Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Psychologies - Moeurs - Page 3

  • Remakes, reboots, revivals : le rêve de l'éternel succès en séries

    gilmore girls.jpgTwin Peaks, X-Files, Prison Break, La fête à la maison, Gilmore Girls (photo), Alerte à Malibu, MacGyver...
    La liste est longue des ressuscités de l'an 2016-2017. On parle aussi de Will & Grace, de Parenthood ou de Sauvé par le gong et d'autres séries vintage comme Magnum, Xena la guerrière ou Le Prince de Bel-Air...
    En réalité, la liste ne cesse de s'allonger. Sans oublier les projets qui passent du grand au petit écran et vice-versa (Fatal attraction, Lethal weapon, The Exorcist, The notebook...)

    Il ne vous a pas échappé que depuis deux ou trois ans les projets de «revival» en séries se multiplient. Toutes les occasions semblent bonnes. Qu'il s'agisse de faire revenir à la vie des héros disparus, de prolonger leurs aventures ou de prévoir des univers subtilement déclinés au départ de séries adulées.
    Ce vendredi, Netflix propose la nouvelle saison de Gilmore Girls, la série la plus “feel good” et "cocoon" des années 2000. Un retour synchronisé avec Thanksgiving, fête familiale entre toutes... Si la nouvelle fait la joie des fans, une question s'impose malgré tout: entre nostalgie et appât du gain, les films et les séries sont-ils condamnés à un éternel retour ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Nouveautés, Psychologies - Moeurs, Revival 0 commentaire 0 commentaire
  • The Crown: les 60 nuances d'un règne

    the crown affiche.jpgL'affiche est en partie trompeuse : fourrure immaculée et tenues de soirée ne sont là que pour planter le décor. Voire même le decorum.
    Le sujet de The Crown*** est ailleurs : la série, lancée le 4 novembre par Netflix, sonde la vie d'Elizabeth née Windsor, épouse Mountbatten, pour y mesurer en quoi l'accession au trône l'a bouleversée à jamais.

    The Crown est donc l'histoire d'une transformation : celle d'une jeune femme discrète et réservée qui rêvait de vivre à la campagne avec son mari impulsif et drôle et leurs deux enfants, entourée de chiens et de chevaux, les deux maillons de sa grande passion. La série relate l'apprentissage un peu austère d'un métier souvent ingrat et d'une fonction où il importe avant tout de ne pas faire de vagues et de tenir sa place et son rang.

    Connaissant bien le sujet, Peter Morgan qui s'est déjà penché à plusieurs reprises sur l'histoire des monarques britanniques - notamment avec The Queen et Deux soeurs pour un roi -, mêle savamment faits historiques et privés pour révéler une personnalité. La jeune Elizabeth est une souveraine prête à tout sacrifier, ou presque, pour être à la hauteur des espoirs placés en elle. Au fil des épisodes, on apprend donc à déceler les 60 nuances du silence d'une reine, des silences intenses et pleins d'éloquence. Le jeu millimétré de Claire Foy permet de mesurer le chemin parcouru par une jeune femme qui a soudainement vu tous les regards converger vers elle.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Histoire, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • La main du mal: Ne jamais réveiller le démon qui sommeille

    la main du mal.jpgNe jamais sous-estimer son adversaire car l'arrogance est souvent mauvaise conseillère. A moins qu'il ne s'agisse d'une certaine forme d'aveuglement...*
    C'est en tout cas ce que va apprendre à ses dépens maître Thomas Schaffner (Grégory Fitoussi vu dans les séries Engrenages et Les homme de l'ombre) alors qu'il a accepté de défendre Luc Follet (JoeyStarr) un meurtrier présumé d'un genre particulier : extrêmement intelligent, l'homme est aussi froid que cruel. Par goût du défi, l'avocat accepte de tenter de faire acquitter celui que tout accuse.
    Mais alors que Follet pense que son avocat le comprend et l'estime, la révélation de ses sentiments réels provoque la colère de l'accusé. Thomas Schafffner aurait mieux fait de se méfier et de garder ses réserves pour lui car Follet n'est pas homme à accepter qu'on lui manque de "respect". Une erreur que l'avocat risque bien de payer au prix fort... Quelque 5,4 millions de curieux ont suivi la première partie de la mini-série La Main du mal** lundi, épilogue à découvrir lundi prochain sur TF1.

    * En ce lendemain d'élections présidentielles américaines, la leçon s'impose d'elle-même et nous offre une souveraine piqûre de rappel...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Norskov: peu de feu sous la glace

    norskov 4.jpgUn quartier éco-résidentiel, un nouveau lycée, des emplois : grâce à son vaste projet immobilier, la ville danoise de Norskov** se projette dans un avenir radieux. C’est du moins l’opinion de son maire, Martin Kierkegaard. Mais, soudain les nuages s’amoncellent : une nouvelle drogue menace de décimer la jeune génération. Se procurer de la drogue est en effet "devenu aussi simple que de commander une pizza", la police doit y mettre bon ordre si la ville ne veut pas perdre le financement de son projet urbanistique.

    Pour parvenir à endiguer ce fléau, la ville fait appel à un spécialiste des trafics de stupéfiants venu de Copenhague, Tom Noack (Thomas Levin vu dans Borgen), homme discret et sensible.
    Ancien de Norskov, il croise son ex-petite amie et ses anciens potes au fil de son enquête - à suivre le jeudi sur Arte -, mais ses découvertes pourraient bouleverser les habitants de la ville portuaire.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs, Scandinavie 0 commentaire 0 commentaire
  • Négociations et poker menteur dans les coulisses du 16

    de 16 - 1.jpgCharles Van Praet (Jan Hammenecker) surnommé "le bulldozer" est envoyé au cabinet du vice-Premier Steven Kennis (Michael De Cock, photo) pour y remettre bon ordre.
    Il faut dire que l’équipe de Kennis ne brille pas par son efficacité ou par son sens des priorités, ce qui inquiète sérieusement le parti qui voudrait le voir viser l'installation au 16 rue de la Loi.
    Le pouvoir ne se conquiert pas sur un coup de chance ou sur un coup de poker. Van Praet est donc chargé de mettre en place le nouveau plan de bataille.


    L'immersion au coeur de ce cabinet fictif mais tellement réaliste De 16** démarre ce mercredi à 20h30 sur Be TV, au rythme d'un épisode par semaine (six épisodes au total).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Humour, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Black Mirror saison 3: noires prophéties

    black mirror 3.jpgPour sa 3e saison, Black Mirror***, la série d'anticipation de Charlie Brooker a hérité de davantage de moyens, l'occasion de développer six scénarios au lieu de trois et d'explorer de nouvelles tonalités. Pourtant l'obsession reste la même: voir en quoi les nouvelles technologies modifient nos psychismes et nos comportements sociaux.

    En changeant de diffuseur (Netflix plutôt que Channel 4), Charlie Brooker n'a pas perdu la main et sait toujours à merveille décrypter nos addictions et ces petites dérives qui nous entraînent vers demain. Un futur qui, contrairement à celui dépeint dans certains scénarios des deux premières saisons, semble de moins en moins lointain.

    Très réussie, Nosedive (Chute libre), sa première incursion dans notre futur proche imagine une société ou au lieu de «liker» les photos et commentaires de nos proches et amis, on en viendrait à voter les uns sur, et donc assez rapidement aussi, contre les autres (photo).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Fantastique - SF, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Le jour où Profilage a dit adieu à Chloé

    profilage 64.jpgC'est à son épilogue que l'on juge de la qualité d'une série, c'est le cas aussi pour un livre ou pour un film. Reste qu'un changement de lieu ou le départ d'un personnage est un virage tout aussi délicat à négocier pour une chaîne.
    Parfois le pas semble si difficile à franchir qu'il arrive que certains choisissent de reculer avant de sauter. Cela a été le cas de TF1 qui a décidé de raccourcir purement et simplement  la saison 6 de Profilage et programmer les épisodes  qui voient le départ de son actrice principale Odile Vuillemin au début de la saison 7 afin de minimiser ainsi les risques de trou d'air et de perte d'audience. La manœuvre sera-t-elle efficace ? Premiers indices ce samedi à 20h55 sur La Une…

    Si les fans risquent d'être nombreux pour le retour de celle qui donne sa couleur à la série dans les atours de la psychocriminologue Chloé Saint-Laurent, combien seront-ils une ou deux semaines plus tard lorsqu'elle aura été définitivement remplacée ? Suspense...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 2 commentaires 2 commentaires
  • Toi + moi + eux + nous = This is us

    this is us.jpgUne série qui parle de famille (traditionnelle, dysfonctionnelle ou recomposée) et qui provoque un tsunami d'émotions sur le net (plus de cent millions de visionnages sur Youtube), cela peut pousser à la méfiance.
    Non pas qu'on soit allergique à la guimauve (un peu tout de même) mais on craint forcément que le résultat ne se révèle écoeurant. Or This is us*** la nouvelle série de NBC est tout le contraire d'une série guimauve. Elle déjoue avec subtilité et finesse les a priori et les pièges lacrymaux de son premier épisode, tout en offrant au public l'un des plus jolis twists - retournements de situation ou coup de théâtre, si vous préférez - de fin d'épisode qui soit. Du mélodrame certes, mais maîtrisé, sincère, drôle et généreux. Un savant mélange, on vous dit.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Westworld : une expérience un peu plus à l'Ouest

    westworld.jpgC'est LE défi de la rentrée pour HBO. Une série de science-fiction créée par Jonathan Nolan (Person of Interest) et Lisa Joy (Burn Notice), et produite par J. J. Abrams, ne passe forcément pas inaperçue.
    Mais lorsqu'on annonce qu'elle s'inspire du film de science-fiction "Mondwest" sorti en 1973 - porté par Yul Brynner, écrit et réalisé par Michael Crichton (auteur de Jurassic Park) – la barre est placée très haut.

    Westworld*** plonge le téléspectateur dans un parc d'attraction qui permet à ses visiteurs de revivre le temps de la conquête de l'Ouest américain. Encadrés par des robots, les visiteurs y vivent une expérience «sans limites» pendant plusieurs jours. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes - tueries et orgies comprises si les visiteurs le souhaitent -, jusqu'à ce que l'un des androïdes se dérègle, prenant les visiteurs pour cibles.
    Ces androïdes auraient-ils (acquis) une conscience ou ce dérapage est-il "simplement" le fruit d'un virus ou d'un mauvais codage ? Multipliant les scènes d'actions (bagarres, arrestations, pillages, règlements de compte, etc.) propres au Far-West, la série interroge : où commencent la vie, la conscience et la liberté de l'être humain ? Le rendez-vous est fixé à 3h cette nuit en direct des USA sur Be TV (puis sur Be à la demande) ou à 21h ce lundi sur Be1.

    mise à jour (03/10): avec 3,3 millions de curieux présents au rendez-vous sur HBO et HBO Go, la série a enregistré le meilleur démarrage depuis le lancement de True Detective.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fantastique - SF, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • American Crime saison 2 : Justice et préjugés

    american crime 22.jpgEn proposant la saison 2 d’American Crime*** juste après la diffusion de The night of***, Be TV n’offre que très peu de répit aux amateurs de très bonnes séries. Toutes les deux brillamment réalisées, ces deux intrigues touchent en effet à ce que nous avons de plus précieux et de plus profondément ancré au fond de nous : notre besoin de justice. Et pour l'éprouver, American Crime n’hésite pas à tester les limites qui enferment l’esprit humain. C'est une série dont on ne sort pas indemnes. Vous voilà prévenus.

    L’affaire criminelle au cœur de cette saison 2 est en effet particulièrement perturbante, flirtant avec la honte, les non-dits, le bizutage et le harcèlement pratiqués dans les lycées américains et les soirées où, la drogue et l’alcool aidant, certains jeunes, plus faibles, deviennent des proies idéales pour les élèves les plus populaires du lycée. Fondée sur des faits réels, cette série met à mal le mythe américain. Un récit qui débute ce vendredi à 20h30 sur Be Séries

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire