourtant les références à la série Homeland, réussite de Showtime, n'ont pas manqué lors du lancement de State of Affairs*, en novembre 2014.

    Forte tête, Charleston prend des risques et n'hésite pas à s'opposer à sa hiérarchie, ni à suivre ses intuitions et ses émotions dans les dossiers qu'elle traite au quotidien. Si elle démontre un réel penchant pour l'alcool et les histoires d'un soir comme Carrie, à l'opposé de l'instable Mathison (Claire Danes) dans Homeland, Miss Tucker a toujours le temps d'enfiler une jolie robe et un collier de perles pour assurer son briefing quotidien des questions prioritaires de sécurité face à la Présidente des Etats-Unis. Comme on pourra le constater ce dimanche dès 20h sur La Deux.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • Opération «Occupy Norway»

    occupied 1.jpgElu du parti écologiste, le Premier ministre norvégien Jesper Berg (Henrik Mestad, photo du milieu) décide de mettre un terme à la production pétrolière offshore qui a fait la richesse de son pays durant des décennies.
    Il veut la remplacer par l'exploitation du thorium, un combustible plus «vert» qui permettra au pays de participer à la lutte contre le réchauffement climatique.
    Mais cette décision norvégienne déplaît souverainement à l'Union européenne qui lui fait savoir sans tarder par le biais d'émissaires russes aussi déterminés que violents.
    Cette prise de contrôle qui ne dit pas son nom, au départ, oblige le ministre Berg à un rétropédalage qui éveille les soupçons de son garde du corps (Eldar Skar, ci-contre) et d'un journaliste (Vegar Hoel) qui suivait de près cette grande annonce publique.

    Ainsi démarre l'intrigue d'Occupied**, thriller politique à la trame audacieuse, dix chapitres à découvrir dès ce jeudi soir sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique, Psychologies - Moeurs, Scandinavie 0 commentaire 0 commentaire
  • La non-mixité sociale, symptôme du mal américain

    show me a hero.jpegLe plus jeune maire des Etats-Unis. Le titre a rendu célèbre Nick Wasicsko (28 ans) mais la fierté fut de courte durée. Confronté à un projet de construction de logements sociaux dont aucun de ses administrés, majoritairement blancs, ne voulait, il vécut des mois de lutte juridique, de conseils houleux, de quasi insurrection civile et de popularité en chute libre.
    Cette histoire, véridique, David Simon a décidé de la raconter à sa manière : sans esbroufe et en prenant soin de mettre en lumière les points de vue en présence à travers les portraits soignés des habitants (noirs et blancs) de Yonkers, dans l’Etat de New York.

    Avec Show me a hero***, David Simon s’attaque aux années 80 et au refus de cohabitation entre communautés.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Albert II: le (mauvais) roman d'une vie de Roi

    albert.jpgCe n'est pas faire injure aux créateurs du Nord du pays de dire que la série Albert II est l'arbuste malingre et tortueux qui cache la forêt des talents. Que du contraire...
    Avec cette série «librement inspirée de faits réels» on est en effet loin de l'éclat et de la pertinence de séries comme Salamander, Clan, Cordon ou Spitsbroers (Strikers) pour ne citer que les plus récentes. Des séries qui s'exportent d'ailleurs aisément en Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis, lorsque leur scénario n'est pas tout bonnement adapté au territoire convoité (l'adaptation de Cordon est au menu de la prochaine rentrée sur The CW).

    Seul le caractère inédit du sujet (la famille royale belge) «justifie» le tapage que cette série a provoqué dès sa diffusion à la rentrée 2013 sur Een, et le fait qu'on en parle à nouveau alors que RTL-TVI la diffusera ce dimanche à 20h20.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Histoire, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • Boardwalk Empire: l'enfance du crime

    boardwalk S5.jpegL'heure de la retraite a également sonné pour Nucky Thompson.
    Hantée par l'ombre de la grande Dépression, la saison 5 de Boardwalk Empire*** démarre en 1931, après une ellipse de sept ans, alors que se profile la fin de la Prohibition, période-clé de l'histoire américaine qui avait vu la montée en puissance d'une ville, Atlantic City, et de son Prince.

    Si elle n'a pas connu les audiences escomptées, la sombre et très cinématographique Boardwalk Empire a prouvé une nouvelle fois les hauts standards de qualité caressés par HBO. Les récompenses ont salué au fil des ans le parcours exemplaire de l'équipe emmenée par Terence Winter et soutenue par Martin Scorsese et Mark Wahlberg, deux hommes habitués à rêver sur grand écran.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • “Hatufim”: Violence, mensonges et manipulations

    Hatufim S 2.jpgAu sujet d'Hatufim***, il est coutume de dire que c'est la série israélienne qui a inspiré Homeland.
    C'est en effet en découvrant ce drame sur des soldats israéliens libérés après 17 années de captivité au Liban, qu'Alex Gansa et Howard Gordon ont eu l'idée de leur soldat américain possiblement «retourné» et devenu dès lors ennemi potentiel de sa propre nation.

    En évoquant la série israélienne, on préfèrera toutefois le terme de "modèle" car, oui, Hatufim est bien l'idéal vers lequel tend Homeland et auquel Gansa et Gordon seraient parvenus s'ils avaient laissé de côté les actions abracadabrantes et les intrigues sentimentales complexes et souvent bancales réunies dans les dernières saisons de Homeland.

    Pour s'en convaincre, il suffit de suivre la saison 2 proposée dès ce jeudi à 22h50 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, International, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire