Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Festivals - Page 3

  • Recherche plateforme francophone pour soutenir la fiction (française)

    mon ex à moi.jpgLa ministre Audrey Azoulay l’avait annoncé lors de son déplacement au Festival de La Rochelle, l’espoir est devenu réalité mercredi dernier: le budget de la Culture 2017 sera augmenté, avec quelques millions en plus à la clé pour France Télévisions et Arte. De quoi leur permettre de développer davantage de projets et de s’imposer sur la scène internationale ? C’est l’idée, en tout cas.

    Malgré quelques bons résultats à l’exportation, la production française accuse en effet toujours un sérieux retard sur ses proches voisins, britanniques ou allemands.
    Pour organiser la "riposte", Yves Bigot, patron de TV5 Monde songe à la mise sur pied d'une plateforme francophone, jalon indispensable et prérequis à la visibilité (française) à l’international. Entretien.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Festivals, France 0 commentaire 0 commentaire
  • A La Rochelle, la fiction redessine le "cinéma du milieu"

    Chewing-gum.jpgEn prise avec les questions sociales qui nous entourent et qui ont interpellé son Jury, la sélection 2016 du Festival de la Fiction TV a fait la part belle à l'innovation.

    Organisé samedi matin par l'association française des critiques de séries (ACS), un débat a pointé le recul de la comédie sur le front de la production française. Sous le titre «Fini de rire ?», il a souligné le contexte compliqué (de crise et financier) dans lequel évoluent nombre de scénaristes et de producteurs aujourd'hui. On le sait, l'humour est un art difficile qui requiert un savant dosage de pertinence et de délicatesse, et reste sous l'influence directe de l'air du temps. Le contexte actuel ne prêterait plus à sourire... Même si la situation n'est pas simple, la réponse, elle aussi, est bien plus nuancée.

    Si le règne du polar a marqué l'édition 2015 du Festival de la Fiction de La Rochelle, cette 18e édition qui s'est clos hier soir à La Rochelle a été marquée sans surprise par les problématiques sociales et sociétales qui peuplaient jusqu'ici la cinématographie «du milieu» comme l'appelle Pascale Ferran. Ni blockbusters, ni films intimistes mais des récits personnels au service de la collectivité. Harcèlement, surendettement et conflits familiaux, des thèmes sérieux qui n’excluent pas le rire et que l'on retrouve désormais en télévision.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Festivals, France 0 commentaire 0 commentaire
  • Isabelle Carré: "Des sujets plus politiques peuvent faire la différence"

    isabelle carré.jpgC'est le credo de la comédienne française qui préside le Jury Fictions et séries du 18e Festival de la Fiction TV de La Rochelle.

    "J'ai accepté de devenir présidente du jury pour deux raisons. Parce que j'ai de très beaux souvenirs de l'accueil que le public de La Rochelle avait réservé à la fiction «Maman est folle» (2005) dans laquelle je côtoyais les migrants de Calais (photo). A l'époque, ils étaient 700 et c'était l'enfer. Aujourd'hui, ils sont 7000 et je n'ose pas imaginer la tournure concrète que la situation a prise. La deuxième raison est que je voulais me reconnecter avec le monde de la télévision, ses créateurs, réalisateurs, etc. Depuis que j'ai des enfants, je regarde moins la télévision, c'était une bonne occasion de m'y replonger."

    Et comme dans la sélection 2016 du Festival de La Rochelle, il y a une dizaine de séries européennes, cela permet à l'actrice d'ouvrir son "champ de vision au-delà de la création française".

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Festivals, France 0 commentaire 0 commentaire
  • La Rochelle va secouer le réservoir à histoires

    la rochelle 2016.jpgAprès Dix pour centChefs et Le Bureau des légendes, quel sera le prochain coup de coeur de la fiction française ? C'est l'une des questions qui animera les débats entamés dès aujourdhui au Festival de La Rochelle.

    Les succès récents de La vengeance aux yeux clairs (avec Laetitia Milot sur TF1 et à la RTBF), d'Alex Hugo (avec Samuel Le Bihan sur France 2) ou de Baron Noir (sur Canal+ et Be TV) le rappellent aux plus distraits (ou dubitatifs) : la fiction française dans toute sa diversité - du plus futile au plus ancré - reste un fidèle vecteur d'audiences dans l'Hexagone et au-delà.
    Avec "un tiers des fictions françaises leaders sur France 2", comme le soulignait la semaine dernière son patron Vincent Meslet, la chaîne publique semble ne pas avoir trop de souci à se faire. D'autant que la moisson des dernières années (Dix pour cent, Chefs, Caïn, Les petits meurtres d'Agatha Christie, Chérif) a été plutôt bonne qualitativement et quantitativement.

    Reste qu'à l'exportation, les réels succès restent trop peu nombreux (si l'on compare avec d'autres nations) et toujours le fait de la même chaîne, à savoir Canal+. Or n'est pas Versailles ou Le bureau des légendes qui veut...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals, France, GB 0 commentaire 0 commentaire
  • Aurélien Recoing a l'espoir de filmer bientôt

    aurélien recoing.jpgEn tournage au Pays basque jusqu'au 13 juillet prochain dans la fiction "On l'appelait Ruby" pour le compte de France 2, le comédien Aurélien Recoing a fait partie du dernier Jury Fiction du Festival de télévision de Monte-Carlo.
    Une tâche qu'il a particulièrement goûtée découvrant des séries venues d'horizons proches ou lointains (Grande-Bretagne, USA, Allemagne, Norvège, Italie).

    L'acteur, vu cette année dans les séries Les Revenants et Trepalium, prépare également son premier long métrage en tant que réalisateur pour le cinéma. Un tournage entre Nord de la France et Belgique. On en a parlé avec lui.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Festivals, France 0 commentaire 0 commentaire
  • Deux (trois) Belges entrent en piste aux Rencontres "Série Series"

    tytgat chocolate.jpgParmi la vingtaine de fictions européennes présentées durant les trois jours d'immersion du Festival Série Series, à Fontainebleau, figurent deux séries belges actuellement dans les starting blocks. D'une part Tytgat Chocolat (photo) série de Filip Lenaerts et Marc Bryssinck pour la VRT dont une version francophone est également en cours de développement avec le soutien du Fonds mis en place par la RTBF et la Fédération Wallonie Bruxelles. Et, d'autre part, Unité 42, l'une des deux nouvelles séries qui entreront en tournage cet automne.

    Tytgat Chocolat et son futur pendant francophone Comme les autres ouvrent la marche ce mercredi. Présenté dès 11h au Théâtre municipal de Fontainebleau dans la section «In the Pipeline», ils tenteront d'attirer l'attention d'éventuels coproducteurs en même temps que trois autres projets de séries en cours de production. Une rencontre de deux heures est organisée durant laquelle chacun disposera de trente minutes pour séduire les investisseurs potentiels ou les représentants de chaînes présents.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Festivals 0 commentaire 0 commentaire
  • A succès égal, salaire enfin égal : paroles d'Experts

    marg helgenberger.jpgParmi les stars invitées au Festival de Monte-Carlo cette année figurait Marg Helgenberger qui a pris part à la plus grande partie de la destinée de la série CSI (Les Experts en VF). Treize années (ou presque) sur les quinze au total. Elle a reçu, à ce titre, une Nymphe de Crystal, soulignant l'ensemble de sa carrière.

    Son départ de la série a été qualifié de moment "nécessaire mais difficile et triste" par la comédienne. "J'avais besoin de faire une pause par rapport à mon rôle de Catherine Willows." Un première étape avait été franchie au terme de huit années avec le départ de William Petersen (alias Gil Grissom dans CSI). Acteur qu'elle a retrouvé - ainsi que tout le reste du casting - lors de l'épisode final de la série aux audiences insolentes (cf. ci-dessous).

    Un succès qui n'a pas entraîné le traitement égalitaire de tous ses représentants comme l'a regretté à Monte-Carlo, la comédienne qui espère que l'élection d'Hillary Clinton permettra de changer la donne.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Festivals, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Comment réussir sa vie après 45 ans selon Lisa Edelstein

    girfriend's guide.jpgPour Lisa Edelstein, la page de Dr House est bel et bien tournée. Avec la série Girlfriend's guide to divorce, l'actrice est comme son personnage Abby qui reprend sa vie en main après un divorce. Sans rien renier de son bonheur passé (elle s'entend bien avec son ex-mari) mais en choisissant d'aller de l'avant.

    Si la comédienne évoque la série qui l'a rendue célèbre, c'est en quelques mots et pour mieux souligner les différence avec le pari enrichissant de sa nouvelle série, raison de sa présence au 56e Festival de Télévision de Monte-Carlo.

    "Ce qui m'a attirée, c'était le mélange entre le drame et la comédie et aussi le fait de pouvoir être leader de la série et de développer des histoires plus complètes. Lorsque vous êtres un personnage secondaire, vous êtes là pour supporter le personnage principal et le « cas médical » de la semaine comme c'était le cas dans Dr House. Il était donc difficile, à quelques exceptions près, de développer de vraies histoires. Cette série est donc une vraie opportunité. J'adore le personnage d'Abby, je ne lui ressemble pas tant que cela, mis à part physiquement, bien entendu (elle sourit) mais je dois bien plus utiliser ma personnalité que je ne l'avais fait jusque là et je dois vraiment montrer de quoi je suis capable."

    A la façon de Sex & the city, cette série de la chaîne Bravo explore les défis d'une nouvelle génération de femmes jusqu'ici peu représentées en télévision.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Festivals, Humour, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Dans les séries aussi, tout est politique

    baron noir 5.jpg«Quand on parle de choses sensibles comme la politique, la guerre ou la violence, on part de ce qui existe pour imaginer la fiction (...) Les séries permettent d'aller dans la finesse, les détails et donc dans la compréhension du monde, même en partant de solutions fictives, elles n'ont pas d'autres choix que d'arriver au réel», expliquait récemment Eric Benzékri, scénariste de Baron Noir*** dans les Inrocks. Depuis samedi, cette série, en huit épisodes, très réussie se donne à voir sur Be Séries. Présentée en janvier dernier au Fipa de Biarritz (cf. la critique ici), elle prouve que les Français savent comment sonder le terreau politique, souvent bien plus riche et hétérogène qu'il n'y paraît. Une pratique riche d'enseignements au quotidien, comme le rappelle un ouvrage publié récemment.

    géopolitique des séries.jpeg«Regarder des séries permet de réfléchir le chaos dans lequel nous vivons, de mieux observer des phénomènes ciblés que leurs intrigues éclairent», à l'instar de ce que permettent les livres ou les films. «Les séries offrent un miroir à ce que nous vivons collectivement mais aussi des clés de compréhensionCette conviction n'est plus seulement celle des fans mais aussi celle d'un certain nombre d'universitaires d'horizons multiples.

    Politologue et géopoliticien, Dominique Moïsi a enseigné les relations internationales à Sciences-Po, à l'Ena et à Harvard. Mais il a fini par regarder des séries, «comme tout le monde». Dans son ouvrage paru chez Stock ("La géopolitique des séries ou le triomphe de la peur"), il tente de voir comment les fictions nous aident à avancer dans le brouillard.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Festivals, France, Politique 1 commentaire 1 commentaire
  • Sept séries à guetter pour prolonger Séries Mania

    the kettering incident.jpgOutre La Trêve (meilleure série francophone, diffusée à la rentrée sur France 2, la TSR et la VRT) et Ennemi public (meilleure interprétation masculine pour Angelo Bison) qui démarre ce dimanche sur La Une, de nombreux polars ou univers noirs ont imposé leur regard sur le monde durant le festival Séries Mania. Comme si l'esthétique nordique avait étendu son ombre créatrice sur une bonne partie du globe.

    Quelles séries sont déjà attendues sur nos écrans, quels récits aimerait-on voir s'imposer sur nos chaînes ? Après dix jours d'un marathon aussi intense qu'instructif, choisissons de « soigner le mal par le mal » en allongeant la liste de nos futures addictions. Car certaines séries programmées à Séries Mania s'inscrivent déjà sur la grille de départ.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Festivals, France, International 0 commentaire 0 commentaire