Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Psychologies - Moeurs - Page 5

  • Accusé: des vies qui chavirent

    accusé saison 2.jpgS'intéressant aux mauvais réflexes, petits dérapages et rencontres fortuites qui peuvent mener un «honnête homme» (au sens large) sur de mauvais chemins, la série Accusé, produite par France 2 revient ce jeudi à 22h05 sur La Une.

    Lancée en 2010, son homologue britannique (Accused) a fait grand bruit au Royaume-Uni. Rien de surprenant à cela puisque, fidèle à une vieille habitude insulaire, Jimmy McGovern a profité de son intrigue pour brosser quelques portraits édifiants et travers sociaux bien ancrés parmi les sujets de sa Gracieuse majesté.

    La version française, qui en est inspirée, met davantage l'accent sur des profils individuels relativement classiques. Face à ces vies qui basculent et à ces destins chahutés, la société alentour ou son fonctionnement ne sont pas analysés ou pointés du doigt. Il faut dire que la version française n'adopte pas la vision très noire de la condition humaine dépeinte par McGovern. Sous les cieux de l'Hexagone, seuls demeurent les accidents de parcours et les erreurs de jeunesse ou de jugement. Le résultat oscille entre polar et drame psychologique.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, France, GB, Psychologies - Moeurs 3 commentaires 3 commentaires
  • Secrets and lies : un homme face à l'acharnement policier

    secrets and lies.jpgAu cours de son jogging matinal, Ben Crawford (Ryan Phillippe vu dans Damages) découvre le corps sans vie de Tom Murphy, son petit voisin âgé de 5 ans. Un enfant que Ben connaît bien puisque sa fille aînée, Natalie, le babysittait régulièrement chez lui ou dans leur propre maison.

    Chargée de l'enquête, l'inspectrice Andrea Cornell (Juliette Lewis) se montre d'emblée très suspicieuse vis-à-vis de ce père de famille apparemment bien sous tous rapports. Elle le traque nuit et jour, sans relâche, persuadée de sa culpabilité.
    Son acharnement est tel qu'il est bientôt cause de frictions au sein de la famille Crawford (nucléaire et élargie) mais aussi de réactions hostiles dans tout le voisinage. Des tensions d'autant plus fortes que, très rapidement, une foule de journalistes campent près de la maison des Crawford, faisant de leur quotidien un enfer.

    Les Crawford parviendront-ils à faire triompher la vérité et à rester unis ? Telle est la question posée par les deux premiers chapitres de Secrets and Lies**, proposés lundi sur Be Séries.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Shonda Rhimes, l'impératrice du jeudi sur ABC

    shonda-rhimes.jpegReine du marketing, de l'effet d'annonce et du soap, Shonda Rhimes sait comment rythmer et dégoupiller un scénario.
    Très active, notamment sur twitter, la scénariste-productrice est l'une des 100 personnes les plus influentes recensées par le Time Magazine, comme le rappelle sa première fan, l'autre grande productrice noire américaine Oprah Winfrey.
    Récompensée le 23 janvier dernier pour l'ensemble de sa carrière, cette quadragénaire native de Chicago poursuit sa conquête audiovisuelle, entamée il y a un peu plus de dix ans avec Grey's Anatomy (2005).

    Au travers du TGIT (Thanks God it's thursday), véritable Graal télévisuel, Shonda Rhimes a fait du jeudi son jour de prédilection sur ABC avec trois de ses créations diffusées en cascade : Grey's Anatomy, suivi de Scandal suivi, d'ordinaire, par How to get away with murder. La dernière citée ayant livré sa fin de saison le 17 mars dernier, elle a été remplacée dès le 24 mars par la nouvelle création de Shonda : The Catch.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Homeland saison 5 : le troublant reflet de la réalité

    homeland S5.jpgLe propos de la série Homeland*** a pu paraître exagéré lors de son lancement en 2011 mais depuis lors, les vagues successives d'attentats ont jeté une lumière neuve sur les agissements de la CIA.

    Bien sûr, il s'agit de fiction et dans le monde réel un seul agent (Carrie Mathison) ne pourrait survivre à autant de missions. Mais les situations mises en lumière, les choix douteux qu'elles entraînent, les trahisons, bagarres d'ego et compromissions dévoilées ne sont pas si éloignées de la réalité.

    Jouant à fond la carte des rebondissements et du suspense, Homeland continue à s'assurer la fidélité de son public même s'il est moins étoffé qu'aux premiers jours. Le facteur d'attachement et de curiosité fonctionne toujours d'autant que Showtime a décidé d'une profonde mue pour relancer l'aventure au coeur même de l'Europe, offrant par conséquent une résonance particulière à sa série.

    Une saison en 12 volets à découvrir ce lundi dès 21h sur Be 1.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Peaky Blinders saison 2: l'appel de Londres

    peaky blinders S2.jpgIl y a un an tout juste, le premier passage des bad boys de Birmingham avait durablement marqué les esprits.
    Look de dandys mais manières de malfrats, le mélange s'avérait détonant et terriblement séduisant.

    Deux années se sont écoulées depuis le départ précipité de Grace Burgess (Annabelle Wallis) à Londres. Les affaires du clan Shelby sont florissantes, mais leur désir d'expansion n'est pas apprécié par tout le monde et entraîne son lot de représailles.
    Comme toujours, le sujet divise les hommes et les femmes de la famille. Or la décision de Thomas (Cillian Murphy) de tenter de s'implanter à Londres ne va certainement pas arranger les affaires et risque même d'entraîner une certaine escalade entre gangs italien et juif de la City. Leurs patrons respectifs Sabini (Noah Taylor) et Solomons (Tom Hardy) étant des despotes furieusement sanguins. Pas sûr que les ennemis de longue date acceptent que le petit nouveau, un gitan de surcroît, entre dans le jeu ou tente d'en changer la donne…

    Quant au Major Chester Campbell (Sam Neill), il reste toujours aussi intraitable dans sa lutte contre le grand banditisme et est personnellement obsédé par l'arrestation du magnétique Thomas Shelby, chef des Peaky Blinders***.

    Les 6 épisodes de la saison 2 sont à découvrir dès ce jeudi à 20h55 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "Le mari de la ministre" ouvre le bal tragique des ambitieux

    mari ministre 1.jpgAiden Hoynes (David Tennant) et Freya Gardner (Emily Watson) sont deux figures montantes de la politique à Westminster. Surtout Aiden, en fait, qui, avec son look de jeune cadre dynamique et de gendre idéal, se profile comme un des futurs piliers de son parti.
    Lui est ministre du Commerce et elle occupe le poste de Secrétaire d'État à l'Éducation. Marié, le couple a deux enfants, mais aussi quelques soucis avec Noah, leur fils aîné qui présente le syndrome d'Asperger. Une "particularité" que Freya a appris à gérer au quotidien malgré son emploi du temps chargé.

    Soudain, un violent orage va venir obscurcir ce ciel bleu. Dénonçant le moratoire imposé sur les questions d'immigration, Aiden démissionne avec fracas de son poste de ministre, pensant ainsi s'imposer comme une figure éthique au sein de son groupe. Mais la manœuvre tourne court et il se rend compte qu'il été manipulé par un de ses amis de longue date, qui convoitait son poste. Aiden n'a rien vu venir, visiblement, son ambition l'a aveuglé...

    Ainsi débute The politician's husband** (Le mari de la ministre), thriller politique britannique en 3 actes à découvrir ce jeudi dès 20h55 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • House of Cards, saison 4: couple et politique, le duo maléfique

    house of cards S4.jpgVendredi 4 mars. Pour certains, il flotte comme un parfum de week-end (pluvieux) mais pour d'autres, le marathon ne fait que commencer.
    Cette course contre la montre concerne les élections américaines. Pas celles qui occupent Hillary Clinton et Donald Drumpf (sisi, c'est son vrai nom), mais celles qui obsèdent Frank Underwood, maître incontesté du jeu dans House of cards*** en pleine campagne pour sa "réélection".

    Ce jour est celui de la sortie (mondiale) de la saison 4 de ce thriller politique très attendu par les fans. A 9h précises, Netflix France a mis en ligne les 13 épisodes inédits ravissant, au passage, l'exclusivité à Canal+. Chez nous, la saison 4 sera disponible légalement dimanche dès 12h10 sur Be Séries et sur Be à la demande. Reste à savoir si les fans auront ce type de patience.

    Pour ceux qui se sont déjà lancés dans cette course folle ou qui sont sur le point de le faire, premier coup d'oeil sur un début de saison qui confirme tout le bien/mal que l'on pense du couple Underwood. Sentiments mêlés qui se vérifient aussi face à d'autres duos comme le démontre la mini-série britannique Le mari de la ministre** proposée jeudi prochain sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • No Offence: attention, policiers rugueux

    no offence.jpgLes Britanniques ont le chic pour mettre nos nerfs et nos zygomatiques à rude épreuve. Paul Abbott le prouve encore avec No Offence**, création on ne peut plus originale qui dynamite les limites du bon goût et de la bienséance.
    Avec Hit & Miss ou Shameless, le scénariste-producteur nous avait habitués à faire peu de cas des convenances. Avec “No Offence”, il poursuit sur sa lancée en plongeant au cœur d’un commissariat où les inspecteurs ne manquent pas d’aspérités. Quant aux affaires traitées, elles n’épargnent personne... Mais les vrais stars de Manchester sont le trio d’inspectrices mises en scène avec un humour résolument trash. Vous voilà prévenus.

    Le commandant Vivienne Deering (Joanna Scanlan, à gauche sur la photo) est une matronne, le genre de femme face à laquelle on ne la ramène pas trop. Entre franc parler et caractère bien trempé, elle ménage pourtant une place de choix à l'écoute et à la discussion. Les hommes et les femmes de son commissariat savent qu'elle se battra pour eux quoi qu'il advienne. Si bien que lorsque démarre l'affaire Cathy Calvert, la disparition inquiétante d'une jeune trisomique, elle parvient à tous les mobiliser malgré les heures supplémentaires et les obstacles qui s'accumulent.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire
  • La Trêve: Yoann Blanc s'est glissé dans la peau de l'inspecteur Peeters

    la treve duo.jpgQui est Yoann Blanc, le comédien qui interprète Yoann Peeters dans La Trêve, la nouvelle série belge de la RTBF ?
    Pour beaucoup de téléspectateurs, il s'agit d'une découverte mais pour les amateurs de théâtre, il faut plutôt parler d'une nouvelle mise en lumière.

    Entre 2008 et 2015, Yoann Blanc a en effet été nominé à trois reprises
    dans la catégorie meilleur comédien aux Prix de la critique théâtre & danse pour différents spectacles : "Le Revizor", "Anticlimax", "Ondine démontée".

    Discret, détendu et posé, l'acteur est celui pour qui ce rôle de flic, mal en point et déphasé, a été taillé.
    "
    Je trouvais très étrange le fait qu'on me propose un rôle de policier, mais aussi l'idée de jouer dans une série. Je viens du théâtre, je fais du cinéma seulement depuis 4 ou 5 ans. En plus, je n'ai pas la télé donc, pour moi, c'était vraiment étrange. Ce qui m'a intéressé c'est tout ce qu'on m'a raconté sur ce personnage et sur le moment-clé constitué par cette enquête dans sa vie avec sa fille, avec son retour dans ce village, etc."

    Une histoire en dix épisodes qui se poursuit ce dimanche dès 20h50 sur La Une.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Belgique, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire
  • Le succès sonore de La Trêve

    la treve nuages.jpg

    Quelque 440 000 téléspectateurs en moyenne (sur les deux épisodes) se sont lancés sur les traces de La Trêve dimanche soir sur La Une. Un succès incontestable pour la RTBF qui a beaucoup misé (campagne d'affichage à l'appui) sur le lancement de cette série estampillée 100% belge et 100% jeunes créateurs.
    Si le public s'est montré curieux, il a aussi manifesté son enthousiasme sur les réseaux sociaux, plaçant, pendant deux heures, le sujet parmi les plus discutés sur Twitter.

    Cette Belgique pleine d'aspérités, de failles, d'échecs et de doutes montrée dans La Trêve, n'a cependant pas été du goût de tout le monde. Les coupures pub (surtout en début d'épisode), la "lenteur de la narration" (sic), la noirceur des personnages et des situations ont été pointées du doigt par certains. Mais le premier sujet excepté, le fait même que la série divise et fasse parler d'elle est le signe de l'entrée dans une nouvelle ère. Jusqu'ici aucune série belge n'avait eu droit à ce type d'attention. Or c'est bien le but : sortir d'une création aseptisée, ripolinée faite pour plaire au plus grand nombre. Et donc condamnée à ne susciter ni rejet, ni passion.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 9 commentaires 9 commentaires