Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Clément Manuel: d'Ainsi soient-ils à Falco en passant par Esprit(s) de famille

clement manuel.jpgCe jeudi soir, Arte diffuse les deux derniers épisodes de la saison 2 d'Ainsi soient-ils où s'illustre Clément Manuel qui a fait de la Belgique sa terre d'adoption.

Qu'il apparaisse bougon et un peu psychorigide dans Falco ou, au contraire, hésitant et relativement perdu dans Ainsi soient-ils, on ne peut que remarquer la toison grisonnante et les grands yeux bleus étonnés de Clément Manuel. Un visage empreint de douceur de plus en plus présent sur les petits écrans que ce soit en Belgique ou en France.

Rien d'étonnant à cela puisqu'avant de se faire remarquer dans l'Hexagone, c'est en Belgique que ce comédien lyonnais d'origine a fait ses classes, à commencer par celles du Conservatoire de Bruxelles qu'il a terminées haut la main en remportant le premier prix d'interprétation.

Partageant son temps entre les planches et de premiers téléfilms, Clément Manuel goûte ensuite aux séries belges avec «Septième ciel Belgique», Melting Pot café (déjà avec le réalisateur Jean-Marc Vervoort et le scénariste Jean-Luc Goossens) et A tort ou à raison. Pour le clin d'oeil et la continuité, il s'est même vu confier, en juin dernier, un petit rôle dans le nouveau projet du tandem Vervoort-Goossens, Esprits de famille, série 100% belge que l'on pourra découvrir à la fin du mois de novembre.

«Ils m'ont dit qu'ils savaient que j'étais très pris avec Falco et Ainsi soient-ils mais qu'ils voulaient absolument me confier un tout petit rôle, écrit spécialement pour moi: alors, évidemment, ça ne se refuse pas. J'incarne le bon copain qui n'aime quand même pas trop qu'on lui marche sur les pieds.» C'est d'ailleurs Clément Manuel qui a renseigné à la production le nom de son «pote» David Baïot, rencontré sur le tournage d'Ainsi soient-ils, pour jouer le rôle du fils adopté de cette famille belge déjantée.

Ce jeudi soir, on le retrouve pour la dernière fois de la saison dans les habits beaucoup plus sérieux de jeune séminariste en formation auprès des Capucins. clement manuel 2.jpgGuillaume Morvan, son personnage, envisage sa vocation sous le signe du service aux hommes, mais c'est l'amour d'un homme qui le taraude et le poursuit tout au long de cette nouvelle saison.
Un rôle complexe et tout en nuances très loin de celui du pragmatique Romain Chevalier qu'il campe face à Sagamore Stevenin dans la série Falco, produite par TF1 (photo).

Se fondre dans un personnage, donner la réplique et permettre aux autres de se révéler dans un rôle, c'est aux yeux de Clément Manuel tout ce qui fait le sel de son métier.
«J'adore jouer pour les autres, mettre mon partenaire en avant, jouer des petits trucs en finesse et avoir une action sur l'autre. J'adore cela, c'est ce qui me plaît vraiment. J'adore partager sur un plateau. J'aime servir mon partenaire qui, lui-même, me sert en retour, c'est ce qui permet que nous soyons bien tous les deux. Comme dans une partie de tennis. Jouer tout seul, cela ne mène à rien et ce n'est pas agréable. C'est vraiment ensemble que l'on peut créer de belles choses.»

Cette définition du métier d'acteur colle bien au parcours des aspirants prêtres du séminaire des Capucins que l'on retrouve sur Arte. Au fil des huit épisodes qui relatent leur deuxième année de formation, ils ont été amenés à s'écouter, s'épauler ou s'évaluer en suivant leur parcours personnel et spirituel. Et c'est dans les interactions entre eux que la série se révèle la plus riche et la plus intéressante, délaissant aussi certaines caricatures maladroites qui avaient nui à la qualité de sa première saison.
clement manuel 1.jpgTourmenté et taciturne ou pragmatique et râleur, l'acteur n'a certainement pas encore révélé toutes ses facettes.
Cela tombe bien puisque le tournage de la saison 3 d'Ainsi soient-ils est annoncé de novembre 2014 à mars 2015.

KT

Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Belgique, France 0 commentaire 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.