Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Humour - Page 4

  • Les papys (de la comédie) font de la résistance

                         les papys.jpg

    Alors que 6 nouveautés ont déjà été annulées après quelques diffusions à peine, deux comédies, au moins, tirent leur épingle du jeu lors de cette rentrée. Il faut dire qu'elles sont emmenées par des bateleurs diplômés: Michael J. Fox et Robin Williams. A croire qu'en télévision, aussi, les vieilles marmites permettent de préparer les meilleures recettes.

    On est bien forcé de le constater: cette rentrée 2013 manque sérieusement de piment. On s'en doutait depuis mai dernier et les annonces faites par les grandes chaînes américaines (voir les 3 notes upfronts): les projets originaux et enthousiasmants ne se ramasseraient pas à la pelle.

    Tant pis, diront les amateurs de séries dont la besace s'est déjà bien remplie au fil des saisons précédentes. Car malgré quelques fins de parcours remarquées, positivement ou négativement (Dexter, Breaking Bad), il reste pas mal de concurrents en lice. Et aucune raison de désespérer puisque quelques nouveautés doivent encore prendre le départ (Dracula, le 25 octobre; Almost Human, le 17 novembre et Getting On, le 24 novembre). Et d'autres sont annoncées en janvier, février ou même mars (True Detective, Enlisted, Intelligence, Resurrection).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humour, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • Les premiers naufragés de la rentrée US

    we are men.jpgMalgré le cadre idyllique et les profils diversifiés, la série We are men a rapidement pris l'eau. Avec son quatuor de machos célibataires et bas de plafond, elle n'a pas fait rire grand monde et s'est même rapidement fait descendre par la critique américaine. Verdict: annulation après seulement deux diffusions... Preuve qu'aux Etats-Unis, on ne badine pas avec la qualité des séries.

    On salue souvent l'excellente santé des séries étrangères, mais on oublie aussi de dire que ce résultat n'est pas le fruit du hasard. C'est presque toujours le signe de l'extrême liberté laissée aux scénaristes de creuser les peurs, les névroses et les espoirs de leurs contemporains.

    Aux Etats-Unis, cette liberté, qui fait partie de l'ADN des chaînes du câble (HBO, AMC, etc.), est souvent remplacée par une sélection drastique et soigneusement organisée (des acteurs et des thématiques traitées) lorsqu'on aborde les grands réseaux (ABC, NBC, CBS, la FOX et CW).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humour, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • Veep: l'arme de dérision massive

    veep 2.jpgEn devenant vice-présidente des Etats-Unis (initiales VP d'où le titre Veep**), Selina Meyer découvre que le métier est très loin d'être aussi «cool» et glamour qu'elle l'aurait imaginé: inaugurations foireuses, réunions ennuyeuses, champ d'action limité, communication verrouillée par le président et ses multiples conseillers hyper actifs...
    L'élue enthousiaste et ambitieuse voit ses aspirations (légitimes) rabotées de tous côtés, entre mauvais timing, torpillage interne, incompétences diverses, jeux de pouvoir et d'influence, mauvaise foi et coups tordus.

    La série d'HBO, qui démarre ce mercredi à 20h45 sur Be séries, est donc l'occasion d'une satire plus ou moins savoureuse de la vie et de la scène politiques américaines. Où la petite brune Julia Louis-Dreyfus ("Seinfeld") ne manque pas de points communs avec une certaine Sarah Palin, novice ambitieuse issue du lointain Alaska.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humour, Politique 1 commentaire 1 commentaire
  • "Parenthood": petit manuel de survie en famille

    parenthood.jpgJuste après Noël, n°1 des retrouvailles familiales par excellence, les grandes vacances sont propices aux rassemblements entre personnes partageant un patrimoine génétique commun.
    L’occasion de vérifier si les jumelles de Tante Lucie et le cousin Hugo sont toujours aussi a) infernaux, b) incroyables, c) affligeants : biffez les mentions inutiles.
    Voire même de comparer les réussites des différents modèles parentaux. Car qu’on le sache ou pas, on ne naît pas “parent”, on le devient et, pour certains, l’apprentissage est plus ou moins long et/ou laborieux (à nouveau, biffez les mentions…)

    Prenez la famille Braverman croisée dans Parenthood**, une famille du Middle West des Etats-Unis tout ce qu’il y a de plus classique. Sauf que le fils aîné (Adam) rencontre beaucoup de difficultés avec son fils Max que l’on jurerait issu d’une autre planète (photo), et que la deuxième, Sarah, mère célibataire un peu bohème, est forcée de revenir vivre chez ses parents afin d’éloigner sa fille, Amber, de ses fréquentations foireuses du moment.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • Ça se passe comme ça dans les meilleures familles

    modern family.jpgImpressionnant succès public et critique aux Etats-Unis, Modern Family vient d'être sacrée meilleure série internationale dans la catégorie «comédies» au Festival de Monte-Carlo.
    Une récompense qui s'ajoute au prix de la presse et à celui de meilleur acteur dans une comédie raflé par Ty Burrell (alias Phil). Jolie consécration pour une série développée au plus près du quotidien de trois foyers confrontés aux défis du troisième millénaire.

    Dans Modern Family**, il y a un père (Jay), plutôt bourru, sa fille stressée (Claire) et son fils gay (Mitchell). Chacun assorti de son conjoint et d’un nombre d’enfants compris entre un et trois.
    Le profil détonant, bigarré, recomposé et relativement siphonné des familles Pritchett et apparentées a valu à la série un succès mérité dès son apparition en 2009 (cf. note précédente).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals, Humour, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Connaissez-vous une Modern Family ?

    modern family 1.jpgDans la famille Pritchett, il y a le père Jay (à gauche), un peu bourru mais un bon fond, qui peine à s'adapter aux nouvelles situations. Il y a ensuite ses enfants, Claire et Mitchell, respectivement en couple avec Phil et Cameron.
    Le mariage gay de son fiston Mitchell (à droite): première situation à laquelle Jay doit s'adapter, non sans mal. 
    On pourrait croire que dans Modern Family**, la nouveauté et l'audace viennent de l'irruption dans le quotidien d'une famille homoparentale, mais le couple Mitchell-Cameron a un fonctionnement des plus classiques et, surtout, en cherchant à ne pas se faire remarquer et à ne froisser personne, un parcours plutôt traditionnel. En décidant d'adopter une petite fille d'origine vietnamienne, 
    Cam(eron) et Mitchell sont mis face à une nouvelle responsabilité qu'il s'agit pour Mitchell d'assumer en même temps que le regard des autres sur son couple. Ce qui n'est pas toujours simple.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humour, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • "Castle pense être cool, c’est ça qui est drôle !"

    castle.jpgEn prélude à la saison 5 qui démarre ce mercredi soir sur RTL-TVI, petite causerie en compagnie de Nathan Fillion, alias Richard Castle, sur le point de vivre une saison cruciale marquant le passage de deux caps importants: l'épisode 100 et... l'officialisation de sa relation avec sa partenaire Beckett, of course.

    Depuis le temps qu'ils se jaugeaient, s'asticotaient, se chamaillaient et se tournaient autour, l'issue de leur histoire paraissait évidente à tous les fans: Castle et Beckett étaient faits l'un pour l'autre. Comme House et Cuddy, Booth et Bones...
    On pense aussi à la relation entre Teresa Lisbon et Partick Jane dans "The Mentalist" et c’est vrai qu’il y a de nombreux points communs avec la série Castle**.
    Un mec sûr de lui, "plutôt beau gosse", égocentrique et régulièrement insupportable face à une flic futée et expérimentée, totalement désarmée lorsqu’il s’agit de lui tenir tête.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Humour, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Profession: médecin particulier dans les Hamptons

    Royal-Pains.jpgC'est le contraire d'une série stressante avec lumière bleutée, gyrophares et patients amochés.
    Dans Royal pains**, un jeune toubib en rupture de ban reprend confiance et relance sa carrière auprès d'une communauté particulièrement aisée et bien intentionnée: celle des Hamptons. Un seul credo règne ici: «le toubib de mes amis est mon (meilleur) ami». Car chez ces gens-là, qu'il s'agisse de faire soigner son kiki adoré, de faire oublier un mauvais plan aviné ou de régler des problèmes de nature plus esthétique que médicale, seules deux choses comptent: la valeur du praticien et sa discrétion.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humour, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "Je veux profiter de chaque instant"

    Même si on n'est pas fan des Experts, il y a des rencontres qui ne se refusent pas. ted danson.jpgCelle avec Ted Danson est de celles-là: acteur au parcours contrasté qui ne manque pas de mordant.
    Alors que RTL-TVI entame ce dimanche à 20h25 la 13e saison des "Experts: Las Vegas" dont il est devenu le "boss" faussement cool, nous sommes partis à la rencontre du nouveau pilier d'une équipe en grande mutation. Ted Danson affiche en effet un bel appétit face à son rôle dans “CSI". Même si la série “Bored to death” reste à jamais ancrée dans son cœur.

    Crinière blanche, lunettes cerclées de noir, regard bleu perçant, l’acteur Ted Danson en impose, façon force tranquille. Et ce n’est pas son nouveau rôle de Diebenkorn (dit D.B.) Russell, nouveau patron de l’équipe des Experts scientifiques de Las Vegas (CSI) qui va changer la donne. D’Arthur Frobisher, puissant homme d’affaires dans la série "Damages", au capitaine Hamill, compagnon d’armes dans le film "Il faut sauver le soldat Ryan", ses divers costumes semblent tous taillés à sa (dé)mesure.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Humour, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Ceci n'est pas Dr House

    monroe.jpgL'humour sarcastique et une tendance à la forfanterie ou à la toute-puissance ne sont pas tout. Et les personnes affublées de ces caractéristiques ne sont pas forcément des sosies. Alors, avant toute chose: tordons le cou à un fameux canard: Monroe** n'est pas Dr House.

    D'aucuns seront certainement tentés par la comparaison, mais une fois les premiers sarcasmes passés, force sera de constater les très nombreuses divergences avec l'original. Ici, ni énigmes répétées, ni trilogie systématique d'essais et erreurs pour aboutir au traitement adéquat, ni sempiternels jeux du chat et de la souris avec une insaisissable Cuddy... Gabriel Monroe n'est pas le cousin outre-Manche de Gregory House, et c'est tant mieux. Ce qui le définit? Une réelle empathie pour ses patients et des relations très particulières avec tout son entourage, femme et fils compris. Sans oublier des réalités propres à la Grande-Bretagne et à ce colosse dont le pieds se révèlent souvent d'argile dès lors qu'il quitte son précieux bloc opératoire.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • Jess, trentenaire fantasque

    new girl.jpgLa série New Girl**, apparue sur la Fox en septembre 2011, s'inscrit presque à l'opposé des "Girls" de Lena Dunham, couronnées lors des derniers Golden Globes (cf. précédente note sur les "séries de filles").
    Question d'humour et d'atmosphère indubitablement.
    Car sur le fond, cette sitcom (en 26 minutes), attachante et légère, aborde les mêmes grandes questions que la première: trouver sa voie, trouver le bon job (ou pas), la fille de ses rêves ou le bon gars...
    Ici ni majorité (façon «Girls»), ni parité (façon «Friends»), mais une nouvelle formule (une fille givrée, trois gars dépassés) qui ouvre un tas de possibilités au fil des rencontres, disputes et affinités.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Humour, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Ce que veulent les filles

    girls.jpgDimanche soir à Los Angeles, alors qu'elle entamait sa deuxième saison de diffusion sur HBO (10 nouveaux épisodes), Girls** était couronnée meilleure comédie lors de la 70e cérémonie des Golden Globes et Lena Dunham, sa créatrice et principale interprète, sacrée meilleure actrice dans une comédie (cf. note précédente).
    Une consécration pour cette série, lancée en 2012, conspuée, par une partie du public américain, pour son caractère glauque et exhibitionniste, mais célébrée par un public en phase avec elle et accro aux réseaux sociaux.

    Avec la fin de «Sex and the city» (en 2004) et la descente aux enfers (les dernières saisons), puis le départ annoncé de Gossip Girl (le 17 décembre 2012), il y avait assurément une place à prendre en matière de représentation des univers féminins.
    En réalité, plusieurs séries postulent même l'extension du domaine de la lutte...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Kaboul, piscine et petites pépées

    Affûtez vos papilles, Be tv ouvre ce jeudi 6 à 20h55, son traditionnel buffet séries, avant-coureur des diffusions à venir (en décembre, janvier et février).


    kaboul_kitchen.jpgAu menu: Homeland***, excellent thriller paranoïaque de l'Amérique post-11-septembre
    Kaboul Kitchen**, comédie française qui singe la vie des expatriés en Afghanistan
    Luck**, série racée du trio David Milch - Michael Mann - Dustin Hoffman
    et, enfin, Engrenages***, la saison 4 du brûlot policier et judiciaire made in Canal. Pas sûr qu'après cela, on aura encore la place pour un dessert.

    On a déjà parlé ici de l'impeccable prestation de Damian Lewis et Claire Danes dans Homeland, qui leur a valu d'être couronnés lors des derniers Emmy Awards (cf. note précédente), ainsi que du lancement de la deuxième saison, toujours en cours de diffusion aux Etats-Unis, suivie de l'annonce de la saison 3 (cf. note précédente).
    On va donc se concentrer sur les trois autres spécialités proposées, à commencer par Kaboul Kitchen.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Humour, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • L'adieu à Wisteria Lane

    desperate.jpgAprès 180 épisodes de hauts et de bas, les quatre ménagères les plus célèbres de la décennie vont faire leurs adieux à Wisteria Lane. Une ultime saison pleine de solidarité, mêlant humour et suspense, qui démarre ce dimanche à 20h25 sur RTL-TVI. Dernier inventaire avant liquidation.

    24, 7 millions, c’est le nombre de téléspectateurs qui ont suivi, aux Etats-Unis, la toute première saison de Desperate Housewives***. Avec un pic à 30 millions de fidèles, enregistré lors de la diffusion du dernier épisode d’une première saison riche en suspense.

    Créée par Marc Cherry pour ABC, la série avait bénéficié d’un battage médiatique monstre durant les semaines précédant son arrivée en télévision. Si la jauge est ensuite passée de 17 millions (saison 3) à 14 (saison 5), puis en deçà des 10 lors de la dernière saison, “Desperate Housewives” n’en reste pas moins une série phare des années 2000.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • The big C: comment célébrer la vie

    Surtout ne pas s’arrêter au titre plutôt impressionnant de cette série. Car The big C*** est tout sauf synonyme d’ennui ou de tristesse.
    The-Big-C.jpgBien sûr, le “big C” évoqué là est le cancer sournois qui s’est mis à ronger le corps de Cathy (Laura Linney) sans qu’elle n’y prenne garde. Mais une fois la nouvelle révélée, la stupeur et la colère ravalées, la professeure de lycée, d’ordinaire si sage, s’est lancée dans une bagarre d’anthologie contre tous les interdits dont elle avait gentiment tapissés sa vie jusqu’ici.
    Son quotidien est dès lors devenu une sorte de feu d’artifices d’inattendu et de surprises comme on peut difficilement l’imaginer avant d’aborder les 13 épisodes de la première saison.

    Le sujet rebute, fait peur mais grâce à la folie et à l’inventivité de Cathy, il devient source de fous rires, de complicité et de rapprochements inattendus. Que ce soit avec sa vieille voisine ou avec son élève, la très drôle et décomplexée Andrea (Gabourey Sidibe).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • Soirée médiévale dans "Fais pas ci, fais pas ça"

    Guillaume de Tonquedec, quand il ne joue pas à M. Lepic, affiche dix ans de moins. C’est bien simple, sans son costume trois pièces, sa cravate et sa mallette, on peine à le reconnaître.
    FAIS_Pas.JPGQuand il ouvre la bouche, l’image du père coincé s’estompe complètement pour céder la place à un jeune comédien, souriant, bavard, posant un tas de questions alors qu’il est censé y répondre. Où l’on perçoit le tour de force que cela doit représenter pour lui de se glisser dans le costume rigide de M. Lepic, pour la cinquième saison d’affilée.
    Mais sans les principes, les tics, les délires et l’inadéquation des Lepic - Fabienne et Renaud face à leurs quatre enfants -­, Fais pas ci, fais pas ça*** perdrait énormément de son caractère corrosif et de son délire communicatif.

    En tournage, début avril, sur les hauteurs de Sèvres, près de Paris, la nouvelle saison comptera huit épisodes au cours desquels l’excellente Valérie Bonneton sera un peu moins présente. L’actrice a en effet demandé un peu de marge pour pouvoir s’impliquer dans d’autres projets, mais elle restera bien au cœur de la famille Lepic. D’autant que la 5e saison s’annonce agitée : mariage, promotion, jumelage québécois et échange culturel, débuts dans l’édition : les familles Bouley et Lepic vont connaître chacune leur lot de transformations. Des péripéties mises en images jusque fin août, pour une diffusion qui démarre ce soir à 20h45 sur France 2.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, France, Humour 0 commentaire 0 commentaire