Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Au Fipa 2017, l'insoutenable espoir de la jeunesse

NW Fipa.jpgL'espoir en un avenir meilleur est une question qui obsède nombre de jeunes peinant à construire leur vie d'adultes. C'est même le premier lien qui relie deux des fictions primées à Biarritz cette année.

Pour Nathalie, Leah ou Félix (NW) filmés par Saul Dibb et pour Manon 20 ans, muse de Jean-Xavier de Lestrade et Antoine Lacomblez, il y a cette difficulté à trouver sa place dans la société et à savoir ce que l'on souhaite vraiment. Un mal-être et un questionnement que les Britanniques abordent frontalement même s'ils ne sont plus les seuls à présent.
Leur particularité est de ne pas hésiter à lier cette réflexion aux conditions de vie dégradées dans certains quartiers précarisés. Produite par BBC2, «NW» fiction sans concession portée par deux actrices formidables (photo) est adaptée du roman «Passage du Nord-Ouest» de la romancière britannique Zadie Smith, éditée par Gallimard. Reste à espérer qu'une chaîne décide de l'acheter. Pour "Manon 20 ans", en revanche, le rendez-vous est déjà pris sur Arte.

barracuda.jpgLe  désir de s'élever socialement et de forger son destin est aussi au coeur du parcours de Danny dans la série australienne Barracuda de Tony Ayres et Amanda Higgs. Comme dans son précédent projet, La gifle, Tony Ayres s'est basé sur la trame d'un livre de Kristos Tsolkias pour explorer les sacrifices et défis relevés par les jeunes sportifs porteurs de l'espoir de médailles de leur nation. Pour son tout premier rôle, le jury a salué la sensibilité et la retenue du jeune Elias Anton capable de transmettre ses émotions d'un simple regard. Un palmarès décidément dominé par la jeunesse et la fougue puisque ce prix d'interprétation masculine offre un formidable écho à celui attribué à la comédienne Alba Gaia Bellugi, véritable « force de la nature et explosion d'émotions » dans Manon 20 ans (cf. note précédente).

Splendeur et décadence

national treasure.jpgOriginalité et pertinence du scénario, interprétations tout en nuances : voilà trois qualités que le jury a également reconnues à la mini-série National Treasure signée Jack Thorne et Marc Munden (précédemment remarqué au Fipa pour la série Utopia). Elle hérite de deux prix : celui de la meilleure musique et du meilleur scénario. Des récompenses méritées pour cette histoire pleine de nuances et de zones floues, inspirée de l'affaire Jimmy Savile qui avait secoué le milieu de la télévision et du spectacle en Grande-Bretagne.

Le palmarès 2017 apparaît donc solide et argumenté même si la frontière entre les catégories est parfois nébuleuse avec des mini-séries versées au milieu des fictions unitaires de façon inexplicable.

Dans la catégorie séries, justement, la Chilienne Ramona qui suit deux toutes jeunes filles en lutte dans les rues de Santiago, remporte le Fipa d'Or de la meilleure série et celui de la meilleure interprète féminine pour Gianina Frutero. Le Fipa d'or du meilleur scénario salue le talent d'Aurélien Molas, Valentine Milville et José Caltagirone pour Crime Time. une production française, soutenue par Studio+, ancrée dans les favelas brésiliennes.

Troubles et mystères

callboys.jpgOn a gardé le plus proche (ou presque) pour la fin puisque ce 30e palmarès a aussi une petite touche belge : le Fipa d'or de la meilleure interprétation masculine attribué à l'impayable quatuor des Callboys de Jan Eelen et Youri Boone.

Comme son nom l'indique le casting de cette série flamande est principalement masculin et ne dédaigne pas les archétypes ni les clichés.
Face à ce trio d'hommes tarifés, la candeur de leur homme à tout faire, Randy, est de loin la plus désarmante... Virilité, respect, rentabilité et succès auprès des femmes sont la principale motivation des « Callboys ». Une série au ton sans complexe qui réserve de grands moments de délire et de second degré avec des personnages tour à tour magnifiques ou pathétiques.

zone blanche.jpg
Enfin, le Fipa d'or de la meilleure musique salue le duo de compositeurs Thomas Couzinier et Frédéric Kooshmanian de la série franco-belge Zone blanche (photo).
Empruntant à l'univers des frères Coen et à la fascination actuelle des auteurs et des réalisateurs pour les forêts et les disparitions inexpliquées, cette série mêle humour, mystère et enquête policière dans un environnement oppressant. Attendue sur France 2 et la RTBF, Zone blanche fait en ce moment le tour des festivals puisqu'elle sera prochainement projetée à Berlin et à Luchon. Nous en reparlerons.

KT à Biarritz

Lien permanent Catégories : Festivals, France, GB, International 0 commentaire 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel