Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Histoire - Page 2

  • "Masters of sex" saison 3: amours, enfants et désillusions

    masters of sex 31.jpgLancée sur les traces des deux véritables pionniers en la matière, Masters of sex** retrace les premiers pas de la sexologie aux Etats-Unis dans les années 50.
    La série développe une vision dynamique et créative de la science mêlant à la fois des éléments de psychologie et de sociologie humaine. Entre Mad Men et Sex and the city, elle affirme sa volonté d'explorer le territoire des passions humaines.

    Après un saut dans le temps, la saison 3 aborde la délicate question de la notoriété et de son impact sur le duo de chercheurs Bill Masters et Virginia Johnson (Lizzy Caplan). Moins technique et scientifique que les deux premières, elle s'intéresse aux répercussions de cette vaste étude humaine, révolutionnaire pour l'époque. Des développements à suivre dès ce vendredi à 20h30 sur Be séries.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Cuba Gooding Junior: l'homme qui ne voulait pas être OJ Simpson

    Cuba Gooding Jr.jpgLa salle 500 du Forum des images est pleine à craquer ce mercredi soir.
    Et lorsque Cuba Gooding Junior fait son entrée, applaudissements et cris fusent dans une atmosphère électrique. Ce public très métissé, même s'il est conquis d'avance, l'acteur va le soigner, en proposant une prestation comme seules les grandes stars américaines, le plus souvent, peuvent en imaginer.

    Le paroxysme est atteint lorsqu'à la faveur de la diffusion d'un extrait du film «Jerry Maguire» (1997), Cuba Gooding se lève et mime la scène au cours laquelle son personnage chauffe à blanc le jeune Tom Cruise pour l'obliger à crier son désir de rester son agent. Applaudissements, cris, sifflets : la salle manifeste sa joie de revivre ce grand moment de comédie.

    Il n'y a pas à dire cette masterclass de Séries Mania a démarré sur les chapeaux de roue.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Drame, Festivals, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • Molly, une jeune idéaliste s'en va-t-en guerre

    molly our girl.jpgDeux journées de présélection et ensuite 14 semaines d'entraînement payées 100 livres par semaine.
    Aux yeux de Molly Dawes (Lacey Turner), jeune Londonienne un brin paumée, cette proposition a tout du bon plan. Elle décide de s'engager dans l'armée sur un coup de tête, un peu par dépit amoureux aussi.

    La série Molly Our Girl**, déclinée en sept épisodes, suit sa période de recrutement et d'apprentissage avant de la suivre sur le théâtre des opérations en Afghanistan. Les notions de bravoure et de sacrifice sont, bien sûr, au centre de ce récit qui exhale les valeurs mises en avant à l'armée, mais s'intéresse aussi au ressenti et à la vie sentimentale des jeunes recrues.

    On pense forcément à de brillants précédents comme Generation Kill, Band of brothers ou Occupation, pour citer un exemple fort et britannique...
    Après un joli démarrage ce jeudi, la série se poursuit jeudi prochain sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • Peaky Blinders saison 2: l'appel de Londres

    peaky blinders S2.jpgIl y a un an tout juste, le premier passage des bad boys de Birmingham avait durablement marqué les esprits.
    Look de dandys mais manières de malfrats, le mélange s'avérait détonant et terriblement séduisant.

    Deux années se sont écoulées depuis le départ précipité de Grace Burgess (Annabelle Wallis) à Londres. Les affaires du clan Shelby sont florissantes, mais leur désir d'expansion n'est pas apprécié par tout le monde et entraîne son lot de représailles.
    Comme toujours, le sujet divise les hommes et les femmes de la famille. Or la décision de Thomas (Cillian Murphy) de tenter de s'implanter à Londres ne va certainement pas arranger les affaires et risque même d'entraîner une certaine escalade entre gangs italien et juif de la City. Leurs patrons respectifs Sabini (Noah Taylor) et Solomons (Tom Hardy) étant des despotes furieusement sanguins. Pas sûr que les ennemis de longue date acceptent que le petit nouveau, un gitan de surcroît, entre dans le jeu ou tente d'en changer la donne…

    Quant au Major Chester Campbell (Sam Neill), il reste toujours aussi intraitable dans sa lutte contre le grand banditisme et est personnellement obsédé par l'arrestation du magnétique Thomas Shelby, chef des Peaky Blinders***.

    Les 6 épisodes de la saison 2 sont à découvrir dès ce jeudi à 20h55 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Wolf Hall: l'Histoire sans fureur ni ébats

    wolf hall 5.jpgWolf Hall*** prend le contrepied des séries historiques qui ont fait florès ces dernières années: Rome, Les Tudor, Borgia, Versailles,... Toutes plus clinquantes et tapageuses, emplies de bruit et de fureur. Filmée à hauteur de personnage, à la manière du documentaire, pratiquement sans musique ni lumière additionnelle (si ce n'est celles, discrètes, montrées à l'écran), elle saisit un quotidien relativement simple, loin des fastes de la cour et des palais, et des données politico-religieuses, au contraire, très complexes dans cette Grande-Bretagne en pleine mutation.

    Faire «des films sur des gens ordinaires placés dans des situations extraordinaires» tel est le credo de Peter Kosminsky, documentariste de formation, car les conflits sont d'extraordinaires révélateurs de «ce genre de cheminement personnel». Cette préoccupation est constante dans sa filmographie, un travail au plus près du réel dont Arte a souvent été la partenaire au fil des années (cf. note précédente). Avec Wolf Hall, il insuffle la vie à une page d'Histoire anglaise, récit à découvrir ce jeudi dès 20h55.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, GB, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • Peter Kosminsky dans les pas des Tudor

    peter kosminsky.jpgLe formidable "Warriors - L'impossible mission" (1999) où il démonte l'engrenage dans lequel se trouve pris un bataillon britannique, engagé en Bosnie sous l'égide des Nations unies, c'était lui.
    The Project "Les années Tony Blair" (2002), chronique de l'accession au pouvoir du nouveau parti travailliste en Grande-Bretagne, lui aussi.
    L'affaire David Kelly (2005) sur le suicide de cet expert en armement nucléaire et l'implication du gouvernement britannique dans la guerre en Irak, lui encore.
    The Promise "Le serment" (2011), plongée au cœur du conflit israélo-palestinien 
à travers le destin de soldats britanniques stationnés 
en Palestine, lui toujours.

    En 2015, riche de toutes ces expériences, Peter Kosminsky (photo) se penche, avec Wolf Hall***, sur l'Histoire des Tudor, lignée cruciale dans l'histoire de la monarchie britannique. Un récit en six épisodes à découvrir dès ce jeudi à 20h55 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, GB, Histoire 0 commentaire 0 commentaire
  • Quitter Downton Abbey à regret

    downton abbey 61.jpegMalgré le happy end recherché et certaines entourloupes et facilités rendues nécessaires par un rythme enlevé - la fin était proche...-, la saison finale de Downton Abbey a évité de sombrer dans le mièvre.

    Préservant la ligne de vie de ses personnages jusqu'au bout, Julian Fellowes a organisé un chassé-croisé du meilleur effet entre l'intransigeant Carson, la conciliante Mrs Hughes (photo du bas), l'effacé Mr Molesley et la fragile Baxter. Anna, la parfaite confidente, et le dévoué Mr Bates, l'infatigable Mrs Patmore et l'irritante Daisy y ont tous pris leur part sans oublier le fameux mouton noir, Thomas Barrow.
    Donnant une dernière fois vie, avec brio, au microcosme de Downton Abbey, l'auteur l'a conduit à reprendre son destin en main au terme d'épreuves non négligeables. Chaque personnage ayant une série d'options à déterminer et à assumer, au fil des 9 chapitres de cette ultime saison 6, afin de se bâtir un avenir plus radieux.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Histoire, Psychologies - Moeurs, RIP 4 commentaires 4 commentaires
  • Le plein de séries (2): Noël à la sauce anglaise

    luther 3.jpgLes christmas gifts sont une tradition bien ancrée en télévision et particulièrement prisée au royaume des séries britanniques. Pas une création de la fière Albion qui n'ait son épisode spécial parfumé à la cannelle ou à la sauce worcestershire. Car qui dit épisodes spéciaux ne dit pas forcément guimauve et happy end. L'idée étant de créer l'événement, le suspense et le thriller sont largement admis.

    1- On pourra d'ailleurs le vérifier dès ce soir avec le retour de Luther qui a permis depuis bien longtemps à Idris Elba de supplanter le Père Noël dans le coeur de ces dames. Voilà d'ailleurs deux ans que l'attente se prolonge, de quoi faire sérieusement monter la fièvre de tous les fans de ce policier borderline. Une enquête en deux parties, à suivre ce mardi (à 22h) et le suivant, qui annonce son retour sous les meilleurs auspices.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, GB, Histoire, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Au service - très approximatif - de la France

    au service 1.jpgPeut-on rire de la bêtise, de la fatuité, du racisme et du machisme ordinaires des services secrets français dans les années 60 ?
    C'est le pari de la nouvelle série d'Arte, Au service de la France**, une parodie signée par Claire Lemaréchal et Jean-André Yerles - déjà associés sur la série Fais pas ci, fais pas ça -, et cosignée par Jean-François Halin, l'un des scénaristes du film OSS 117.

    On y suit Hugo Becker - l'ex-apprenti de la série Chefs sur France 2 -, tenter de devenir un véritable espion en suivant l'enseignement de trois agents d'élite. Très vite, pourtant, l'absurdité d'un système archaïque où tout est considéré comme « confidentiel » ou potentiellement dangereux lui saute aux yeux, tout en interrogeant ses nobles idéaux. Malgré l'incongruité des situations qui s'emballent et l'incompétence de ses mentors aux intérêts «divergents», André Merlaux tente de garder le cap et d'accomplir son devoir.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Histoire, Humour, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Clive Owen: "The Knick a le parfum du cinéma de Soderbergh"

    the knick 7.jpgNew York 1900. Dans les vastes artères, les voitures à cheval croisent cyclistes et piétons sans distinction. Les Dames en crinoline et Messieurs en costume se promènent en calèche même si les premières automobiles font leur apparition.

    Dans les ruelles de seconde zone, la foule serpente entre échoppes et charrettes à bras. Dans les bâtisses à l’alentour, les familles s’entassent dans des conditions d’hygiène épouvantables, qu’il s’agisse de Chinatown, de Little Italy, du quartier juif ou de Little Africa. Entre grossesses à risque, fausses couches, mauvais coups, épidémies foudroyantes, immigration clandestine et maladies inconnues, la vie des ouvriers tient souvent à un fil.

    Dans cet univers mouvant et cette ère pionnière, un homme s’est fait connaître et a révolutionné l’art de soigner et surtout celui de guérir : William Stewart Halsted. Né en 1852 et mort en 1922, il est l’un des pionniers de l’anesthésie chirurgicale et a mis au point plusieurs procédés opératoires, parmi lesquels la mastectomie radicale en cas de cancer du sein. Il est aussi connu comme étant l’un des 4 grands médecins fondateurs de l’hôpital Johns-Hopkins de Baltimore.

    C’est à cette figure emblématique que The Knick***, la série de Steven Soderbergh, rend hommage à travers le personnage de John Thackery campé par l’explosif et virevoltant Clive Owen. La saison 2 a démarré ce vendredi soir aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire