Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Histoire - Page 3

  • Quitter Downton Abbey à regret

    downton abbey 61.jpegMalgré le happy end recherché et certaines entourloupes et facilités rendues nécessaires par un rythme enlevé - la fin était proche...-, la saison finale de Downton Abbey a évité de sombrer dans le mièvre.

    Préservant la ligne de vie de ses personnages jusqu'au bout, Julian Fellowes a organisé un chassé-croisé du meilleur effet entre l'intransigeant Carson, la conciliante Mrs Hughes (photo du bas), l'effacé Mr Molesley et la fragile Baxter. Anna, la parfaite confidente, et le dévoué Mr Bates, l'infatigable Mrs Patmore et l'irritante Daisy y ont tous pris leur part sans oublier le fameux mouton noir, Thomas Barrow.
    Donnant une dernière fois vie, avec brio, au microcosme de Downton Abbey, l'auteur l'a conduit à reprendre son destin en main au terme d'épreuves non négligeables. Chaque personnage ayant une série d'options à déterminer et à assumer, au fil des 9 chapitres de cette ultime saison 6, afin de se bâtir un avenir plus radieux.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Histoire, Psychologies - Moeurs, RIP 4 commentaires 4 commentaires
  • Le plein de séries (2): Noël à la sauce anglaise

    luther 3.jpgLes christmas gifts sont une tradition bien ancrée en télévision et particulièrement prisée au royaume des séries britanniques. Pas une création de la fière Albion qui n'ait son épisode spécial parfumé à la cannelle ou à la sauce worcestershire. Car qui dit épisodes spéciaux ne dit pas forcément guimauve et happy end. L'idée étant de créer l'événement, le suspense et le thriller sont largement admis.

    1- On pourra d'ailleurs le vérifier dès ce soir avec le retour de Luther qui a permis depuis bien longtemps à Idris Elba de supplanter le Père Noël dans le coeur de ces dames. Voilà d'ailleurs deux ans que l'attente se prolonge, de quoi faire sérieusement monter la fièvre de tous les fans de ce policier borderline. Une enquête en deux parties, à suivre ce mardi (à 22h) et le suivant, qui annonce son retour sous les meilleurs auspices.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, GB, Histoire, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Au service - très approximatif - de la France

    au service 1.jpgPeut-on rire de la bêtise, de la fatuité, du racisme et du machisme ordinaires des services secrets français dans les années 60 ?
    C'est le pari de la nouvelle série d'Arte, Au service de la France**, une parodie signée par Claire Lemaréchal et Jean-André Yerles - déjà associés sur la série Fais pas ci, fais pas ça -, et cosignée par Jean-François Halin, l'un des scénaristes du film OSS 117.

    On y suit Hugo Becker - l'ex-apprenti de la série Chefs sur France 2 -, tenter de devenir un véritable espion en suivant l'enseignement de trois agents d'élite. Très vite, pourtant, l'absurdité d'un système archaïque où tout est considéré comme « confidentiel » ou potentiellement dangereux lui saute aux yeux, tout en interrogeant ses nobles idéaux. Malgré l'incongruité des situations qui s'emballent et l'incompétence de ses mentors aux intérêts «divergents», André Merlaux tente de garder le cap et d'accomplir son devoir.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Histoire, Humour, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Clive Owen: "The Knick a le parfum du cinéma de Soderbergh"

    the knick 7.jpgNew York 1900. Dans les vastes artères, les voitures à cheval croisent cyclistes et piétons sans distinction. Les Dames en crinoline et Messieurs en costume se promènent en calèche même si les premières automobiles font leur apparition.

    Dans les ruelles de seconde zone, la foule serpente entre échoppes et charrettes à bras. Dans les bâtisses à l’alentour, les familles s’entassent dans des conditions d’hygiène épouvantables, qu’il s’agisse de Chinatown, de Little Italy, du quartier juif ou de Little Africa. Entre grossesses à risque, fausses couches, mauvais coups, épidémies foudroyantes, immigration clandestine et maladies inconnues, la vie des ouvriers tient souvent à un fil.

    Dans cet univers mouvant et cette ère pionnière, un homme s’est fait connaître et a révolutionné l’art de soigner et surtout celui de guérir : William Stewart Halsted. Né en 1852 et mort en 1922, il est l’un des pionniers de l’anesthésie chirurgicale et a mis au point plusieurs procédés opératoires, parmi lesquels la mastectomie radicale en cas de cancer du sein. Il est aussi connu comme étant l’un des 4 grands médecins fondateurs de l’hôpital Johns-Hopkins de Baltimore.

    C’est à cette figure emblématique que The Knick***, la série de Steven Soderbergh, rend hommage à travers le personnage de John Thackery campé par l’explosif et virevoltant Clive Owen. La saison 2 a démarré ce vendredi soir aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "The Knick": la chirurgie comme miroir du présent

    the knick edwards.jpgCe vendredi soir, Cinemax (cousine d'HBO) va lancer la saison 2 de The Knick***, la série de Steven Soderbergh qui passe au rayon X l'idéal (social) américain et les avancées de la médecine au début du XXe siècle.
    Portée par l’interprétation survoltée de Clive Owen, cette fiction a beaucoup fait parler d’elle. Pour son incroyable esthétique, sa réalisation enlevée mais aussi son côté abrupt en salle d’opération et dans les relations humaines : hommes - femmes, Blancs et Noirs…

    Andre Holland qui campe le Dr Algernon Edwards, rival du Dr Thackery (joué par Clive Owen) fait le bilan de la saison passée (elle s'achève ce samedi soir sur Be Séries) et éclaire celle à venir. Où il est question du reflet que le passé projette sur le présent.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Avec les éditions Taschen, les séries auscultent le monde

    taschen séries.pngMême si la vie parallèle des séries se déroule de plus en plus sur la toile, tout bon sériephile se doit de disposer d'un certain nombre d'outils de référence pour étancher sa soif de connaissance.
    Cela vous a peut-être échappé mais les célèbres Editions Taschen ont récemment publié une nouvelle bible illustrée des meilleures séries des 25 dernières années. Une brique iconographique bourrée de nostalgie où chaque série marquante est décrite avec soin et replacée dans son contexte "historique", par ordre chronologique d'apparition.

    Twin Peaks y trône en couverture comme un objet rare et envié. Non pas en raison de son retour annoncé en 2016 mais parce que la série de David Lynch, à son arrivée en 1990, a imprimé un tournant radical (et quasi définitif) à la narration en séries. Avec Twin Peaks, il a enfin été établi que les téléspectateurs les plus fidèles n'étaient pas là seulement pour se divertir, mais bien pour tenter de résoudre un certain nombre d'énigmes et de décrypter le monde dans lequel ils sont plongés.
    Un fait rivé au coeur de ce nouveau recueil encyclopédique des éditions Taschen.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • The Knick: Soderbergh passe le 20e siècle au scalpel

    the knick 1.jpgSteven Soderbergh (Girlfriend Experience, Sexe, mensonges et vidéo) voulait tout arrêter: Hollywood, les contraintes, les délais trop longs, les budgets trop lourds... Puis il a été contaminé par le virus des séries. Un univers qui permet aux créateurs d'être presque seuls maîtres à bord et de développer leurs projets en un temps record (parfois une seule année de patience suffit).

    Entre mai 2013 (l'annonce de son retrait "urbi et orbi") et le lancement de The Knick sur Cinemax, petite cousine de la chaîne HBO, le 8 août 2014, il s'est déroulé à peine plus d'un an. Le rêve pour tout créateur impatient d'en découdre avec son récit. Il y a tellement pris goût que, contrairement à Scorsese, Fincher ou Shyamalan, tous trois arrivés du cinéma avant lui, Soderbergh ne s'est pas contenté d'imprimer sa patte sur le début de l'histoire, il a entièrement filmé les 10 épisodes de cette saison 1. Un récit qui se poursuit ce samedi à 20h30 sur Be Séries.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • La non-mixité sociale, symptôme du mal américain

    show me a hero.jpegLe plus jeune maire des Etats-Unis. Le titre a rendu célèbre Nick Wasicsko (28 ans) mais la fierté fut de courte durée. Confronté à un projet de construction de logements sociaux dont aucun de ses administrés, majoritairement blancs, ne voulait, il vécut des mois de lutte juridique, de conseils houleux, de quasi insurrection civile et de popularité en chute libre.
    Cette histoire, véridique, David Simon a décidé de la raconter à sa manière : sans esbroufe et en prenant soin de mettre en lumière les points de vue en présence à travers les portraits soignés des habitants (noirs et blancs) de Yonkers, dans l’Etat de New York.

    Avec Show me a hero***, David Simon s’attaque aux années 80 et au refus de cohabitation entre communautés.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Nouveautés, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Soirée bistouris, menottes et compagnie

    The Knick.jpgLa fin des vacances peut parfois avoir du bon.
    Prenez les séries, même si elles réservent souvent quelques surprises estivales, les chaînes attendent souvent les premiers jours de septembre pour exposer leurs plus belles prises. C’est le cas de Be TV qui dévoile ce jeudi soir un avant-goût de ces programmes de rentrée. Une soirée buffet séries qui en a dans le coffre.

    Tout commence à 21h avec la série The Knick** signée par Steven Soderbergh. S’il a choisi de se détourner du cinéma, le cinéaste prouve ici qu’il ne badine pas avec l’univers de la série, soignant tant ses cadrages que les ombres et lumières de ses images.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Histoire, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Masters & Johnson ou la confusion des sentiments

    masters 22.jpgUne réalisation inspirée, un montage fluide, un récit plein de surprises et de profondeur. Masters of sex*** assure un traitement royal à un sujet abyssal: les relations humaines et intimes au-delà des mensonges, des faux-semblants et des leurres. Cette maîtrise de la créatrice Michelle Ashford en terme de narration - de la véritable dentelle lorsqu'il s'agit de tisser les flash-backs ou de rapprocher les points de vue - s'illustre dans le premier épisode de la saison 2.

    Au fil des 11 épisodes suivants, elle démêle avec un soin extrême un écheveau contrasté de destins singuliers et de sentiments humains révélateurs d'une époque et d'une certaine vision des Etats-Unis. Pointant une société qui tente vainement de catégoriser mais aussi de cadenasser les relations humaines en imposant aux hommes et aux femmes des comportements régis par un certain nombre de préceptes qui tiennent plus de la bienséance que de la supposée santé publique. Une exploration proposée dès ce lundi à 21h sur Be TV.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire