Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

La loi des séries

  • Unité 42 : Encourager les échanges dans les deux langues

    DSCF2378.jpgDepuis la rue, une allée mène vers un petit parc en intérieur d'îlot qui s'étend jusqu'au pied du bâtiment principal. Aujourd'hui y flotte l'emblème national et le sigle officiel de la police. Avec les voitures officielles parquées çà et là on jurerait que l'ancien home du CPAS de Berchem Sainte-Agathe a vraiment été transformé en commissariat.

    A l'intérieur du bâtiment, pratiquement tous les bureaux sont occupés. Que ce soit par un décor de la série ou une activité de la production (stockage, secrétariat,...). Les lieux ont été investis le 2 janvier par l'équipe décoration à charge pour elle de créer la cantine, une salle d'autopsie, l'open space de l'Unité 42, le stand de tir, mais aussi la salle d'attente d'un hôpital, etc. Soit un maximum de lieux prévus dans le scénario afin de rentabiliser au mieux le temps (de l'équipe) et l'espace (offert par cette location).

    La matinée de tournage s'achève à l'étage, tout près de la cantine. Cet après-midi, toute l'équipe s'installera en sous-sol là où officie l'Unité 42, à l'abri des regards.

    Visite en coulisses sur le tournage de la nouvelle série belge préachetée par France 2.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Acteurs, Actrices, Belgique, Policier - Enquête 0 commentaire 0 commentaire
  • Après le Belgian Noir, Unité 42 explore la Brussels' touch

    Unité 42 tournage.jpg«J'étais en train de terminer la dernière partie de la saison 1 de Professeur T (série flamande déjà vendue dans de nombreux pays, NdlR) et comme le comédien principal avait un projet aux Etats-Unis, il y avait une coupure dans le planning. J'étais libre. John (Engel, le producteur, NdlR) m'a appelé et m'a montré le pilote réalisé par Guy Goossens et deux scénarios. J'ai dit "oui"» explique le réalisateur Indra Siera avec simplicité.

    Pour relever le défi des séries, le producteur John Engel (Left Field Ventures) a opté pour un réalisateur flamand. Un choix dicté par l'expérience déjà acquise au Nord du pays, en matière de séries, et par le fait que le trio de scénaristes - Charlotte Joulia, Annie Carels, Julie Bertrand - avait été chercher de précieux conseils auprès de Guy Goossens.
    De retards en reports du tournage, ce dernier n'a pas pu rester pour réaliser Unité 42, comme prévu. Un job repris par trois de ses collègues : Indra Siera donc, qui sera suivi par Roel Mondelaers et Hendrik Moonen. A charge pour le premier de réaliser les épisodes 1, 2, 3 et 10 et de définir ainsi l'identité visuelle de la série, déjà préachetée par France 2.

    Nous sommes allés à la rencontre de l'équipe en tournage à Berchem-Sainte-Agathe.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Créateurs, Créatrices 0 commentaire 0 commentaire
  • Big Little Lies: sous la plage, la rage

    Big little lies.jpgRien de pire que des mères en compétition au sujet de leurs rejetons. Cette réalité, beaucoup d'hommes et de femmes la confesseront sans peine.
    On sait d'ailleurs, depuis The slap, à quel point les relations entre adultes peuvent virer à l'aigre lorsqu'une dispute implique l'un des enfants du groupe. Or c'est de cette réaction à la fois viscérale et épidermique dont parle Big Little Lies*** où une simple bagarre d'école entraîne un groupe d'adultes sur le sentier de la guerre.

    Entre frustrations, rivalités et non dits, le vernis social se fissure pour laisser place à des sentiments et des actes peu recommandables. Ils sont autant le fait des pères que des mères de Monterey, cette riche petite communauté côtière du Nord de la Californie qui, soudain, s'enflamme aux yeux de tous.

    Mais le propos de cette mini-série HBO en 7 épisodes - à découvrir dans la nuit de dimanche à lundi (à 3h du matin) ou lundi à 21h sur Be 1 - dépasse de loin la surface sociale mondaine à laquelle elle se réfère dans un premier temps.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Nouveautés, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Héroïnes : la vie en mode combat, entre ring et string

    Héroïnes.jpgTout commence par un licenciement collectif à l'usine de sous-vêtements Voltanelle.
    Pour relever la tête et attirer l'attention sur leur situation, quelques ouvrières décident de se lancer dans les combats de catch plutôt en vogue à Saint-Charles, banlieue parisienne faussement tranquille. Avec un rêve en point de mire pour chacune d'entre elles: gagner la cagnotte mise en jeu chaque semaine. C'est la principale motivation d'Agathe (Marie-Sohna Condé) alias Diabolica qui rêve de faire venir sa fille Hawa du Mali... Mais les rêves de cette mère célibataire ne sont pas les seuls à fleurir autour du ring.

    Si Nathalie (Marie Denarnaud) profite des combats pour faire découvrir au monde la nouvelle collection de lingerie qu'elle a imaginée, Céline (Romane Bohringer) pense y jeter toute sa rage et ses désillusions... Quant à Selma (Naidra Ayadi), son désir d'intégration et d'ascension sociale est tel qu'au mépris de ses origines et du discours raciste qu'il véhicule, elle se sent de plus en plus attirée par les solution simplistes proposées par le Parti national (PN).
    Face à l'adversité, le trio Selma, Nathalie, Céline se serre les coudes et imagine la riposte: retrouver du travail, tenter de lancer sa propre entreprise ou relever le défi du catch.

    Héroïnes**, une mini-série en trois épisodes à découvrir sur Arte ce jeudi à 20h55

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, France, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Balade dans la psyché de Tony Soprano

    Les Soprano 2.jpgSon générique en forme de roadmovie lancinant sur fond de paysages du New Jersey est resté inscrit dans tous les esprits.
    Son rôle de parrain aux pieds d'argile, à la fois colérique et tendre, bon fils et truand, dépressif et torturé, est l’une des créations les plus originales du petit écran, dans un univers où les fortes incarnations italo-américaines (Marlon Brando, Al Pacino,…) ne manquaient pourtant pas de représentants fameux...
    Son questionnement sur la perte des valeurs aux Etats-Unis et sur la crise empêchant désormais de "vivre aussi bien qu’avant" résonne étrangement par les temps qui courent...
    Ces trois caractéristiques, parmi tant d’autres, font de la série Les Soprano**** un incontournable des années 2000, un jalon de l'histoire des séries. Entre comédie dramatique et film noir, elle a marqué un tournant majeur dans le "storytelling", lançant définitivement la tendance des anti-héros aussi controversés qu’éminemment touchants et sympathiques.

    Grâce à son accord avec HBO, Be TV propose à ses abonnés de la redécouvrir en intégralité.
    Sur Be à la demande, mais aussi le samedi à 22h ou le jeudi à 21h sur Be1.
    Ce week-end, on révise ses classiques...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, Psychologies - Moeurs, RIP 0 commentaire 0 commentaire
  • Les signes extérieurs de richesse des séries belges

    Jean-Jacques Rausin prix.jpgIl y a des chiffres qui ne trompent pas. Lundi après-midi, le bureau de Wallimage se réunissait pour entériner les nouveaux budgets à allouer en 2017.
    Et pour la deuxième session consécutive, les projets télévisuels y faisaient jeu égal avec les projets de longs métrages cinéma, prouvant la montée en puissance de la création télévisée chez Wallimage coproductions.

    C’était déjà le cas lors du bilan 2016 avec 19 projets de longs métrages (budget alloué : 3,170 millions d’euros) et 19 projets télévisuels tous styles confondus (fictions unitaires, séries et pilotes de formats) pour un budget global de 2,250 millions. Cela le sera encore pour ce premier semestre 2017 avec des projets directement nés de la très bonne image des séries La Trêve et Ennemi public comme le souligne Philippe Reynaert, patron de Wallimage.

    Projets avec la Suisse, la France et la Flandre, intérêt de Netflix, ces signes-là (non plus) ne trompent pas: la création belge est en bonne santé...

    photo: Jean-Jacques Rausin (Ennemi Public) primé aux Magritte samedi pour le film "Je me tue à le dire"

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualité - Info, Belgique, Festivals, Prix 0 commentaire 0 commentaire
  • London spy : Espion, relève-toi

    London spy 2.pngLe premier argument de London Spy** est incontestablement Ben Whishaw (à gauche sur la photo), un comédien dont on avait déjà pu apprécier l'extrême sensibilité et intuition dans la série The Hour sur les débuts de la télévision britannique et qui, depuis, s'est imposé notamment aux côtés de Daniel Craig dans Casino Royal.

    Nettement moins sûr de lui et fanfaron dans cette nouvelle série, Ben Whishaw cherche la vérité sur un homme qu'il a passionnément aimé durant 8 mois et qui, un matin, a disparu sans laisser de traces. Qui était Alex (Edward Holcroft, à droite sur la photo) son amant brillant au QI impressionnant ? Un espion du MI6 comme le suggère son vieux confident Scottie (Jim Broadbent) ou un être mystérieux, manipulateur, indéchiffrable ?

    Une énigme déclinée en 5 épisodes, à déchiffrer dès ce lundi à 21h sur Be1.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : GB, Policier - Enquête, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire
  • Festivals: "Zone blanche" fait la tournée des grands ducs

    zone blanche.jpegLa série franco-belge Zone blanche va être montrée dans la section "spéciale séries" de la Berlinale, qui se déroulera du 9 au 19 février prochains.
    Après avoir eu les honneurs du Fipa à Biarritz, la série policière en 8 épisodes est aussi projetée cette semaine au Festival de Luchon. Autant de sélections qui ravissent ses producteurs Ego Productions et Be-Films et avec ses futurs diffuseurs, la RTBF et France 2.

    Nous avons discuté de la genèse de ce projet, tourné en partie en Belgique l'été dernier, avec son scénariste et créateur, Mathieu Missoffe, avec l'un de ses réalisateurs Julien Despaux et l'un de ses producteurs, Vincent Mouluquet. Tous les trois étaient présents à Biarritz.

    mise à jour (04/02): au Festival de Luchon, le prix de la meilleure réalisation a été attribué à Julien Despaux et Thierry Poiraud; le prix de la meilleure photographie salue le travail de Christophe Nuyens et le prix du meilleur espoir masculin récompense Hubert Delattre. Joli triplé pour Zone blanche

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Belgique, Créateurs, Créatrices, Festivals, France 0 commentaire 0 commentaire
  • Au Fipa 2017, l'insoutenable espoir de la jeunesse

    NW Fipa.jpgL'espoir en un avenir meilleur est une question qui obsède nombre de jeunes peinant à construire leur vie d'adultes. C'est même le premier lien qui relie deux des fictions primées à Biarritz cette année.

    Pour Nathalie, Leah ou Félix (NW) filmés par Saul Dibb et pour Manon 20 ans, muse de Jean-Xavier de Lestrade et Antoine Lacomblez, il y a cette difficulté à trouver sa place dans la société et à savoir ce que l'on souhaite vraiment. Un mal-être et un questionnement que les Britanniques abordent frontalement même s'ils ne sont plus les seuls à présent.
    Leur particularité est de ne pas hésiter à lier cette réflexion aux conditions de vie dégradées dans certains quartiers précarisés. Produite par BBC2, «NW» fiction sans concession portée par deux actrices formidables (photo) est adaptée du roman «Passage du Nord-Ouest» de la romancière britannique Zadie Smith, éditée par Gallimard. Reste à espérer qu'une chaîne décide de l'acheter. Pour "Manon 20 ans", en revanche, le rendez-vous est déjà pris sur Arte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Festivals, France, GB, International 0 commentaire 0 commentaire
  • Manon 20 ans, l'âge de tous les défis

    manon 20 ans.jpgManon apparaît et la connexion avec le public se fait quasiment instantanément. On n'a oublié ni ce visage, ni ce regard souvent volontaire parfois buté, ni ce petit air de défi d'une ado éprise de justice presque jusqu'au vertige.

    L'édition 2017 du Fipa* scelle nos retrouvailles avec Manon, la jeune fille rencontrée par Jean-Xavier de Lestrade et Antoine Lacomblez en 2014. Trois ans plus tard, on la retrouve comme si on ne l'avait jamais quittée. Manon 20 ans*** reprend le récit de cette vie placée sans cesse sur la brèche, qui semble à tout moment prête à basculer. Une fois lâchée dans la nature, qu'est devenue la jeune fille remise plus ou moins sur pied par le regard bienveillant d'un éducateur qui a su déceler sa passion pour la mécanique et d'une prof de français qui a perçu son don pour le théâtre ?

    *Le Festival international des programmes audiovisuels en cours jusqu'au 29 janvier à Biarritz.

    mise à jour (04/02): Manon 20 ans a raflé 5 prix au Festival de Luchon: meilleure série, meilleur scénario (Jean-Xavier de Lestrade et Antoine Lacomblez), meilleure interprétation féminine (Alba Gaia Bellugi), meilleure musique (Alexandre Lessertisseur) et prix du public. Arte diffusera les 3 épisodes en mai.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Drame, France, Psychologies - Moeurs 0 commentaire 0 commentaire