Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Spotless: un avenir sans tache pour Canal+?

spotless.jpegEn découvrant leurs combinaisons (bleues) de spécialistes du nettoyage des scènes de crime, les sériephiles vont sans doute y voir un hommage à Breaking Bad.
Car à quelques variantes près (couleur et matière) on jurerait que la production  de "metamphétamine" a repris comme à la grande époque. En fait, on n'est pas très loin de cette réalité.
Dans
Spotless, la nouvelle création originale de Canal+, Jean (Marc-André Grondin vu dans "C.R.A.Z.Y"), un type sans histoire - si on exclut le caractère un peu particulier de son métier -, va être entraîné par son frère Martin (Denis Menochet vu dans "Inglorious Bastards"), délinquant notoire, sur la pente savonneuse du crime organisé.

Une famille dysfonctionnelle, un métier qui sent le soufre, une livraison qui a mal tourné, un milieu interlope, un parrain intransigeant, un savant mélange de tragédie et d'humour noir: il n'y a pas à dire, on est bien dans la tonalité Canal+.

Présenté à Cannes au Mipcom, le projet, en tournage jusqu'en décembre prochain, comptera 10 épisodes dans sa première saison. Coproduite par Tandem Communication (Crossing Lines, Les piliers de la terre), la série Spotless est tournée à Londres en anglais, mais sera doublée pour sa diffusion sur Canal+. Côté casting, le duo de frangins dans le pétrin sera rejoint par Miranda Raison (24: Live another day) et Brendan Coyle qui troque, pour l'occasion, le costume de l'affable (mais chatouilleux) Bates (de Downton Abbey) pour celui du plus inquiétant Nelson Clay, ponte du milieu, plutôt intransigeant (cf. photo ci-dessous).

spotless 1.jpgAprès l'annonce du démarrage du tournage de la 2e saison des Revenants, le projet Spotless vient s'ajouter à deux autres déjà en tournage (Versailles et Le bureau des légendes, cf. ci-dessous), alors qu'un cinquième devrait démarrer à la fin octobre: Panthers.
Une débauche d'activité pour faire oublier les retards accumulés?

"C'est vrai qu'on n'a jamais eu autant de projets en développement au même moment. A terme, on voudrait développer entre 5 et 6 séries par an, avec une ou deux fictions en langue anglaise. Car si on veut se déployer à l'international, il faut en passer par là. Depuis dix ans, on n'a pas arrêté d'augmenter le volume et le budget dédié aux séries. On est dans une dynamique de croissance", explique Fabrice de la Patellière, directeur de la fiction au sein du groupe Canal  +. 

"Alors, c'est vrai que le projet des 
Revenants a mis du temps à revenir mais le problème c'est que Fabrice Gobert est à la fois scénariste et réalisateur donc il a suivi toute la postproduction de la série et n'était pas disponible pour se remettre à l'écriture avant. Et comme il avait oeuvré seul sur la première saison, après deux ans de travail, il était épuisé. Aujourd'hui, le tournage a démarré alors que d'autres projets étaient également mûrs pour passer à la phase de tournage, ce qui fait que les annonces se bousculent."  

canal+.jpg«On arrive à exporter nos projets (Engrenages et  Les Revenants) en français mais certains marchés restent fermés à cause de la langue donc si on veut pouvoir toucher davantage de pays, il faut en passer par l'anglais. Nous nous sommes lancés dans les coproductions internationales il y a 5 ans avec Les Borgia, ensuite il y a eu  Carlos, Tunnel et maintenant  Panthers et Spotless. Cela permet de développer des projets d'envergure car les budgets passent du simple au double*. Mais il faut trouver des scénaristes, des réalisateurs et des acteurs capables de travailler en anglais» poursuit Fabrice de la Patellière

«On reste une chaîne française donc on va développer nos projets majoritairement en français mais pour un groupe comme Canal, qui veut croître à l'international, il faut en passer par des tournages en anglais. Des projets français très ancrés localement comme Engrenages à Paris, vont côtoyer Spotless, ancré à Londres. Panthers sera basé à Marseille, Londres et Belgrade parce que c'est une enquête qui a voyagé sur plusieurs pays. Nous sommes très Européens, en fait.»


Ci-dessous, les trois autres nouveautés attendues en 2015

Versailles
La vie du jeune Louis XIV lorsque Versailles n’était qu’un pavillon de chasse mais qu’il comptait faire de son royaume le plus puissant d’Europe et affirmer ainsi son pouvoir sur la noblesse. George Bladgen, connu pour son rôle dans “Vikings”, hérite de la couronne de France. Dominique Blanc sera Anne d’Autriche, sa mère, et Amira Casar, l’une de ses courtisanes. Lizzie Brocheré, Peter Hudson et Sarah Wynter figurent dans cet impressionnant casting. Les deux premiers épisodes sont réalisés par Jalil Lespert. Le tournage a démarré le 18 août.

bureau des légendes.jpegLe bureau des légendes
Dix épisodes : tournage en cours depuis le 25 septembre et jusqu’au 10 février à la Cité du cinéma (Paris) et au Maroc.
Eric Rochant y dépeint la vie du département qui, au sein de la DGSE (Direction générale des services extérieurs), pilote les agents les plus importants des renseignements français: les clandestins. Particularité : ils vivent durant de longs mois dans une complète duplicité. Casting : Léa Drucker, Mathieu Kassovitz et Jean-Pierre Darroussin.

Panthers (The last panthers)
En partenariat avec Sky Atlantic (The Tunnel), six épisodes portés par Samantha Morton, John Hurt et Tahar Rahim sur un scénario de Jack Thorne (Skins). Une fiction inspirée des célèbres casses du gang serbe des Pink Panthers. Le tournage démarrera fin octobre pour une diffusion en 2015.

KT, à Cannes

nb*: 2 millions, c'est le budget par épisode en cas de coproduction internationale, soit le double du budget d'un épisode 100% français.

mise à jour (10. 10.2015): Attendue le 16 novembre, la série Versailles de Canal+ est déjà assurée de connaître une saison 2. Le tournage aurait lieu en janvier 2016. Très remarqué au dernier Mip, le Roi Soleil fera son entrée dans divers pays européens, où la série a été vendue.

Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Festivals, France 0 commentaire 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.