Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

La saga "Game of Thrones" entièrement décryptée

game of thrones S 5.jpgUn livre vient de paraître qui offre de très nombreuses clés ouvrant les portes du Royaume. Un Royaume par ailleurs assiégé de toutes parts...

La stratégie mise en place semblait imparable: 170 territoires livrés dimanche soir à la même heure (21h sur la Côte Est, 3h du matin lundi, de ce côté-ci de la planète) afin d'éviter tout piratage. Et pourtant, dès dimanche matin, la twittosphère se faisait l'écho d'une regrettable fuite: les 4 premiers épisodes de la saison 5 de Game of Thrones rendus visibles durant trois heures, de quoi occasionner plus de 100 000 téléchargements.

«Les épisodes qui ont fuité, semblent être des copies envoyées aux critiques de médias», écrivait dimanche le site TorrentFreak spécialisé dans les infos sur le partage de données.

Pour l'amateur, le dilemme n'était donc plus de «regarder ou pas» mais de savoir si le fait de se jeter sur ces 4 épisodes liminaires ne rendrait pas l'attente ultérieure encore plus insupportable. Puisqu'il faudrait ensuite patienter durant un mois avant de voir l'épisode 5. Avec l'irruption de Netflix, partisan de la livraison de saisons entières, la diffusion hebdomadaire apparaît en effet comme une nouvelle forme de torture pour les plus accros*.

Fuite ou pas, tout fait écho pour HBO, ce qui ne fait qu'étendre la toile dans laquelle le fan de GoT finira par tomber. Il est loin le temps où 2,2 millions de curieux assistaient au lancement de la série. Cinq ans plus tard, ceux qui voulaient postposer la vision de ce premier épisode s'inquiétaient des spoilers qui ne manqueraient pas de fleurir sur les réseaux sociaux. D'où la multiplication des conseils aux internautes afin d'éviter de se voir gâcher le plaisir de la découverte grâce à la mise en place d'outils ad hoc, via Google notamment.

365 pages en immersion

game of thrones 54.jpgA tous ceux qui se demandent comment meubler ces longs moments d'attente, tout en nourrissant intelligemment leur passion pour leur série préférée, un seul conseil s'impose: la lecture d'un ouvrage récemment publié et incollable sur le Royaume des 7 Couronnes. Baptisé «Le trône de fer ou le pouvoir dans le sang», le livre est signé par Stéphane Rolet et édité par les Presses universitaires François Rabelais. Soit une somme imposante (365 pages) avec cartes, tableaux, diagrammes et (petites) photos.

Rien de ce qui constitue Game of thrones ne laisse l'auteur indifférent. Qu'il s'agisse du générique protéiforme tel qu'on le connaît (subissant diverses mues au fil des saisons afin de mieux en accompagner la localisation et l'action) ou de celui que nous ne verrons jamais.
Qu'il soit fait état de questions plus philosophiques comme le recours à la violence et à la violence sexuelle en temps de guerre, ou qu'il s'attarde sur les distorsions entre la série et la saga littéraire.

Citant abondamment ses sources (articles, romans, films, ou faits historiques), l'auteur s'intéresse à tous les lieux de l'action, aux mythologies mises en place (anciens dieux, dragons, corneille à trois yeux), aux peuplades dépeintes ainsi qu'aux multiples personnages de la saga.

game of thrones 53.jpgMaître de conférence à l'université de Paris VIII (département de Littérature), Stéphane Rolet s'est penché sur la forme des épisodes et la structure des différente saisons, sans oublier l'irruption du surnaturel dans le récit ou des questions nettement plus triviales comme la promotion et la réception de la série à travers le monde.
Spécialiste des rapports texte-image à la Renaissance, il s'est aussi intéressé à la façon dont DB Weiss et David Benioff se sont attachés à créer un univers visuel immédiatement identifiable, épaulés par les choix radicaux posés par l'auteur George R.R. Martin. Face à l'oeuvre que chacun d'eux est en passe d'achever (saga littéraire ou série-fleuve), il fallait bien une somme pour leur rendre hommage. C'est à présent chose faite et il s'agit là de la première du genre, en français.
KT

> Stéphane Rolet, Le trône de fer ou le pouvoir dans le sang, Puf FR, 365 pp., env. 18 €

nb: Il suffit, pour s'en convaincre, de noter les réactions des internautes découvrant que Better Call Saul, la nouvelle production Netflix ne serait pas disponible entièrement dès le 1er jour.

mise à jour (15/04): Malgré le piratage des 4 premiers épisodes, 8,77 millions d’Américains ont regardé le 1er épisode de la 5e saison de Game of Thrones dimanche soir, un nouveau record pour la chaîne HBO.

Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Fantastique - SF 0 commentaire 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.