Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Psychologies - Moeurs - Page 3

  • Westworld : une expérience un peu plus à l'Ouest

    westworld.jpgC'est LE défi de la rentrée pour HBO. Une série de science-fiction créée par Jonathan Nolan (Person of Interest) et Lisa Joy (Burn Notice), et produite par J. J. Abrams, ne passe forcément pas inaperçue.
    Mais lorsqu'on annonce qu'elle s'inspire du film de science-fiction "Mondwest" sorti en 1973 - porté par Yul Brynner, écrit et réalisé par Michael Crichton (auteur de Jurassic Park) – la barre est placée très haut.

    Westworld*** plonge le téléspectateur dans un parc d'attraction qui permet à ses visiteurs de revivre le temps de la conquête de l'Ouest américain. Encadrés par des robots, les visiteurs y vivent une expérience «sans limites» pendant plusieurs jours. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes - tueries et orgies comprises si les visiteurs le souhaitent -, jusqu'à ce que l'un des androïdes se dérègle, prenant les visiteurs pour cibles.
    Ces androïdes auraient-ils (acquis) une conscience ou ce dérapage est-il "simplement" le fruit d'un virus ou d'un mauvais codage ? Multipliant les scènes d'actions (bagarres, arrestations, pillages, règlements de compte, etc.) propres au Far-West, la série interroge : où commencent la vie, la conscience et la liberté de l'être humain ? Le rendez-vous est fixé à 3h cette nuit en direct des USA sur Be TV (puis sur Be à la demande) ou à 21h ce lundi sur Be1.

    mise à jour (03/10): avec 3,3 millions de curieux présents au rendez-vous sur HBO et HBO Go, la série a enregistré le meilleur démarrage depuis le lancement de True Detective.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fantastique - SF, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • American Crime saison 2 : Justice et préjugés

    american crime 22.jpgEn proposant la saison 2 d’American Crime*** juste après la diffusion de The night of***, Be TV n’offre que très peu de répit aux amateurs de très bonnes séries. Toutes les deux brillamment réalisées, ces deux intrigues touchent en effet à ce que nous avons de plus précieux et de plus profondément ancré au fond de nous : notre besoin de justice. Et pour l'éprouver, American Crime n’hésite pas à tester les limites qui enferment l’esprit humain. C'est une série dont on ne sort pas indemnes. Vous voilà prévenus.

    L’affaire criminelle au cœur de cette saison 2 est en effet particulièrement perturbante, flirtant avec la honte, les non-dits, le bizutage et le harcèlement pratiqués dans les lycées américains et les soirées où, la drogue et l’alcool aidant, certains jeunes, plus faibles, deviennent des proies idéales pour les élèves les plus populaires du lycée. Fondée sur des faits réels, cette série met à mal le mythe américain. Un récit qui débute ce vendredi à 20h30 sur Be Séries

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Be TV se lance dans la coproduction de séries (franco-)belges

    de 16.jpgAu-delà de son panier bien rempli grâce notamment aux contrats établis avec HBO et Canal+, la volonté existait depuis un certain temps déjà chez Be TV de (co) produire une série. Ce sera chose faite début 2017 avec La Bouse coproduite avec la chaîne OCS (France), et via un autre projet encore "top secret", développé avec la société Everlasting et RTL-TVI. Un drama policier développé en 52 minutes mais qui est "parti en réécriture". Ce qui explique que bien que la rumeur se propage depuis quelque temps déjà, on n’a encore rien vu venir.

    Pour patienter, en novembre, on pourra découvrir De 16, nouvelle dramédie politique de la VRT (photo) annoncée comme le rejeton hybride de The Office et The West wing.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Humour, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Mr Robot : Justicier par le seul pouvoir du clavier ?

    mr robot 4.jpgS'il fallait choisir une série représentative de l'année 2015, ce serait peut-être celle-là tant Mr Robot*** porte en elle les aspirations, les désillusions et les angoisses de notre époque.
    Son personnage principal, Elliott Alderson, est un programmateur de génie, spécialisé dans les cyberattaques, un jeune homme sombre et flirtant avec les limites du cerveau humain.

    Un jour, il est contacté par l'énigmatique Mr Robot qui compte sur ses capacités hors normes pour mettre à mal les activités d'E Corp (surnommée Evil Corp), l'un des «consortiums géants qui gouvernent le monde en secret ». Toute ressemblance avec des firmes et des faits avérés est bien sûr tout sauf fortuite.

    Dénonçant la surconsommation érigée en règle d'or dans notre société hyperconnectée, la série dévoile l'extrême violabilité de notre sphère privée et l'emprise grandissante d'un certain nombre de grandes entreprises sur la vie de leurs contemporains, à travers gadgets et applications en tous genres.
    Une immersion captovante et inquiétante à ne pas manquer: Mr Robot apparaîtra sur l'écran de La Deux ce mercredi à 20h20

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Policier - Enquête, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • The night of: mauvais endroit, mauvaise rencontre

    the night of.jpgNasir Khan est un étudiant sans histoire, le style de «Pakistanais discret et bon élève» que les autres étudiants aiment charrier.
    Aussi lorsqu'un des joueurs de l'équipe de basket de sa fac lui propose de venir à une de leurs fameuses fêtes du samedi soir, il accepte la proposition avec gratitude et une pointe de fierté.

    C'est le problème de Nasir (Riz Ahmed): il accepte toujours de faire ce qu'on lui dit ou lui demande presque sans sourciller. C'est comme cela qu'il a accepté, à bord du taxi de son père, Andrea charmante jeune fille promenant son spleen en bandoulière. Il a voulu lui dire qu'il n'était pas en service mais a renoncé et a accepté de la conduire où elle lui demandait. La première des décisions foireuses de cette nuit du 24 octobre 2014 qu'il n'oubliera jamais.

    The night of*** est le récit d'un dérapage incontrôlé, un compte-rendu qui débute en Belgique dans la nuit de dimanche (à 3h du matin) sur Be 1, en simultané avec la diffusion sur HBO aux Etats-Unis. La diffusion "normale" sera proposée dès lundi à 21h toujours sur Be1.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Nouveautés, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Le Bureau des légendes: les clés d'une méthode à toute épreuve

    bureau des légendes 8.jpgEn France, Le bureau des légendes*** a passé le cap, très redouté de la saison 2, avec brio.
    Diffusé en mai dernier sur Canal+, le thriller d'espionnage français s'est vu tresser plusieurs couronnes de lauriers.
    Des critiques élogieuses venant souligner sa pertinence sur un monde méconnu (celui des agents secrets), la qualité de son écriture et de son jeu, en plus de sa rapidité d'exécution. Deux saisons diffusées à une année d'intervalle, cela relève de l'exception (et de l'exploit) dans l'Hexagone.

    Coup d'oeil avec son créateur Eric Rochant, sur les trois piliers qui ont façonné ce succès alors que la saison 2 débute ce jeudi à 21h sur Be1

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, France, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Tous ces secrets féminins enfin explorés dans les séries

    masters of sex 4.jpgQui a dit que regarder des séries était une activité passive ?

    Féministes, activistes, engagées, de plus en plus de séries ne se contentent plus de coller à la réalité, elles s'en emparent pour la défendre, la revendiquer ou la modeler à leur image. A travers leurs personnages, ce sont les normes de notre société qui sont questionnées et les mentalités qui sont appelées à changer.

    Si sexe et violence sont deux ingrédients quasiment incontournables des séries d'aujourd'hui, certaines scènes ne se veulent pas gratuites ou "décoratives". Dans le cas des ébats, elles luttent même contre l'ignorance dans laquelle la société tient la majorité des individus concernant les spécificités du sexe féminin. Rappelant à quel point le discours sur ce sujet est hétéronormé et surtout étroitement encadré par les notions de bienséance et de patriarcat.

    Passant outre tout ce qui "ne se dit pas" ou "ne se fait pas", Iris Brey, spécialiste des questions de genre au cinéma et dans les séries, détaille dans son ouvrage justement intitulé «Sex and the series» les nombreuses avancées sur le sujet permises par la fiction et soulignées dans des études féministes, américaines pour la plupart. Qu'il s'agisse de relations majoritaires (considérées dès lors comme licites) ou pas. Elle démontre à quel point les séries permettent, aussi, de combattre l'ignorance et les préjugés.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Mafieux et réalisateur: Bernard Yerlès explore de nouveaux horizons

    vengeance yeux clairs.jpgOn la croyait dépassée, morte et enterrée mais elle renaît pour raviver les feux de l'été... indien. Même s'ils charrient un parfum de saga estivale, on ne devrait pas découvrir avant la rentrée, les premiers épisodes de La vengeance aux yeux clairs, la nouvelle saga de TF1.

    Coproduite par la RTBF, elle est notamment portée par un Bernard Yerlès qui rompt avec son image d'homme affable, séducteur et bon copain, telle qu'elle se reflète dans la série Mes amis, mes amours, mes emmerdes à laquelle TF1 vient de mettre un terme. Il n'y aura donc pas de 5e saison.

    En revanche, en cas de succès de la saga, l'acteur pourrait cultiver sa nouvelle image de patriarche sur plusieurs saisons. Explications.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Belgique, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Comment réussir sa vie après 45 ans selon Lisa Edelstein

    girfriend's guide.jpgPour Lisa Edelstein, la page de Dr House est bel et bien tournée. Avec la série Girlfriend's guide to divorce, l'actrice est comme son personnage Abby qui reprend sa vie en main après un divorce. Sans rien renier de son bonheur passé (elle s'entend bien avec son ex-mari) mais en choisissant d'aller de l'avant.

    Si la comédienne évoque la série qui l'a rendue célèbre, c'est en quelques mots et pour mieux souligner les différence avec le pari enrichissant de sa nouvelle série, raison de sa présence au 56e Festival de Télévision de Monte-Carlo.

    "Ce qui m'a attirée, c'était le mélange entre le drame et la comédie et aussi le fait de pouvoir être leader de la série et de développer des histoires plus complètes. Lorsque vous êtres un personnage secondaire, vous êtes là pour supporter le personnage principal et le « cas médical » de la semaine comme c'était le cas dans Dr House. Il était donc difficile, à quelques exceptions près, de développer de vraies histoires. Cette série est donc une vraie opportunité. J'adore le personnage d'Abby, je ne lui ressemble pas tant que cela, mis à part physiquement, bien entendu (elle sourit) mais je dois bien plus utiliser ma personnalité que je ne l'avais fait jusque là et je dois vraiment montrer de quoi je suis capable."

    A la façon de Sex & the city, cette série de la chaîne Bravo explore les défis d'une nouvelle génération de femmes jusqu'ici peu représentées en télévision.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Festivals, Humour, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Bosch enquête dans les lumières de la ville

    bosch.jpgIl a la dégaine du policier à l'ancienne. Le type de gars taiseux qui passe ses soirées seul face à son verre de whisky. Il y a de cela chez Hieronymus Bosch, mais pas seulement. Il y a aussi cette sensibilité à peine voilée qui le fait entrer en empathie avec toutes les victimes.

    L'histoire commence par une filature qui tourne mal. Bosch** pensait le type armé mais l'était-il vraiment ? L'accusation s'emploie à instiller le doute chez les jurés. On retrouve donc l'inspecteur deux ans plus tard, assis sur le banc des accusés.
    Au même moment, le corps d'un jeune garçon est retrouvé sur la colline, un enfant qui semble, en outre, avoir souffert de nombreux mauvais traitements. Un "détail" qui compte pour l'inspecteur Bosch.

    Une histoire, en dix épisodes, dévoilée ce dimanche à 20h55 sur France 3.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 1 commentaire 1 commentaire