Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Drame - Page 5

  • (William Masters sait-il ?) Ce que veulent les femmes

    C'est le bon jour pour se poser la question... A votre tour de le deviner.

    masters 6.jpgMa première a été élaborée par la scénariste et productrice Michelle Ashford, à qui l’on devait déjà le scénario de l’excellente mini-série en 10 épisodes de HBO “The Pacific”, évoquant un versant de la Seconde Guerre mondiale.
    Pour retracer l’aventure de la recherche sur la sexualité des Américains dans les années 50, l'auteure s’est entourée - sans que ce soit son intention consciente -, d’une équipe de scénaristes essentiellement féminine. Ce qui, pour une série tentant de comprendre les mécanismes du plaisir féminin, était finalement assez logique.

    Ma deuxième, au-delà des multiples séquences sexy, s'intéresse aux liens contrastés qui vont se tisser entre différents personnages alors que la révolution sexuelle est en marche dans une Amérique toujours très puritaine. Lancée le 29 septembre 2013 sur la chaîne Showtime, elle a séduit 5,4 millions de téléspectateurs en moyenne (toutes diffusions confondues) et s'est vu accorder une saison 2, attendue à la rentrée 2014.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Don Draper et Harry Potter perdus en Sibérie

    young doctor 1.jpgAmateurs de territoires inexplorés et de pépites dissimulées, cette série est pour vous. Car tout - que ce soit le ton, la trame ou le casting - sort ici de l'ordinaire.

    Imaginez un jeune médecin perdu dans un bled enneigé au fin fond de la campagne russe, des carnets de jeunesse légèrement compromettants, un humour noir et grinçant et un double rôle tenu par Harry Potter (alias Daniel Radcliffe) et Don Draper (également connu sous le patronyme de Jon Hamm lorsqu'il ne joue pas dans Mad Men). Vous tenez là, forcément, l'un des projets les plus originaux et les plus déjantés de l'année écoulée. A young doctor's notebook** est d'ailleurs sans surprise une production de la BBC.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • Derniers virages pour "Breaking Bad"

    Breaking-Bad.jpgArte entame ce vendredi à 22h40* la diffusion du dernier volet des démêlés de Walter White.
    Une
    saison 5 allongée (16 épisodes) mais déclinée en deux parties. Retour sur les composants (chimiques) d'un cocktail explosif. Attention, plus dure sera la chute...

    Breaking Bad***, c'est l'histoire d'une réaction chimique. Une vaste transformation qui touche un homme au plus profond de son être (physiquement et mentalement) et ravage son entourage dans le même mouvement.
    Jusqu'à ce qu'il se découvre atteint d'un cancer aussi foudroyant qu'incurable, Walter White était un prof de chimie banal, moqué par ses élèves et gentiment houspillé par sa femme. Un pâle type dont il était extrêmement facile de se payer la tête. Sa dérive en roue libre va marquer l'histoire des séries.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • "Revolution" imagine un monde bientôt privé d'énergie

    revolution 5.jpgLe 25 décembre à 20h40, les lumières s’éteindront : une cyber-attaque d’origine inconnue touchera l’ensemble des centrales électriques des Etats-Unis privant le pays de tout équipement électrique. Téléphones, distributeurs automatiques, pompes à essence : plus rien ne fonctionnera.”
    Ce préambule est celui du docu-fiction “American Blackout”, diffusé il y a un mois sur National Geographic Channel. Associant des vidéos filmées lors de véritables pannes de courants, des témoignages enregistrés lors de catastrophes comme l’ouragan Sandy, et des séquences tournées spécialement, l’émission suit le combat d’une poignée d’hommes luttant au milieu du chaos.

    Pour les amateurs de séries, ce “pitch” ressemble à s’y méprendre à celui de Revolution* lancée en septembre 2012 sur NBC et relayée dès ce dimanche à 20h sur La deux. Une hypothèse scénaristique qui semble décidément très convoitée.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Fantastique - SF 0 commentaire 0 commentaire
  • La leçon de télévision de Jane Campion

    jane campion 1.jpgEntamé hier, à 20h50 sur Arte, le voyage en étrangeté ne fait que commencer. Déployé en six épisodes d'une heure (en 7 x 52 minutes dans la version de la BBC) Top of the lake***  réserve bien d'autres surprises dans sa seconde partie (proposée jeudi prochain)*.

    Cette exploration, il est possible de la poursuivre en compagnie de l'auteure elle-même qui a donné une masterclass en mai dernier, à Cannes, éclairant ses envies et sa méthode de travail (cf. extraits ci-dessous).
    Organisée dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs, cette master class acompagnait la remise du prix du Carrosse d'Or, décerné par la Société des réalisateurs de films à Jane Campion, vingt ans après sa Palme d'Or. Ainsi la cinéaste renouait-elle avec le lieu qui fit d'elle la première femme récompensée, en 1993, pour «La leçon de piano».

    * Une offre qu'il n'est pas possible de rattraper sur Arte+7 depuis la Belgique (mise à jour 12/11)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Créateurs, Créatrices, Drame, International, Nouveautés 4 commentaires 4 commentaires
  • The Blacklist: thriller qui doit beaucoup à James Spader

    the black list 2.jpgDès les premières images, on pense forcément au «Silence des agneaux». Cette histoire de criminel réputé dangereux et mondialement recherché qui ne consent à parler qu'à une jeune profileuse fraîchement recrutée par le FBI a en effet plus qu'un air de ressemblance avec le film de 1991.

    Avec son regard plissé et sa bouche pincée, James Spader ("Boston Justice") s'est composé un fascinant faciès de monstre apprivoisé, mêlant à la fois cruauté et élégance. Du grand art. Il est l'argument principal de cette série et le créateur Jon Bokenkamp entend bien exposer au mieux sa meilleure carte. Visiblement, cela fonctionne car The Blacklist** est la nouveauté la plus cotée de cette rentrée américaine 2013.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Nouveautés, Policier - Enquête 1 commentaire 1 commentaire
  • Homeland 3: A l'heure de la riposte et des comptes

    homeland - S3.jpgOn aurait pu craindre que la fuite (au début du mois de septembre) de l'épisode inaugural de la saison 3 d'Homeland** nuise aux audiences de la chaîne Showtime ce dimanche soir. D'autant qu'elle était confrontée au grand final de Breaking Bad....
    Mais finalement, malgré les centaines de milliers de visionneurs pirates et la concurrence frontale, cette saison 3 a démarré sous de bons auspices. Avec 1,9 million de fidèles, elle a établi un nouveau record d'affluence, devançant sa reprise en 2012 (1,7 million de fans) et son lancement en 2011 (1,1 million de curieux).

    Bien sûr, l'affluence n'est pas tout. Encore faut-il séduire le chaland. Et étant donné la tonalité et la qualité disons «mitigées» de la saison 2, la question principale reste de savoir ce que les fans en ont pensé. Si la fin de Breaking Bad (devant 10,3 millions de fans) a provoqué un concert de louanges sur twitter, qu'en sera-t-il de ce début de saison 3 d'Homeland... Un épisode à découvrir ce jeudi à 20h55 sur Be1.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "La gifle", un sacré détonateur

    la gifle.jpgCe devait être un barbecue comme tant d'autres. A ce détail près que celui-ci est destiné à saluer le 40e anniversaire d'Hector et qu'il a requis de très nombreux efforts de la part de sa femme, Aisha.
    Entre les parents d'Hector qui s'obstinent à changer le menu jusqu'à la dernière minute et les chamailleries qui ne manquent pas d'éclore entre les enfants présents, les nerfs des adultes sont rapidement mis à l'épreuve.

    Soudain, Hugo, 4 ans, se met à menacer tous les autres enfants avec sa batte de criquet. C'en est trop pour Harry, le cousin d'Hector: il saisit Hugo par les bras; l'enfant se débat et lui envoie un coup de pied. La réponse ne se fait pas attendre: Harry le gifle.

    L'événement pourrait être sans conséquence mais il agit comme un cruel révélateur sur ce groupe d'amis apparemment sans histoire. Hors d'elle, Rosie, la maman très possessive d'Hugo, décide d'appeler la police. Un geste qui sera lourd de conséquences. Comme on pourra le voir ce jeudi dès 20h50 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, International, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • Arrow: le retour de l'archer vengeur

    arrow 3.jpgSon nom est Queen, Oliver Queen (Stephen Amell). Tout droit sorti de son univers de bande dessinéeil avance masqué. Attention, contrairement à d'autres super-héros tels Superman, Arrow* ne dispose d'aucun super pouvoir ni de capacités mentales particulières. Son profil est plus proche de celui d'un XIII - milliardaire, beau gosse et plutôt musclé – qui aurait pris Thierry la Fronde comme modèle.

    Le voici de retour après cinq années passées sur une île déserte, alors que tout le monde le croyait, noyé ou enterré. Le jeune héritier est revenu avec une mission en tête: ramener la justice dans sa ville, Starling city.
    Pendant son séjour loin du monde civilisé, il a en effet eu tout le temps d'acquérir les capacités physiques (force, agilité, adresse) et les connaissances (médecine par les plantes et contre-poisons) nécessaires à sa double vie secrète. Car il a bien l'intention de suivre, dès son retour, la liste des gens dangereux et corrompus à éliminer. Une façon de venger la mémoire de son père, décédé alors qu'il était rongé de remords face aux dégâts causés par ses semblables. Ca, c'est pour le côté Revenge.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Fantastique - SF, Nouveautés 4 commentaires 4 commentaires
  • Les multiples identités de John le Rouge

    mentalist S5.jpgLes meilleures choses ont une fin ou, du moins, sont censées en connaître une. Cette vérité première semble s'être rappelée au bon souvenir de Bruno Heller, créateur du Mentalist*.
    Il a en effet annoncé, il y a quelques semaines, que l’identité de John le Rouge allait être dévoilée avant la fin de l’année 2013. Soit dans le courant de la saison 6, attendue à la rentrée aux Etats-Unis. Une bonne nouvelle pour les fans et pour les audiences de la série qui avaient tendance à s’effriter.

    (Ce qui n'est pas le cas chez nous: Simon Baker jouit d'un crédit certain auprès des téléspectateurs de La une où ses aventures redémarrent ce jeudi vers 20h15.)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • "Parenthood": petit manuel de survie en famille

    parenthood.jpgJuste après Noël, n°1 des retrouvailles familiales par excellence, les grandes vacances sont propices aux rassemblements entre personnes partageant un patrimoine génétique commun.
    L’occasion de vérifier si les jumelles de Tante Lucie et le cousin Hugo sont toujours aussi a) infernaux, b) incroyables, c) affligeants : biffez les mentions inutiles.
    Voire même de comparer les réussites des différents modèles parentaux. Car qu’on le sache ou pas, on ne naît pas “parent”, on le devient et, pour certains, l’apprentissage est plus ou moins long et/ou laborieux (à nouveau, biffez les mentions…)

    Prenez la famille Braverman croisée dans Parenthood**, une famille du Middle West des Etats-Unis tout ce qu’il y a de plus classique. Sauf que le fils aîné (Adam) rencontre beaucoup de difficultés avec son fils Max que l’on jurerait issu d’une autre planète (photo), et que la deuxième, Sarah, mère célibataire un peu bohème, est forcée de revenir vivre chez ses parents afin d’éloigner sa fille, Amber, de ses fréquentations foireuses du moment.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Humour 0 commentaire 0 commentaire
  • Orange is the new black: zone de stress prolongé

    orange-is-the-new-black.jpgLa prison est le nouveau lieu dont on cause. Coup sur coup, deux séries se sont glissées dans ce cadre anxiogène et étroit pour en explorer les contours et règles tacites, mais aussi pour y exploser les formes et limites du récit. Résultat: les deux séries offrent des parcours de vie extrêmes mais nettement moins sombres et clichés qu'on pourrait le penser, au départ.

    On a déjà écrit ici tout le bien qu'on pensait de Rectify*** qui suivait le parcours du combattant d'un ex-condamné à mort, innocenté et relâché après 19 années passées en prison. Un récit riche en impressions et sensations pour ce tout jeune homme emprisonné du jour au lendemain et relâché tout aussi brusquement sans avoir vu le monde changer. Portée par un Aden Young, impressionnant et fébrile, cette formidable série a d'emblée marqué le destin de Sundance Channel, la petite chaîne qui monte aux Etats-Unis.

    Avec Orange is the new black**, Netflix propose de suivre le chemin inverse: l'entrée en prison d'une innocente jeune femme qui a préféré se rendre plutôt que de se perdre dans un long et difficile procès pour complicité de trafic de drogue.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • Arte filme des ados en danger

    marina foïs.jpgD'Arte, on aime la constance dans l'esprit et la volonté de découverte.
    Une volonté qui n'est pas toujours formidablement récompensée (Hatufim, âpre série israélienne, inspiratrice d'Homeland, a ainsi été boudée par le public lors de sa diffusion en mai dernier) mais qui évite tout ronronnement coupable.

    Continuant à tracer sa route malgré les écueils, la chaîne annonce pour fin 2013, début 2014, deux projets qui ont en commun des réalisateurs talentueux et des sujets innovants. 
    Et qui se penchent sur des histoires mettant en scène des ados perturbés et/ou en danger.
    En attendant de voir le résultat, on partage déjà la bonne nouvelle avec vous.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, France, Nouveautés 0 commentaire 0 commentaire
  • Once upon a time: quel est le prix réel de la magie?

    once upon 3.jpgAlors que la saison 1 de Once upon a time** est toujours en cours sur RTL-TVI, Be 1 aborde la saison 2 ce lundi à 20h55. Si vous n'êtes pas encore arrivés là, ne gâchez pas votre plaisir.
    Car les changements sont importants, au début de ce 2e volet: tous les habitants de Storybrooke ont enfin retrouvé la mémoire et avec elle, leur identité réelle telle qu'elle a été dessinée dans le monde des contes: Blanche Neige, le Prince charmant, le petit chaperon rouge, sa mère-grand, les sept nains, etc.


    Pour Emma qui vient seulement de découvrir le «pot aux roses» et l'importance de l'enjeu, la période d'adaptation est délicate, d'autant que la voilà bientôt propulsée dans ce monde des contes totalement inconnu et dont elle niait l'existence jusqu'il y a peu. Emma (Jennifer Morrison) vole donc de surprise en surprise, emmenant le téléspectateur à sa suite,
    tout en devant trouver de nouveaux repères. Un dispositif plutôt réussi.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Fantastique - SF 0 commentaire 0 commentaire
  • "Skins" passe à l'âge adulte: Fire, Pure & Rise

    skins 3.jpgL'arrivée de Skins***, en 2007, a marqué une petite révolution dans l’univers des séries pour et sur les ados.
    Mêlant réalisme cru et mélancolie, la série charrie un style cash, très direct, une réalité sans fards ni tabous. Un succès tel outre-Manche que les raves les plus déjantées et secrètes ont été rebaptisées «Skins parties» en son honneur.

    Aujourd'hui, l'heure des adieux a sonné. La septième saison qui démarre ce lundi soir sur E4 sera en effet la dernière. Dans cette ultime virée en trois parties (3 x 2 épisodes) toute l'attention sera braquée sur trois personnages emblématiques de la série: Effy, Cassie et Cook rencontrés au fil des précédentes saisons (cf. note précédente).

    “Skins” se refusant, au contraire de bien d’autres séries avant elle, à bâtir ses intrigues avec des acteurs ayant dépassé depuis belle lurette l’âge du lycée, la série a pris l’habitude, un rien déroutante pour ses fans, de renouveler l’ensemble de son casting toutes les deux saisons (environ trois ans).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB 0 commentaire 0 commentaire
  • "Skins" explore l'âge de tous les excès

    skins 2.jpgLes ados, tribu étrange et intenable dont vous auriez récemment perdu la clé de décryptage? Jetez donc un œil à Skins***.
    La série britannique pourrait vous aider à relativiser et à comprendre bien des tourments.
    Preuve du large éventail de la créativité british, "Skins" s’inscrit à l’exact opposé de Downton Abbey.

    Plongée dans l’univers cash des ados de Bristol, elle est le modèle sans concession derrière lequel courent Américains et Européens, peinant à aborder l’adolescence d’une façon qui ne soit ni mièvre, ni répétitive, ni banale.
    En six saisons, trois groupes de terminale y ont vécu déchirements, délires, drames et exubérances explosant toutes les grandes questions qui jalonnent le passage à l’âge adulte. En décembre dernier, un coffret DVD sortait reprenant ces six saisons emblématiques de la jeunesse britannique du nouveau millénaire.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB 0 commentaire 0 commentaire