Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Transferts: Arte sonde no(tre) futur(e)

transferts 2.pngTransferts** imagine un futur dans lequel certaines personnes pourront prolonger leur vie en adoptant une nouvelle enveloppe corporelle.
Ces "transférés" (nouvelle apparence, même âme) souffrent parfois de problèmes d'adaptation qui les mènent vers la folie, raison pour laquelle après avoir été autorisée cette pratique est désormais combattue par la Bati, la Brigade d'action contre les transferts illégaux.

Imaginée par Claude Scasso et Patrick Benedek, cette série a remporté deux prix en avril dernier: le prix de la meilleure série et celui de la meilleure interprétation masculine attribué au Belge Arieh Worthalter («Les Anarchistes», «Éternité») lors du Festival Séries Mania.
Une mini-série en six épisodes qui, à la suite de Trepalium réalisée par le Belge Vincent Lannoo, confirme la volonté d'Arte de s'inscrire durablement dans la voie de l'anticipation. Entièrement tournée en Belgique au printemps 2016, Transferts mettra en lumière dès jeudi le talent de nombreux comédiens belges.
Les 6 épisodes sont déjà disponibles en avant-première sur le site d'Arte.

transferts 4.jpgOlivier Guignard (Un village français, Vénus & Apollon) et Antoine Charreyron, venu de l'univers de l'animation (The Prodigies) ont combiné leurs efforts pour donner vie à ce futur proche dominé par la peur des autres.
Un futur qui nous touche d'autant plus que l'on y reconnaît des lieux emblématiques du plat pays où les équipes d'Arte ont séjourné du 30 mars au 20 juin 2016: Flagey, Bozar, L'Abbaye de la Cambre, le bâtiment Axa, le Centre de loisirs et le barrage du Lac de l'Eau d'Heure, la rue des Fripiers, l'église du Béguinage, l'appartement de Sylvain à Molenbeek, la maison de Sophie à Braine-L'alleud,...

La volonté d'Arte est de rompre avec l'accusation de froideur et d'intellectualisme qui accompagne parfois la science-fiction comme le reproche en fut, en partie, adressé à sa précédente production Trepalium.
Transferts s'intéresse autant au destin de la chair qu'à celui de l'esprit. Son casting, riche en personnalités et délibérément contrasté, en fait la démonstration, comme on peut le lire dans la critique ci-dessous.
De nombreux comédiens belges y brillent : Jean-Henri Compère, Olivier Bonjour, Stéphanie Van Vyve, Émilien Vekemans et Camille Voglaire (vus dans la websérie Typique), Thomas Coumans, Jean-Louis Sbille, ...
Une coproduction audacieuse portée de ce côté-ci de la frontière par la société Be-Films.

KT

nb: la bande annonce était déjà dispo ici

Lien permanent Catégories : Fantastique - SF, France, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel