Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

The Leftovers: la métaphysique du vide

the leftovers 6.jpgSi vous cherchez une preuve qu'une série peut s'améliorer au fil des saisons, la voici. Même s'il faut dire que, dès le  départ, The Leftovers possède un sérieux potentiel...
Face à un événement extraordinaire et inexpliqué, cette série interroge: doit-on se résigner et passer à autre chose ? Ou au contraire tout faire pour tenter de le comprendre et en garder la trace vivante et brûlante ? La question divise la petite ville de Mapleton, et bien au-delà, puisque 2% de la population mondiale a brusquement disparu ce fameux 14 octobre.

Entre habitants en colère et en deuil et autorités (politiques, religieuses, etc.) dépassées, difficile de trouver la réponse la plus appropriée.
Or si c'est le cas pour nombre d'adultes en déroute, que dire des adolescents forcés à vivre soudain comme des survivants ?
Trois ans après cet événement irrationnel, le positionnement de chacun reste d'autant plus délicat qu'une curieuse communauté d'hommes et de femmes vêtus de blanc s'est installée en ville, témoins obsédants de la course folle du monde. Entre les deux "camps", la tension ne tarde pas à monter.

Ainsi se dessine la trame de The Leftovers*** série qui n'a de cesse de surprendre ceux qui la suivent et dont la saison 2, brillante, s'achève ce dimanche soir aux Etats-Unis.

Mise à jour (10/12): Elle vient d'être renouvelée pour une saison 3, qui sera la dernière.

Inspirée du livre de Tom Perrotta - "Les disparus de Mapleton" dont la sortie, en 2011, avait été saluée par le maître Stephen King lui-même – The Leftovers s'affirme aussi dense et ambitieuse que son modèle littéraire.
Portée par Damon Lindelof, le papa de Lost, cette série rejoint son goût pour le mystère, les questionnements et les atmosphères symboliques et ouatées, tout en lui offrant une formidable seconde manche. Car, cette fois, c'est certain, il ne laissera pas son public sans réponse, ni se perdre dans des théories sans fin.

Au-delà de cette limite, mieux vaut avoir entamé la vision de la saison 2, si vous ne voulez pas gâcher votre plaisir...

the leftovers 7.jpegEn transposant, en début de saison 2, une partie de l'action dans une petite ville curieusement épargnée par ce phénomène planétaire (Jarden au Texas), Lindelof creuse encore davantage sa thématique. Il oppose cette fois les "survivants" à une communauté d'individus mystérieusement préservés. Or les habitants de "Miracle" ne se révèlent pas moins inquiétants que les hommes et femmes en blanc de Mapleton, croisés dans la 1e saison. Bien au contraire.

Après un prologue aussi étrange que saisissant, la vie reprend donc pour la famille recomposée du shérif Kevin Garvey (impeccable Justin Theroux) dans un lieu qui reste marqué par un lourd passé, remontant pratiquement aux origines de l'homme. Pourquoi la ville a-t-elle été épargnée, quel rôle y joue le très autoritaire voisin des Garvey, John Murphy ? Comment vit-elle son statut de sanctuaire ? Autant de questions qui jalonnent ce deuxième tome, au générique modifié, mais au contenu encore plus prenant.

Profonde, intrigante, fascinante et très bien réalisée, The Leftovers est de l'étoffe dont on fait les meilleures séries. A un scénario dense et soigneusement ramifié répond une interprétation sans faille (Liv Tyler, Christopher Eccleston, Margaret Qualley, Ann Dowd) et une mise en scène inspirée et surprenante. De quoi permettre à ce polar métaphysique d'imposer son point de vue unique. Ne vous laissez pas impressionner par un préambule sombre à souhait. Cette profonde réflexion offre aussi quelques belles échappées et résonne forcément en cette période troublée.
Une fois immergé dans l'intrigue, impossible de s'en détacher. Audacieuse, transgressive, déroutante, cette série nous parle de ce qui nous constitue profondément en tant qu'êtres: notre capacité à aimer, à ressentir et à partager (ou non). Digne héritière de Lost par de nombreux aspects (philosophiques), The Leftovers démontre aussi qu'aucune série n'avait si bien parlé du deuil, de l'amour et de l'absence ou de notre rapport à la foi et/ou à l'espérance depuis Six feet under. Elle répond surtout à la définition des séries adultes en proposant plus de questions (à méditer) que de réponses (insatisfaisantes).  

KT

La saison 1 de "The Leftovers", éditée par Warner Bros, est disponible en coffret DVD (env. 25€).

Lien permanent Catégories : Drame, Fantastique - SF 0 commentaire 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.