Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Aux origines d'Homeland: "Hatufim", drame intimiste

Hatufim.jpgAlors que la battle des séries approche à grands pas (dimanche 20h, pour ceux qui ne s'en souviendraient pas), penchons-nous sur les origines d'Homeland*** après celles de Game of Thrones.
Dans la série, Damian Lewis, sur le fil, campe un soldat et père de famille visiblement ravagé par des années de mauvais traitements, libéré après 8 années de captivité en Irak. Et malgré la douleur et les stigmates, on ne peut s’empêcher de s’interroger : quel a été le prix à payer pour avoir la vie sauve ?

Cette hypothèse des «soldats retournés» par l'ennemi, pour devenir des terroristes dans leur propre patrie, est très loin d'être centrale dans la série originelle, Hatufim qui a pourtant inspiré la création d'Howard Gordon et Alex Gansa.

Drame intimiste faisant écho à une problématique nationale, la série israélienne évoque le délicat retour des prisonniers de guerre. Après 17 ans de captivité, deux des trois soldats de Tsahal capturés lors d'une mission au Liban sont libérés. Ils doivent alors apprendre à réintégrer la société et leur famille, tout en surmontant les traumatismes nés de la torture et des mauvais traitements.
Si la question des informations divulguées durant ces années de captivité est effectivement évoquée – ainsi que la possibilité que les soldats libérés soient devenus des traîtres à leur patrie ­- elle l'est parallèlement à l'analyse de la vie «envolée», pour les prisonniers comme pour leurs proches, durant cette trop longue captivité...

«Hatufim» (titre hébreu) ou «Prisonners of war» (titre anglais) est programmée depuis 2010 en Israël sur la chaîne Keshet TV. La saison 2 s'est achevée en décembre dernier. Ce sujet est d'autant plus brûlant qu'il concerne 1500 hommes aujourd'hui encore en Israël, mais demeure tabou.
Racontée par Gideon Raff, cette situation de paranoïa larvée a largement inspiré les créateurs de «Homeland» comme ce fut le cas précédemment avec un autre drame psychologique d'origine israélienne «In treatment». Gideon Raff a d'ailleurs participé à l’écriture de l’adaptation américaine.
Comme Arte a acheté cette série, on pourra prochainement juger de l'influence de l'un sur les autres. Quant à la saison 2 d'Homeland, elle démarrera le 15 avril prochain sur Be tv.
KT

Plus d'infos et d'images pour comparer ?
- interview du créateur Howard Gordon (saison 1)
- présentation de la saison 2
- bilan de la saison 2

Lien permanent Catégories : Drame, International, Politique 0 commentaire 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.