Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Mr Spock (Star Trek) a franchi la dernière frontière

leonard nimoy.jpgLe tweet date du 23 février dernier à 8h36.
Leonard Nimoy (aka Mr Spock) y soulignait: “A life is like a garden. Perfect moments can be had, but not preserved, except in memory.” On ne peut mieux dire. Maintenant qu’il est parti vers “la dernière frontière”, on gardera de l’acteur cette ultime sagesse en forme de salut final. Quelque 45 736 retweets et 26163 favoris (vendredi à 20h) attestent de l’aura que l’acteur avait conservé malgré les années.

Le décès du comédien a plongé les Trekkies* du monde entier dans un drôle d’état, flottant entre deux univers, comme happés par l’infini de l’espace. Une immensité où reste gravée la mémoire de sa coupe au bol, de ses sourcils tout droits et de ses oreilles télescopiques.

* les fans de Star Trek, la série comme les films

Né le 26 mars 1931, dans un faubourg de Boston, Leonard Nimoy s’est lancé très tôt sur les planches. Après avoir pris des cours de théâtre, il part pour Hollywood et joue dans différentes séries: “Bonanza”, “Perry Mason”, “Au-delà du réel” ou “La Quatrième Dimension”. Une proposition qui semble lui montrer la voie à emprunter.
leonard nimoy 2.jpgA l’époque, la science-fiction est un genre méprisé par Hollywood, pourtant c’est en rejoignant le cast de Star Trek en 1966 qu’il  trouve le personnage froid et rationnel qui va le rendre inoubliable: Monsieur Spock, officier de l’Entreprise, vaisseau amiral de la série “Star Trek”. Mais même à l’époque de “Mission impossible”, personne n’aurait parié un kopeck sur sa capacité à devenir une icône de la culture pop, de la “geek attitude”.

Né en 2230 d’une mère terrienne, Spock a gardé de sa planète d’origine, Vulcain, d’imposants pavillons. Cet univers, créé par Gene Roddenberry, il ne l’a jamais vraiment quitté puisque Nimoy a réalisé deux des films de la franchise, “Star Trek 3: À la recherche de Spock” (1984) et “Star Trek 4: Retour sur Terre” (1986). Faisant oublier qu’il avait écrit, en 1975, l’essai “Je ne suis pas Spock”, dans une vaine tentative de se dissocier de son personnage, toujours aussi populaire.

leonard nimoy old.jpgOn l’avait vu récemment promener son air énigmatique dans la série de science-fiction Fringe. Mais sa dernière apparition  dans le costume du célèbre scientifique remonte à 2013. A la demande du même J.J. Abrams, il avait en effet repris son rôle dans “Star Trek Into Darkness” face à Benedict Cumberbatch (Sherlock).
Leonard Nimoy est mort ce vendredi à Los Angeles, à l’âge de 83 ans, des suites d’une maladie pulmonaire. Son visage restera gravé dans nos mémoires.

"Merci pour vos chaleureuses condoléances. Puissiez-vous tous connaître une longue vie et prospérité", a écrit Dani, la petite fille de Leonard Nimoy, reprenant la célèbre salutation prisée par le sieur Spock.
KT

Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Fantastique - SF, RIP 0 commentaire 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.