Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

La Trêve pousse la RTBF vers la série noire

la treve Drummer.jpgUn homme, un pont et un charmant village en contrebas, le long de la Semois. Pour tout le monde, l'histoire semble tristement banale: Driss Assani (Jérémie Zagba), jeune star de l'équipe de football locale, originaire du Togo, s'est suicidé. La solitude, sans doute....
Aussi lorsque l'inspecteur Sebastian Drummer (Guillaume Kerbusch, photo), clairement dépassé, vient chercher son nouveau collègue pour l'aider à constater les faits, c'est juste pour se rassurer et être en paix avec la procédure... 
Mais à peine arrivé sur place, l'inspecteur Peeters (Yoann Blanc) est rapidement convaincu que l'affaire est plus complexe qu'il n'y paraît...

Fraîchement arrivé à Heiderfeld, après un drame personnel, Yoann Peeters a choisi de renouer avec le calme de la campagne gaumaise de son adolescence. Un choix dicté aussi par les besoins de sa fille, Camille (Sophie Breyer). Persuadé d'être face à un meurtre, Peeters décide de suivre son instinct au risque de bousculer tout le monde sur son passage, à commencer par le chef de corps Geeraerts (Jean-Henri Compère) et la bourgmestre du coin (Catherine Salée). Un zèle qu'on ne tardera pas à lui reprocher lorsqu'il se met à déterrer les vilains secrets de quelques-uns.

Ainsi démarre La Trêve*** série en 10 épisodes à découvrir ce dimanche à 20h50 sur La Une.

la treve psy.jpgSpontanément, le trio de scénaristes et réalisateurs (Stéphane Bergmans, Benjamin d'Aoust, Matthieu Donck) avait cité Broadchurch ou The Killing comme source d'inspiration mais c'est bien sûr à True Detective que l'on songe en découvrant La Trêve.

C'est vrai dans le générique, qui a adopté le même rapport entre hommes et végétation en surimpression, et dans la bande son très présente. C'est vrai aussi avec cet interrogatoire auquel est soumis Yoann Peeters (photo avec Jasmina Douieb, la psy), en ouverture d'épisode, ou avec le décor dans lequel évolue le premier suspect.
Mais la série installe ensuite sa propre atmosphère. Avec des plans à l'esthétique cinématographique qui magnifient la grandeur de l'Ardenne et une galerie de trognes qui fleurent bon le plat pays (Sam Louwyck, Vincent Grass, ...).

Abreuvés à l'encre des séries et à l'ombre des pellicules, le trio n'a pas froid aux yeux et emmène la fiction RTBF en territoire méconnu. Oubliées les intrigues proprettes et les personnages consensuels, tout ce petit monde navigue en eaux troubles. La série jouit d'un beau casting depuis le jeune Driss jusqu'au plus "obscur" des agents de police (Tom Audenaert), en passant par différents villageois au comportement suspect (Philippe Grand'Henry, Aylyn Yay...). La Trêve permet aussi de saluer les subtiles nuances du jeu de Yoann Blanc (photo) qui porte une bonne partie de l'histoire sur ses épaules. Tout comme Guillaume Kerbusch (Sebastian Drummer) ou Anne Coesens (Inès Buisson).

Des décors qui transpirent la normalité. Un village où on est en droit de se demander s'il y a beaucoup de monde à sauver… Les ingrédients sont là, restent à attendre le verdict du public. L'intrigue est tenue jusqu'au dernier épisode. Suspense garanti. Les premiers spectateurs (en festivals ou sur Proximus TV) ont été conquis. Et vous, le serez-vous ?

KT

Lien permanent Catégories : Belgique, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 18 commentaires 18 commentaires

Commentaires

  • j'ai regardé, je n'ai pas aimé, j'ai détesté, c'est glauque, ignoble et même si les paysages de notre Ardenne sont soi-disant sublimés, je ne regarderai plus cette série. Suggérer que des jeunes puissent faire des fellations à des hommes, se droguent, .... je sais ... c'est du polar, ben je laisse volontiers ma place à d'autres pour regarder cette horreur !

  • Va coucher papy, prend tes pilules et n'oublie pas l'office du dimanche matin!

  • Cela promet.. bravo à tous pour le scénario, le casting, le jeu des acteurs, le beau paysage gaumais qu'on apprécie et tous les techniciens. On a tout chez nous pour faire de belles choses...

  • Super !contrairement aux avis négatifs j'ai bien aimé les 2 premiers épisodes qui nous plongent dans le monde réel qu'est le nôtre et quel suspense vite la suite!

  • C'est assez prometteur mais ce que je ne comprends pas c'est pourquoi dans une série belge francophone (pour ne pas dire wallonne) il y a autant de nom à consonance 'flamande' et surtout des accents plus bruxellois (ou flamands) que gaumais.

  • Bonne remarque. Rien que le nom du village ("Heiderfeld") est assez idiot. Il présente une consonance alémanique totalement inopportune vu que l'action est censée se situer en Gaume, soit la partie romane de la Lorraine wallonne... Quant aux accents bruxellois, ils sont épouvantables. Sans parler de l'accent flamand d'un des policiers chefs... Il me semble que ces accents ont surtout pour but de marquer la touche "belge" de cette série, afin qu'elle puisse être vendue comme "bien belch'" aux télévisions étrangères (et françaises en particulier). Encore une fois, la rtbf montre qu'elle est une institution bruxelloise, qui ne conçoit la Wallonie qu'à travers des clichés.

  • navrant,tire en longueur,un documentaire tellement le nombres de paysages,et surtout le ridicule de la police locale au début,ce n'est encore pour redorer le blason des policiers de notre pays et pourtant !!!!!!

  • On se doit de regarder un film ou une émission jusqu’au bout du bout avant d’émettre une seule critique.
    Je suis donc allée oulalala bien péniblement jusqu’ au bout du bout des 2 premiers épisodes de cette série abominable
    Quoique je me suis endormie les 15 dernières minutes : alors que je suis une téléphage . . .

    Mais c’est quoi cette horreur ?

    C’est cette image- là que vous voulez transmettre de notre PAYS ?
    Pourvu que cette série ne soit pas véhiculée . . .
    DES GENS LAIDS. . .
    Des perversités (frères- sœurs ) terrifiantes . . .
    Une image de la police bien ???? Moche . . . et dégradante
    Ah et puis Je ne parle pas de la musique pendant le film : impensable ! ! !
    (pas de la musique du film )
    Quand on voit les images personne n’a envie de venir en Belgique
    Pourvu que cette série ne passe pas les frontière et il est certain que
    Vous allez me dire que c’est une série noire ok oui et alors : est on obligé de noircir plmus encore qu’il ne l’est le paysage pourtant fort beau à ces endroits là ?
    Non mais franchement ?
    Evidemment ce sera un flop
    Ou alors le belge est réellement à faire peur

  • Effectivement j'ai constaté des erreurs dans la réalisation comme la période où se déroule les 2 premiers épisodes : fin mars alors qu'on nous montre des genêts en fleurs, des arbres très feuillus, une Semois très peu profonde... Aucun acteur ne parle avec l'accent Gaumais et il nous est montré des habitants locaux dont l'apparence et le comportement sont peu valorisant, des policiers "idiots"... pas très joli pour nos amis ardennais ! La nature n'est pas assez valorisée... Peut mieux faire

  • Je suis choquée de la bêtise de la plupart des commentaires plus haut..
    Une remarque constructive est une remarque qui relèvera les faiblesses de scénario, mais les "Mais quelle horrible image de la Belgique, déjà qu'on passe pour des ploucs ! "...
    Mais vous êtes complètement idiots ou quoi? Sous pretexte que vous voyez qu'un film se déroule quelque part vous faîtes des amalgames entre la fiction et la réalité ? Donc les films belges n'ont pas le droit d'être des thrillers, et d'avoir des accents, parce que sinon tout le monde va croire que c'est comme ça partout? Ri-di-cuuuuu-le !

    Pour les remarques plus constructives, je trouve que le générique est trop un copier coller de celui de true detective. C'est dommage, je pense que la série peut poser sa propre ambiance.
    Dans le premier épisode, l'appel du flic pour annoncer la mort de Driss aux parents sur skype est très très trèès trèèèès lourd. Aucun flic n'annoncerait la mort d'un gamin en vidéo conférence en répétant mille fois "il est mort, vous m'entendez, on l'a retrouvé dans la rivière" en boucle, c'est ridicule et presque désagréable de lourdeur..
    Mais sinon il y a une ambiance pas mal, un peu angoissante, hâte de voir la suite!

  • Le fait qu'il s'agisse d'une fiction ne peut servir de justification à l'incohérence. Dès lors que l'action est située en Wallonie et, plus particulièrement, en Gaume, il devient assez étonnant de voir apparaître un nom tel que "Heiderfeld". Sans parler de la voiture de police indiquant la zone de police "Semois et Lesse". Bref, si le village est fictif, la localité dans laquelle il est imbriqué ne l'est pas. Heideferld est donc censé être gaumais, wallon, mais ses habitants ont tous un accent bruxellois, et quelques-uns ont un accent flamand. Ce n'est pas là une "liberté scénaristique", mais une incohérence. Remplacez les accents bruxellois par des accents du sud de la France, ce sera tout aussi incohérent. Il aurait fallu que l'élocution corresponde à celles des habitants gaumais. Ou, et c'est ma préférence, qu'il n'y ait pas d'accent particulier. Mais la rtbf veut sans doute faire dans le "local", pour vendre son produit. Un "local" factice, correspondant aux préjugés (le belge francophone a un accent brusseler).

    Sur la question du générique comme sur celle de la conversation skype, je ne peux qu'être d'accord.

    Cependant, on ne peut pas parler seulement "d'inspiration" à propos des ressemblances avec true detective. Il me semble qu'on est proche du plagiat. Une scène du premier épisode présente un endroit, en forêt, où sont accrochés/plantés toutes sortes d'objets/constructions cabalistiques, "mystiques". On pense évidemment aux bibelots vaudous de True Detective, en Louisiane... C'est un parallèle d'autant plus grossier qu'il n'y a pas en Wallonie une tradition particulière qui puisse se substituer dans "la Trêve" aux rites vaudous de "True Detective".

    Et il ne faut pas oublier le mode narratif, tout droit sorti de True Detective... L'inspecteur se confiant à un psy à la suite d'évènements dont on ignore tout et qui nous serons révélés dans les prochains épisodes. Le schéma est celui de True Detective, à la seule et maigre différence qu'à la place d'un psy on avait des policiers.

    Absence d'originalité et clichés ridicules, on est loin de la pépite vantée par la libre, le soir, sudpresse, la dh...

  • Bien sûr c'est un polar. Mais quelle manipulation du spectateur. Un polar, est ce une raison pour que le mal soit partout. L'ambiance étouffante, les trognes filmées en contre plongée, la musique inquiétante qui se met en marche même quand une adolescente regarde par la fenêtre, les personnages tous vicieux, quel programme. Personnages tous vicieux sauf un ou deux qui gardent un peu de fraîcheur dans ce monde maléfique. Et c'est censé se passer en Ardenne. Ouahh, je regarderai à deux fois avant d'aller dans pareille région. Ridicule. J avoue avoir arrêté de regarder au cours du 2e épisode. J ai mieux à faire.

  • aller a la messe ???

  • Je souscris entièrement aux critiques négatives : c'est un quasi plagiat de True detective, sur la forme et le fond, et des personnages caricaturaux et veules à outrance. Dites-moi quel village de, quoi, 1500 habitants, pourrait faire cohabiter une bande de notables racistes, incestueux et dépravés + une bande de jeunes en perdition, sadiques et drogués + une police incompétente et corrompue + une bourgmestre plus que probablement achetée par les intérêts d'une compagnie d'électricité, son fils n'en parlons pas + des empoisonneurs de bétail + un fada suicidaire + un club de foot aux pratiques plus que douteuses, ... Et il faut supposer que ce n'est pas fini puisqu'on en est qu'au 4ème épisode...! Le 5ème, ce sera sans moi. Catherine Salée et Anne Coesens sont impeccables, par contre. Mais qu'est-ce qu'elle sont allées faire dans cette galère gaumaise !?

  • On s en tape des incoherences d accent ou du nom de la localite l essentiel c est la qualite du scenario de la mise en scene et du suspence surement la meilleure fiction produite par la rtbf

  • Certains commentaires sont vraiment "à côté"... Pour ceux qui n'aiment pas: ne regardez pas, quel est le problème?
    Alors, imitation, voire plagiat, d'autres séries? Mais toutes les séries se copient, parce qu'elles brassent toutes la même angoisse: perdre un enfant dans la forêt (c'est le Petit Poucet)... Depuis Laura Palmer, jusqu'à True Detective ou Forbrydelsen...
    Ensuite, est-ce que les Belges ont de telles trognes? Oui, dans les tableaux de Bosch ou de Breughel. Et c'est vrai qu'il y a un côté très visuel dans la réalisation. D'où l'intérêt d'un inspecteur relativement inexpressif (ou plutôt, stupéfait en permanence).
    Pour la Gaume: non en effet, tout n'est pas exact (c'est pour ça qu'on appelle ça une fiction). L'hôpital, c'est celui de Sainte-Ode, qui n'est pas en Gaume. Et alors? Si vous aimez les polars, regardez; sinon, passez votre tour. C'est tout!
    Moi, j'aime - et suis impatient de connaître la suite.

  • Bravo et merci pour cette série bien de chez nous,enfin,
    de beaux paysages de notre belle Province de Luxembourg avec la douce Gaume ,des acteurs bien d'ici, un bon scénario et un inspecteur à l'accent quelque peu bruxellois voire du nord du pays.que demander de plus,c'est de chez nous et on y est bien!
    que les grincheux qui n'ont rien De mieux à faire que de grogner et critiquer zapent.il y a les enquêtes de Vera sur une autre chaîne ,allez au ciné ou bouquinez un suske en wiske si il vous plait mais cassez vous em......

  • Je viens der terminer de regarder la série entière que j'avais enregistrée.

    J'ai aimé le scénario, la qualité du tournage, les paysages superbes....

    J'ai détesté l'image que l'on donne de nos ardennes, des gens, de la population, ... qui y est en réalité charmante, conviviale, chaleureuse, honnête, où le taux de délit est bien inférieur au reste de la Belgique!

    J'espère que cette série ne sera pas diffusée à l'étranger ou en Flandre!

Les commentaires sont fermés.