Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Humour - Page 5

  • "Je veux profiter de chaque instant"

    Même si on n'est pas fan des Experts, il y a des rencontres qui ne se refusent pas. ted danson.jpgCelle avec Ted Danson est de celles-là: acteur au parcours contrasté qui ne manque pas de mordant.
    Alors que RTL-TVI entame ce dimanche à 20h25 la 13e saison des "Experts: Las Vegas" dont il est devenu le "boss" faussement cool, nous sommes partis à la rencontre du nouveau pilier d'une équipe en grande mutation. Ted Danson affiche en effet un bel appétit face à son rôle dans “CSI". Même si la série “Bored to death” reste à jamais ancrée dans son cœur.

    Crinière blanche, lunettes cerclées de noir, regard bleu perçant, l’acteur Ted Danson en impose, façon force tranquille. Et ce n’est pas son nouveau rôle de Diebenkorn (dit D.B.) Russell, nouveau patron de l’équipe des Experts scientifiques de Las Vegas (CSI) qui va changer la donne. D’Arthur Frobisher, puissant homme d’affaires dans la série "Damages", au capitaine Hamill, compagnon d’armes dans le film "Il faut sauver le soldat Ryan", ses divers costumes semblent tous taillés à sa (dé)mesure.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Humour, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Ceci n'est pas Dr House

    monroe.jpgL'humour sarcastique et une tendance à la forfanterie ou à la toute-puissance ne sont pas tout. Et les personnes affublées de ces caractéristiques ne sont pas forcément des sosies. Alors, avant toute chose: tordons le cou à un fameux canard: Monroe** n'est pas Dr House.

    D'aucuns seront certainement tentés par la comparaison, mais une fois les premiers sarcasmes passés, force sera de constater les très nombreuses divergences avec l'original. Ici, ni énigmes répétées, ni trilogie systématique d'essais et erreurs pour aboutir au traitement adéquat, ni sempiternels jeux du chat et de la souris avec une insaisissable Cuddy... Gabriel Monroe n'est pas le cousin outre-Manche de Gregory House, et c'est tant mieux. Ce qui le définit? Une réelle empathie pour ses patients et des relations très particulières avec tout son entourage, femme et fils compris. Sans oublier des réalités propres à la Grande-Bretagne et à ce colosse dont le pieds se révèlent souvent d'argile dès lors qu'il quitte son précieux bloc opératoire.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • Jess, trentenaire fantasque

    new girl.jpgLa série New Girl**, apparue sur la Fox en septembre 2011, s'inscrit presque à l'opposé des "Girls" de Lena Dunham, couronnées lors des derniers Golden Globes (cf. précédente note sur les "séries de filles").
    Question d'humour et d'atmosphère indubitablement.
    Car sur le fond, cette sitcom (en 26 minutes), attachante et légère, aborde les mêmes grandes questions que la première: trouver sa voie, trouver le bon job (ou pas), la fille de ses rêves ou le bon gars...
    Ici ni majorité (façon «Girls»), ni parité (façon «Friends»), mais une nouvelle formule (une fille givrée, trois gars dépassés) qui ouvre un tas de possibilités au fil des rencontres, disputes et affinités.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humour, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Ce que veulent les filles

    girls.jpgDimanche soir à Los Angeles, alors qu'elle entamait sa deuxième saison de diffusion sur HBO (10 nouveaux épisodes), Girls** était couronnée meilleure comédie lors de la 70e cérémonie des Golden Globes et Lena Dunham, sa créatrice et principale interprète, sacrée meilleure actrice dans une comédie (cf. note précédente).
    Une consécration pour cette série, lancée en 2012, conspuée, par une partie du public américain, pour son caractère glauque et exhibitionniste, mais célébrée par un public en phase avec elle et accro aux réseaux sociaux.

    Avec la fin de «Sex and the city» (en 2004) et la descente aux enfers (les dernières saisons), puis le départ annoncé de Gossip Girl (le 17 décembre 2012), il y avait assurément une place à prendre en matière de représentation des univers féminins.
    En réalité, plusieurs séries postulent même l'extension du domaine de la lutte...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Kaboul, piscine et petites pépées

    Affûtez vos papilles, Be tv ouvre ce jeudi 6 à 20h55, son traditionnel buffet séries, avant-coureur des diffusions à venir (en décembre, janvier et février).


    kaboul_kitchen.jpgAu menu: Homeland***, excellent thriller paranoïaque de l'Amérique post-11-septembre
    Kaboul Kitchen**, comédie française qui singe la vie des expatriés en Afghanistan
    Luck**, série racée du trio David Milch - Michael Mann - Dustin Hoffman
    et, enfin, Engrenages***, la saison 4 du brûlot policier et judiciaire made in Canal. Pas sûr qu'après cela, on aura encore la place pour un dessert.

    On a déjà parlé ici de l'impeccable prestation de Damian Lewis et Claire Danes dans Homeland, qui leur a valu d'être couronnés lors des derniers Emmy Awards (cf. note précédente), ainsi que du lancement de la deuxième saison, toujours en cours de diffusion aux Etats-Unis, suivie de l'annonce de la saison 3 (cf. note précédente).
    On va donc se concentrer sur les trois autres spécialités proposées, à commencer par Kaboul Kitchen.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Humour, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • L'adieu à Wisteria Lane

    desperate.jpgAprès 180 épisodes de hauts et de bas, les quatre ménagères les plus célèbres de la décennie vont faire leurs adieux à Wisteria Lane. Une ultime saison pleine de solidarité, mêlant humour et suspense, qui démarre ce dimanche à 20h25 sur RTL-TVI. Dernier inventaire avant liquidation.

    24, 7 millions, c’est le nombre de téléspectateurs qui ont suivi, aux Etats-Unis, la toute première saison de Desperate Housewives***. Avec un pic à 30 millions de fidèles, enregistré lors de la diffusion du dernier épisode d’une première saison riche en suspense.

    Créée par Marc Cherry pour ABC, la série avait bénéficié d’un battage médiatique monstre durant les semaines précédant son arrivée en télévision. Si la jauge est ensuite passée de 17 millions (saison 3) à 14 (saison 5), puis en deçà des 10 lors de la dernière saison, “Desperate Housewives” n’en reste pas moins une série phare des années 2000.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • The big C: comment célébrer la vie

    Surtout ne pas s’arrêter au titre plutôt impressionnant de cette série. Car The big C*** est tout sauf synonyme d’ennui ou de tristesse.
    The-Big-C.jpgBien sûr, le “big C” évoqué là est le cancer sournois qui s’est mis à ronger le corps de Cathy (Laura Linney) sans qu’elle n’y prenne garde. Mais une fois la nouvelle révélée, la stupeur et la colère ravalées, la professeure de lycée, d’ordinaire si sage, s’est lancée dans une bagarre d’anthologie contre tous les interdits dont elle avait gentiment tapissés sa vie jusqu’ici.
    Son quotidien est dès lors devenu une sorte de feu d’artifices d’inattendu et de surprises comme on peut difficilement l’imaginer avant d’aborder les 13 épisodes de la première saison.

    Le sujet rebute, fait peur mais grâce à la folie et à l’inventivité de Cathy, il devient source de fous rires, de complicité et de rapprochements inattendus. Que ce soit avec sa vieille voisine ou avec son élève, la très drôle et décomplexée Andrea (Gabourey Sidibe).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • Soirée médiévale dans "Fais pas ci, fais pas ça"

    Guillaume de Tonquedec, quand il ne joue pas à M. Lepic, affiche dix ans de moins. C’est bien simple, sans son costume trois pièces, sa cravate et sa mallette, on peine à le reconnaître.
    FAIS_Pas.JPGQuand il ouvre la bouche, l’image du père coincé s’estompe complètement pour céder la place à un jeune comédien, souriant, bavard, posant un tas de questions alors qu’il est censé y répondre. Où l’on perçoit le tour de force que cela doit représenter pour lui de se glisser dans le costume rigide de M. Lepic, pour la cinquième saison d’affilée.
    Mais sans les principes, les tics, les délires et l’inadéquation des Lepic - Fabienne et Renaud face à leurs quatre enfants -­, Fais pas ci, fais pas ça*** perdrait énormément de son caractère corrosif et de son délire communicatif.

    En tournage, début avril, sur les hauteurs de Sèvres, près de Paris, la nouvelle saison comptera huit épisodes au cours desquels l’excellente Valérie Bonneton sera un peu moins présente. L’actrice a en effet demandé un peu de marge pour pouvoir s’impliquer dans d’autres projets, mais elle restera bien au cœur de la famille Lepic. D’autant que la 5e saison s’annonce agitée : mariage, promotion, jumelage québécois et échange culturel, débuts dans l’édition : les familles Bouley et Lepic vont connaître chacune leur lot de transformations. Des péripéties mises en images jusque fin août, pour une diffusion qui démarre ce soir à 20h45 sur France 2.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, France, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • Duo d'enquêtrices, entre pasta et Guinness

    Duo de femmes "dans un monde d'hommes", la série Rizzoli & Isles** repose sur la complicité Rizzoli-and-Isles.jpgentre une brune au sang chaud, aux origines italiennes et à l’envahissante "smala" et une rousse peinant à nouer le contact avec autrui, si ce n'est pour ausculter ou poser des diagnostics sur son prochain sans son approbation. 

    Découverte sur La Une en janvier dernier, la première saison des aventures de “Rizzoli & Isles” s’était terminée “violemment”, sur l’attaque par balles dont le lieutenant Rizzoli avait été la cible.
    Touchée au flanc, Jane Rizzoli (Angie Harmon) se remet lentement de ses blessures alors que cette saison 2 démarre, trois mois plus tard. (Sur La une, le mardi à 21h15) Une blessure qui lui a valu d’être décorée mais l’amène aussi à se poser des questions sur sa vie et son métier. Et bien que son amie Maura Isles (Sasha Alexander) soit à ses côtés, elle peine à rassurer l’enquêtrice d’ordinaire plutôt fonceuse et sûre d’elle.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humour, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Bryan Fuller: la mort lui va si bien

    A quoi reconnaît-on un grand créateur? A l'esthétique et à l'esprit qu'il réussit à insuffler à ses créations dès les premières secondes. Si tel est le cas, alors Bryan Fuller est définitivement un grand créateur, même si ses "créatures" n'auront jamais l'aura et la reconnaissance internationale de séries nettement plus basiques déclinant à l'infini leurs épisodes parfaitement formatés.
    Bryan-Fuller.jpg
    La surprise et l'inattendu sont la clé d'entrée dans cet univers hanté par des modèles tels “Six feet under”, “Twin Peaks”, “The Wire”, “Mad Men”, “The killing”, etc. Car, heureusement pour les sériephiles, les exemples ne manquent pas, le tout est bien sûr de les dénicher.

    Qui dit grand créateur, dit aussi, souvent, thématique particulière, c'est le cas de David Simon, grand spécialiste de l'approche sociologique. Bryan Fuller, lui, se singularise par son approche de... la mort et des phénomènes limitrophes.
    "Coma", "Awake", "The walking dead": elles sont légion les séries qui abordent cette question temporelle, en plus des traditionnelles enquêtes policières façon "Experts", "Castle" ou "Mentalist".
    Mais si la mort bénéficie souvent d'un traitement assez abrupt ou violent sur le petit écran, rares sont les créateurs qui, à l'instar de Bryan Fuller, lui accordent une attention toute particulière. Une sorte de fascination qui, chez Fuller, n'est pas dénuée de tendresse ou de mystère. En cette période de Toussaint, pourquoi ne pas aller faire un petit tour dans son jardin?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Fantastique - SF, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • En effeuillant la marguerite

    pushing_daisies.jpgPushing Daisies*** a parachevé, bien malgré elle, son statut de série-culte. Déprogrammée après seulement deux saisons (22 épisodes!), elle est assurée de rester inscrite dans la postérité comme la série la plus onirique et décalée de la saison 2008 (et vraisemblablement quelques autres après).
    Car qui dit série-culte dit parcours chahuté, voire carrément maudit ET fans inconsolables.
    Pushing Daisies est assurée d’avoir les deux puisque, aux critiques dithyrambiques et à l’enthousiasme sans borne du grand public, a succédé des audiences en dents de scie jusqu’à l’annonce incroyable: l’annulation pure et simple. La nouvelle n’est pas seulement désastreuse pour son créateur Bryan Fuller et pour ses deux interprètes, Lee Pace et Anna Friel, mais aussi - surtout? -, pour tous ceux qui s’étaient passionnés pour cet univers totalement original et haut en couleurs mariant "Amélie Poulain" avec une touche de nonsense.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • George en croisade contre la mort

    dead like me.jpgLa mort n’est pas de tout repos, George le découvre dans cet étrange univers qui invite avant tout à profiter de la vie...
    Tirée, en 2003, du roman “On a pale horse” d’Anthony Piers, la série Dead like me** n’a survécu que deux saisons sur la chaîne câblée Showtime. 
    Deux années. Juste le temps de forger un destin de “série culte” à ce récit fantastique très particulier brossant le quotidien des “faucheurs d’âme”…
    Les choses démarrent plutôt fort : George (Ellen Muth), adolescente mal dans sa peau, décède en recevant sur la tête une lunette de toilette issue de l’explosion de la station spatiale Mir; c’est ce qui s’appelle ne pas avoir de pot…

    Mais la morte n’accède pas au repos : elle est recrutée comme faucheuse d’âme par un certain Rube, chef des “entre-deux”, ce qui a le don de la mettre doublement en colère puisqu’elle ne voulait pas mourir (et certainement ni si jeune, ni si bêtement) et qu’elle refuse, donc, de participer à la mort d’autrui…

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • Ceci n'est pas une série... ou presque

    mockingbird-lane.jpgPlus que quelques heures de patience avant de découvrir “Mockingbird Lane”, ex-future série de Bryan Fuller. Ex, car in fine “Mockingbird Lane” ne passera sans doute jamais au rang de série. Seul son épisode pilote sera diffusé ce vendredi soir sur NBC, quelques jours seulement avant Halloween. Le choix de la date n'est évidemment pas anodin puisque “Mockingbird” se penche sur le destin de la famille Munster, lontaine cousine de la famille Addams.
    Mise à jour du 28/10: Avec 5,4 millions de curieux, «Mockingbird Lane» a remporté son pari vendredi soir sur NBC. De quoi donner la migraine ou d'énormes regrets aux dirigeants de la chaîne. D'autant que la combinaison avec "Grimm", proposée dans la foulée, a diablement bien fonctionné. Alors, série ?

    Bryan Fuller scénariste original, apprécié et admiré pour ses créations aussi étranges que ciblées (“Dead like me”, “Pushing Daisies”, c'est lui) revient donc avec un univers qu'il connaît bien: celui de la mort et des créatures supposées en être proches: vampires, fantômes, etc.
    Ici, on a d'ailleurs droit à toute la panoplie du genre. Herman, le chef du clan, ressemble à s'y méprendre à la créature de Frankenstein. Lily et Grandpa sont des vampires. Quant à Eddie, le (petit-)fils, c'est un loup-garou. Bref, les Munster sont une famille tout ce qu'il y a de plus monstrueux ! Mais ces particularités mises à part, ce sont aussi des gens comme tout le monde avec leurs soucis quotidiens...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Fantastique - SF, Humour, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • C'est quand le bonheur?

    Enlightened.jpgEnlightened. Voici la série qui a permis à Laura Dern de décrocher le Golden Globe 2012 de la meilleure actrice dans une série comique ou musicale. Be tv en entame la diffusion ce mercredi à 20h45.
    Drôle d'objet que cette «dramedy» qui oscille entre sourire et grincements de dents, délire et tentatives de remettre sa vie sur les rails. Laura Dern y campe Amy Jellicoe, une femme plutôt exaltée et ultra-positive qui sort tout juste d'un longue thérapie. Un séjour spirituel en groupe à Hawaï afin de soigner la profonde dépression dans laquelle l'avait plongée sa rupture avec Damon, son collègue de bureau.

    Décidée à reprendre sa vie en main et à insuffler dans son quotidien toutes les idées dont fourmille son esprit remis à neuf, elle fait irruption, pleine de bonnes intentions, dans la vie de ses amis, de ses collègues et même de son ex-mari, Levi (Luke Wilson). «Je ne passerai pas ma vie à fuir la vie. Je vais essayer de vivre pleinement. Je veux changer et apporter le changement.»

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • Vous trouvez ça drôle ?

    benkate.jpgRions-nous des même blagues qu'aux Etats-Unis? Pas sûr...
    Cette rentrée 2012 s'annonce d'ailleurs comme un excellent test de nos divergences culturelles avec l'avalanche de nouvelles comédies annoncées depuis les screenings de mai. Une proportion particulièrement élevée, cette année (cf. la toute 1ère note de ce blog). Face au marathon de nouvelles séries programmées jusqu'à la mi-octobre, il importe donc de rapidement fixer ses priorités. Car évidemment, on ne pourra pas tout regarder. Un tri radical s'impose afin de ne pas s'embourber dans des voies sans issue. A chacun selon ses goûts, bien sûr, mais certains critères devraient rallier une majorité de voix.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humour, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • Le syndrome Sarah Palin

    Veep

    veep.jpgEn devenant vice-Présidente des Etats-Unis, Selina Meyer découvre que le métier est très loin d’être aussi “cool” qu’elle l’imaginait : inaugurations foireuses, réunions ennuyeuses, champ d’action limité, communication verrouillée par le président et ses multiples conseillers hyperactifs…

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humour, Politique 0 commentaire 0 commentaire