Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Histoire - Page 5

  • Darren Aronofsky et Masset-Depasse sur petit écran

    23_22_42_948537092_86ea346360b04594b359c278ad64e397.jpgLes transferts du grand vers le petit écran ne faiblissent pas.
    La preuve avec deux annonces de mise en production ou de tournage circulant ce vendredi.

    Darren Aronofsky, le réalisateur de «Black Swan» et «Noé» (photo) va produire pour la chaîne câblée américaine HBO MaddAddam, une série d’anticipation inspirée d’une trilogie de romans signés par Margaret Atwood.
    La collection, entamée en 2003, est disponible en France chez Robert Laffont et reprend les titres suivants: "Le dernier homme", "Le Temps du déluge" et, dès le 21 août prochain, "MaddAddam".

    Quant à Olivier Masset-Depasse, il entame ce lundi un tournage pour Canal+ et BeTV et entraîne  dans son sillage l'acteur belge Jérémie Renier.  

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Fantastique - SF, France, Histoire, Nouveautés, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • Black Sails, Crossbones: pirates à l'abordage

    black sails 1.jpgVous connaissez Game of thrones et vous avez entendu parler de Vikings ?
    La nouvelle vague des séries sur les pirates se place au croisement entre ces deux mondes.
    Du voyage, de l'exotisme et de la baston, mais un peu moins de sauvageons: voilà rapidement résumé le nouveau filon exploité par les chaînes américaines.

    Ni Black Sails (Starz) ni Crossbones (NBC) n'imposent d'emblée la même cruauté que leur modèle damné mais leurs intrigues nagent toutes les deux dans les eaux troubles et terriblement poissonneuses mêlant complots, trahisons et prise de pouvoir. Les chaînes le savent désormais, c'est le modèle à suivre depuis Rome, Les Tudor et Borgia: une pincée d'Histoire (que les personnages soient supposés ou réels) et des tonnes de soufre.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • Agnieszka Holland: de Burning Bush à House of cards

    agnieszka holland 2.jpgLa mini-série Burning Bush projetée en présence de sa réalisatrice Agnieszka Holland a été un des beaux moments du Festival Are you Series clos ce dimanche à Bozar.
    L’occasion de revivre ce pan d’Histoire qui a vu un étudiant tchèque, en 1968, tenter de s’opposer à la mainmise soviétique sur son pays. Un souvenir fort pour Agnieszka Holland qui était partie étudier à Prague à l’époque.

    Trente minutes avant la séance, la réalisatrice a répondu à quelques questions face au public venu en nombre pour découvrir sa mini-série sur grand écran. Vous n'y étiez pas ? Rassurez-vous, on lui a tendu le micro.
    Compte-rendu o
    ù il est question de The Wire, Treme, The Killing et bientôt d'House of cards...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Europe, Festivals, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • Penny Dreadful: nouvelle galerie des horreurs

    penny dreadful.jpgDimanche soir, Showtime lançait sa nouvelle série horrifique Penny Dreadful, anthologie en 8 épisodes, portée par un casting trois étoiles: Eva Green, Josh Hartnett et Timothy Dalton.
    Une histoire qui convoque monstres et forces occultes dans le grand Londres de 1891 où une série de meurtres macabres fait craindre à la population terrorisée le retour de Jack l'éventreurRetrouver "l'immonde créature" devient alors l'objectif prioritaire du trio précité (aka Miss Vanessa Ives, Ethan Chandler et Sir Malcolm Murray).

    A la production de cette série - qui reprend la tradition de la littérature populaire horrifique vendue, jadis, 1 penny (d'où son titre) - on retrouve un duo qui a déjà brillé sur grand écran: John Logan et Sam Mendes. Ensemble, ils ont donné vie à "Skyfall" et signent là leur première création pour la télévision. Ils ont d'ailleurs invité quelques réalisateurs de premier plan à défiler derrière la caméra à commencer par l'Espagnol Juan Antonio Bayona qui signe les deux premiers épisodes.

    Précédée d'une sulfureuse réputation, la série revisite les pages les plus terrifiantes de la littérature fantastique dans un décor soigneusement reconstitué avec costumes d'exception et ambiance au diapason.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fantastique - SF, GB, Histoire, Horreur, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • Les séries sont sur le pied de guerre... à Paris

    crimson field.jpgAvec des séries comme Résistance (présentée jeudi soir) ou The Crimson Field (samedi soir), le festival Séries mania s'est fait l'écho des deux premiers conflits mondiaux. Ce lundi soir, il présentera «Ceux de 14» pour clore ce parcours.

    «J'ai eu l'idée de Résistance en visionnant Band of Brothers. Cela m'a rassuré sur la possibilité de faire de grandes choses en télévision. Tout en étant bien conscient de la difficulté et du coût des tournages en costumes dans des décors souvent chers ou difficilement accessibles.» Des données qui expliquent, selon le producteur Ilan Goldman, le lent cheminement qui a permis la réalisation de l'un de ses vieux rêves: la réalisation de cette série sur la Seconde guerre mondiale, grâce à un partenariat entre TF1 et Gaumont.

    Les 3 premiers épisodes de cette mini-série ont été projetés jeudi soir à Paris, 48h avant que ne se dévoile un autre récit portant, cette fois, sur le Premier conflit mondial, vu à travers le prisme des hôpitaux proches du front: The Crimson Field. Une série portée par le charme de la jeune britannique Oona Chaplin (photo), actrice très prisée en ce moment, déjà vue dans The Hour.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals, France, GB, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • "Mad Men" entrevoit la fin du voyage

    mad men saison 7.jpgCette fois, les dés sont jetés.
    Ce dimanche soir, AMC entame la 7e et dernière saison de Mad Men, son récit iconique.
    Un ultime chapitre de la vie de Don Draper sur lequel Matthew Weiner, son créateur, a levé un coin du voile en notre compagnie.

    Pour donner encore plus de retentissement à ce tome final, AMC a décidé de le délivrer en deux volets: une première partie, maintenant et une seconde... au printemps 2015. Comme elle l’a fait, l’an dernier, avec sa série Breaking Bad avec le succès que l’on sait...

    Consigné à Los Angeles, où il veille aux derniers détails de son “œuvre”, Matthew Weiner, plutôt volubile, a répondu à quelques questions par téléphone. Sur un ton faussement serein.
    L’idée de la fin de n’est pas celle qui vous occupe l’esprit lorsque vous travaillez sur une série. Parce que la nature de la série est de se prolonger de semaine en semaine. Dès le départ, vous vous démenez pour proposer un épisode pilote qui vous permettra de raconter une histoire au long cours. La fin ne fait pas partie du processus. Au mieux, vous vous focalisez sur la fin de l’épisode hebdomadaire. C’est vraiment un nouveau territoire à explorer pour moi. Le plus dur a été d’affronter cette réalité. C’est beaucoup de pression. Même si le final de chaque saison est déjà une étape importante à franchir.”

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Drame, Histoire, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • Downton Abbey, l'exquise esquisse britannique

    downton abbey 1.jpgOn sait la frilosité des chaînes belges et françaises à l'égard des séries britanniques.
    Un phénomène que les sériephiles peinent à comprendre et à expliquer mais qu'ils sont bien forcés de constater. Après Sherlock, injustement tenu dans l'ombre de chaînes plus confidentielles, un autre exemple s'impose ce samedi avec l'arrivée de Downton Abbey*** après 4 ans de patience sur RTL-TVI (à 20h55)....

    Downton Abbey, c'est le mariage parfait entre la forme et le fond, une série de classe mondiale qui fait d'ailleurs un tabac à l'international depuis son apparition en 2010. Couverte d'une dizaine de prix, elle se distingue par le soin sans faille apporté à chaque détail et par la richesse infinie de ses personnages.
    Ici, la caméra oscille entre deux univers: celui de la noblesse et celui des «gens de maison». Un monde où chacun tente de tenir au mieux son «rang». De chaque côté de la porte de service, les intrigues foisonnent, les répliques claquent et les bons mots fusent tandis que rien n'échappe à la vigilance de l'équipe artistique: décors, ambiances, costumes,...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • Sherlock saison 3: God saves the dream team

    sherlock 3.jpgRetour en fanfare pour Sherlock, hier soir sur France 4, avec le lancement de la saison 3. Une réapparition orchestrée avec autant de brio que sa sortie de scène très remarquée en fin de saison 2.

    1,3 million de téléspectateurs ont fait le pied de grue devant le 221B Baker Street, ce qui représente 5% de parts de marché. Un excellent score pour France 4, partenaire de la série depuis janvier 2011.
    Le programme de sa soirée spéciale a visiblement ravi les convives qui se sont rués sur le buffet qui leur avait été préparé. Un menu de choix composé du premier épisode de la saison 3, baptisé "Le cercueil vide". Suivi à 22h15 par "Sherlock: L'enquête", un documentaire sur les coulisses de la série et à 22h40, par "Sherlock Holmes: L'héritage", très instructive analyse des méthodes du héros d'Arthur Conan Doyle, toujours en vigueur aujourd'hui.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, GB, Histoire, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • "Burning Bush": le printemps de Prague sacrifié

    burning bush 1.jpgPrague, 1968. Comment l’espoir des étudiants a-t-il été étouffé ? C'est l'histoire que raconte la mini-série Sacrifice*** (Burning Bush) réalisée par la cinéaste Agnieszka Holland. La toute première fiction politique produite par HBO Europe, un récit en trois parties, montrée dès ce jeudi à 20h50 sur Arte.

    «J’étais étudiante à l'école de cinéma de Prague (la Famu) à l’époque, et j’étais très engagée dans le mouvement étudiant» a expliqué Agnieszka Holland, lors de la présentation de sa mini-série en avril 2013 à Paris.
    «C'est à ce moment-là que j'ai fait mon apprentissage, amer, de la politique. Cela a influencé ma vision du monde et des comportements humains. La question centrale de Burning Bush est: comment la société peut se résigner aussi rapidement, et quel est le moteur qui fait que, dans une situation de frustration, de répression, certains individus vont à contre-courant ? Je suis fascinée par les gens, les jeunes surtout, qui ont ce courage. Je pensais que c'était aux Tchèques de raconter cette partie de leur Histoire mais, finalement, HBO Europe était très heureuse de m'avoir aux côtés des trois très jeunes coscénaristes tchèques pour porter ce récit.»

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Europe, Histoire, Politique 1 commentaire 1 commentaire
  • Treme, le quartier où David Simon s'est enraciné

    treme d simon.jpgTreme**** a achevé son parcours aux Etats-Unis aux portes de 2014. Pour ceux qui l'auraient ratée, ou qui l'attendraient, la saison 4 est déjà disponible en DVD.
    Quelques mois avant le tournage nous avions eu l'occasion d'en causer avec son créateur l'épatant David Simon. Accompagné de son comparse de longue date, Eric Overmyer.

    «Sans l'ouragan Katrina, nous n'aurions jamais pu faire la série Treme. Nous en parlions déjà lorsque nous travaillions sur Homicide. Eric vivait là-bas depuis 1998 et nous aimions tous les deux la ville.» «On s'était dit qu'on devrait faire une série, mais la seule chose sur laquelle on s'était mis d'accord était qu'elle devait parler des musiciens» renchérit son complice de la série The Wire.

    Ce qui, aux yeux de David Simon et de son comparse Eric Overmyer, apparaît comme une évidence ne l’est pas pour les studios. Le sujet, à l’époque, ne semble même pas du tout porteur…
    «On n'avait jamais eu le courage d'aller le pitcher à Los Angeles. Le problème c'est que si vous ne connaissez pas la Nouvelle-Orléans, c'est très difficile d'expliquer l'atmosphère de la ville et ce dont nous allions parler. Qui va bien au-delà de la tradition du Mardi Gras», explique David Simon.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Histoire, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • (William Masters sait-il ?) Ce que veulent les femmes

    C'est le bon jour pour se poser la question... A votre tour de le deviner.

    masters 6.jpgMa première a été élaborée par la scénariste et productrice Michelle Ashford, à qui l’on devait déjà le scénario de l’excellente mini-série en 10 épisodes de HBO “The Pacific”, évoquant un versant de la Seconde Guerre mondiale.
    Pour retracer l’aventure de la recherche sur la sexualité des Américains dans les années 50, l'auteure s’est entourée - sans que ce soit son intention consciente -, d’une équipe de scénaristes essentiellement féminine. Ce qui, pour une série tentant de comprendre les mécanismes du plaisir féminin, était finalement assez logique.

    Ma deuxième, au-delà des multiples séquences sexy, s'intéresse aux liens contrastés qui vont se tisser entre différents personnages alors que la révolution sexuelle est en marche dans une Amérique toujours très puritaine. Lancée le 29 septembre 2013 sur la chaîne Showtime, elle a séduit 5,4 millions de téléspectateurs en moyenne (toutes diffusions confondues) et s'est vu accorder une saison 2, attendue à la rentrée 2014.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Treme: la fureur de revivre à La Nouvelle-Orléans

    treme S3.jpgAffable, blagueur, le sourire en coin, Wendell Pierce est le sosie d'Antoine Batiste dans la série Treme****: un condensé de roublardise et de bonne humeur.
    Les deux hommes partagent de nombreux points communs dont celui d'être né à La Nouvelle-Orléans.
    Be TV entame la troisième saison de la série ce vendredi à 20h45 sur Be séries. Fan de musique et grand gourmet, il nous parle de sa ville et de son âme musicale invaincue. Et quelle meilleure destination que La Nouvelle-Orléans en cette période carnavalesque?

    «Cela m'a donné une grosse responsabilité au début, j'étais très nerveux à cause de cela, mais après quelques mois de tournage, tout le monde s'était fondu dans la ville et dans sa culture et avait compris à quel point la culture est importante pour nous et quel rôle central elle joue dans notre vie quotidienne. La musique rythme chaque moment de notre vie. C'est un lien tangible, de solidarité et de partage quand les gens sont en deuil ou en difficulté. Cela dépasse largement la notion éphémère d'amusement ou de fête. Le mardi gras fonde les liens sociaux dans la communauté car les différents groupes organisent des caisses sociales pour soutenir leurs membres et les différents chefs de tribus sont de vrais leaders sociaux.»

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Histoire, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • "Mad Men" et "Masters of Sex" au menu de Be TV

    mad men s6.jpgCe soir, Don Draper ouvre le banquet «avant-première séries» proposé traditionnellement par Be TV.
    Pouvait-on rêver meilleur hôte? Don Draper est en effet le Georges Clooney du petit écran, le halo de mystère en plus. Son parcours est semblable à celui de Tony Soprano: un homme dont on ne comprend pas toujours les actes mais dont on adore les errances et les doutes qui renvoient à une part universelle de la psyché humaine. Dans une version nettement moins explosive et plus polissée, Don partage aussi l'ascension et la chute de Walter White dans "Breaking Bad".

    Voilà un homme qui, en apparence, a tout pour être heureux mais qui ne l'est pas et qui passe son temps à cacher sa nature profonde à ses proches. Don Draper est une énigme dont Matthew Weiner s'évertue à révéler une nouvelle facette à chaque nouvelle saison de Mad Men.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • La meilleure alliée de la série, c'est l'Histoire

    peaky blinders 2.jpgUne bonne histoire, une bonne histoire, une bonne histoire.
    Les ingrédients d'une fiction réussie, sur le grand ou le petit écran, sont connus depuis la nuit des temps. Mais parfois c'est littéralement la grande Histoire qui se met au service de la série, lui livrant sa cohorte de drames humains et de conflits.

    "Mash", "Les têtes brûlées", "Band of Brothers", "Occupation", "Over There", "Generation kill", "In Flanders fields"... Les conflits armés ont toujours inspiré le grand et le petit écrans. Batailles de l’Yser, de la Somme, guerre de Corée ou du Vietnam, invasion irakienne,… A chaque génération, ses douleurs et ses combats. Une inspiration qui ne faiblit pas avec le temps comme le prouve "Résistances" de Dan Franck, série en cours de production pour TF1, avec Pauline Burlet et Tom Hudson en têtes d'affiche.
    Ou Peaky Blinders (photo) lancée à la rentrée sur BBC2.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "In Flanders fields" mêle l'amour et la guerre 14-18

    jan matthys.jpgDe ce côté-ci du pays, le nom de Jan Matthys n'est pas très connu (euphémisme). Pourtant en Flandre, ce réalisateur discret a déjà de nombreuses réussites à son actif (Code 37, Quizz me quick) dont l'une, au moins, a atterri sur nos écrans francophones. C'était en 2008 et le Festival de Biarritz, déjà, avait salué la qualité de son travail en accordant trois prix à la série «De smaak van de Keyser», rebaptisé «L'empereur du goût» pour sa diffusion sur la RTBF.

    Une collaboration fructueuse qu'on aurait aimé voir se reproduire autour de la série In Flanders fields** que la VRT diffuse en ce moment même le dimanche à 21h20. Une évocation pleine de grâce et de tourments du destin de la famille Boesman durant les quatre années de plomb de la Première guerre mondiale. Une réalisation qui a certainement guidé le choix du Festival de Biarritz d'attribuer à son réalisateur l'EuroFipa d'honneur 2014.
    Une très belle série déjà remarquée à l'international, comme l'ont été avant elle, les séries Clan, Salamander ou Matrioshki...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • Blottis sous la cape de Superman et de Batman

    super-héros.jpgSuperman et Batman, respectivement septuagénaire et quinquagénaire, connaissent une nouvelle vitalité sur grand écran tandis que les séries accueillent un nombre croissant de héros issus de l'univers des comics Marvel: Arrow, Agents of Shield,...
    Non seulement, le temps où la BD était considérée comme un passe-temps pour gamins attardés est totalement révolu, mais le 9e art est devenu le nouvel Eldorado pour un 7e art en mal de références et de valeurs en temps de crise.

    Plus importante réunion de super héros jamais organisée sur grand écran, le film Avengers, sorti en 2012, a d'ailleurs permis à l'industrie hollywoodienne de battre de nouveaux records, en récoltant 1,5 milliard de dollars de recettes à sa sortie en salles. Et ce n'est pas fini... Fin novembre, Netflix a signé un partenariat longue durée avec Marvel portant sur le lancement, en  2015, de 5 séries toutes inspirées de comics: Daredevil, Jessica Jones, Iron Fist et Luke Cage. Une 5e mini-série réunira tous ces super héros à la mode “Avengers”.

    Loin de décliner, l'aura des super héros tendrait donc à se renforcer en ces temps d'incertitude économique.
    Un phénomène étudié avec le plus grand sérieux et la plus grande acuité par Michael Kantor afin de déterminer ce qu'il nous dit de l'Amérique d'hier et d'aujourd'hui. Parcours décrypté dans un riche documentaire en trois parties proposé dès ce samedi à 22h35 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Fantastique - SF, Histoire 0 commentaire 0 commentaire