Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Drame - Page 4

  • Disparue: A la recherche de ma fille, cette inconnue

    disparue.jpgConnaît-on vraiment ceux qu'on aime ? Ou se satisfait-on seulement du reflet rassurant qu'ils nous renvoient ?
    Cette question pimente la nouvelle réalisation de Charlotte Brandström pour la RTBF (dimanche 20h50) et France 2 (mercredi 20h50).

    Adaptée très librement d’une série espagnole de 2007 (Desaparecida), la fiction Disparue en 8 épisodes est littéralement portée par l'interprétation de la comédienne Alix Poisson, épatante en mère dévorée par l'angoisse et le doute face à l'absence de sa fille Léa. Une prestation qui lui a valu d'ailleurs de figurer au palmarès du récent Festival Séries Mania à Paris.

    En plus de son charisme et de sa finesse de jeu, cette actrice a du nez puisque on pu la voir dans Les revenants et qu'elle se partage en ce moment entre le programme court humoristique Parents mode d'emploi et le thriller policier et familial en cours de diffusion en Belgique et en France.

    mise à jour (30/04): 5,4 millions de Français, en moyenne, ont suivi l'épisode de ce mercredi sur France 2 qui s'est classée devant TF1 et son Grey's anatomy pour la 2e semaine consécutive

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, France, Nouveautés, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • “Hatufim”: Violence, mensonges et manipulations

    Hatufim S 2.jpgAu sujet d'Hatufim***, il est coutume de dire que c'est la série israélienne qui a inspiré Homeland.
    C'est en effet en découvrant ce drame sur des soldats israéliens libérés après 17 années de captivité au Liban, qu'Alex Gansa et Howard Gordon ont eu l'idée de leur soldat américain possiblement «retourné» et devenu dès lors ennemi potentiel de sa propre nation.

    En évoquant la série israélienne, on préfèrera toutefois le terme de "modèle" car, oui, Hatufim est bien l'idéal vers lequel tend Homeland et auquel Gansa et Gordon seraient parvenus s'ils avaient laissé de côté les actions abracadabrantes et les intrigues sentimentales complexes et souvent bancales réunies dans les dernières saisons de Homeland.

    Pour s'en convaincre, il suffit de suivre la saison 2 proposée dès ce jeudi à 22h50 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, International, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Mad Men: un homme, un style, une époque

    mad men s70.jpgJamais, sans doute, l'histoire d'un homme, véritable self-made man, n'aura suscité autant de passion et de fascination. Car même si Mad Men*** a perdu quelques fidèles au fil du temps, elle a accompli un indéniable parcours et livré une vraie tranche de vie avec ses 7 années, et autant de saisons, inscrites au compteur. Sept ans, un chiffre dont la symbolique n'aura échappé à personne que l'on soit amateur de félins ou de sagesse universelle.

    Bien sûr, le public a connu d'autres enthousiasmes depuis lors: The Affair, The Honourable woman ou True Detective, pour ne citer qu'elles. Mais aucune de ces séries ne nous aura offert, à ce jour, une telle ampleur, une telle trajectoire humaine. Sept ans, un cycle de vie complet (avant la renaissance) pour un chat ou... un couple.
    Les sept ultime épisodes démarrent ce dimanche 5/04 sur AMC aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Histoire, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Frances McDormand, au-delà des frères Coen

    olive kitteridge 2.jpgEn septembre dernier la mini-série Olive Kitteridge*** avait les honneurs de la sélection officielle de la Mostra de Venise. Si l'actrice Frances McDormand y est sortie de son mutisme, c’était pour défendre son bébé, un projet qu’elle a porté avec passion pendant des années. Depuis la sortie du roman d’Elizabeth Strout en 2008…

    Très discrète, Frances McDormand n’avait plus donné d’interview depuis 10 ans, agacée par la promo de “Tout peut arriver”, sorti en 2003, durant laquelle elle avait dû répéter toute la journée son bonheur d’avoir travaillé avec Jack Nicholson. Jusqu’à se laisser aller à dire la vérité : “J’ai fini par répondre combien mon fils de 11 ans était plus sophistiqué et avait plus de conversation que lui !”  Une réplique que n'aurait pas désavouvé Olive Kitteridge dont le récit de vie s'ouvre ce jeudi à 21h sur Be TV.
    Des propos recueillis à Venise par notre collègue Hubert Heyrendt.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Drame, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Les tourments de l'énigmatique Olive Kitteridge

    olive kitteridge.jpgComment parler de l'histoire d'Olive Kitteridge***, mini-série en quatre parties sur le destin d'une femme revêche, rigide et cassante, prof dans une petite ville du Maine qui a, en quelque sorte, "assombri" l'existence des siens durant près de trente ans?

    Le casting composé de Frances McDormand (photo), Richard Jenkins, Peter Mullan et ensuite John Gallager Jr et Bill Murray, peut être un argument de poids pour mettre en valeur le quotidien de cette petite ville typique de la Côte Est des Etats-Unis. Mais sera-ce suffisant ?

    Quels atouts avancer ensuite pour que ceux qui n'ont pas lu le livre signé par Elizabeth Strout aient envie de découvrir l'adaptation qu'en a extrait HBO, proposée ce jeudi sur Be TV ?
    La flamme du Prix Pullitzer 2009 devrait en partie éclairer le propos.
    Quant à la participation du célèbre studio HBO, elle est un gage de qualité en soi car on sait qu'il choisit ses mini-séries avec soin: Angels in America, Mildred Pierce, The Normal Heart, - parmi d'autres -, sont là pour en attester.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Falco saison 3 emprunte des chemins de traverse

    Falco S3.pngSagamore Stévenin voulait une série âpre, sombre, prenant clairement ses distances avec son modèle allemand: la série Mick Brisgau.
    Et le moins que l'on puisse écrire est que la saison 2 de
    Falco** a largement exaucé ses souhaits. Rarement héros français aura eu à affronter autant de déboires et de signes d'adversité.
    A croire que le policier aurait mieux fait de ne jamais sortir du coma et que les scénaristes, Clothilde Jamin et Olivier Dujols, avaient reçu le feu vert pour s'en donner à coeur joie.

    A la fin de la saison 2, non seulement Falco était sur le point de perdre toute crédibilité professionnelle mais ses deux coéquipiers étaient en passe de le quitter. De façon plutôt radicale, d'ailleurs, en ce qui concerne Chevalier (Clément Manuel). La saison 2 pouvait-elle réellement quitter la zone policière soigneusement circonscrite durant deux saisons, soit 12 épisodes ?
    L'hypothèse semblait "compliquée" comme le démontrent les premiers épisodes diffusés ce samedi dès 20h45 sur La une.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, France, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Southcliffe: la réalité foudroyée

    southcliffe.jpgDeux coups de feu à l'aube dans une campagne embrumée et quasi endormie. Une septuagénaire, sortie «trop tôt», s'écroule dans son jardin de poche.
    Au loin, une ombre s'avance, vêtements militaires, visage tuméfié, arme à la main, le tireur vient achever son oeuvre, de façon systématique, sans affect. Aucune des personnes qui croiseront sa route ce matin-là n'en sortira indemne.

    La théorie du tireur isolé, fou, dépressif ou maniaque, l'actualité semble ne jamais devoir cesser de nous la resservir: Etats-Unis, Suède, Belgique, Israël... Partout, le même scénario ou presque. Pourtant on ne s'habitue pas au pire. Explorant les réactions des habitants d'une petite ville banale, avant, pendant et après le drame, Tony Grisoni («The red riding trilogy») offre une réflexion brûlante sur l'absence et le deuil. Southcliffe*** est un drame implacable à tous points de vue, d'autant que demeurent, au départ, inconnues les raisons, l'élément déclencheur de cette fusillade.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Casual vacancy: le bal des ambitieux de J.K. Rowling

    the casual vacancy.jpgSi vous êtes dépités par la fin de la saison 2 de Broadchurch diffusée lundi soir sur ITV (cf ci-contre) et en quête d'un nouveau drame britannique à vous glisser sous les mirettes, The Casual Vacancy** (Une place à prendre en VF) pourrait faire l'affaire. Non pas que les deux fictions soient forcément du même tonneau mais cette mini-série, adaptée du roman homonyme de la célèbre J.K. Rowling, est, elle aussi, liée à la thématique des vilains petits secrets révélés par un décès inopiné.

    Ne vous fiez pas aux apparences bucoliques et proprettes du petit village de Pagford dans le sud-ouest de l'Angleterre. Cette campagne verdoyante cache en effet son quota de bassesses, de rumeurs malveillantes, de sombres idiots et de cas sociaux. Autant d'éléments qui donnent lieu à une comédie sociale haute en couleur, oscillant entre pudibonderie et recherche de sensations fortes.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "The Code" louche vers le scénario Wikileaks

    the code.jpgSi elle faisait encore doucement ricaner, il n'y a pas si longtemps, la figure du hacker s'est lentement imposée comme l'une des incontournables du petit et du grand écrans. Depuis le film «War Games» en 1983, elle s'est affinée pour passer d'ennemi d'Etat à meilleur allié des forces de l'ordre (toute équipe d'Experts se doit d'avoir le sien) ou à champion de la démocratie en marche.

    C'est d'ailleurs en pensant aux jeunes qui ont allumé l'étincelle du printemps arabe que la créatrice Shelley Birse a créé son duo de frangins, héros de la série The Code**. Un thriller australien à découvrir ce jeudi sur Arte dès 20h50.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, International, Policier - Enquête, Politique 0 commentaire 0 commentaire
  • Gracepoint: copier ne suffit pas pour plaire

    gracepoint.jpgOn ne vas pas se mentir: il paraît d'emblée extrêmement compliqué de se passionner pour Gracepoint lorsqu'on a aimé et suivi Broadchurch, la série britannique dont elle est l'adaptation très (trop) fidèle.
    Et le fait que David Tennant, qui jouait déjà dans le version originelle, soit de l'aventure n'arrange rien, paradoxalement. Même si on sait que de subtils changements vont intervenir afin de ne pas gâcher le plaisir du téléspectateur - qui a peut-être déjà regardé la série-mère -, les nuances suffisent-elles à briser l'impression de déjà vu ? Pas sûr.
    Un résultat que l'on a pu juger sur pièce, c
    e jeudi à 20h30 sur La une.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Policier - Enquête, Revival 0 commentaire 0 commentaire