Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

La Rochelle, lieu de résidence des imaginaires francophiles

La Rochelle 2017.jpgMême s’il n’a pas oublié de cocher la case comédie, le 19e Festival de Fiction TV de La Rochelle semble ouvrir une porte toujours plus grande aux préoccupations de la société. Cela transparaît notamment dans les thèmes abordés par les fictions présentées.

Qu’il s’agisse d’agression sexuelle avec “La consolation” défendue par Léa Drucker et Émilie Dequenne pour France 3, ou avec “Le Viol” porté par Clotilde Courau pour France 2. De la maladie avec Les Bracelets rouges, série sur des ados hospitalisés, avec Michaël Youn (TF1) ou avec “Prêtes à tout” sur deux mères qui luttent pour sauver leurs fils de l'emprise de la drogue (France 2).
Une offre qui compte des séries belges (Unité 42, Jezabel) mais aussi sud-coréennes, togolaises et ivoiriennes, autant de destinations très francophiles.

Différences et turbulences

Le rêve français.jpgAu fil des projections qui démarrent ce mercredi soir, il sera aussi question de la place que l’on réserve à la différence avec Mention particulière, évoquant le combat d’une jeune fille trisomique qui veut passer son bac, avec Bruno Salomone et Hélène de Fougerolles (TF1, RTBF).
La fiction s’ancre dans les foyers avec La Sainte famille portrait d’une famille catholique traditionnelle avec Stanley Weber, Gérard Desarthe et Alain Chamfort (France 2) ou avec la mini-série Le Rêve français sur le destin de deux familles guadeloupéennes, porté par Aïssa Maiga et Ambroise Michel pour France 2 (photo).

En tout, ce sont plus de 50 œuvres inédites françaises et internationales qui seront présentées : 41 d’entre elles seront en compétition (dont 10 séries européennes et 6 séries francophones étrangères) et dix autres seront projetées hors compétition.

Toutes ces créations audiovisuelles “nous nourrissent, nous divertissent, nous font grandir mais surtout nous livrent une idée de ce que nous sommes”, souligne Stéphane Strano, scénariste et producteur, devenu président du Festival l’année dernière. Ce vivier a nombre d’admirateurs puisqu’en 2016, le Festival a attiré 35 000 spectateurs et 2200 professionnels.

Séries belges et K-dramas

jezabel.jpgCette année encore l’aventure aura un parfum de Belgitude avec la présentation de deux séries en compétition : Unité 42, la nouvelle série 100 % made in plat pays portée par Patrick Ridremont et Constance Gay, et Jezabel websérie coproduite avec France 4 (photo).
Une offre à laquelle il faut encore ajouter la présence de Marie Gillain, et Sami Bouajila, au générique du thriller psychologique (6 x 52') Souviens-toi coproduit par la RTBF et M6.

L'invité d’honneur de cette 19e édition est la Corée du Sud dont on connaît la propension à créer des dramédies et comédies romantiques, les fameux K-dramas, extrêmement populaires dans toute l’Asie. Au sein de la délégation coréenne, on pourra notamment croiser Kim EunHee scénariste de Kingdom, l'une des prochaines séries proposées sur la plateforme Netflix. On pourra aussi découvrir en avant-première mondiale la série The Package, tournée entre Paris et le Mont-Saint-Michel. Au fil des visions et rencontres, la journée de jeudi sera consacrée à cette découverte d’Hallyu-wood, industrie très intéressée par la francophonie.

La Rochelle, lieu de création francophone

Afin de faire vivre cette belle idée toute l’année, Stéphane Strano a d'ailleurs annoncé la création d’une résidence d’écriture francophone à la Rochelle pour prolonger cette semaine de découvertes francophiles entre Paris, Séoul, Bruxelles, le Togo et la Côte d'Ivoire. Quant au verdict du jury présidé par Sylvie Testud, il est attendu samedi soir, 16 prix seront décernés lors de la cérémonie de clôture.

KT, à La Rochelle

Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Festivals, France 0 commentaire 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel