Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Mariska Hargitay, actrice militante sur et hors écran, primée à Monte-Carlo

    IMG_2091.JPGParfois la réalité et la fiction se rapprochent inévitablement. C'est le cas de la carrière de l'actrice Mariska Hargitay saluée et célébrée en ouverture de ce 58e Festival de Télévision de Monte-Carlo à travers la remise d'une Nymphe de cristal.

    Venue en famille à Monte-Carlo, avec son époux, l'écrivain, acteur et producteur Peter Hermann et leurs trois enfants, Mariska Hargitay s'est montrée très émue de la statuette reçue des mains du Prince Albert de Monaco.


    Un Golden Globe et un Emmy

    Il faut dire que la comédienne est très attachée au rôle d'Olivia Benson auquel elle vient de consacrer près de 20 ans de carrière. Un personnage qui l'a propulsée pour la première fois en haut de l'affiche en 1999, dans New York Unité Spéciale mais qui trahit aussi ses convictions et ses préoccupations en dehors de l'écran.

    Choisie par le puissant producteur Dick Wolf pour incarner cette redoutable et opiniâtre enquêtrice à la tête de l'Unité spéciale pour les victimes d'agressions sexuelles (Law & Order SVU, en VO), Mariska Hargitay a engrangé huit nominations en tant que meilleure actrice dans une série dramatique, avant de finalement recevoir l'Emmy Awards en 2006. Elle a aussi été gratifiée d'un Golden Globe en 2005.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Festivals, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • Commissaire Bancroft: sage duel de femmes en bleu

    Bancroft trio.jpgA sa demande, la jeune Katherine Stevens (Faye Marsay, à gauche sur la photo) se voit enfin confier une mission importante: la réouverture de quelques affaires non élucidées. Par hasard, l’une d’entre elles, intervenue dans les années 90, est la toute première affaire criminelle à laquelle a été confrontée sa supérieure hiérarchique, la très respectée commissaire Elizabeth Bancroft**. (au centre, sur la photo) En creusant le dossier, Stevens remarque très vite qu’il a été bâclé et que Bancroft connaissait bien mieux la victime qu’elle ne l’avait admis jusqu’ici.

    Une découverte qui va mettre la jeune recrue en porte-à-faux vis-à-vis de ces collègues alors même que l’équipe de Bancroft planche sur une affaire potentiellement très délicate: faire tomber Athif, le chef du gang Kamara qui a placé la ville sous sa coupe.

    Une série à découvrir ce samedi sur La Une, dès 21h05.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "Three Girls": les ados perdues de Rochdale

    three girls.jpgC’est un drame glaçant mais Three Girls*** est surtout une histoire vraie. Un récit en forme d’uppercut relaté par la BBC et proposé ce jeudi sur Arte. On y suit Holly, adolescente un peu brouillée avec ses parents, et mal dans sa peau depuis le déménagement de sa famille dans la banlieue de Manchester.

    Dans cet univers gris, sans réel horizon, où des jeunes cherchent seulement à fuir ou à s’amuser, elle rencontre deux cousines, Amber et Ruby, toujours en quête d’une fête où s’éclater et faire de nouvelles rencontres. Même si parfois, l’alcool aidant, les choses dérapent sérieusement.

    Série couronnée en Grande-Bretagne de 5 Bafta Awards, Three Girls est à voir ce jeudi à 20h55 sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, GB, Policier - Enquête, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • "Huit heures ne font pas un jour": amour, schnaps et luttes ouvrières

    huit heures bureau.jpgGrand cinéaste des luttes ouvrières et des questions de domination sociale, Rainer Werner Fassbinder a aussi travaillé pour le petit écran; l’éducation et le divertissement des masses populaires ne pouvant le laisser indifférent. Ainsi sont nées "Le monde sur le fil" ou "Berlin Alexanderplatz", séries diffusées respectivement en 1973 et 1980.

    Grâce au travail de restauration effectué par Carlotta Films, la série Huit heures ne font pas un jour*** sort opportunément de l’oubli dans lequel elle était tombée. Commandée par la chaîne régionale WDR, elle prend la forme d’une saga familiale, genre déjà très en vogue à l’époque, mais s’ancre dans l’Allemagne industrieuse des années 70, sujet forcément majeur aux yeux de Fassbinder. Mais qui semblera plus incongru ou subversif aux yeux de ses détracteurs.

    En cinq épisodes, Rainer Fassbinder imagine une saga familiale positive, ancrée dans les luttes sociales.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Europe, Histoire, Psychologies - Moeurs, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • Les scénaristes belges sur la trace des séries scandinaves

    Borderliner créateurs.jpgEntre Belgique et Scandinavie, il y a plus qu'une proximité géographique en matière de production de séries.
    "Les Scandinaves proposent un modèle de production de séries qui correspond davantage à ce que nous faisons en Europe", détaille Sylvie Coquart, responsable de l’Unité Fiction à la RTBF.

    "Aux USA, c’est très hiérarchisé, il faut écrire très vite, il y a un calendrier précis pour présenter et produire sa série. Le mode opératoire US met en avant la figure du showrunner qui a beaucoup de responsabilité mais est un scénariste qui a 10 ans d’expérience, a été sur les plateaux et connaît tous les rouages. Ce qui n'est pas encore le cas des scénaristes belges."

    La semaine dernière, Sylvie Coquart-Morel, responsable de l'unité Fiction à la RTBF (photo du milieu), invitait au nom de l'Atelier du Fonds des séries belges deux réalisateurs et un producteur de séries scandinaves afin de répondre aux questions des futurs créateurs de séries belges (cf. note précédente). En réponse à nos questions, elle souligne les points communs entre Belges et Scandinaves et les avantages du modèle européen.

    En photo: Bård Fjulsrud et Håkon Briseid, créateurs de la série Borderliner (disponible sur Netflix) deux des invités de l'Atelier du Fonds des séries belges.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Créateurs, Créatrices, Scandinavie 0 commentaire 0 commentaire
  • Neuf mois dans l'Atelier des séries belges

    Borderliner 1.jpgL'atmosphère était très studieuse ce lundi dans la salle n°1 du cinéma Galeries à Bruxelles.
    A l'invitation de L'Atelier du Fonds de séries belges, quelque 120 futurs scénaristes, futurs réalisateurs et/ou futurs producteurs de séries se sont installés dès 10h dans les fauteuils bleu nuit avec ordinateurs ou carnets de note afin de recueillir les conseils de trois étoiles du "Scandi Noir": Håkon Briseid, Bård Fjulsrud et Kristoffer Nyholm.

    Les deux premiers, associés au sein de Monster scripted, ont présenté leur nouveau thriller Borderliner imaginé après le succès de leur précédente série Nobel. Quant au troisième, son patronyme est à jamais associé à la cheffe de file des dramas venus du froid: The Killing, adaptée notamment aux Etats-Unis, qui lui a valu d'être invité à venir travailler en Grande-Bretagne sur les séries The Enfield Haunting et Taboo.

    Interrogés tour à tour par les différents conseillers de programmes de la RTBF, ils ont livré les fruits de leurs multiples expériences, assortis de quelques trucs et astuces, aux futurs créateurs de séries belges.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Créateurs, Créatrices, Scandinavie 0 commentaire 0 commentaire
  • Douze scénaristes à la conquête de l'Europe

    scénaristes post-it.jpgEn 2017, 10 % des séries les plus regardées étaient des coproductions internationales.
    Les chiffres le confirment : la tendance s’est inversée. Alors que les Etats-Unis n’ont jamais produit autant de séries; en Europe, ce sont les productions locales qui s’imposent en tête des audiences.

    "La série française s'exporte mieux mais le chemin est encore long, constate Olivier Wotling, reponsable de l’unité Fiction chez Arte. L'idée est d'aider des projets français à aller en coproduction internationale. A attirer très en amont l'intérêt de coproducteurs et peut-être même d'auteurs internationaux."

    "Notre ADN, ce sont les séries européennes. On est plutôt bien parti avec celles qu'on coproduit: Occupied, Ride upon the storm ou la série italienne Il Miracolo", primée en avril au Festival Séries Mania Lille. "Nous voulons, à présent, faire le chemin en sens inverse : attirer l'attention et la curiosité de coproducteurs internationaux sur des sujets en langue française. C'est ce qui nous a tout de suite séduits dans l'idée du Fonds Création Séries France – Europe de la SACD."

    Douze projets français sont en lice pour une nouvelle bourse délivrée par Arte et la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) en septembre ou octobre prochain.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Créateurs, Créatrices, France 0 commentaire 0 commentaire
  • Irresponsable: Julien le Bienheureux

    Irresponsable.jpgJuste au moment où on se disait que la série humoristique est vraiment un art difficile à maîtriser, la saison 2 d'Irresponsable** fait irruption et emporte presque tout sur son passage.

    Créée et écrite par Frédéric Rosset, épaulé par sa sœur Camille, cette série est son tout premier projet imaginé lorsqu'il était encore étudiant à la Fémis. Preuve de la vitalité de la filière "séries" de cette école jadis vouée uniquement au cinéma. Et de la créativité sérielle qui gagne sans cesse de nouveaux talents, notamment en France.

    Dans Irresponsable, on suit Julien Chandelier, 32 ans, fiston “à sa môman”, ado attardé et menteur impénitent, sorte de Tanguy grandguignolesque pas fiable pour un sou, véritable catastrophe sur pattes. Dans la saison 1, il découvrait à sa plus grande surprise qu'il était père d'un ado de 16 ans prénommé Jacques, fils de son premier amour, Marie (Marie Kauffmann). Passés les premiers moments de panique, Julien décidait d'intégrer Jacques dans sa vie toujours "en voie de construction" et acceptait même de prendre un nouvel emploi. Un poste de pion à mi-temps obtenu par chantage...

    Les 10 épisodes de la saison 2 sont disponibles sur Be à la demande.

    (mise à jour 06/06) La série a reçu 3 prix hier soir à Paris de l'Association des critiques de séries (ACS): meilleure série, meilleur acteur et meilleur scénario...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France, Humour, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire