Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Mindhunter: la balade des esprits fêlés façon Charles Manson

    mindhunter.jpgLa mort, hier aux Etats-Unis, du tueur en série et "gourou" Charles Manson, âgé de 83 ans, remet en lumière Mindhunter**, série signée David Fincher qui s'intéresse justement au profil psychiatrique de ce tueur de l'extrême.
    Responsable de la mort de sept personnes à Los Angeles en août 1969, Manson, qui se prenait pour la réincarnation du Christ, avait commandité de nombreux autres meurtres auprès de ses adeptes regroupés au sein de la «Manson family». Condamné à mort en mars 1971, sa peine avait ensuite été commuée en peine de prison à perpétuité.

    Si Manson n'est pas le seul tueur en série à avoir défrayé la chronique judiciaire aux Etats-Unis, il est certainement le plus connu, considéré par beaucoup comme "l'incarnation du Mal", un statut dont semblait attester la croix gammée qu'il s'était fait tatouer sur le front.
    C'est pour tenter de comprendre le déchaînement de haine et de frustration qui peut mener certains à devenir des meurtriers en série que John E Douglas s'était lancé dans une vaste étude psychologique à la fin des années 70. Etude au sein de laquelle le profil de Charles Manson figurait en bonne place.
    L'objectif de cet ex-agent du FBI ?
    Tenter de mieux cerner ces cerveaux malades afin qu'un jour leurs comportements puissent être anticipés. Comme le rappelle la série de David Fincher, mise en ligne sur Netflix en octobre, le tueur en série Charles Manson a directement inspiré la science du profilage.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Nouveautés, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Thirteen: l'enlèvement mystérieux d'Ivy Moxam

    thirteen course.jpgAffolée, Ivy Moxam (Jodie Comer) se réfugie dans une cabine téléphonique pour contacter la police. Pieds nus et en chemise de nuit, la jeune fille explique qu'elle s'est enfuie de la maison où elle était détenue depuis sa disparition, il y a treize ans.
    Visiblement traumatisée, Ivy semble n'avoir aucun souvenir précis de son ravisseur qui, entre-temps, a fui son sinistre repaire.

    Rapidement, la disparition d'une petite fille de dix ans, Phoebe Tarl, sans doute enlevée par le même homme, rend impérieuse la nécessité qu'Ivy se souvienne et accepte de parler avec la police de ses années de captivité. Passablement secouée, Ivy est profondément perturbée par la réalité qu'elle découvre après 13 années d'absence: la vie de ses parents, de sa sœur Emma et de ses amis, Eloïse et Tim devenus adultes... Comment se réadapter après une si longue captivité ? Question vertigineuse.

    Thirteen***, drame intense en cinq épisodes, inspiré du destin de Natascha Kampusch, est à découvrir sur France 2 ce lundi dès 20h55

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Unité 42: des anonymes pris dans la Toile

    Unité 42 trio.jpgBienvenue sur la Toile. Après avoir exploré les granges et les sous-bois wallons, la RTBF entame une nouvelle quête policière où les dédales de la ville sont secrètement liés aux recoins les plus sombres du Net.

    Face à ce nouveau type de criminalité, une seule stratégie: combiner les compétences technologiques et les méthodes d'enquêtes plus classiques.

    C'est au carrefour de ces deux mondes que s'inscrit l'équipe d'Unité 42**: Samuel Leroy, un flic de la vieille école «qui préfère lire sur les visages que dans des codes. Un homme de terrain avec l'empathie et le côté très humain que cela implique», détaille son interprète Patrick Ridremont.
    Et Billie Vebber, une jeune recrue et ex-hackeuse peu soucieuse des procédures. «J'ai tout de suite adoré sa nonchalance vis-à-vis de la police alors qu'elle fait elle-même partie du système», confie Constance Gay, la jeune comédienne française révélée par la série (à droite sur la photo).

    mise à jour (20/11): Joli démarrage pour Unité 42, hier soir sur La Une: les deux épisodes ont été suivis en moyenne par 353.645 téléspectateurs, représentant 21,6% de parts de marché. 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Nouveautés, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Les 7 clés d'Unité 42, la nouvelle série belge

    Unité 42 équipe.jpgCyber voyeurisme, cyber harcèlement, cyber recrutement: on le sait, les dangers ne manquent pas une fois que l'on est connecté. Mais que sait-on des hommes qui traquent les criminels de l'ombre ? Comment mènent-ils leurs enquêtes et quelles sont leurs méthodes ?

    C'est ce mystère que dissipe, en grande partie, Unité 42, la nouvelle série 100% belge concoctée sur les fourneaux de la RTBF. Une trame en dix épisodes autour des "malfrats du Net" déjà achetée par France 2. Unité 42**, qui démarre ce dimanche à 20h50 sur La Une, vient aussi de recevoir une mention spéciale au Festival du Film de Genève et sa saison 2 est déjà en cours d'écriture... Ne reste plus qu'à séduire le public.

    Un quatuor de flics aux personnalités contrastées emmené par Patrick Ridremont (cf. la vidéo ci-dessous) et Constance Gay, des intrigues solides, une caméra fluide et inspirée, un point de vue unique sur un univers singulier: sous les dehors classiques de l'enquête, la recette s'avère savoureuse. Et pour les plus pressés ou les plus branchés, le premier épisode sera proposé samedi dès 20h sur la plateforme Auvio de la RTBF.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Créateurs, Créatrices, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Transferts: Arte sonde no(tre) futur(e)

    transferts 2.pngTransferts** imagine un futur dans lequel certaines personnes pourront prolonger leur vie en adoptant une nouvelle enveloppe corporelle.
    Ces "transférés" (nouvelle apparence, même âme) souffrent parfois de problèmes d'adaptation qui les mènent vers la folie, raison pour laquelle après avoir été autorisée cette pratique est désormais combattue par la Bati, la Brigade d'action contre les transferts illégaux.

    Imaginée par Claude Scasso et Patrick Benedek, cette série a remporté deux prix en avril dernier: le prix de la meilleure série et celui de la meilleure interprétation masculine attribué au Belge Arieh Worthalter («Les Anarchistes», «Éternité») lors du Festival Séries Mania.
    Une mini-série en six épisodes qui, à la suite de Trepalium réalisée par le Belge Vincent Lannoo, confirme la volonté d'Arte de s'inscrire durablement dans la voie de l'anticipation. Entièrement tournée en Belgique au printemps 2016, Transferts mettra en lumière dès jeudi le talent de nombreux comédiens belges.
    Les 6 épisodes sont déjà disponibles en avant-première sur le site d'Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fantastique - SF, France, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • "Transferts" explore le mirage d’une humanité augmentée

    transferts 1.jpgL’ histoire se déroule dans un futur proche. Florian Bassot (Alexis Loret), ébéniste sans histoire, sombre dans le coma après un banal accident en mer. Sa femme, Sophie, ne peut se résoudre à le perdre car la science offre désormais la possibilité de prolonger la vie de ceux qu’on aime. Une molécule permet en effet de séparer l’esprit d’un patient de son corps défaillant et de le greffer dans le corps d’un autre (préalablement déclaré en mort cérébrale). Or Sophie (Toinette Laquière) est la nièce du professeur Michel Delattre qui a mis au point ce procédé baptisé Transferts**.

    Cinq ans plus tard, au terme d’un long coma, l’esprit de Florian, tendre père de famille, est donc transféré dans le corps du capitaine Sylvain Bernard (Arieh Worthalter), un flic plutôt carré et réputé explosif en intervention. À son réveil, l’homme habite le corps de Sylvain mais ses souvenirs sont ceux de Florian. Et tout le monde ignore ce qu’il en sera de ses capacités physiques… Or Sylvain travaille au sein de la Bati, la Brigade d’action chargée de traquer les transférés illégaux. Ce qui ajoute au trouble de Florian, esprit humaniste patenté...

    Pour ce rôle ambigu ancré aux frontières du réel, le Belge Arieh Worthalter a été récompensé lors du Festival Séries Mania 2017, Transferts a également été couronnée meilleure série française. Arte entame le voyage ce jeudi à 20h55 pour trois épisodes à la suite, l'entièreté de la saison (6 épisodes) est dispo sur le site d'Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Fantastique - SF, France, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • John Hillerman n'est plus, l'adieu à l'inimitable Higgins de "Magnum"

    Higgins & Magnum.jpgC'est dans le rôle d'un Britannique très à cheval sur l'étiquette et "la bonne marche des choses" que ce Texan "pur jus" s'est fait connaître du monde entier. Un rôle habité avec un tel talent durant huit saisons, qu'il lui avait valu un Emmy Award et un Golden Globe.

    L'acteur John Hillerman, qui incarnait le célèbre Jonathan Higgins face à Tom Selleck dans la série Magnum, est mort jeudi 9 novembre à l'âge de 84 ans, a annoncé son attachée de presse. Il est mort jeudi "de causes naturelles", chez lui, à Houston au Texas, a précisé Lori de Waal.

    Force de caractère et détermination ont été les clés de son succès sur le petit écran puisque John Hillerman avait dû longuement travailler avec un coach pour perdre son accent et devenir Higgins, le parfait majordome britannique paternaliste, toujours tiré à quatre épingles, face au détective privé très décontracté, aux chemises bariolées, Thomas Magnum campé par Tom Selleck.

    Un "reboot" de la série phare des années 80 est actuellement en cours de production pour la chaîne CBS.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Policier - Enquête, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • "The State": une vie prise dans l'étau de Daech

    the state garçons.pngVoici la série qui a tant fait parler d'elle à la rentrée en Grande-Bretagne. Il faut dire que The State*** n'y va pas pas quatre chemins en s'inscrivant dans les pas de quatre jeunes recrues de "l'Etat islamique" en route pour la Syrie.

    En choisissant de les plonger d'emblée au coeur du combat et de la réalité de la vie au califat, Peter Kosminsky permet de démystifier le lieu et les contours de cette quête «idéologique» qui se heurte très vite à une réalité cruelle, à la fois matérielle et militaire. La réalité d'un Etat policier où les frères et les sœurs vivent séparés, dans une fraternité de façade qui n'empêche pas que chacun se méfie de son voisin. Où l'apparence et la foi comptent plus que la vie et la santé. Et où on encourage les combattants à ne pas trop s'attacher les uns aux autres puisque chacun pourrait mourir demain (et il ne s'agit pas là d'une formule poétique).

    En quatre épisodes, The State retrace l’enrôlement de quatre futurs djihadistes du rêve à la désillusion. Une mini-série à voir ces mardi et mercredi à 21h sur Be TV mais aussi les 10 et 11/11 à 22h30.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Politique, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire