Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Bad Banks: mirages et spéculation bancaire

Bad Banks Jana.jpgJana Liekam, ambitieuse et douée, aurait dû rester à sa place. En faisant de l’ombre à son boss, elle s’est attirée ses foudres et s’est fait injustement licencier. Soutenue par une autre de ses patronnes, consciente du potentiel de la jeune femme, la voici en route pour une nouvelle carrière au sein d’une célèbre banque basée à Frankfort: Global Invest Allemagne.

Devenue son alliée secrète, Christelle Leblanc apprend à Jana que le concept de loyauté est totalement dépassé dans le milieu de la banque et que seuls comptent les réseaux. Le lien de filiation qui s’établit entre les deux femmes rappelle le duo infernal de Damages et nourrit la sacrée ambition de la plus jeune. Si ce n’est que dans le cas présent, Jana est loin d’être une oie blanche et innocente.

Bad Banks**, un thriller financier à suivre jeudi et vendredi à 20h55 sur Arte.


Bad banks quatuor.jpgDans ce milieu où tout est affaire d’anticipation et de prévision des risques, Jana compte se montrer plus perspicace et plus rapide que tout le monde, mais sa rapide ascension provoque bien des jalousies et des convoitises.
La réplique risque d’être sans pitié dans un secteur où l’annonce d’un séisme en Californie peut être perçue comme une excellente nouvelle, en raison de la spéculation sur les risques climatiques…

Pas besoin d’avoir fait math sup ou d’être apprenti boursicoteur pour suivre Bad Banks**, thriller en six épisodes programmé les 1er et 2 mars sur Arte. Car même lorsque certains termes apparaissent abscons, les enjeux, eux, restent parfaitement limpides.

Délit d’escroquerie, rivalités, manipulations et coups tordus, rien ne sera épargné à la jeune femme elle-même tiraillée entre des besoins opposés: briller dans le monde opaque et ultra-masculin de l’investissement bancaire à hauts risques et combler le manque de sécurité et le rêve de réussite contracté dès sa naissance. Une série qui tend un troublant miroir aux préoccupations et dénonciations de Mr Robot.

Dans ce rôle délicat, qui n’évite pas toujours les clichés, la comédienne Paula Beer (Frantz, The Dark Valley) joue sa partition avec conviction aux côtés de l’acteur et poète français, Jean-Marc Barr, parfait dans le costume d'un patron retors.

KT

Lien permanent Catégories : Drame, Europe, France, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel